Consultations pour cet article :
ARTivision est une page Web strictement personnelle de :

Fred.IDYLLE - COPY RIGHT 1997

Pour tout contact avec ARTivision
fred.idylle@orange.fr

Bonne lecture !
Communiquez nous vos commentaires.
Merci d'avance.
Adresses du site :



Suite de l'article "Byrdalice"
et de cette affaire de soleil froid.

            Cet article est la suite logique de deux articles précédents sur "L'extraordinaire découverte de l'Amiral Byrd" qui ne pouvait être allongé outre mesure et qu'il convient et de lire respectivement en priorité aux adresses suivantes :

http://www.artivision.fr/docs/Byrd.html

http://www.artivision.fr/docs/Byrdsuite.html

http://www.artivision.fr/docs/Byrdsuiteplus.html

http://www.artivision.fr/docs/Byrdalice.html


     Mais voici un message très scientifique que nous avons reçu de l'internaute Cédric au sujet de l'ouvrage "La Terre creuse" de R. Bernard.

---- Original Message -----
From: Cedricm33
To: fred.idylle@orange.fr
Sent: Wednesday, February 27, 2002 at 5:13 AM
Subject: Terre Creuse

           Cher Fred,

...........

     Lecture tout à fait passionnante, je dois l'avouer, même si, sur certains points, mon avis et mes interprétations divergent de ceux de l'auteur.

     En effet, il me semble que le phénomène des aurores boréales s'explique parfaitement sans faire appel à l'hypothèse du soleil central.

     Car la présence d'un bouclier magnétique autour de la Terre n'est pas contraire à l'explication traditionnelle qui veut que les aurores polaires soient provoquées par l'entrée en contact du vent solaire avec la haute atmosphère terrestre.

     Au contraire, c'est même précisément la présence de ce bouclier qui explique le phénomène des aurores.

     Piégées par les lignes de force du champ magnétique terrestre, les particules solaires sont "guidées" précisément vers les pôles magnétiques où ces lignes convergent.

     Là, ces particules percutent les gaz de la haute atmosphère à très grande vitesse et provoquent leur ionisation (perte d'un électron) qui s'accompagne de l'émission de photons, d'où l'aurore observée (dont la couleur est fonction de la nature du gaz ionisé).

     L'argument invoqué par les tenants de l'hypothèse de la Terre creuse, selon lequel la Terre recevrait les particules du soleil extérieur en quantité insuffisante pour provoquer les aurores, ne tient pas du tout.

     Il ne tient pas pour la simple et bonne raison qu'une quantité infime de particules peut suffire à illuminer la haute atmosphère. Ce qui compte c'est leur vitesse.

     Par exemple, savais-tu que les très brillantes étoiles filantes, que l'on observe sous toutes les latitudes, sont en grande majorité provoquées par des météores qui ne sont guère plus gros qu'un grain de sable?

     C'est pourtant la vérité, aussi incroyable que cela puisse paraître.

     Les "grains de sable" en question sont tellement échauffés qu'ils produisent un puissant rayonnement.

     Il en va de même pour les gaz de la haute atmosphère terrestre quand ils sont percutés, à des vitesses encore plus colossales, par un flux de particules solaires dont la densité est pourtant très faible.

     Pour ma part, après avoir lu le livre que tu m'as aimablement fait parvenir, je pense que l'hypothèse de la Terre creuse pourvue d'un soleil central tient parfaitement la route, mais je ne vois pas comment ce soleil (de taille infiniment plus réduite que le soleil extérieur), pourrait produire un "vent" suffisant pour être responsable des aurores boréales et australes.

     En effet, il me semble plus plausible de considérer que si ce soleil central produit un vent de particules quelconques, celles-ci seront également déviées de leur trajectoire par l'attraction de la croûte terrestre et par son champ magnétique (comme c'est le cas pour les particules du soleil externe).

     A mon avis la conséquence de cette déviation pourrait être la suivante : les particules en question n'atteignent pas la haute atmosphère (ou bien à une vitesse insuffisante pour l'illuminer) par contre elles vont percuter les bords de l'ouverture polaire, où convergent les lignes de force du champ magnétique.

