Consultations pour cet article :
ARTivision est un site ésotérique strictement personnel de :
Fred.IDYLLE - COPY RIGHT 1997

Pour tout contact avec ARTivision
fred.idylle@orange.fr

Bonne lecture !
Communiquez nous vos commentaires.
Merci d'avance.
Adresses du site :
http://artivision.eu



A propos des pyramides,
lettre ouverte au Dr Vladimir AVINSKY
.



I Introduction

            Dans son numéro 63 de Mars 1983 la revue "l'AUTRE MONDE" publiait un très important article du Dr Vladimir AVINSKY géologue et minéralogiste de l'époque soviétique, et qui nous dévoilait les résultats de ses recherches au sujet de structures pyramidales comme celles découvertes récemment dans la brousse brésilienne, et pouvant atteindre près de 250 m de haut, celle immergée découverte dans le triangle des Bermudes, et surtout celles gigantesques filmées par Viking 1 et et 2 en 1976 sur le Plateau de Mansaé Cydonia sur Mars et dont on a évalué certaines à 2490m de côté et plus de 1000m de hauteur soit au moins à 10 fois les mesures de la pyramide de khéops en Egypte.

II La genèse de l' affaire.


     Le Dr AVINSKY après l'étude de maquettes pyramidales en pâte à modeler reproduisant la forme et la disposition des bizarres structures martiennes et après avoir remarqué que les photographies de ces maquettes reproduisaient les mêmes ombres et les mêmes clairs-obscurs que nous montrait la surface réelle du plateau de Cydonia sur Mars (ce qui attestait bien leurs formes pyramidales) terminait son article par la déclaration remarquable et résignée suivante :

"Analysant les formations martiennes, nous ne saurions éviter la question de l'utilité éventuelle, des pyramides terrestres et de leurs analogues possible sur Mars. Les dimensions frappantes de ces dernières (s'il s'agit là effectivement de pyramides) mettent en cause les idées généralement admises sur les pyramides qui seraient des sépultures de pharaons et des ouvrages de culte. A la lumière des dernières découvertes (de pyramides au Brésil et aux Bermudes), nous avons des raisons d'émettre des suppositions sur l'utilité technique et géophysique éventuelle des pyramides comme système global d'ouvrages.
     Des pyramides sur Mars?... Cela parait impossible; Et pourtant, l'hypothèse de l'existence éventuelle des "pyramides" martiennes doit mériter toute notre attention et être vérifiée lors de futurs vol vers Mars
"
.
Signé: Vladimir Avinsky Docteur es Sciences géologo-minéralogiques.

     Voyez cependant cette image très nette de Viking de Mars:



     Si nous n'allons pas du tout épiloguer ici, sur le visage qui apparaît à droite de l'image et qui a fait l'objet de discussions sans fin, pour être finalement classé par les astronomes orthodoxes, comme un caprice de la nature ayant façonné par hasard une montagne en forme de tête humaine, il faudrait, à notre avis, vraiment avoir un esprit retors pour faire semblant de ne pas voir le caractère artificiel de cette "forteresse", dont on aperçoit (vers la gauche de la photo) les murs intérieurs formant deux angles droits parfaits et il est peut-être utile, pour bien montrer le gigantisme de cette construction , de rappeler que l'épaisseur d'un simple mur de cette "forteresse" dépasse les 300 mètres et donc cela est plus large que la longueur ajoutée de 3 terrains de football et de plus on pourrait évaluer grosso modo, sa hauteur (vue l'ombre portée sur le sol) à au moins 700 m. (La tour Eiffel est un vrai bambin à côté).

     Nous savons maintenant que les sondes expédiées après les Vikings de 76 vers Mars, et qui devaient photographier le site de Cydonia avec une bien meilleure résolution, ont eu toutes bizarrement des problèmes, quand elles ne furent pas perdues totalement. ( Pour plus de détails voir notre article sur "les mystères de Mars".)

      Le 22 Mai 1983, nous avons adressé à Mr Vladimir Avinsky, pensant qu'il était de nationalité française, une missive de deux pages que nous avons glissée dans une lettre envoyée à la revue "L'Autre Monde". Le 27 Juin 1983, nous avons été très étonné de recevoir une réponse du Bureau Soviétique d'Information de la Place Général-Castroux à Paris, nous spécifiant que notre lettre allait être transmise à Mr Vladimir Avinsky en URSS.(Voir photocopie ci-dessous).



      Ainsi donc Mr V.Avinsky avait pu transmettre un article totalement révolutionnaire à une revue ésotérique française sans que cette dernière ne connaisse son adresse pour au moins le remercier. Cela montre bien à quel niveau se situait la liberté d'information à l'époque en URSS. Et comme notre lettre contenait des photos d'une superstructure gigantesque située sur la face cachée de la Lune, (voir notre article sur le Paris-Match 1028) il ne serait pas étonnant que le Dr Avinsky n'ait pas reçu notre lettre, où que sa réponse (nous l'attendons toujours) ait été détournée entre temps car elle mettait en cause la puissance et l'hégémonie de l'URSS dans le Monde. Aussi après la disparition de L'URSS et la mondialisation du réseau INTERNET, nous pensons désormais que l'heure est venue aujourd'hui, de dévoiler tout cela et de tenter, une fois encore de contacter directement sur le Web, ce savant, qui même s'il ne connaît pas notre site, pourrait en recevoir l'adresse par quelque autre internaute.

      Voici donc la première partie de la missive envoyée à Mr le Dr V. Avinsky en 83.

      "C'est en recevant d'une amie de Paris votre article de Mars 1983 paru dans le n° 69 de "L'Autre Monde" que j'ai pris la liberté de vous écrire par l'intermédiaire de ce magazine qui j'espère aura l'extrême amabilité de vous transmettre ma lettre.

      J'ai été particulièrement intéressé par votre révélation des formes pyramidales qui existent à la surface de Mars et particulièrement dans la région de Cydonia. Lors de mon dernier passage à Paris qui remonte à 1977, j 'avais bien essayé de me renseigner à ce sujet et l'agence USIS située au sein même de l'Ambassade Américaine ne m'avait rien transmis de conséquent. Depuis des années en effet, je me suis penché sur la question de la construction de ces pyramides, monuments d'une perfection outrancière édifiés à une époque où l'on ne connaissait, parait-il, ni le treuil, ni même la poulie et je n'avais pas hésité, compte tenu des informations recueillies à ce sujet d'envisager froidement l'hypothèse que de telles "structures architecturales" pouvaient exister sur la Lune ou ailleurs comme Mars par exemple. Aussi je continue à rechercher la vérification de cette hypothèse et je me permets de vous féliciter pour l'audace et la clarté de votre exposé qui ne manquera pas de faire hurler d'irritation les "biens pensants officiels". De mon côté , par un concours de circonstances trop long à vous exposer ici, je pense avoir mis le doigt sur quelque chose de tout à fait fantastique que seule la revue "Ouranos" a publié en France Métropolitaine dans son n° 11 d'Avril 1974, grâce à mon initiative. Mais alors que les spécialistes de cette revue devaient m'éclairer sur ce point, du moins je le croyais, il s'en suivi un mutisme total et depuis aucune explication n'a pu m'être fournie par tous ceux à qui, je me suis adressé. Il s'agit d'une "superstructure" placée sur la face cachée de la Lune, et découverte à la page 33 du Paris-Match n°1028 du 18 Jan. 1969
"


...       "Voir le contexte ultérieur de cette lettre dans notre article sur le Web concernant le P-M. 1028".

      En attendant que le Dr Avinsky, (s'il est toujours de ce monde), nous envoie une réponse, cette fois-ci, plus facilement sur le Web, il serait bon de donner ici quelques déclarations "subtiles", faites de nos jours par des "initiés" sur les pyramides en général et qui vont parfaitement dans le sens si judicieusement exposé par ce docteur :

Première déclaration


Question d'un lecteur: Que sont les pyramides ? D'où tirent-elles leur origine? comment furent-elles bâties? Quel était leur véritable usage? Un objet en forme de pyramide préserve-t-il les choses? Réponse: Les pyramides ne sont que des balises tout comme celles qui guident les appareils sur un terrain d'aviation ou comme les bouées, ou balises flottantes, qu'on voit sur la mer ou les fleuves fréquentés par des navires.... Au temps où "les Jardiniers de la Terre" venaient en ce monde, ils se déplaçaient en navires de l'espace et ces derniers devaient être guidés tout comme un bateau entrant au port doit être guidé par la forme et la couleur des objets ancrés sur l'eau.

     Au temps où les pyramides furent bâties, on possédait des secrets de constructions et des techniques que nous ne connaissons plus- des moyens qui par exemple pouvaient annuler les effets de la pesanteur....Ainsi donc les pyramides ont été construites à l'aide de machines antipesanteur....

     Le Sphinx lui aussi n'est qu'un repère destiné à localiser la masse énorme de trésors enfouis en dessous - le trésor, dans ce cas était un musée des arts et sciences... Peut-être l'ignorez-vous, mais il existe plusieurs pyramides de par le monde. l' Égypte n'en a pas le monopole. Le Mexique et le Brésil en possèdent; on en trouve également en Chine. Les navires de l'espace pouvaient, d'après des signaux émis depuis ces pyramides, se diriger et gagner le port spatial de leur choix. Je répète avec un extrême sérieux que ceci n'est pas de la fiction, mais une vérité absolue.


     D'après "Candlelight" de T . LOBSANG RAMPA 1973 traduit en Français en 1974 sous le titre "Les lumières de l'Astral " Aux Editions de la Presse Ottawa.

Deuxième déclaration


     "En fait, la chose essentielle qu'il faille retenir de la pyramide est que ses proportions en font un condensateur d'énergie cosmique..... A l'extrême de ses possibilités sur Terre la forme pyramidale parfaite peut faire revenir à la vie terrestre un corps physique. Son action s'étend sur le corps astral avant d'atteindre le corps de chair..... Ce sont les envoyés d'un autre monde qui, en liaison avec les Atlantes, ont bâti la grande pyramide égyptienne de Chéops.

     Des chercheurs terrestres commencent à pressentir cela. Ils faut les encourager dans leurs travaux.

     Des textes seront très prochainement découverts dans le sable qui viendront leur donner raison, face à certains archéologues bornés et conservateurs. Ce seront des textes capitaux, plusieurs seront écrits en langue copte....
".
( D'après "Récits d'un voyageur de l'Astral" d'Anne et Daniel MEUROIS-GIVAUDAN aux Editions Arista 1983)

Troisième déclaration


     "En ce qui concerne les pyramides, le but de leur construction à l'époque du retour du Grand Prêtre, quelque 10500 ans avant l'arrivée du Christ dans ce pays (d'Égypte), était, d'abord une tentative de restaurer et de développer ce qui avait déjà commencé avec ce que l'on appelle le Sphinx et l'ensemble des bâtiments entre celui-ci et le Nil - tentative de conserver les archives léguées par Arart et Araaraart à l'époque... les pyramides furent construites par l'usage de ces forces de la Nature qui permettent au fer de flotter. Pareillement, on déplaçait les pierres à travers l'espace aérien..."
     D'après la lecture 5748-6 d'Edgar CAYCE extraite du livre "L'univers d'Edgar Cayce" de D.K. de BIZEMONT aux Editions Robert Laffont 1985.

Quatrième déclaration


      " Les pyramides d'Égypte furent utilisées comme un moyen sophistiqué de communiquer avec les Cieux. Elle servirent aussi à contrebalancer les forces électromagnétiques et à constituer un point d'acupuncture énergétique dans le champ magnétique terrestre. La Grande Pyramide n'est pas simplement une structure en surface : elle pénètre dans le sous-sol de la Terre afin que l'énergie cosmique puisse être captée et ancrée dans le sol, d'une ère à l'autre. La Grande Pyramide, comme vous le savez sans doute maintenant, existe depuis très longtemps. (D'après E.CAYCE elle fut édifiée entre 10490 et 10390 Avant J.C.). les rapports de vos historiens modernes doivent, bien entendu, être revus. Toutes les anciennes structures en pierre ont eu une influence céleste. Elles sont beaucoup plus anciennes et ont été créées pour un dessein beaucoup plus vaste que vos livres d'histoire ne le rapportent...
"
     D'après "Famille de Lumière" de Barbara Marciniak aux Editions Ariane Québec Août 1999.

Cinquième déclaration


     Le 17/11/2000, nous avons reçu d'un très aimable internaute, Mr Joël Baran, le texte suivant :

" Dans le bouquin de J.P. LAUER sur " le mystère des pyramides ", j'ai relevé ces deux assertions d' Héléne BLAVATSKY, qu'il considère évidemment comme ultra-fantaisiste :

     H.P. BLAVATSKY ( " Isis unveiled " Isis révélée- 1931) : " Extérieurement, la pyramide symbolise les principes créateurs de la Nature, et illustre aussi les principes de la géométrie, mathématiques, astrologie et astronomie. Intérieurement elle était un temple majestueux, dans les sombres recoins duquel s'accomplissaient les mystères et dont les murs avaient été témoins de scènes d'initiation de la famille royale. Le sarcophage de porphyre que le professeur Piazzi SMYTH, astronome royal d'Ecosse, rabaisse au rôle d'un coffre à grains, était les fonts baptismaux, d'où le néophyte surgissant renaissait à nouveau et devenait un adepte ... "

     ou encore:

     H.P. BLAVATSKY ( " The secret doctrine " la doctrine secrète" ) sur le rôle dévolu à la pyramide de Khéops dans les rites de l'initiation :" " L'initié adepte, qui avait passé avec succès par toutes les épreuves, était attaché, non cloué, mais simplement lié sur une couche en forme d'un tau,... et plongé dans un profond sommeil ( appelé le " sommeil de siloam jusqu'à ce jour parmi les Initiés d'Asie Mineure, en Syrie, et même plus haut en Egypte ). Il devait rester dans cet état trois jours et trois nuits, durant lesquels son Moi spirituel était censé s'entretenir avec les dieux, descendre dans l'Hadès, l'Amenti ou le Pâtâla ( suivant le pays ), et accomplir des oeuvres charitables envers les êtres invisibles, âmes humaines ou purs esprits ; son corps restant tout le temps dans la crypte d'un temple ou une cave souterraine. En Égypte, il était placé dans le sarcophage de la chambre du Roi de la pyramide de Khéops, et porté, durant la nuit précédant le troisième jour, à l'entrée d'une galerie où, à une certaine heure, les rayons du soleil levant frappaient en pleine face le candidat en extase , qui s'éveillait pour recevoir l'initiation d' Osiris et de Thot, le dieu de la sagesse. "


Sixième déclaration


     En page 87 d'un ouvrage époustoufflant Victorino del Pozo intitulé " SIRAGUSA messager des extraterrestres " paru aux Éditions COSMICA en 1979, nous lisons les propos suivants qui ne présentent eux aucune ambiguité...:

     "Les grandes pyramides, les originelles, furent, des temples de la sagesse, où étaient imparties les connaissances et les concepts qui servirent de guide à cette génération. Elles ne furent pas construites par des masses d'esclaves, mais avec l'intervention de grands moyens provenant du développement atlante. Pour leur construction, on compta sur l'aide extérieure. Les pierres pouvaient être remuées facilement, car dans la zone on opéra en limitant la force de gravité. Et les immenses blocs de pierres ne furent pas tirées par des esclaves, mais furent fabriqués sur le lieu même de leur utilisation par un procédé de cristallisation du sable. "

     Nous pourrions citer d'autres déclarations similaires concernant les pyramides mondiales, mais il nous appartient désormais de poser aux tenants de la thèse officielle, voulant que ces monuments soient simplement des objets de divers cultes, (tenants officiels qui se dérobent quand il faut expliquer leurs remarquables édifications), trois points d'interrogation, qui à notre avis, n'ont pas souvent, sinon jamais, été évoqués par les publications concernant ces pyramides :

1°) Où sont passées les pistes par exemple égyptiennes, (et cela est valable pour d'autres pays) ayant servi à traîner ces millions de blocs parfaitement taillés et tirés sur des rouleaux des bois, parait-il, alors que les arbres sont plutôt rares dans le coin ? Le transport de ces blocs de pierres a forcément raboté le sol et durci sa consistance sur les lieu de passage .... Si ces pistes avaient été ensevelies sous le sable par suite des tempêtes , la réverbération du rayonnement infrarouge du soleil devrait changer sensiblement la couleur du sable et des traînées colorées devraient apparaître, si bien que les avions ou les satellites ne manqueraient pas de les détecter. Or rien n'est venu encore, de ce côté, nous le confirmer. La revue "Science&Vie Junior" dans son remarquable n°125 de Février 2000, qu'il convient d'analyser en détail, nous présente d'excellents croquis sur la construction des pyramides et voici donc une portion d'un croquis qui concerne ces fameuses pistes jamais découvertes et pourtant très structurées ci-dessous:



2°) Que sont devenus les milliards de blocs ou éclats de pierres résiduels qui n'ont pas manqué de chuter lors de la découpe des millions de blocs parallélépipédiques utilisés pour la construction de ces pyramides ? Il devrait en exister des montagnes. La Chaîne Planète cable Antilles du 25 Nov 2002, nous expliqua dans un volet (13/9) d'une émission intitulée "Un siècle pour le pire et le meilleur" : "Catastrophes en série" qu' en Angleterre, le 21 Oct. 1966, à la suite de pluies diluviennes, des crassiers, sortes de montagnes constituées de poussière de charbon amassée lors du concassage des veines houillères dans les mines, se sont écroulés sur des baraquements servant d'école aux enfants des mineurs, ensevelissant ainsi en pleine vie, 28 adultes et 116 enfants pendant leur classe... De la poussière de charbon qui formait des montagnes capables de glisser...!! Nous vous faisons ici cadeau de la poussière pour les pyramides, mais où sont donc passés ces milliards de blocs accumulés pendant des années dans les carrières énigmatiques où l'on aurait parait-il extrait les pavés des pyramides ? A -t-on encore demandé à ces malheureux ouvriers spécialisés de les "écraser" pour les faire tomber en poussière afin que des vents les dispersent souverainement par la suite ? Ou bien encore, a-t-on utilisé des concasseurs inconnus de la science officielle et qui devraient faire pâlir de jalousie les ingénieurs actuels qui dirigent les carrières d'extraction des minerais? A vous de choisir !...

     Voici cependant toujours, extrait de la même revue, comment avec des outils primitifs, était obtenue l'extraction des carrières et était pratiquée la taille des blocs et on aperçoit dans l'image suivante parfaitement les éclats qui déboulent aux pieds des blocs:




     Nous ne résistons pas au plaisir de vous donner le commentaire de la revue au sujet de la manipulation de ces blocs dont la masse des plus petits est d'environ 2,5 tonnes par bloc: "La carrière de calcaire qui approvisionnait le chantier en pierres de taille était situé à 300m seulement au sud de la pyramide (ceci est faux en partie car certaines pierres formant le plafond de certaines galeries pesant des centaines de tonnes venaient de très loin). Entre 1200 et 1500 hommes y travaillaient en permanence pour extraire des blocs. Avec une herminette en pierre, les carriers commençaient par tailler une fente en forme de rectangle dans le massif calcaire. Puis ils inséraient dans cette fente des coins de bois qu'ils arrosaient d'eau. le bois gonflait et faisait éclater la pierre selon une ligne de fracture très nette:ne restait plus alors qu'à la dégager avec des leviers. (mais comment donc faisaient-ils pour décoller le bloc du bas, si l'eau ne pouvait pas couler dans la fente parallèle au sol). Ce bloc énorme était ensuite débité en plusieurs petits blocs (tout de même de plus de 2,5 tonnes chacun) qui étaient polis sur leur face inférieure et sur les côtés. Les autres faces étaient ajustées sur la pyramide au moment de la construction. On s'assurait que les blocs étaient bien plans et perpendiculaires avec un niveau à plomb et une équerre... Au total 2760000 m3 de pierres furent extraits de ces carrières"

     Empruntons avec déférencedu remarquable ouvrage de William FIx et de D.K. de Bizemont publié aux Editions du Rocher en 1990, l'image montrant les instruments que possédaient les égyptiens à l'époque (époque d'ailleurs très contestée ces temps-ci) où l'on prétend qu'ils ont construit les pyramides :



     On demeurera encore longtemps confondu par l'extraordinaire performance de ces ouvriers super casseurs de carrières et constructeurs de monuments qui ont défié le temps et cela utilisant des outils si dérisoires.

     Et les tenants de la culture officielle veulent nous faire avaler que c'est , avec ces objets primitifs, que l'on a construit les grandes pyramides d'Egypte et cela dans un temps record puisqu'elles étaient destinées à être des tombeaux pour leurs commanditaires. Faisons un simple calcul : Pour la seule pyramide de Khéops qui parait-il contient 2 300 000 blocs si ce n'est plus. Avec nos ordinateurs, nos grues et nos camions, etc... nous estimons que si nous arrivions à placer et à ajuster avec la perfection découverte sur ce monument, une trentaine de blocs par jour de 2,5 tonnes (on ne parle même pas des blocs de granit de près de 80 tonnes placés à l'intérieur pour former des couloirs parfaits) soit environ en arrondissant tous les mois à 30 jours: 365x30=10950 blocs par an, et ainsi la construction prendrait alors : 2 300 000 : 10950 = 210,04 (et des poussières) années. (Pour construire un tombeau cela ferait tout de même un peu long et cela actuellement)


     Même si l'on imagine qu'il y avait des milliers d'escaves, ils ne pouvaient, se piétiner et se réduire en chair à patée pour faire mieux.

     Et de plus nous vous faisons encore cadeau franchement de l'application de ce que l'on appelle le parement calcaire qui avait pour but de lisser parfaitement l'extérieur de la pyramide qui devait en faire un monument d'une beauté fabuleuse. A titre d'exemple nous vous présentons ceci extrait du même ouvrage précédent :



     Ce bloc qui subsiste (heureusement car les autres ont été dérobés pour en faire des mosquées et d'autres batiments dans les environs du site) du parement extérieur fait déjà lui même près de 15 tonnes.

     Donc l'opération que l'on a appelé le lissage consistait en plus à recouvrir la pyramide entièrement recouverte d'une chape de blocs de calcaire superbement polis, qu'il a fallu tailler avec encore plus de précision et qui comme le montre l'image suivante, a encore été à l'origine d'un autre amoncellement d'éclats et petits morceaux de roches, qui se sont également évanouis dans la nature comme par enchantement et aucun historien n'a jugé bon de nous dire ce qu'ils sont devenus.


3°) L' éclairage des admirables couloirs à l'intérieur des pyramides est de nos jours, bien sûr, assuré par le courant électrique. Mais comment les anciens ouvriers égyptiens ont-ils réussi à s'éclairer, pour au moins fermer ou encore percer totalement ces couloirs sans utiliser, comme le montre l'image suivante, de torches, abondantes productrices de ces dépôts carbonés, que l'on n'a pas retrouvé, de manière conséquente , (les pillards en ont laissé, bien sûr, quelques uns ), sur les parois latérales et supérieures de ces couloirs ?



     Super gravure que nous empruntons aimablement au petit ouvrage très bien illustré d'Anne Millard "le Mystère des Pyramides" de 1996 aux Editions de L'OLYMPE.

     Au sujet de cette affaire d'éclairage à l'intérieur des pyramides, le 25 Septembre 2002, nous avons reçu, le très intéressant message suivant :

----- Original Message ----
- From: arch....
To: fred.idylle@wanadoo.fr
Sent: Wednesday, September 25, 2002 2:18 AM
Subject: Eclairage des pyramides

     J'ai lu avec intérêt les articles que vous proposez notamment sur les pyramides, et vous vous étonnez qu'il n'existe pas de résidu de fumée. Il existe pourtant une méthode trés simple pour éclairé l'intérieur des pyramides ou des tombeaux de la vallée des rois : les miroirs, un simple jeu de miroir peu permettre de véhiculer la lumière loin à l'intérieur des tombeaux, faite un essais, qui se révélera concluant.

     On s'étonne également sur le déplacement de blocs énormes de pierre, pourtant avec l'archéologie expérimental, on a pu déplacé avec des moyens simples de grandes masses de pierre.

     En ce qui concerne les couloirs sous le plateau de Gyzeh, il existe est c'est certain, d'ailleurs dernièrement on a pu apercevoir à la télévision française un de ses couloirs, décrit pas Hérodote et d'autres auteurs grecs. Ce couloir s situant en dessous de la rampe d'accès à la grande pyramide, correspond étrangement à la description du tombeau de Chéops "un tombeau posé sur île sous le plateau"      Voici quelques renseignements archéologiques mineurs qui pourront vous intéressez.

     A bientôt
     D........ René
     Archiviste Paléographe
     Dijon


     Et voici la réponse que nous avons adressée à cet internaute ce même 25/11/02:

----- Original Message -----
From: Fred Idylle
To: arch........
Sent: Wednesday, September 25, 2002 7:55 PM
Subject: Re: Eclairage des pyramides

           Bien cher Monsieur

     J'ai grand plaisir à répondre à votre missive qui concerne le fait que de nombreuses fresques murales découvertes dans les couloirs et chambres de certaines pyramides égyptiennes auraient été faites sans éclairage car l'on n'a découvert aucune trace de suie sur les parois intérieures des édifices, ce qui prouverait que ces fresques ont été réalisées sans torche, ni lampes à huile , seuls instruments connus à l'époque capables de remplir un rôle d'éclairage très empirique.