     Il doit donc nécessairement en résulter une radioactivité naturelle de la glace et des roches plus élevée que dans les régions polaires situées à des latitudes plus basses.

     D'autre part, je trouve que l'auteur de "la Terre Creuse" minimise un aspect important du récit d'Olaf Jansen : le soleil central est moins lumineux que le soleil extérieur et il semble comme enveloppé d'un nuage (ou une sorte de brume).

     Si donc les soleils centraux des autres planètes du système solaire présentent les mêmes caractéristiques, alors il sera très malaisé de les observer, par les ouvertures polaires, dans le domaine visible.

     Par contre, une image prise dans l'infrarouge serait particulièrement révélatrice, puisqu'elle rendrait l'ouverture polaire bien plus lumineuse et c'est (je crois) ce qui a été observé sur Vénus par des scientifiques qui sont restés perplexes.

     Autre point important, l'auteur de "la Terre Creuse" fait preuve d'une méconnaissance totale des caractéristiques des comètes, assimilant la chevelure à un phénomène provoqué par un petit soleil central (sic) à l'intérieur de celles-ci.

     Pour moi, cela n'enlève rien à la validité de l'hypothèse d'une Terre creuse, mais nous montre autre chose d'important : quand on veut à tout prix défendre une théorie, on finit par fournir une interprétation totalement erronée de certains phénomènes, pour venir la renforcer où faire cadrer l'observation avec la théorie.

     Il faut donc savoir prendre un certain recul par rapport à tout cela, bien que, je le répète, la théorie d'une Terre creuse ne me semble aucunement invraisemblable.

     Vives amitiés.

          Cédric.


     Fin du message de Cédric


     Notre site étant avant tout un site ésotérique qui cherche à dévoiler la moindre information se rapportant à un sujet et n'ayant aucune possibilité de deviner l'intensité et la nature des radiations émises par cet éventuel soleil central, aux abords des ouvertures polaires, il ne nous reste plus qu' à contacter Daniel Meurois ( un aimable internaute en contact avec lui pourrait aussi bien le faire de notre part ) dont l'article "Shambhalla l'aventure intérieure", suit d'assez près, le nôtre, dans la revue "Le Monde de l'inconnu"295 de Jan /fév 2002, et dont surtout nous aimerions savoir dans quelles conditions fut élaboré l'ouvrage écrit en collaboration avec Anne Givaudan et intitulé " LE VOYAGE A SHAMBHALLA " (1986) aux Editions Arista ou Le Perséa, ouvrage qui nous apporte au sujet du soleil central de la Terre une information surprenante.

    En effet, nous tenons à savoir, comment ces auteurs ont pu recevoir, avec autant de clarté et de poésie, la déclaration totalement ésotérique et venant semble-t-il d'une source transcendante, suivante sise à la page 194 de leur ouvrage et surtout nous aimerions qu'ils nous précisent, s'ils avaient déjà lu le livre "La Terre creuse" de R. Bernard ou un autre livre de même nature, avant de publier leur ouvrage. N'oublions pas en effet que le subconscient est capable de nous jouer bien des tours pendables n'est-ce pas ? Voici à nouveau quelques bribes de cette déclaration dont l'intégralité est à "Byrdsuite":

"La Terre vous suggère en certaines contrées la grande flamme de son cœur. Elle la fait s'élancer vers le cieux comme le lotus flamboyant et tel un baiser d'union avec ce qui est en haut. Cette flamme ou plutôt ces flammes sont les aurores boréales ou australes. C'est la radiation cristalline du soleil intérieur enclos dans le grand être qui nous porte tous et qui jaillit par les pôles. C'est aussi une source vitale éthérique dont vous ne pouvez avoir idée. L'heure ne se présente pas encore d'éluder pour l'homme la totalité des mystères de l'Agartha et du continent central. Nous refusons de précipiter ce temps pour la sauvegarde de la majorité des consciences immatures. Vos gouvernements s'y refusent aussi, bien que partiellement informés pour la sauvegarde de leur pouvoir. "

Fin de citation

     Autrement dit que représente vraiment cette radiation cristalline du soleil intérieur ? Est-elle vraiment responsable de ces trainées lumineuses flambloyantes qui apparaissent autour des pôles de la Terre? Les auteurs auront-ils la gentillesse de nous en dire plus ? Qui vivra verra donc ?...