     Je connais bien l'hypothèse émise par certains chercheurs des miroirs reflétant la lumière jusqu'au recoins les plus obscurs de l'édifice et mise à part la complexité que requière son application et sur laquelle je n'ai pas le temps de m'étendre, je vous dirai d'abord que les miroirs de l'époque ne reflétaient que 40% environ de la lumière reçue et qu'en fin de compte les rayons lumineux auraient été totalement affaiblis après l'emploi de quelques miroirs seulement comme l'indique le schéma suivant :




     De plus, on aurait trouvé les nombreuses pattes de fixation de ces miroirs sur les parois des couloirs empruntés par la lumière car vu la rareté du bois dans les environs, je vois mal les égyptiens utiliser pour cela des échafaudages en bois plutôt encombrants. De plus même si le temps a fait son oeuvre de détérioration sur certains de ces miroirs, il devrait en rester encore un nombre conséquent dans les musées et ce n'est pas le cas et cela prouve encore que cette thèse de la réflexion lumineuse par miroirs, doit être abandonnée définitivement car elle est totalement irréaliste.

     De même je ne conçois pas que les grandes pyramides puissent en aucune manière être des tombeaux. Un simple calcul , nous le montre. Si par exemple on admet que la Grande Pyramide de Khéops possède environ 2 300 000 blocs de pierres, et que l'on parvienne avec nos moyens actuels les plus modernes à placer et à ajuster parfaitement 20 blocs par jour (Note du webmaster: nous avons osé pousser, plus haut, jusqu'à 30 blocs par jour) , on pourra se féliciter d'avoir superbement bien travaillé. Et pourtant la construction durerait encore 315 ans. Il est clair que même avec des milliers d'esclaves comme on le prétend, on ne pourrait faire mieux car vu la précision de l'ajustement incroyable des blocs, ces esclaves ne pourraient se piétiner et s'écrabouiller pour aller plus vite.

     Il est en effet très difficile d'admettre qu'une révision déchirante est à faire sur la compréhension de ces monuments que l'on admire depuis des siècles. Mais je persisterai à croire que j'ai raison, tant que vous ne m'aurez pas expliqué, comment a pu être édifié par exemple sur Mars, ce que certains chercheurs, appellent la "forteresse", visible sur la photo de la NASA, Viking 76H593 / 17384 prise sur Mars en 1976 :



     Indubitable œuvre d'art, dont dont l'épaisseur des "murs" , formant deux angles droits, dépasse les 300m et la longueur d'un coté, 1,5 km (Note supplémentaire ultérieure du WebMaster: Et on peut largement évaluer sa hauteur à environ 700m, ce qui ferait de notre Tour Eiffel, un vrai bambin à côté). Il faudra aussi expliquer pourquoi le voisinage fait aussi apparaître une sorte de "pyramide" dont la hauteur dépasse le km. Bien évidemment, les revues spécialisées qui ont pignon sur rue ( Science&vie; Science et Avenir, Ciel&espace, Pour la Science... etc...) , évitent soigneusement de parler de tout cela, parce qu'ils n'ont aucune explication orthodoxe et officielle à proposer. A-t-il fallu aussi sur Mars, les milliers d'esclaves pour ériger ce complexe extraordinaire comme les tenants la science officielle nous le déclare pour les pyramides d' Egypte ?.....

Fin de missive

     Le chercheur Joseph Davidovits a proposé une solution nouvelle et plus logique que nous vous invitons à apprécier dans texte suivant probablement de Septembre 1984 de la revue Géo: Voir l'image suivante

:


     Vous pouvez cependant en savoir plus sur les travaux de Mr Joseph Davidovits en cliquant à :

http://www.geopolymer.org


      Comme vous le voyez, cet entrefilet de revue Géo, s'accorde parfaitement avec les déclarations fantastiques du Mr Siragusa qui déclarait que les "..les immenses blocs de pierres ne furent pas tirées par des esclaves, mais furent fabriqués sur le lieu même de leur utilisation par un procédé de cristallisation du sable"

     Comme Mr Siragusa a probablement soustrait cette incroyable idée de cristallisation du sable dans un dossier antérieur à la date de publication du livre de Victorino del Pozo, il est donc de la plus haute importance de contacter l'auteur du livre en question ou Mr Siragusa lui même, (s'ils sont encore vivants) pour savoir précisément dans quel premier document est apparue cette histoire de cristallisation du sable, et de comparer tout cela avec les travaux du Prof. Joseph Davidovits qui lui nous dit que les pierres des pyramides ont été faits dans des moules et théorie qui, vous le verrez plus bas (Science&vie Dec. 2001), intéresse désormais les chercheurs au plus haut point.

     Notons qu'en 1988, Mr Le Dr Joseph Davidovits en collaboration avec Margie Moris ont publié un ouvrage de référence à ce sujet intitulé " The Pyramids: An Enigma Solved " chez Hippocrene Books à N.Y .

III Prolongement révélateur spécifique en date du 03/09/00.

     Ce 03/09/2000, en recherchant dans nos dossiers, le livre de feu Albert Ducrocq " L'humanité devant la navigation interplanétaire " d' Octobre1947 et publié par Almann Lévy, nous sommes tombés sur la page 35, du livre de John A. Keel : " Our Haunted Planet " A FAWCETT GOLD MEDAL BOOK Publications 1971, mc., Greenwich, Conn. dont nous vous donnons la modeste traduction suivante :

"...La Science a emboîté le pas. En 1969, un groupe de scientifiques américains dirigés par Dr. Luis que W. Alvarez a voyagé en Égypte pour mettre en place de coûteux détecteurs de rayons cosmiques autour de la Grande Pyramide. Leur théorie était que tous les rayons cosmiques pénétrant la pyramide et traversant les chambres secrètes seraient enregistrés comme ayant un mouvement pénétration légèrement plus rapide que celui des particules des rayons voyageant au travers de la pierre pleine. Ils ont manipulé leurs instruments-gadgets pendant des mois et ont d'abord obtenu quelques enregistrements très excentriques . Mais en conclusion, le 6 Février 1970, d'après la revue "Science" le Dr. Alvarez a tristement annoncé qu'aucune chambre secrète n'avait été détectée avec son appareillage sophistiqué. Tous les fervents du culte de la littérature parallèle clignèrent alors de l'œil et se donnèrent des coups de coude insidieusement en disant : "Évidemment, tout ceci est devenu Ultra Top-Secret... encore un coup de la grande conspiration pour cacher la vérité au public.."".
Fin du texte.

     Il est clair que l'auteur de ce livre ne croit pas du tout aux dires des Atlantistes, (qu'il qualifie de "the cultists" dans le texte anglais) et de tout ce qui s'y attache. Mais il ne faut pas oublier que ce livre a été publié très peu de temps après la découverte en 1968 des ruines cyclopéennes de Bimini dans les Bahamas et que l'on prétendait encore que ces ruines n'étaient que des alignements naturels de coraux, (Voir notre article sur Bimini à : http://www.artivision.fr/docs/bimini.html) alors que des études ultérieures allaient prouver que nous avions bien là, affaire à une structure archéologique inexplicable dans le cadre de nos connaissances actuelles..

.      Mais (et c'est cela, qui nous a invité à d'abord présenter le texte précédent), dans un autre ouvrage, parfaitement ésotérique, paru en début de l'an 2000 d' Anne Givaudan (voir plus haut) et intitulé "Alliance", l'auteur affirme page 146 que "ces chambres secrètes" ont bel et bien été découvertes, mais que tout cela a été caché par les gouvernants. Il n'est en effet pas besoin d'être un fin psychologue pour deviner que si ces chambres contiennent des informations inestimables sur les Atlantes, par exemple concernant l'antigravitation, (comme le précisait Edgar Cayce dans certaines de ses lectures), le commun des mortels, n'en sera averti, que lorsque les politiques et surtout les militaires, (qui ont la charge de structurer la Défense Nationale), en auront tiré un profit technologique et scientifique maximum. A bon entendeur salut !....

IV Prolongement révélateur en date 29/12/01.

La revue "Science&Vie" n° 1011 de Déc.2001 nous présente page 44 à 58 la thèse d'un certain Mr Joël BERTHO, architecte designer selon laquelle justement la facture des blocs des pyramides "évoque plus le mortier trituré ou balayé que la pierre taillée". Cette thèse est exposée dans un ouvrage de 208 pages, intitulé "La pyramide reconstituée" aux Editions Unic et présentée sur le site:

http://www.pyramide-recontituee.com

     Des études sérieuses sont entreprises et en page 54, il est bien dit que Joseph Davidovits avait émit cette hypothèse dès le début des années 80. Affaire à suivre donc de très près.

     Dans son n° 1012 de janvier 2002, cette même revue "Science&Vie", nous apprend que c'est en 1979, lors de la Conférence internationale des égyptologues organisée par le Centre National de la Recherche Scientifique que J. Davidovits a proposé sa théorie (que présente notre photo précédente) de la pierre moulée pour les pyramides. Il a fondé l' Institut Géopolymère qu'il développe sur le site geopolymer.org vu plus haut .

     Le 14 février 2002, nous avons découvert dans nos dossiers un article remarquable de Mr Patrick Forestier publié par la revue Nostradamus du 24 Oct 1974 où nous apprenons d'une part, que Joseph Davidovits est d'origine française et d'autre part qu'il a fondé la Société de Coordination de Développement et d'Innovation, dès 1972, où il a exposé sa théorie révolutionnaire sur les pyramides dont nous parlent, les deux n°s de "science&vie" cités plus haut, donc huit ans plus tôt que la date de 1980 évoquée dans le n° 1011. Pour ne pas allonger démesurément le présent article que vous découvrez en ce moment, nous allons placer à part ce texte important de Mr Patrick Forestier que félicitons ici pour la clarté de son exposé. Puisse-t-il , s'il a lui, le privilège de surfer sur l'Internet (ou un des ses amis pour l'en avertir ) redécouvrir avec joie, que son texte important qui date d' Oct 74, va prendre une autre et nouvelle envolée grâce au Web. Si vous voulez découvrir cet article de Patrick Forestier cliquez donc svp aux adresses suivantes:

Soit à: http://www.artivision.fr/docs/articledavidovits.html


     D'ailleurs, voici la missive que nous avons adressée au Professeur Davidovits le 07/03/02:

----- Original Message -----

From: Idylle fred
To:Pr Joseph Davidovits
Sent: Thursday, March 07, 2002 8:03 AM
Subject: For Pr Joseph Davidovits

          Bien cher Monsieur

     Je me félicite de savoir que la revue "Science et Vie" s'est enfin décidée dans son n° 1013 de Février 2002, à publier un texte venant de vous et concernant les pierres synthétiques des pyramides alors que la revue Nostradamus (que l'on considérait à l'époque comme une dérisoire feuille de chou ) dans un article de son n° du 24 Oct 1974 n°133 de Mr Patrick Forestier, a été l'une des premières revues à proposer votre théorie, théorie remarquable qui m'avait à l'époque particulièrement intéressé. J'ai repris cet article récemment sur mon site pour illustrer le fait que vous avez été un précurseur dans le désormais incontournable mystère des pyramides , qui remet en question toutes nos connaissances sur l' Antiquité. Voici l'adresse de l'article de Mr Patrick Forestier dans Nostradamus.....


     Et voici la réponse que nous avons obtenue:

----- Original Message -----
From: Prof. Joseph Davidovits
To: Idylle fred
Sent: Friday, March 08, 2002 6:17 AM
Subject: Re: For Pr Joseph Davidovits

          Bonjour,

     Merci pour votre e-mail. Je suis allé sur votre site lire ce vieil article qui faisait suite à un interview publié dans la presse nationale (Le Parisien m'avait mis en première page). A l'époque je n'avais pas apprécié le qualificatif de "petit ingénieur" qui pouvait être mal interprété (et pourrait l'être encore par des opposants) car en fait j'étais Docteur es-sciences depuis une bonne quinzaine d'années. Pouvez-vous donc corriger votre texte? Il serait également bon que vous mettiez un lien avec notre site: http://www.geopolymer.org pour éliminer toute équivoque.

     Merci.
     Au revoir

     Prof. Joseph Davidovits


V Conclusion.


     Souhaitons donc que Mr le Dr Avinsky trouve dans les déclarations ésotériques ci-dessus, matière et encouragements à poursuivre ses recherches, même si, et surtout si, ses collègues scientifiques tournent tout cela en dérision, car les développements à venir, qui selon nous, sont très proches, concernant cette "affaire des pyramides" d'ici et d'ailleurs (surtout celles découvertes sur Mars), feront bientôt éclater l' incroyable vérité qui démontrera que le Passé de notre planète est beaucoup plus fabuleux que l'on a cru et même voulu l'imaginer.

     En guise de résumé sur cette affaire de pyramides découvertes sur Mars, nous empruntrons avec déférence, au livre incontournable à ce sujet de Guy Gruais et de Guy Mouny : "Guizeh, Au delà des grands Secrets" publié en 1997 aux Éditions du Rocher dans la collection "l'Âge du Verseau", la reconstitution schématique du plateau de Cydonia ci-dessous :



VI PS en date du 24/04/02.

     À notre réveil au matin du 24/04/02, nous sommes tombés sur la lettre de Mr Éric Guerrier présentée page 9 du n° 1013 de Février 2001 de la revue "Science&Vie", qui nous l'avons écrit plus haut, a relancé en Déc. 2001, le débat sur les pierres synthétiques des pyramides et cela 28 ans, après la revue Nostradamus (qui était plutôt, selon nous bien sûr, comme vous le voyez , une revue d'avant garde, mais qui était assurément considérée à l'époque comme une "feuille de chou" par "Science&vie" ).

     Dans cette lettre Mr Éric Guerrier déclare entre autre chose: "Les pyramides n'ont pas été construites par des égyptologues , fussent-ils architectes de formation, mais par des architectes maîtres d'œuvre, des géomètres de terrain, des maçons et toutes une cohorte de gens dont c'était le métier inscrit dans la tradition qui s'élabore tout au long de l'Ancien Empire, sans rupture ni révolution. La Grande Pyramide n'a pas été réalisée ex nihilo . Ce n'est pas une astuce de levage qui permettra d'expliquer des chantiers aussi complexes...."

     Comme "Science&Vie" a "oublié" de présenter les références de certains ouvrages de Mr Éric Guerrier nous allons le faire rapidement aujourd'hui :

     Dans l'ouvrage intitulé les "Les Dieux et l'Histoire Sainte" d'Éric Guerrier publié aux Éditions du Rocher en 1980 dans la collection " Les Carrefours de L'Étrange " dirigé par le regretté Jimmy Guieu, nous trouvons la présentation de l'auteur suivante :

     "Mr Éric Guerrier est né en 1934 à Alger. Architecte constructeur, il s'oriente très vite vers la recherche et l'enseignement. il participe également ,pour le CNRS, à des études de reconstitution de paysage et d'habitats préhistoriques. c'est dire qu'il sait ce que sont les disciplines scientifique et universitaire. Mais son refus d'une trop grande spécialisation et ses efforts vers un savoir extensif, le portent vers les vastes synthèses."

     Dans le premier chapitre de cet ouvrage nous découvrons les phrases suivantes :

     " ...Dans toutes les traditions en général et très explicitement dans la théologie judéo-chrétienne en particulier, avant est connu par la révélation. Ce sont les dieux eux-mêmes qui ont raconté ce qu'ils voulaient aux hommes, leur livrant en même temps certaines clés du monde.

     Pie XII , canonisé très rapidement (Note du Webmaster: Giordano Bruno brûlé en l'an de grâce 1600 par l'Inquision de sinistre mémoire, attend lui, toujours son tour pour être cannonisé) malgré sa position face au nazisme, avait rappelé très solennellement dans une encyclique, que ces temps révélés dans les onze premiers chapitre de la Genèse biblique appartenaient bien au genre historique et non pas à la légende, au mythe ou à la fable symbolique.

     ...car la Genèse raconte bel et bien une histoire celle des dieux appelés Elohim qui aménagèrent une planète hostile à la vie, il y a quelques 3,5 milliards de nos années. Ils y installèrent tout un écosystème évolutif jusqu'en un point où ils créèrent l'hominidé puis l'homme "à leur image", dans un processus dont la logique aboutissait à la divinisation.

     Mais la chose rate par la faute de ceux qui étaient chargés de la surveiller : les Veilleurs. Ces anges rebelles s'unissent prématurément aux filles des hommes et introduisent ainsi un accident génétique dans le plan. C'est le péché originel.
(voir Genèse, début du chapitre 6 : note du Webmaster) "


     Tout ceci est parfaitement détaillé dans le remarquable l'ouvrage d'Eric Guerrier intitulé "Le premier testament des Dieux" publié en fin 1979 aux aux Éditions du Rocher. L'auteur y introduit le terme Théo-archéologie que nous avons remplacé sur ARTivision par Astro-archéologie plus explicite.

     Enfin signalons aussi l'ouvrage de cet auteur intitulé "De Bethléem à la fin de temps" publié en juin 1982 chez le même éditeur.

     Parallèlement chez le même éditeur paraissait en juin 1979 le remarquable ouvrage de Robert- jean Victor "Dieu, les Dieux étaient des hommes", ouvrage qui a le mérite unique de présenter de la page 139 à la page 243, le fameux "livre d' Énoch" célèbre apocryphe qui explique en détail ce qui a été survolé en 12 lignes dans toutes les Bibles connues (voir celle de Dhorme aux Éditions La Pléiade.)

     Au cas où vous considéreriez cela comme de la Science Fiction, voici pour ceux qui n'ont pas lu encore notre dossier "Remue-ménage cosmique", la photo de Miranda le satellite d'Uranus qui laisse pantois les plus imaginatifs des scientifiques.



     Ne pensez-vous pas que, là , nous tenons véritablement , la trace du passage dans notre système solaire, des fameux Dieux en question plus haut, plutôt que la renaissance aléatoire et magique de Miranda que nous proposent les savants universitaires...? (Voir notre article à: http://www.artivision.fr/docs/remucos.html )

VII PS en date du 31/05/02.


     Le 23 Mai 2002 nous avons reçu de note ami belge Pierre Lux un texte intitulé "La technologie d'Orion et autres projets tenus secrets" écrit par un certain par Valdamar Valerian (c) 1992 et traduit de l'américain par Tristan Perrier (c) 2002. Attention, il y a un copy right (c). Donc à ne pas publier dans un ouvrage destiné à la vente, sans autorisation, requise à Leading Edge International Research Group www.trufax.org . Les phrases suivantes sont extraites du site http://www.onnouscachetout.com/entree.php , et c'est Val Valerian qui interroge un ressortissant anonyme américain, probablement un militaire, ayant appartenu à un niveau ultra top secret de la sécurité des USA, autrement dit en bon français une personne ayant obtenu un très haut degré d'habilitation dans les secrets d'état.

     Évidemment, ces informations n'ont pas pu être, pour l'instant, vérifiées ou confirmées et nous invitons tout internaute qui possède le moindre détail supplémentaire sur cette affaire extraordinaire de nous contacter.

     Nous avons , en effet, trouvé ce paragraphe sur le site suffisamment intéressant pour vous en faire part :

V.V: Existe-t-il des tunnels sous les Pyramides ?

Le militaire :- Il y a un tunnel sous Gizeh. Personne ne sait quand ou comment il fut construit.

V.V: Des vaisseaux spatiaux, peut-être ? Ou autres bidules du genre ?

Le militaire :- Une expédition fut organisée dans les années 20 et 30 suite à l'annonce qu'une chambre secrète se trouvait sous la pyramide. Ils ont construit de l'équipement les années suivantes et ils sont descendus sous la pyramide. Ils ont découvert une porte en métal à 150 mètres de profondeur. Ils ont découvert d'autres portes qui s'ouvraient par codes soniques. Ils ont trouvé une chambre avec 30 000 disques enregistrés et de l'équipement extraterrestre. Ils ont photographié les disques avec une pellicule à l'infrarouge. Le gouvernement égyptien a refusé qu'ils sortent quoi que ce soit. Les disques furent déchiffrés. L'information décrivait l'ascension et la chute de civilisations extraterrestres qui remontaient jusqu'à 100 000 ans dans le temps. Ce groupe avait construit cette salle d'enregistrement et ensuite avait construit la pyramide par-dessus. On n'a pas trouvé d'ovni, mais beaucoup d'équipement était entreposé sur trois paliers différents. Ils ont photographié pas moins de 2 700 disques. Selon une source des Forces aériennes américaines, ces disques sont gardés dans un coffre-fort à la base de Kirtland au Nouveau-Mexique. Ils ne veulent pas rendre publics ces trouvailles.

     fin du paragraphe.

     Tout le reste du chapitre " La technologie d'Orion et autres projets tenus secrets" est d'ailleurs proprement hallucinant. En voici un autre échantillon bien qui n' ait qu'un rapport lointain avec notre affaire de pyramides:

V.V: - A votre connaissance, combien d'espèces différentes d'extraterrestres auraient été impliquées ?

Le militaire :- Les Gris n'ont pas participé à Montauk. Il y avait une entente à cet effet. Mais il y avait d'autres groupes, entres autres les Leverons. Il y avait également des groupes d'Antarès, mais ils n'étaient que des observateurs. Ils ressemblaient aux humains. Il y avait des membres du groupe d'Orion qui à l'occasion faisaient une apparition. Le groupe-K était impliqué, mais je n'en ai jamais vu, personnellement. Enfin, il y avait les occupants du vaisseau capturé. La Confédération d'Orion comprend plusieurs groupes, y compris les Leverons.

V.V: -Le groupe d'Orion est apparemment en guerre avec un groupe appelé les Élohim. Est-ce exact, à votre avis ?

Le militaire :- Exactement, c'est ce qui se produit. Les Élohim sont une race très ancienne, peut-être même la plus ancienne de l'univers. Du moins, à notre connaissance.

V.V: - Lequel de ces groupes exercerait le plus grand contrôle sur la race humaine ?

Le militaire :- Le groupe d'Orion. Ce sont eux qui manipulent tout le monde, y compris les Gris. Le groupe d'Orion comprend les diverses espèces de reptiliens.

Fin de citation

     Tiens ... tiens.. les revoilà ces Elohim qui ont fait l'objet de nos articles sur la Bible et le peuple du ciel. Comme c'est étonnant !! :
http://www.artivision.fr/docs/bible.html
http://www.artivision.fr/docs/peupleduciel.html

     Si tout cela n'est pas de la désinformation bien orchestrée par les Services Secrets , alors, encore une fois, la réalité semble dépasser de loin la fiction la plus échevelée.

     Cela rejoint une fois de plus, nous le rappelons rapidement, les déclarations fantastiques:

- D'Edgar Cayce est né en 1877 et nous a quitté en 1945 laissant près de 14250 "lectures psychiques" faites sous auto-hypnose. Voir à ce sujet notre article à: http://www.artivision.fr/docs/cayce.html

- De Al Bielek et le texte intitulé "Le temps, les voyage dans l'espace, les extraterrestres, la guerre des étoiles, notre futur " que l'on peut consuter sur le site:

http://www.leadingedgenews.com/article.html

et qui est une entrevue avec Al Bielek, auteur "de l'Expérience de Philadelphie" ne pas confondre avec "The Philadelphia Experiment" de William L.More & Charles Berlitz (1979) publié en français chez l'éditeur "J'ai Lu" sous le titre "Opération Philadelphie" (juin 1981).

     Cette interview a été réalisée par Kenneth Burke au "Congrès de Sciences Globales" de Daytona Plage, en Floride en août 1997.

- De Milton William Cooper récemment abattu par les forces de répression américaines et auteur de l'ouvrage incroyable "Behold a pale horse", disponible en français sous le titre "Le gouvernement secret" suivi de Opération "Cheval de Troie" ouvrage de 124 pages n° JOK 3NO publié aux Editions canadiennes "Louise Courteau inc ". Au sujet de Milton William Cooper vous aurez plus d'informations sur les sites:

http://www.multimania.com/pascuser/gouvsecr.html

http://cassiopaea.org/cass/cooper.htm

- De Laura KNIGHT-JADCZYK qui nous fait sur son site : http://cassiopaea.org/ d'extraordinaires révélations concernant le passé fabuleux de la la Terre.

- De Thomas Edwin Castello qui fut un Officier de Sécurité de la Base américaine “DULCE” et qui a parlé de cela approximativement une année avant sa mort, texte que vous pourrez consulter du site anglais:

http://www.skywatch-international.org/home.htm

et dont, j'ai fait une traduction partielle, où l'on découvre que des tunnels extraordinaires et de vraies villes souterraines incroyables ont été construits dans le sous-sol de certaines localités américaines.Voir notre page:

http://www.artivision.fr/Soriarevelations.html

     Ne trouvez-vous pas, tout de même, cette convergence de données de cette nature, un peu surprenante ?

VIII PS en date du 07/07/02.

     Certains internautes nous ont aussi interpellés aux sujets des radiations émises par les formes pyramidales qui peuvent par exemple momifier des matières organiques ou aiguiser des lames de rasoir. Plutôt que d'élaborer un autre article spécifique à ce sujet, il nous a semblé plus pratique pour l'instant de faire ici cet additif et de donner la parole au regretté Lucien Barnier , célèbre chroniqueur dans les années 60 à 70, de nombreuses rubriques scientifiques radiophoniques :
http://www.artivision.fr/docs/articlebarnier2.html


IX Prolongement révélateur exceptionnel en date du 27/12/06.