     Le 27/08/03 nous avons reçu d'un très aimable internaute la missive suivante :

----- Original Message -----
From: BDV-DIFF
To: fred.idylle@wanadoo.fr
Sent: Wednesday, August 27, 2003 2:47 AM
Subject: Réponse de Anne Givaudan

           Bonjour Fred.

     Après avoir lu la page "Byrdalice" du dossier sur la Terre creuse, et suite au passage où tu fais allusion à l'ouvrage "Voyage à Shambhalla", comme je suis en contact avec Anne Givaudan, je lui ai transmis tes questions et elle vient de m'envoyer sa réponse que je te joins ci-dessous.

     Bonne continuation et bravo pour ce dossier.

     Régis F.



     REPONSE D'ANNE GIVAUDAN :

    En réponse à cette demande, je peux affirmer qu'à l'époque nous n'avions rien lu qui puisse concerner la Terre Creuse. En effet, lorsqu'un voyage et une expérience sur un sujet précis nous sont proposés par les êtres de Lumière qui nous guident, nous avons pour principe de ne rien lire avant sur le sujet en question de façon à ce que nos perceptions ne soient pas influencées par une lecture quelle qu'elle soit.

     Actuellement, il est des mystères, qu'il ne nous est pas encore autorisé de dévoiler, mais ce que je peux dire, c'est que la Terre en tant qu'Etre, a un soleil central qui pulse comme un coeur et qui éclaire d'une lumière particulière les habitants de l'intérieur de la Terre. La radiation émise par ce soleil est d'une teneur plus cristalline que celle du soleil extérieur.

     Les mesures actuelles qui parlent et décrivent les couches terrestres sont bien loin de la réalité. Ce dont il est question actuellement n'est que la description d'une première écorce de la Terre...

           Amicalement.

           Anne Givaudan .


Fin de missive .

      Nous n'avons aucun commentaire à faire sur ce qui précède et nous ne pouvons ici, que remercier Anne Givaudan d'avoir eu l'extrême gentilesse de répondre à nos interrogations en dépit des très nombreuses sollicitations auxquelles, elle doit faire face.

III Conclusion.


    Quelle explication sensée peut-on donner à tout cela ? Alice, qui nous accompagnait  virtuellement dans cette exploration, n'est-elle pas là, bien arrivée aux pays des merveilles ? A vous d'en juger...!  Mais si tout cela s'averrait un jour authentique,  ne penseriez-vous pas, encore un fois de plus, "que la réalité dépasserait de très loin la fiction" ?

PS en date du 18/07/02


     Grâce à l'heureuse initiative d'une internaute, que nous remercions vivement ici, nous avons pu découvrir un site rempli de messages transcendants, c'est à dire d'une richesse extraordinaire qui nous arrivent depuis 1984 d'un channel  nommé Monique et messages dont la provenance, à notre avis , ne peut qu'appartenir à des dimensions très supérieures. Sur la page Web http://assoc.wanadoo.fr/ciel-a-la-terre/FR/ViePlanete.htm , nous avons découvert les révélations suivantes (les couleurs sont de nous évidemment) :

     Question posée à l'entité : La théorie de la terre creuse est-elle exacte ?

Réponse Oui. "
     Avec l'entrée par les pôles ?

Oui, je peux vous dire que tout ce qu'il y a sur terre existe sous terre, c' est à dire que tout est relié. Dans les profondeurs de la Terre, en dessous des mers, il y a des vies qui se relient entre elles. Il y a une autre vie parallèle à celle que vous vivez sur terre. "
     Y a-t-il aussi un soleil ?

Oui mais un soleil qui n'est pas le même que le vôtre, c'est plutôt une énergie qu' un soleil. Ce sont des êtres qui ne connaissent pas la guerre, qui ne connaissent pas l' animosité, qui vivent sur un autre plan, mais qui ne sont pas arrivés au bout de l'évolution spirituelle. "
     Ils sont plus ou moins avancés que nous ?
" Dans un certain sens, ils sont plus avancés, dans un autre moins parce qu' ils ont moins de chance que vous pour l' avancement spirituel, ils ne sont pas confrontés à cette dualité permanente du bien et du mal."
     Est-ce que le livre d. Anne et Daniel Meurois Gévaudan les décrit bien ?