     Le 24/12/06, nous avons eu l'opportunité de découvrir dans une Grande Surface (on a ici, dans notre île, près de 25 jours de retard sur la Métropole pour les revues mensuelles) le n° 1071 de Déc. 2006 de Science&Vie, où nous avons découvert avec une certaine satisfaction, un super article de 10 pages de Mr Jean-Phillipe Noël et de Mmme Isabelle Bourdial, présenté ainsi :



     C'est ainsi que l'on apprend que la chimie et la physique sont en train de lancer un énorme pavé dans les sphères classiques de l'égyptologie : Les pierres des pyramides de Gizeh , sont bel et bien des pierres synthétiques réalisées avec un calcaire reconstitué.

     C'est, en effet, désormais des scientifiques de haut niveau, Gilles Hug ( physicien spécialisé en science de la matière à l'office national d'etudes et de recherches aérospatiales à Chatillon) (Onera) et Michel Barsum ( professeur du département des sciences des matériaux et de l'ingénerie de l'université de Drexelà philadelphie aux USA) qui s'expriment :

" Nous avons comparé les compositions d'echantillonsde calcaire naturel provenant des carières de Toura et de Maadi avec les pierres de la pyramide de khéops et nous avons découvert un certainnombre d'anomalies; "

     On apprend ainsi, que la composition des pierres de pyramides est bien plus complexe que celle des carriéres, et certains microconstituants, côté pyramides, présentent les traces d'une réaction chimique rapide court-cicuitant une cristallisation naturelle, ce qui est parfaitement compréhensible si ces pierres ont été coulées comme du béton.

     Nous passons sur les détaiils chimiques comme la concentration en silicium etc...et disons pour terminer que ces constatations sont confirmées grâce aux techniques du microscope électronique à balayage (SEM) et à transmission (TEM), et l'on constate que "les spectres de diffractions des pierres prélevées surs les pyramides différent à la fois quantitativement et qualitativement de celles des prétentues carrières si chères aux archéologues officiels."

     Une autre image, parmi tant d'autres, pourrait éclairer tout cela :

Après le démoulage, aucune ligne de séparation
n'apparaît entre les pierres.
Cette ligne ne sera visible,
qu'au bout de plusieurs mois.

     Cet article, nous présente aussi une photo du Dr Davidivits qui comme nous l'avons vu plus haut, a dès 1972 fondé la Société de Coordination de Développement et d'Innovation,, où il a exposé sa théorie révolutionnaire sur pierres synthétiques des pyramides :

Chimiste et égyptologue amateur
Joseph Davidovits fut l'un des premiers
à relancer l'hypothèse des fausses pierres.


     Cet article remarquable, nous apprend aussi que dès 1720 un certain Paul Lucas, un diplomate de Louis XIV, avait écrit que le "revêtement" des pyramides serait en ciment et non de pierres. Mais ce "revêtement", s'agit-il de ce que l'on appelle le parement calcaire qui avait pour but de lisser parfaitement l'extérieur de la pyramide, ou s'agit-il de toute la stucture profonde de la pyamide ? Nous aimerions bien le savoir. De plus dans le second cas où il s'agit vraiment des pierres constituant la pyramide, il faut se poser la question comment un diplomate du début XVIIIè a pu avoir accés à une information aussi capitale sur les pyramides et information que de grands scientifiques découvrent seulement de nos jours. A t-il eu cette information pendant son sommeil ou pas ? Aux historiens d'en découvrir l'origine. Des découvertes pourraient encore, à ce sujet, nous surprendre !!

     Rappelons aussi, que nous invitons avec déférence tout internaute parlant couramment la langue de Monsieur Siragusa qui vient de quitter ce monde le 27 Août 2006 (voir l'article que nous lui avons dédié à :

http://www.artivision.fr/docs/Siragusaepopee.html )


de tout faire pour contacter Mr Victorino del Pozo, qui a écrit (voir plus haut) que d'après Mr Siragusa les pierres des pyramides avaient été construites par un procédé de cristallisation du sable. Peut-on trouver la date du dossier où Siragusa a écrit pour la première fois cette extraordinaire révélation ? Cette date est-elle antérieure à celle avancée par le Dr Davidovits ? Il est en effet de la plus haute importance de le savoir, car Siragusa lui, affirme que ses informations sont venues à la suite de ses rencontres en Avril 1962 avec des exraterrestres.

Affaire à suivre donc de très près...

     Finalement pour en savoir plus, nous ne pouvons que vous inviter vivement à découvrir cet article hors normes de Science&Vie, qui comme vous le verrez, s'insére parfaitement dans le contexte "du Temps des Révélations", si souvent mis en exergue par le site ARTivision.

     En effet il est peut être utile de rappeler ici aussi, que sur le site :

http://www.morpheus.fr/HTM/morph.htm/M05.htm )

, il est écrit : " Les travaux de West ont été repris par Robert Schoch, docteur en géologie et géophysicien de l’Université de Boston. Son étude minutieuse du Sphinx l’amène aux mêmes conclusions que West. L’érosion des parties anciennes visibles du Sphinx est due à l’eau et non au vent et au sable comme on le pensait jusqu’à présent. " .

    Enfin d'une manière encore plus ésotérique, rappelons qu'en ce qui concerne l'histoire du Sphinx, elle est évoquée par l'ami Joël Baran, dans sa page :

http://www.artivision.fr/docs/sphinx5.html

, où il est mentionné que le nez du Sphinx a été tronqué par... l'ancre d'un bateau. Dur.. dur n'est-ce pas à accepter ?

     Cette histoire est tirée de l'ouvrage incroyable publié sous le titre "Rencontre avec les Extra-terrestres" de ROSE.C aux Editions du Rocher au début de 1979 et ouvrage dont nous avons été le premier sur le Net Français à revéler l'existence dès le 4/12/1999. Nos articles :

http://www.artivision.fr/docs/RoseC.html
http://www.artivision.fr/docs/Roselune

, ont déboussolé à l'époque bien des internautes et en particulier des astronomes et astrophysiciens, et des messages transcendants sont venus par la suite, tout confirmer.

     En fait, comme dans le texte de morpheus.fr, on parle également d'Edgar Cayce, transmettons aussi ici, la déclaration de ce dernier (vue plus haut en partie), extraite de sa lecture 5748-6 concernant la Grande Pyramide de Khéops : " Sa construction dura cent ans. Elle fut commencée et terminée sous le règne d'Araaraart, avec Hermes et Ra (C'est à dire Ra-Ta qui se fit appeler ainsi à la fin de sa vie) .

     Mais quelle date avant Jésus-christ lui demande-t-on ?

     De 10490 à 10390 avant que le prince de la Paix n'entre en Egypte ."

     Fin de citation.

     En conclusion, c'est bien le cas de dire, qu'en ce qui concerne le complexe architectural de l'Egypte ancienne, les découvertes qui vont crescendo, nous font tomber chaque fois un peu plus à la renverse, et , on voit encore que, la réalité dépasse de loin la fiction, que nous ont inventé, les meilleurs réalisateurs cinématographiques.

X Nouveau prolongement en date du 03/01/07 : Quand la Chaîne ITÉLÉ, nous parle des pyramides.

     Le 31/12/06, autour de 19 heures, nous avons eu le privilège d'enregistrer le volet de l'émission "I comme Icare" qui justement nous a parlé de cette controverse sur les pierrres moulées des pyramides :

     Pour débuter les journalistes Raphael Hitier et Léon Mercadet engagent le débat:

  


Raphael Hitier : "Au programme de ce numéro voici les dernière infos sur une très belle controverse scientifique: l'énigme de construction des pyramides; Alors que je croyais que c'était comme dans Astérix,il y avait des multitudes d'esclaves qui tiraient de gros blocs sur des rampes interminables avec de grands coup de fouets .... ce n'est pas forcément comme cela que çà s'est passé.....Leon ?"

Léon Mercadet :" Mais non, c'est du phantasme sado-maso; ça rappelle les 10 Commandements avec Charlton Heston de Cécil B. de Mile.. Non il n'y a plus de coups de fouet sur les rampes en tirant les blocs, parce qu'en fait, les pyramides de Giseh n'ont pas été faites avec des blocs de pierres taillées, mais des blocs moulés avec du cimment de l'epoque. "

Raphael Hitier : " Les égyptologues ne sont pas d'accord sauf que, cette fois, il y a une analyse chimique réalisée sur quelques échantillons des pyramides et qui montre que la pierre utilisée ne peut pas être naturelle. "

     C'est alors que I Télé nous montre le Dr Davidovits :



     Et l'on nous apprend alors que :

"     Chimiste de formation et égyptologue par passion, Joseph Davidovits défend la théorie des pierres reconstituées depuis près de trente ans . Pour la première fois des résultats publiés dans une revue scientifique viennent étayer son hypothèse.L'analyse des échantillons dela pyramide de Khéops révèlent une structure microps copique amormale. "

     Deux autres scientifiques sont alors présentés :

       


Michel Marsoum (chimiste à l'université de Drexel aux USA): " C'est très siimple, elles (les pierres) sont sythétiques , ce ne sont pas des pierres naturelles "

Gilles HUG (Chercheur à l'ONERA) nous dit alors aussi : " Cette structure ressemble à quelque chose qui a été récomposé.."

      On nous dit ensuite que Joseph Davidovits aurait même découvert tous les ingrédients pour fabriquer ces pierres artificielles:

     



"Après le mélange des ingrédients l'ensemble va former une pâte qui après l'évaporation de l'eau, puis cette pâte on va la transporter sur le dos dans des paniers et on va ensuite la verser dans des moules et elle va durcir au bout d'une semaine pour obtenir une pierre."

      Pour vérifier la théorie, une reconstitution a été réalisée en 2002. Résultat : un bloc de 14 tonnes constitué de 5 parties emboîtées :



      La recette fonctionne donc, mais, pour les égyptologues professionnels, la ressemblance avec les pierres d'Egypte n'est pas flagrante, et quand bien même cette ressemblance existerait, ce ne serait pas suffisant pour conclure que cette technique a été utilisée pour dresser les pyramides :

     
C'est alors qu'intervient, Mr Claude Traunecker professeur d'égytologie de Strasbourg :



"Amettons..Admettons (et je n'y crois pas) que la pyramide était construite avec de la pierre moulée. Dans ce cas là, on devrait avoir des documents qui montrent le fonctionnement de ces chantiers très particuliers pour mouler la pierre et les ingrédients. On aurait un vocabulaire spécifique, on aurait des fonctions spécifiques... "

      Or d'après Davidivits , il existe une trace écrite de sa technique gravée dans la stèle d'Irtisen (écriture non garentie) conservée au Musée du Louvre :



" C'est très clair que c'est indiqué et il est écrit : " je connais le secret des ......la coulée .....autremendit du coulage de la pierre liquide qui dans le moule va faire la statue... "

      Mais là cette fois, c'est sur la traduction du hiéroglyphe que les égyptologues ne sont pas d'accord.



      Mais pour envisager de se laisser convaincre Claude Traunecker qui est également chimiste de formation, attend que les analyses mycroscopiques soient réalisées sur un plus grand nombre d'echantillons de roches . Difficile à faire, car les autorités égyptiennes ont toujours interdit aux défenseurs de la théorie des pierres moulées de venir faire des prélèvements sur leurs monuments nationnaux :

   


Fin de citation

      Ne pouvant pas tout écrire , nous avons été obligés de résumer ce très intéressant documentaire de ITÉLÉ, à qui nous disons bravo, pour avoir su vous présenter courageusement cette chaude controverse qui divise actuellement le monde culturel concernant les pyramides.... et , soyez en certain, cela ne fait que commencer, car le plus fabuleux, nous attend au tournant ...

XI Nouveau prolongement en date du 26/08/07 : Quand Ashtar Sheran parle des pyramides d'Égypte .

      En relisant ce mois d'Août 2007 quelques articles de la revue Ondes Vives de 1982, nous sommes tombés sur ces lignes très explicites concernant ce sujet des pyramides et lignes qui pourraient sans problème constituer les éléménts d'une Septième déclaration, complétant les six premières déjà présentées plus haut. Mais nous préférons avertir certains internautes de bien attacher leur ceinture car, à l'altitude où l'on va voler, il risque d'y avoir quelques sérieuses turbulences :

Revue "Ondes Vives" n° 199 Nov 1982 . Rubrique OVNI .