" Oui.  Vous aurez contact avec ces êtres lorsque vous serez moins belliqueux, lorsque vous aurez dominé cette prédominance que vous voulez toujours avoir sur les autres. Et de la fusion de vos deux mondes naîtra aussi quelque chose de très beau pour eux et pour vous.

Cela se fera, mais dans plusieurs centaines d. années, quand l' humanité de la surface sera prête. Vous leur apporterez un certain Amour, et ils vous apporteront une plus grande compréhension de ce que vous êtes. "

 

Est-ce que les Sirènes, les Yetis et autres monstres du Loch Ness existent ?

" Il existe des êtres marins immenses que vous ne pouvez percevoir, car ils vivent dans le plus profond des abîmes. Ils vivent dans l'obscurité totale. Ce sont des êtres qui n'ont pas encore une conscience de vie. "

   Ce ne sont pas des êtres, ce ne sont pas des poissons, je n'arrive pas à discerner leur forme. Je vois des masses assez sombres et je ne vois pas leur forme. Ils me disent : 

  " Sur votre monde, il y a une infinité de vies que vous n'avez pas encore découvertes. Il y a même des hommes qui vivent et que vous n'avez pas encore découverts. Cela peut vous surprendre, mais cela est vrai. Tout n'a pas été complètement exploré sur votre monde. Vous croyez avoir tout vu, vous pensez tout connaître et vous n'avez pas encore complètement fait le tour de votre propre planète. "

Maintenant je suis projetée dans les montagnes. Je vois un homme. Je ne sais pas si c'est un Yeti mais il a l'aspect d'un homme. Il est très grand. Je le vois entrer profondément dans les entrailles de la terre, il est en relation avec les êtres qui habitent à l'intérieur de notre sphère.

Ils me disent :

" Ce sont des humains primaires qui ont habité votre monde avant les bouleversements et qui ont été aidés par les êtres d'en bas pour survivre. Il y a aussi de tout petits êtres qui vivent en partie sur votre monde et en partie à l'intérieur. Ils prennent parfois contact avec vous pour vous avertir ou pour vous aider. Vous êtes tellement têtus et bornés que vous ne voulez rien comprendre. Vous avez toujours l'impression que votre imagination vous joue des tours, ou que l'on ne vous croira pas ! Alors, beaucoup cachent les rapports qu'ils ont eus avec ces petits êtres.

Il y a une vie à l' intérieur de la Terre, tout aussi importante que celle de l' extérieur. Tout est plein, même le vide est plein, plus que plein. "


Je n'avais jamais perçu autant de vies, que ce soit sur notre terre, à l'intérieur de notre terre, dans notre atmosphère ou sur le plan de l'astral de notre terre. C'est une multitude de petits points brillants de vie.



" Vous rendez-vous compte à quel point vous perturbez tout ce qui vit sur ou à l'intérieur de votre terre, ce qui vit très près de vous, dans votre atmosphère, avec vos pensées destructricesCe n'est pas simplement la pollution chimique qui les perturbe, ce sont vos pensées. Vous vivez en égoïstes en pensant que sur ce monde, il n'y a que vous, que ce monde n'a été fait que pour vous, qu'il vous appartient en totalité, alors qu'il vous a simplement été prêté afin que vous puissiez y vivre. Vous n'êtes que les locataires de ce monde. Vous n'êtes pas les propriétaires. Seul Dieu est propriétaire de Sa Création, mais nul homme n'est propriétaire de ce sur quoi il vit."

Autre PS en date du 06/09/02.


    Un concours heureux de circonstances (qui est déjà lui même étonnant, mais que nous n'avons pas le temps de décrire ici) a fait que nous sommes entrés en possession, il y a très peu de temps, de 3 ouvrages  particulièrement ésotériques qui se rattachent à l'enseignement diffusé par ceux que l'on dénomme les Pléadiens. Ces ouvrages transmis par channelling proviendraient d'une d'une certaine Soria entité féminine, adepte d'une haute transcendance. Ces ouvrages que nous n'avions pas encore lus étaient restés sur une table de notre bibliothéque quand, le jeune Jean François, (dont nous avons déjà eu à parler de sa remarquable sensibilité médiumnique) est venu nous rendre visite. Il a de suite été poussé à jeter un coup d'oeil sur le premier livre de Soria et en ouvrant ce livre, chose étonnante, qui n'a pas manqué de nous surprendre grandement, il est tombé pile sur la page 112 suivante : (les termes en rouge sont de nous évidemment : )

"La thèse retenue par vos scientifiques n'est pas conforme à la réalité. Le centre de la Terre est la demeure d'Êtres hautement évolués qui sont les gardiens des fonctions vitales de la planète, et le siège du grand Être qui gère la maintenance de l'assemblage des particules selon le schéma du Grand Constructeur.
   Votre centre de la Terre est creux et possède son propre Soleil générateur de Vie. Une flore y pousse également et reçoit la vie de milliers d'insectes, d'animaux. Désolée de lever ce voile, mais il faut regarder la vérité dans sa théorie pour la découvrir dans la matière.
  Vous regardez vers les étoiles mais ne connaissez pas la composition de votre Terre. Des portes donnent accès au sous-sol de votre planète. Naturellement, elles s'ouvriront dès votre allégeance au Soleil Central. L'intérieur de votre sphère est aussi beau que son extérieur, on y trouve des vallées, des monts, des lacs, des rivières comme dans votre géophysique externe. Les gardiens de ces portes sont très efficaces et le passage ne sera accordé qu'avec un décret du Soleil Central .
   L'humanité interne de cette planète vit d'après les lois des univers et pour l'avènement de votre humanité. Parfois, quelques Êtres élevés de votre sol prennent contact avec des représentants de cette civilisation très avancée, et le silence maintenu jusqu'ici l'a été pour respecter leur vie. Mais aujourd'hui, en accord avec cette civilisation, nous levons un coin du voile.
  Leur technologie rejoint la nôtre et ils utilisent des vaisseaux d'exploration et de surveillance.
Nous les accueillons aux tables de congrès des univers, leur lumière intérieure est supérieure à la nôtre, tout plan établi en vue d'une aide à votre humanité est soumis à leur connaissance, et nous attendons toujours leur approbation avant de mettre à exécution toute partie d'un plan vous concernant.
  Dans les interventions sur votre sol figurent parfois des participants de cette humanité. Chose certaine, votre planète est surveillée par leurs vaisseaux, qui effectuent régulièrement des vols afin d'intervenir si besoin est. Ils acceptent de dévoiler leur existence mais ne veulent pas encore entrer en contact avec vous dans les prochaines années.
   Autrement dit, vous allez devoir plonger dans la connaissance des différentes humanités que votre Terre porte en elle et sur elle. La ceinture de feu est actionnée à volonté par cette humanité quand un nettoyage en surface s'avère nécessaire. Ces Êtres régulent les flux internes de votre sphère pour maintenir ouverts les circuits de la fluidité de la Terre. Leur participation consciente avec l'Être respônsable de l'ordonnance des particules de votre planète est permanente et gardée dirigée vers le but initial donné par le Grand Constructeur. Il manque le troisième participant conscient votre humanité.
   La présence interne de ces Etres permet l'ancrage des couleurs, du Noir et du Blanc. Votre participation dans la réalisation du but du Grand Constructeur ouvrira le chemin des couleurs vers les Univers en construction. Rien n'est anodin dans la Création, tout sert à la réalisation finale et à l'expansion de la Vie du Soleil Central. Les grandes civilisations antérieures de votre planète connaissaient ces êtres et les respectaient avec vénération. Il est demandé d'ancrer cette connaissance et de vivre en partenariat avec les humanités existantes sur votre planète.
   Non, vous ne vivrez pas avec eux, leur quotidien est bien trop éloigné de vos préoccupations primaires, mais des délégations représentant chaque humanité pourront se rencontrer afin d'établir les ponts permettant des réalisations communes. Ainsi, avec notre venue sur votre sol, plusieurs niveaux de conscience seront établis. La résonance de ces différentes consciences vous offrira de nouvelles portes àexplorer et, de nouveau, vous aurez sept portes par chakra et les couleurs correspondantes à maîtriser. Je vous ai parlé d'infini, mais cette notion existe sur votre sphère. Nul besoin de partir sur une autre planète pour la rencontrer et la vivre. La reconnaissance de cette civilisation interne correspond au premier niveau de la vie au centre de votre Terre.
  Le Soleil du centre de la Terre est une porte à dimensions multiples comme votre Soleil externe. Il vous invite à découvrir tous les chemins de sa composition.
 Les premiers contacts entre ces humanités se feront par l'intermédiaire des voyages sur votre kundalini. Quand vous serez vraiment installés dans votre volonté de servir fidèlement le but du Grand Constructeur, alors ils ouvriront leurs portes pour vous rencontrer.
  Leur lumière étant très soutenue, il vous faut grandir dans la vôtre pour soutenir sa brillance.
Ils connaissent tout des particules et utilisent avec aisance la fusion atomique dans sa forme la plus évoluée. Constamment, ils surveillent vos apprentis sorciers, et ils interviennent parfois directement quand cela s'avère trop dangereux pour la planète. Leur action a sauvé plusieurs fois déjà la réalité de votre monde. Pourtant, c'est avec amour qu'ils vous soutiennent dans la difficile tâche expérimentale qui vous incombe.
   Tous les êtres conscients et en accord avec les lois des univers reconnaissent que vous avez une multitude de difficultés à surmonter avant de pouvoir vous ancrer dans le Soleil Central...
"