ASHTAR SHERAN PARLE AU MONDE
(Suite XIII)

par Ashtar Sheran
( Entité transcendante qui prétend vivre en dehors de la Terre et qui dit aussi être le Commandant la flotte des hommes de l'Espace, qui occupent actuellement des bases établies à portée de votre planète. )


ORGUEIL DES SCIENTISTES

      Nous venons d'autres étoiles uniquement pour accomplir une oeuvre de Samaritains auprès de votre humanite qui de toute manière sombrerait, si Dieu (note du Webmaster: Nous préférons utiliser "Le Très Haut" pour éviter la confusion avec les dieux mythologiques), ne vous révélait pas, une fois de plus, la façon de vous sauver par notre intervention personnelle. Dieu ne désire pas l'anéantissement de ses enfants sur votre Terre. Au cours de grandes conférences de la fraternité interplanétaire, nous avons cherché de quelle façon tolérante nous pourrions vous apporter du secours. Nous avons différents plans qui promettent le succès. Cependant il nous est apparu comme essentiel de fournir d'abord un soutien à votre théologie et à votre science, car la technique et la politique placées à la remorque de leurs erreurs ne peuvent plus s'en détacher par elles-mêmes. Le reste de l'humanité, à son tour, est tiré par la technique et par la politique de partis, sans s'apercevoir que cette voie la conduit au précipice.

     Je le dis très franchement, bien que je sache que cela déclenchera une haine farouche : nous devons et nous briserons la présomption scientifique qui règne aussi bien dans les académies, que dans les palais de la théologie; car, un savoir ne doit pas dominer, mais servir, à condition qu'il soit réel. Ce n'est qu'à ce moment que la politique internationale pourra prendre une direction raisonnable.

     Si jamais entre nous il peut être question de défense, il n'y en a qu'une seule et véritable qui inclut tous les peuples : défense du progrès pacifique, c'est-à-dire la défense du plan de salut divin. Ce plan de salut vous est complètement inconnu. Vous n'avez même pas idée de la vraie mission du Christ. Vous ne pouvez donc pas avoir l'idée que, d'un autre système solaire, nous venons à vous uniquement en frères.

     Moi aussi j' ai le pouvoir d'agir et de parler au nom de Dieu. De même notre mission fait partie du plan de salut divin. Cette mission remonte à de nombreux millénaires et arrive maintenant à son point culminant. Notre apparition n'est pas seulement un miracle technique, mais au-dessus de la technique il faut voir un envoi de Dieu à l'humanité terrestre. Il est insensé de vous demander si vous avez une possibilité quelconque de nous résister par les armes. Cette possibilité est assez souvent discutée par les militaires.

     Les nombreuses théories qui se succèdent chez vous, comme les hommes d'Etat, prouvent à quel point la science se trompe. Seule, la gravitation, loi de la pesanteur, n'est qu'une apparence conditionnée. Pour nous elle n'est pas un obstacle. La tour de Babel, les constructions colossales de l'Atlantide, les pyramides d'Egypte, les constructions gigantesques du Mexique, etc... furent construites à l'aide des lois qui font fi des lois de la gravitation.

     Le Christ qui, à l'âge de 25 ans, avait la mémoire de son évolution totale connaissait très bien ces lois et leurs possibilités magiques. C'est ainsi qu'il calma la mer, marcha sur les eaux, se rendit compréhensible avec les "Santiner" et put dire aux Juifs : "En vérité, je peux détruire votre temple et le reconstruire en trois jours ". Par là il voulait indiquer que nous, les "Santiner", pouvions provoquer l'effondrement du temple en quelques secondes, par "télétekton ". Puis, par suppression de la pesanteur, nos ancêtres auraient replacé, les unes sur les autres, les pierres les plus lourdes. Ce sont ces puissantes forces qui permirent de déplacer les lourds blocs de roche placés devant sa tombe. Newton, le physicien anglais, ne se fia qu'à ses perceptions sensorielles organiques et resta loin de toute connaissance extra-terrestre et extra-sensorielle concernant les puissantes forces divines...


     Que dire de plus au sujet de cet extrait, sinon qu'il confirme clairement ce qui est déjà dit plus haut, à savoir que l'antigravitation, a bien été utilisée pour la manipulation et déplacement des énormes blocs des constructions de pyramides et autres temples de l'Ancien et du Nouveau Monde.

     A ce propos c'est le moment de rendre ici hommage à l'ami Guy-Claude Mouny qui a quitté ce monde le 14 juillet 2007 au soir.

    Guy-Claude Mouny, était membre de l'Institut des Hautes Etudes de la Défense Nationale, et colonel de réserve honoraire. Il est l'auteur de très nombreux ouvrages dont aussi "Les Engins, l'Espace, & Ceux qui l'occupent"

     Le site de l'ami Christian Macé, nous donne plus de détails sur ce chercheur infatigable :

http://ovniparanormal.over-blog.com/article-11580331.html

    Guy-Claude Mouny avait émis l'hypothèse que les égyptiens connaissaient certains pouvoirs psychiques, comme ceux qui conduisent par exemple à l'utilisation du pouvoir de la lévitation et autrement dit en langage plus moderne, les pouvoirs reliés au secret de l'anti-gravitation, que cherchent avec tant de vigueur nos savants actuels.

    L'ouvrage suivant, nous explicite clairement cette assertion :

  


   Et à la page 19 de cet ouvrage remaquable, on trouve surtout :


    Et on reste alors bouche bée, n'est-ce pas, devant l'évidence!

    Que , Lumière, Harmonie, et Paix,  accompagnent désormais Guy Claude Mouny dans son retour au sein du Grand Tout auprès duquel il retrouvera l'Authentique Connaissance qu'il a si minutieusement recherchée sur Terre .

XII Nouveau prolongement en date du 05/12/07 : Quand Soria parle des pyramides d'Égypte .

      Le 04/12/07, nous avons eu le privilège de recevoir de Madame Régine-Françoise FAUZE channel du collectif Soria, une courte missive en réponse à notre dernière lettre, où nous lui avions transmis, entre autres choses, le paragraphe suivant : " En terminant et bien que cela semble être insignifiant, vis à vis des importants événements qui vont arriver concernant le redimensionnement de Gaïa, Soria pourrait-elle nous dévoiler pourquoi ont été construites les pyramides d'Egypte et avec quelles forces édificatrices ? "

      Et voici la réponse qui nous fut faite :

"Cher enfant de Lumière.

       Toutes les pyramides sont des manuscrits géants parlant des passages obligés à vivre par l'humanité résidentielle. Ce sont aussi de hauts lieux vibratoires nourrissant la planète. Les techniques de construction sont issues du Savoir du Cœur et des Dons Divins simplement. On peut parler de lévitation dans ce cas.
"

       Cette déclaration de Soria, que l'on peut considérer comme une septième, suivant les six autres précédentes vues plus haut, se rapproche donc, on le voit, de la quatrième , extraite du livre "Famille de Lumière" de Barbara Marciniak aux Editions Ariane Québec Août 1999.

XIII Nouveau prolongement en date du 15/03/08 : Quand La chaîne Planète parle des pyramides d'Égypte.

     Le 11 Mars 2008, nous avons eu le privilège d'enregitrer sur le Cable, un super documentaire concernant la civilisation égyptienne.

     Le commentateur et quelques spécialistes, nous présentent avec conviction les tenants et les aboutissants de cette société égyptienne, qu'ils nous traduisent comme extraordinaire et dont les pyramides sont d'une telle perfection que cela laisse pantois nos ingénieurs les plus audacieux.

    Évidemment nous ne pouvons ici que retransmettre quelques bribes des déclarations faites.

    Cela pourrait commencer ainsi :

     "Il y a 5000 ans (Note du Webmaster: Edgar Cayce dit qu'il faut remonter à environ à 12500 ans, pour voir la construction, qui a duré près de 100 ans, de la Grande Pyramide. Voir : cayce.html ) , bien avant les grecs une civilisation a conçu des momuments défiant l'imagination. Les égyptiens ont construit à une échelle gigantesque avec des millénaires d'avance sur les autres civilisations. Enrichis par leurs conquêtes et mus par la puissance divine, les invicibles pharaons d' Egypte ont érigé le premier monument de l'Antiquité, l'édifice le plus haut,


la toute première digue,

la fortesse la plus impénétrable,

la plus grande des cités ,

et le plus prodigieux des monuments à la gloire de leur souverain.



     Les bâtisseurs égyptiens ont hardiment repoussé les limites de l'architecture, mais les chemins de la gloire éternelle étaient pavés de sang, de trahisons de destructions."




      Après avoir mis en exergue l'importance du Nil dans cette civilisation, et la digue de 15 mètres de haut (qui n'existe de plus), de Memphis pour se protéger des inondations du Nil, et de bien d'autres stuctures édifiées dans le même but, le commentateur poursuit alors allègrement :

     "A l'aube du 3 ème millénaire avant notre ère, les cités d'Egypte commencent à prospérer grâce aux conquêtes. Le Nil qui a longtemps rempli un rôle de fleuve nourricier, assume alors une nouvelle fonction . Il devient le moteur d'une expension économique et terrritoriele sans précédent. Un réseau de ports et de canaux est construit pour relier les territoires éloignés et irriguer les terres arrides. d'immence barges font leur apparition véritables cargos de l'époque.



     Le système des canaux représente alors l'équivalent d'un réseau autoroutier."


     C'est alors qu'une certaine dame nommée Salima Ikram,



nous déclare, tout de go, cette phrase insolite :

     " Les égyptiens n'avaient pas à se préoccuper des routes et des véhicules à roues, car ils avaient le Nil. Le fleuve coulait du sud vers le nord et l'on pouvait voguer, les vents soufflant du nord au sud. Les égyptiens creusaient donc des canaux dans les directions est-ouest afin d'étendre le réseau navigable.

  

     C'étaient de formidables bâtisseurs. Ils construisaient des cannaux qui faisaient des km et des km de long. Ils étaitent utilisés pour le transport des marchandises, des céréales, d'autres aliments, des pierres. "


     Ainsi donc, comme le voyez, cette charmante dame, passe à la trappe subtilement, le fait que les égyptiens n'utilisaient pas la roue, alors qu'ils la connaissait bien. En effet sur le site :

http://www.dinosoria.com/jouet_ancien.htm

, on découvre alors ceci :


Jouet d'enfant (vers 1150 avant notre ère) Musée du Louvre


     Cette roue aurait tout de même été grandement utile pour transporter sur leur lieu d'implantation les fameuses pierres ( il y en avait de gigantesques) auxquelles fait allusion discrètement cette dame Salima Ikram. Non..., nous l'avons dit déjà sur ARTivision, c'est probablement, une loi très particulière, venant sans doute de la nuit des temps, qui interdisait aux bâtisseurs égyptiens, incas etc.., de se servir du concept de la roue. On ne tardera pas à découvrir pourquoi...en ce Temps des Révélations, qui est déjà bien amorcé, n'est-ce pas ?

     Après nous avoir entretenus longuement de la conception de l'Au-delà pour les égyptiens, de la construction des mastabas, simples tombes des humbles, on constate par la suite que les tombes deviennent plus sophistiquées et se transforment en ces monuments colossaux qui dominent toujours le désert occidental d'Egypte, les pyramides :

  


     Et le narrateur poursuit toujours allègrement :

     " Au total les égyptiens ont bâti près de 100 pyramides, Il en reste 80 aujourd'hui. Avec toutes les pierres et le mortier qu'elles contiennent, on pourrait ériger un mur de 3m de haut et de 3,50m d'épaisseur entre New York et Los Angeles (Note du Webmaster: 3961km à vol d'oiseau). "

     Puis c'est un certain Michael Jones, qui nous dit franchement :


     " Quand on songe aux tonnes de pierres extraites des carrières d'Égypte, puis taillées (Note du Webmaster: On a vu plus haut, qu'il existe une forte présomption que ces pierres aient été simplement fabriquées dans des moules), et assemblées sur les sites de construction, quand on pense à toute cette logistique, on reste médusé. "

      Mais terminons cette étrange épopée par les mots suivants du narrateur :

     " Aujourd'hui les pyramides restent les vestiges de l'antiquité les plus visités. Mais leur costruction ne s'est pas faite en un jour. Il aura fallu 6 pharaons, 4 générations de bâtisseurs avant d'atteindre cette supreme armonie dans les proportions. 2667 avant J.C. un nouveau roi est courronné Djoser , deuxième souverain de la troisième dynastie :

    

Djoser , va se forger une réputation de souverain sage et pieux. 2000 après sa mort il restera un modèle pour les pharaons d'Égypte qui n'auront de cesse de vouloir l'égaler. Durant son règne il jouit d'une telle popularité que ces sujets ne le considèrent plus comme un simple mortel, il devient le premier pharaon déifié. "


     C'est alors qu'un certain Lawrence Berman,


va faire une déclaration vraiment surprenante :

     " Sous la dix-neuvième dysnatie, il sera vénéré comme l'inventeur de la pierre, surnom oh combien éloquent. Les égyptiens ont fait le lien entre Djoser et la découverte de la pierre de taille....