fin de citation


  Que dire de plus devant un tel aveu de Soria. Si c'est encore de la désinformation, comme certains seraient tentés de le croire, avouez cependant que cela est bigrement bien tourné et que les meilleurs écrivains de Science-Fiction pourraient aisément en prendre ombrage et regretter de n'avoir pas écrit un tel texte. D'autre part avouons aussi que cette affaire de Terre creuse n'a pas fini de faire couler de l'encre.
   Les trois ouvrages de Soria en question s'intitulent: Tome I - Les grandes Voies du Soleil Avril 2001; Tome II - - Maîtrise du corps ou l'unité retrouvée; Sept.2001; Tome III - Voyage Mars 2002; Tome IV - L'Être Solaire - Juillet 2002 ; Tome V - Fleur d'Esprit début 2003 publiés aux Editions  Ariane.

Prolongement révélateur spécifique en date du  29/12/02


     Nous allons aujourd'hui vous transcrire deux passages  extraits d'un ouvrage extrêmement surprenant, que nous avons en main et daté de 1974 pour sa publication en France chez R. Laffont, mais qui est paru  dès 1921 aux USA.

     Mis à part le mot éther dont nous avons déjà parlé dans un précédent article, et qui n'a certainement pas ici  la même acception que lui accordent les scientifiques modernes, les termes utilisés dans ce texte sont si clairs et si percutants pour l'époque de leur écriture (début du siècle 1900) que l'on en reste muet d'admiration...Et pourtant, ils confirment bien  notre propos tout à fait hors-normes d'un soleil froid :

   Page 166 : " Dans le domaine des sciences naturelles, une légende répandue ici dit que toute chaleur, toute lumière, et beaucoup d'autres forces naturelles sont contenues dans le sein de la terre. Le soleil ne possède en soi ni chaleur ni lumière. Il a des virtualités qui tirent chaleur et lumière de la terre. Après que le soleil a extrait les rayons lumineux et calorifiques de la Terre, la chaleur est reflétée à nouveau vers la Terre par l'atmosphère qui flotte dans l'éther. Il en est à peu près de même des rayons lumineux réfléchis vers la Terre par l'éther. L'épaisseur de l'atmosphère est relativement faible. L'effet des rayons calorifiques est donc variable entre la surface terrestre et les limites extérieures de l'atmosphère. A mesure que l'air devient moins dense il y a moins de réflexion. En conséquence la chaleur diminue et le froid augmente avec l'altitude. De même chaque rayon lumineux tiré de la terre et réfléchi vers elle retombe sur la terre où il se régénère. En atteignant les limites de l'air, on atteint les limites de la chaleur. Il y a similitude entre les rayons lumineux tirés de la terre et ceux réfléchis par l'éther. L'éther s'étendant beaucoup plus loin que l'air, les rayons lumineux ont toutefois un trajet beaucoup plus étendu à parcourir avant d'être tous réfléchis. En atteignant les limites de l'éther, on atteint les limites de la lumière. Quand les limites de la chaleur et de la lumière sont atteintes, on arrive au grand froid. Celui-ci est infiniment plus dur que l'acier.