     Voilà c'est cette affirmation qui a retenu principalement notre attention. Comment un peuple si fier de son souverain, peut avoir l'idée si prosaïque d'assimiler leur idole à simple un inventeur de blocs de roches découpés dans des carrières éventuelles. (voir plus haut, nos objections sur l'existence de ces carrières, dans la sixième déclaration ).

     N'est-il pas alors plus judicieux de comprendre de ce Djoser , a été celui qui a inventé (avec ses assistants bien sûr) , la fabrication de la pierre synthétique dans des moules, et ce on parle beaucoup ces temps-ci dans les sphères scientifiques parallèles.

     A vous de juger donc, désormais, tout cela...

XIV Nouveau prolongement en date du 14/05/08 : Quand Ramtha parle des pyramides d'Égypte.

     le 2 Mai 2008, le jeune Jean François de la banlieue parisienne, nous a fait savoir, qu'il avait découvert un ouvrage époustouflant très dense, et où sont abordées presque toutes les questions que l'on se pose sur les planètes, la Terre creuse, la Terre symétrique cachée derrière le Soleil, les pyramides , les fées, les elfes , les guerres cosmiques des Dieux etc...



     Ce livre obtenu par channelling d'une entité transcendante nommé Ramtha est intitulé : "Une réflexion du Maître sur l'histoire de l'humanité" Deuxième partie publiée en 2007 et intitulé " La redécouverte de la perle de la sagesse ancienne" aux Editions AdA . ISBN: 978-2-89565 -207-6 .

     Mais, concernant la construction des pyramides, mettons en exergue ce passage de la page 138 :

      " La pierre était en vérité taillée avec une extrême précision en utilisant la lumière du laser ; c'est le seul outil en vérité qui puisse tailler selon ce qu'on appelle une ligne droite. Elle était en vérité taillée grâce à la lumière et désactivée au travers de ce qu'on appelle en vérité des champs gravitationnels grâce à ce qu'on appelle la pensée. C'est la pensée qui, en créant un champ antigravitationnel, soulevait en vérité les blocs, à précisément 188 centimètres de sa base entière.

.. le champ antigravitationnel qui était utilisé pour façonner les pierres était très facile à établir. Il s'agissait de créer un vide qui créait la température de zéro degré à l'intérieur ; ( Note du Webmaster : c'est exactement comme cela que fonctionne la machine de John Searl ) ceci, permettait à ce qu'on appelle l'antigravité d'exister. Ceci était quelque chose de très acile à faire,.... en utilisant la lumière comme propulseur
".

     Comme on le voit Ramtha ne parle pas du tout des pierres reconstituées évoquées plus haut par Siragusa et par les chercheurs actuels.

     Il va de soi que les savants actuels n'ont pas du tout penser que les égyptiens pouvaient avoir des lasers perfectionnés et ils n'ont pas faits de calculs en ce sens.

     En ce qui concerne le mystère l'absence des résidus des pierres taillées dans les carrières éventuelles si chères à la Science officielle, mystère que nous avons évoqué plus haut et surtout dans notre article Unplusapyramide.html, on peut alors admettre que le laser par sa finesse supprimait les résidus en question. Cependant il nous reste à savoir comment le bloc était décolé par l'arrière de la carriére où il était découpé. A moins d'avoir un laser pouvant se courber à angle droit, il fallait passer soit par le haut, soit latéralement et cela ne pouvait qu'entraîner des blocs éclats et résiduels superflus.

     D'autre part, qui sait si le traitement au laser ne ramolissait pas la pierre à la jointure si bien que les pierres se collaient parfaitement comme on l'a constaté. Reste cependant le problème de la composition elle-même de la pierre, qui est différente parait-il pour les pyramides, de celles des carrières.

     Nous avouons , notre incapacité à trouver la réponse. L'étudiant qui interrogeait le médium channalisant Ramtha, aurait dû en effet lui poser directement cette question. Mais il ignorait sans doute à ce moment là, les derniers travaux dans le domaine des pyramides.

     Il ne reste alors, à l'internaute qui parle couramment l'anglais, pour soulever ce problème crucial, qu'à contacter directement le site américain :

http://www.ramtha.com/

     Peut-être aussi qu'un aimable internaute , pourra nous découvrir le site français reflet du site américain, et alors nous le contacterons directement.

XV Nouveau prolongement en date du 03/03/09 : Quand Walter Raymond Drake parle des pyramides d'Égypte.

      Il est peut-etre aussi utile de rendre ici hommage au chercheur anglais Walter Raymond Drake, qui dans les 12 langues qu'il pratique, a parcourru le monde entier à la recherche d'une "Connaissance Universelle", que traduisent les livres et les documents anciens de divers peuples de cette planète. Il a résumé ses découvertes dans un ouvrage paru à Londres en 1973 chez Nelville Spearman LimitedISBN 0722130449 :


     Sur cette couverture, on découvre une tête d'un Dogu Japonais , statuette en terre cuite, remontant à quelques milliers d'années, dont le savant de l'époque soviétique Alexandre Kazantsev a affirmé qu'il, (ce dogon), représentait, assurément un astronaute.

     Cet ouvrage a été traduit en français 3 ans plus tard par les Éditions Albin Michel, dans la prestigieuse collection hélas disparue "Les chemins de l'impossible"ISBN 2-226-00265-0 :

  

     Mais voyons donc ce que pensait en 73, le grand voyageur que fut Walter Raymond Drake ( Les couleurs sont de nous évidemment) :

     " La Grande Pyramide, symbole de l'ancienne Egypte, se tient exactement au centre de la mappemonde.
Le lieu de cet immense édifice est encore plus surprenant que sa construction.
Pour l'établir, ses architectes ont dû observer la Terre de l'espace,
dresser une carte de notre planète et en faire une projection géométrale ;
puis, traçant un méridien juste au milieu de la surface terrestre,
ils ont découvert qu'il traversait précisément le delta du Nil.
Cette technique cartographique dépassait de loin les connaissances géographiques de l'époque.
On est amené à établir une comparaison avec les "fameuses cartes de Piri Réis"

(Ribera Antonio,El grand enigma de los platillos volantes, Edtions Pomain, Barcelone 1958)
datant selon toute vraisemblance de l'ère précolombienne, et sur lesquelles on distingue
nettement les contours des deux Amériques et l'emplacement correct de l'Antarctique
- ce qui prouverait qu'elles ont été tracées par des hommes de l'espace - .
La pyramide fut probablement construite par des êtres venus d'une autre planète,
ou par des Initiés maîtrisant une science extra-terrestre.

     Les égyptologues s'accordent à penser que la Grande Pyramide
fut édifiée par Chéops vers l'an 3000 av. J.-C. Hérodote déclarait
que ce pharaon tyrannique contraignit une centaine de milliers d'hommes à un travail dur
et difficile, pendant dix ans, rien que pour construire les soubassements et les chambres souterraines ;
l'édification de la pyramide elle-même demanda encore vingt années de dur labeur.

A l'origine, sa hauteur était de 148 mètres et chacune de ses faces triangulaires
mesurait 234 mètres ; des pierres lisses et polies recouvraient les pentes
qui se terminaient par un cône pyramidal de cuivre, dont la signification ésotérique
étai liée à Vénus.
(Williamson George Hunt, The Secret Places of the Lion,
Nelville Spearman Ltd 1958 )
. Les rayons du soleil et de la lune devaient
se réfléchir sur les pierres brillantes,
les transformant ainsi en balises pour les vaisseaux de l'espace .
(Larson Kenwood, "The Great Pyramid"
A UfO beacon, Flying Saucer Octobre 1966, Ray Palmer Amherst)


     Deux millions et demi de blocs de pierre, dont chacun
pesait en moyenne deux tonnes et demie et n'avait pas moins de neuf mètres de long (Hérodote), furent extraits des car- rières arabes et des collines de Libye, transportés par d'interminables files d'esclaves, taillés, polis et mis en place d'une manière si précise que les joints étaient à peine visibles. Une main-d'¢uvre dotée d'outils primitifs, aussi docile fût-elle, était-elle vraiment capable de mettre sur pied cette structure monumentale de plus de six millions de tonnes ?...
"

Fin de citation


XVI Quand l'entité transcendante nommée ISIS ou encore (Rana Mu), nous parle, prodigieusement, des pyramides d'Égypte.


     Au début de Janvier 2010, aux Editions Balme, est sorti un ouvrage extraordinaire ISBN :978-2-77466-1682-0 que l'on peut trouver en PDF à :

http://www.lepouvoirmondial.com/media/02/01/1043381862.pdf

     et dont voici les deux couvertures :

  

      Aux pages 162 à 164, on trouve ces lignes qui pourraient sans problème constituer les éléménts d'une huitième déclaration, complétant les sept premières déjà présentées plus haut. Mais nous préférons avertir certains novices, de bien attacher leur ceinture car, à l'altitude où l'on va voler, il risque d'y avoir quelques fortes turbulences :

      "Je souhaiterais également vous informer à ce titre de la grande symbolique de la pyramide de Gizeh.

      Comme vous allez le re-découvrir un peu plus loin dans votre lecture, cette technologie m'a servi à ma résurrection (l'androgyne). En Egypte, elle s'est matérialisée par la re-naissance de ma polarité masculine Osiris appelé Heru. Dans cette vie aujourd'hui; la pyramide m'a servi à la naissance d'un autre bébé : ce manuscrit. Comme vous, la pyramide ou le temple intérieur a le pouvoir de la résurrection. Ce qui signifie que la Grande Pyramide de Gizeh a été conçue à l'image de l'Homme. Les piliers ou "djeds" qui la composent font référence à la nature électro-magnétique (cosmotellurique) de l'être humain. Un humain est une sorte de "pilier" énergétique et cristallin qui a le pouvoir de transmuter et de façonner le monde et l'univers par le pouvoir du verbe (le son), la forme pensée et les couleurs. Ceci était un secret bien gardé. Le "djeds" révèle à l'homme sa nature multidimensionnelle et interdimensionnelle. L'homme incarne la réalité quantique du miroir à retournement temporel. Il a la capacité de modifier la courbe espace/temps. Certains minéraux vous aideront d'ailleurs à y voir plus clair. Le cristal de l'Oeil du Tigre est un autre exemple frappant qui vient illustrer la nature cristalline (multidimensionnelle) et radionique de l'homme. Ce minéral a le puissant pouvoir réflecteur. Les moindres pensées ou mots désobligeants se "retournent" littéralement coutre l'émetteur. Le récepteur ou la cible devenant un miroir réfléchissant vos ondes. Vous êtes tous des miroirs qui vous réfléchissez les uns dans les autres car vous vivez en résonance avec tout ce qui vous entoure. Cette prise de conscience dans votre environnement favorise le point zéro, l'alignement atomique et subatomique de tous vos corps (mer-ka-ba).

      ...Vous n'êtes absolument pas le petit citoyen Urantien (Terrien) abandonné, seul au milieu de l'univers. Qui vous a fait croire que vous étiez seuls ? Vous êtes tous des rois et des reines qui avez volontairement abandonné la couronne pendant quelques instants, pour vivre une nouvelle aventure sur Urantia et pas n'importe laquelle. Nous sommes tous de nouveau réunis sur cette planète pour vivre une fin de cycle historique. En êtes-vous conscients ? Êtes-vous conscients que vous êtes actuellement enviés par tous les êtres du cosmos, et en provenance d'autres univers qui surveillent vos moindres faits et gestes. comme on surveille des enfants qui peuvent s'égarer à tout instant. Ils vous appellent "les enfants terribles". Vous avez laissé de l'autre côté du voile votre famille cosmique, qui elle, n'attend que votre retour. Avez-vous peur de ce que vous êtes en réalité, des Extra-terrestres ? Ce mot effraie encore une grande majorité d'humains, mais plus pour très longtemps à présent. Toute votre vie a été formatée dans la crainte, la peur, la méfiance, diffusées par vos sectes religieuses, vos politiques (notamment l'Education), par vos films et vos médias. Vous n'êtes pas d'origine terrestre et vous ne l'avez jamais été. Pourquoi ? Parce que vous êtes fabriqués à notre image. La planète Uras ( Urantia ou la Terre) a été conçue par notre mère Tiamate ou Anima (une autre déesse mère), dans l'unique but d'en faire un gigantesque laboratoire expérimental ou la richesse de la biodiversité est unique dans tout l'univers. Uras est son véritable sens expérimental : ce nom est une de ses signatures vibratoires. Tout comme vos noms sont vos signatures vibratoires parmi d'autres.

      Uras ou Urantia Gaïa est une planète qui regroupe toutes sortes de vies auimales et végétales émanant d'autres planètes de notre galaxie . Les chats, les chevaux. les éléphants. les cétacés, par exemples proviennent de la constellation de Sirius. Nombreuses variétés botaniques proviennent d'Aldébaran, de Venus, d'Andromède.... Toutes les architectures de la planète ont des origines interstellaires. Certaines pyramides ont été construites par nos soins, les Kadistu (planificateurs de vie) de Sirius et d'Aldébaran, ce qui explique que vos archéologues n'ont jamais pu identifier l'origine de de leur façonnage, bien qu'à l'origine elles ne soient pas comme vous les voyez actuellement. Ce sont des transmutateurs d'énergie cosmo telluriques, tous orientés vers leurs émetteurs d'origine. La constellation de la Grande Ourse, la constellation de Sirius et la constellation des Pléiades et Orion. D'autres constellations se joignent à elles, ainsi que le Grand soleil central de notre univers (Acyone) pour émettre les énergies cosmiques indispensables à votre réveil cellulaire (voir croquis de la multidimensionnalité). Ces énergies réceptionnées du cosmos permettent l'équilibre énergétique des chakras de la planète. Les crops circles ou agroglyphes sont des empreintes énergétiques de nature multidimensionnelles connectées aux chakras de Urantia. Et comme vous vivez en résonance avec votre planète, vos corps bénéficient également de ces cadeaux divins. Tous les monuments sacrés de la planète sont des transinutateurs et catalyseurs placés dans des endroits énergétiquement stratégiques. Vos plus anciens ancêtres, tels que les Sumériens ou les Egyptiens (ex-atlantes) le savaient. Toutes leurs éducations étaient basées sur la connaissance universelle. Ils connaissaient parfaitement leur lignage interstellaire dont la connaissance se transmettait de père en fils. Dans votre civilisation, vous essavez tout juste de retrouver le lignage consanguin de votre famille terrestre. Dans quelques années. vous aurez accès à vos ancêtres interstellaires et pourrez facilement reconnaitre dans votre entourage tous ceux qui font partie de votre famille d'âme. L'arbre généalogique sera établi au niveau cosmique. Cela sera une grande aventure pour petits et grands.
".


       Fin de citation, et mieux vaut vouloir lire plus avant cet ouvrage, pour en savoir bien davantage. Cependant d'autres propos encore plus extraordinaires ont été mentionnés dans notre article placé à :
http://www.artivision.fr/docs/RetourIsis.html .


XVI Quand, dès Octobre 2000, un scientifique US, le Dr Michael Wolf-Kruvant, nous parle, d'une manière tout à fait hors-normes, du Sphinx et d'une pyramide de Giseh.


      Le 6 Juillet 2011, nous avons reçu la missive importante suivante :

----- Original Message -----
From: Alain G...........
To: fred.idylle@orange.fr
Sent: Wednesday, July 06, 2011 4:40 PM
Subject: Intéressantes déclarations au sujet de ce qu'on nous cache...
     Cher Fred !
     Je vous fais parvenir le lien suivant que j’ai trouvé par hasard en m’intéressant aux Short Greys
http://notilus.xooit.eu/t1002-Les-revelations-du-Dr-Michael-Wolf.htm

     Peut-être vous est-il déjà connu, mais je ne l’ai pas vu sur ARTIVISION. Je cherche encore des informations sur NOTILUS

     Meilleurs messages de C.....

          Alain


      Comme chacun le sait, nous avons très peu de temps pour fouiller sur le Web, et justement ce sont d'aimables internautes comme Alain, qui agrémentent nos articles par leurs découvertes, et ici cette découverte est vraiment le top, de ce que nous avions déjà évoqué dans nos modestes articles :

http://www.artivision.fr/docs/Nasajury.html
http://www.artivision.fr/docs/raisonis.html
http://www.artivision.fr/docs/Soriarevelations.html
http://www.artivision.fr/docs/affaireSchneider.html
http://www.artivision.fr/docs/leFigaro110629.html
etc...

     Nous ne connaissions pas ce site Notilus, mais nous sommes pas qualifiés pour aller en vérifier les tenants et avboutissants, et nous lui faisons confiance pour cette extraordinaire article sur le Dr WOLF.

     Nous avons alors interrogé le moteur de recherche Google sur ce Dr M. Wolf et d'emblée nous sommes tombés sur la page intitulée : " "The UFO cover up and ET Reality ", dont les infos dataient pourtant de l'an 2000. Voici le site en question :

http://www.bibliotecapleyades.net/sociopolitica/esp_sociopol_mj12_4_1.htm

     Pour les puristes qui aiment partir de la source, voici ce dont il s'agit :

     "Richard Hoagland is primarily correct concerning structures on Mars and confirms that we have bases on both this planet and the Moon. The recent Face on Mars photograph, which shows a very different image from the previous one, has been doctored by NASA.
     "They believe humanity is not ready for this knowledge."

     In a chamber at Giza and another located between the paws of the Sphinx skeletons of 7 ft tall beings with large eyes have been discovered - their hands and legs chained together with silver.
     "For some reason early ET visitors could not break through silver."
     A Stargate has been discovered in a Giza pyramid. Investigating scientists believe it to be a lens which creates wormholes to any part of the universe.      It hasn't been activated yet.
     "We need to know a lot more about this Galaxy and others before using it - where you want to go and how to prepare yourself. It's about what you dial in. Co-ordinates have to be established. The problem is there are no traffic signs out in space."

     Dr Wolf felt this will be one of the last projects we'll learn about through our association with the ETs.
"

     Et voici la traduction proposée par le site Notilus :

"Richard Hoagland ne se trompe pas concernant les structures sur Mars. Il confirme que nous possédons des installations sur cette planète et sur la Lune. La photographie du Visage sur Mars présentant une image qui diffère de la précédente a été retouchée par la NASA. ( Note 1 du Webmaster : En effet, il faut vraiment nous prendre pour des nigauds, en nous balançant ceci :


    Autremendit en 1976, les appareils étaient plus performants qu'en 1998. Donc ici, on voit que la résolution de l'image est inversement proportionnelle au progrès réalisé en matière de photographie spatiale. ( regardez bien en effet le relief très caractérisé en 1976, du petit cratère à gauche en bas, et ce même relief très avachi en 1998)


"Ils estiment que l'humanité n'est pas prête à ce genre de révélation." (Note 2 du Webmaster: C'est surtout et exactement l'avis de ceux qui préfèrent se remplir les poches de dollars en fabriquant des armes ou des inutilités, alors que les ET pourraient nous aider à résoudre facilement nos problèmes)

     Dans une chambre sous Giseh et dans une autre située entre les pattes du Sphinx, on a découvert les squelettes d'êtres mesurant 2,10 m et affichant de gros yeux. Les mains et les pieds étaient liés d'argent. "Pour des raisons que nous ignorons, les premiers visiteurs extraterrestres ne pouvaient pas pénétrer l'argent." (Note 3 du Webmaster: Notons que dans l'ouvrage :

  

livre, consacré au fantastique médium américain, Edgar Cayce, on trouve en page 293, ceci de très surprenant:


     A vous de juger, cette coïncidence)


     Un Stargate fut découvert dans une pyramide à Giseh. Des chercheurs scientifiques croient qu'il s'agit d'une lentille pouvant fabriquer des trous de ver menant n'importe où dans l'univers. Le Stargate n'a pas encore été activé (Note 4 du Webmaster : Le Dr Wolf est décédé, le 18 Septembre 2000 et peut-être que cette porte des étoiles, est désormais opérationnelle) .

      "Il nous faudra connaître beaucoup mieux notre galaxie et d'autres encore avant que nous puissions nous en servir-savoir où aller et comment nous y préparer; savoir syntoniser et établir des coordonnées. Le problème, c'est que la signalisation routière n'existe pas dans l'espace. " Le docteur Wolf avait le pressentiment qu'il s'agirait là d'un aboutissement, l'un des derniers apprentissages de notre race en fonction de notre association avec les ETs
.

      Fin de citation.

      Comme vous le voyez l'affaire des pyramides, dépasse de très loin, ce que l'on nous en dit dans les sphères officielles. Dès Nov 1999, ARTivision, avait mis le pied dans le plat, et certains détracteurs ont beaucoup ri sous cape. Gageons qu'ils rasent désormais les murs pour ne pas se faire remarquer, et ils ont du mal à se boucher les oreilles, pour ne pas entendre la sirène assourdissante du Temps des Révélations qui est bien arrivé.

      A bon entendeur salut.

XVII Quand, le channel Monique, nous en dit, bien plus, sur la puissance du son et sur la construction des fameuses pyramides .


     Le 26/10/2011, nous avons eu le plaisir de recevoir de l'ami de longue date Claude, le message important suivant :

----- Original Message -----
From: Claude
To: Fred IDYLLE
Sent: Wednesday, October 26, 2011 2:59 PM
Subject: et voici la suite


     Ce que j'avais compris depuis longtemps.(CF trompètes de Jéricho)

Claude


Mais au cas ou ce message disparaitrait comme par enchantement, le voici bien sur dans lestyle coloré d'ARTivision :

Son ... et lumière.


15/10/2011


Bonsoir mes Frères.


- Pouvez-vous nous parler de la vibration du son ?

Réponse : Le son a une puissance vraiment inimaginable !

      Vous pouvez construire par le son ! Vous pouvez détruire par le son !

     Donc le son est à utiliser avec beaucoup de sagesse ! Si nous vous avions donné le mode d’emploi du son, vous vous seriez détruits depuis longtemps !

     Le "son vibration", donc la parole, est le prolongement de la pensée créatrice.

     Le son que nous appelons "bruit", parce qu’il existe aussi, notamment dans vos cités, a une vocation assez destructrice ; il a une influence sur vos cellules, sur vos corps et sur votre psychisme. Donc, lorsque vous le pouvez, évitez de mettre vos appareils de radio, de télévision trop fort. Le mieux serait de ne plus les utiliser ou avec parcimonie.

     C’est dans le silence que vous entendrez votre âme vous parler, c’est dans le silence que vous entendrez la Vie. Nous disons bien : que vous entendrez la Vie !

     Certes, le son a une grande importance, mais lorsque vous saurez l’utiliser avec sagesse, il vous surprendra.      Dans les temps très anciens, les pyramides et d’autres monuments ont été construit avec une certaine vibration, un certain son, c'est-à-dire qu’à ce moment-là cette vibration, perceptible ou non par les oreilles humaines, avait la capacité d’alléger totalement la matière dense. Ce son pénétrait dans la matière et lui enlevait toute densité. Pouvez-vous le comprendre ?

     Le son a une grande importance, mais vous avez oublié toutes les techniques du son.

     Les pyramides n’ont pas été construites comme on veut bien vous le faire comprendre, à dos d’homme. Mon Dieu ! Pauvres humains ! Non ! Les pyramides ont été construites par de très grands initiés qui étaient aidés dans leur œuvre par des frères galactiques , qui étaient là pour construire ces monuments.

     D’autres pyramides ont été construites par la Lumière. Elles sont englouties dans la mer et faisaient partie de l’Atlantide. Lorsque certains de nos frères construisaient des monuments par la Lumière (essentiellement des pyramides), la construction se faisait de façon presque instantanée.

     Les pyramides d’Egypte n’ont pas été construites par la Lumière, parce que la vibration des pyramides construites de cette façon est tellement importante que les êtres humains tels qu’ils sont actuellement ne pourraient pas être auprès d’elles sans être très profondément perturbés, voire même détruit.

     Il fallait une fréquence vibratoire bien particulière pour pouvoir approcher de ces lieux sacrés, car ils étaient réellement des lieux sacrés, et généralement visibles de loin par le néophytes, mais approchés de près uniquement par les grands sages.


     Que dire devant de telles révélations, sinon qu'elles confirment la démarche entreprise, il y près de 13 ans par le site ARTivision, à savoir, que le Passé de la Terre est bien plus fabuleux, que ne sauraient l'imaginer, les meilleurs spécialistes de la Science Fiction. Point Barre...

     Fred IDYLLE.

     Article mis en page en Nov 99 , puis revu le 03/09/00, puis le 09/08/2001, puis revu aussi le 31/12/01, puis le 18/05/02, puis le 25/11/02, puis le 1/12/02, puis le 25/07/03, puis le 14/02/04 puis le 18/04/04 puis le 24/08/04 puis le 02/06/05, puis le 21/08/06, puis le 27/12/06, puis le 28/12/06, puis le 31/12/06, puis le 03/01/07, puis le 09/01/07, puis le 17/01/07, puis le 25/08/07, puis le 05/12/07, puis le 08/12/07, puis le 15/03/08, puis le 21/04/08, puis le 28/04/08, puis le 14/05/08, puis le 22/05/08, puis le 06/11/08, puis le 03/03/09, puis le 13/03/09, puis le 18/04/2010, puis le 02/05/2010, puis le 23/07/2011 , puis le 27/10/2011.

IDYLLE Fred

Pour tout contact avec ARTivision : fred.idylle@orange.fr


Retour à la page d'accueil