     Il comprime l'éther et l'atmosphère avec une force irrésistible et en assure la cohésion...

    Maintenant que la question du domaine supérieur est réglée, abordons l'autre légende scientifique, celle du domaine inférieur. Selon cette légende, la masse terrestre est en fusion à peu de distance de sa surface. Elle est si chaude que toute substance y fond. Le noyau central en fusion tourne plus lentement que la croûte solide extérrieure. Il en résulte une friction à la ceinture de jonction .
"


    Mais hélas si le  texte parle d'une légende scientifique il ne donne pas d'autres explications sur la nature réelle de l'intérieur de la Terre  ni sur le soleil central qui pourrait flotter à l'intérieur.

    Mais cependant, il y a mieux ailleurs : Nous savons que c'est, douze ans après son lancement le 20 Aout 1977 du cap Canaveral que la sonde Voyager -2 de 825 kg  alimenté en énergie par une source radio-isotopique après avoir frolé Jupiter , Saturne, Uranus,  s'est approchée de la huitième planète Neptune du système solaire, le 25 Aout 1987 après avoir parcouru près de 4 milliards de Km, pour nous en présenter l'admirable photo avec son oeil extrêmement brillant que nous avons eu l'opportunité de vous présenter dans notre dossier Byrdsuite.html. Mais, sans que l'on sache pourquoi, c'est justement, de la planète Neptune, découverte en 1846  par le Français Le Verrier et aussi l'anglais Adams..dont nous entretiennent les pages 303 et 304 suivantes toutes aussi fantastiques pour un texte du début du siécle précédent et qui évoquent comment Neptune a pris naissance, alors que l'on aurait plutôt imaginé que l'on nous parle des planètes plus proches de nous (Mars ou Venus par exemple)
 
   " C'est l'image de la naissance de la planète Neptune, qui n'est encore qu'un grand ensemble de particules micocopiques ou atome, éjecté avec puissance du soleil générateur.

    Le point lumineux apparu avant l'explosion finale est un centre solaire qui posséde à son tour le pouvoir d'attirer à lui les particules les plus infimes et d'en maintenir la cohésion en même temps que celle des particules plus grosses issues du soleil générateur.
   A première vue, vous croiriez qu'une explosion a eu lieu et que des fractions du soleil ont été lancées dans l'espace. Arrêtez un instant et observez ce qui est réellement arrivé. Pourquoi les particules et les gaz gardent-ils de la cohésion et prennent-ils une forme sphérique précise ? C'est à cause de la loi intelligente qui a formé les modèles et qui guide l'ensemble des univers dans une harmonie parfaite. C'est la preuve qu'il ne s'agit pas d'un accident, mais que tout s'accomplit selon un ordre parfait régi par une loi infaillible.

   Le point lumineux ou noyau est l'étincelle centrale, le soleil, le Christ de l'Humanité autour duquel tourne toute l'humanité. C'est la force déterminée de l'Esprit dont la loi prévaut parmi toutes les unités humaines. L'étincelle centrale est un point de pure lumière blanche, le Christ qui a pénétré la première cellule. Il croît ensuite, puis se divise, et communique sa lumière à une autre cellule. Née de la scission, celle-ci reste cependant attachée à la première par une force de cohésion appelée AMOUR.

    La nourriture et la cohésion des particules sont assurées comme celles d'un enfant serré et nourri par sa mère. Il se forme en réalité un enfant du soleil qui contient en lui-même le noyau ou soleil central. Ce noyau est à l'image et à la ressemblance du parent qui vient de lui donner naissance. Dès qu'il est né, ce nouveau soleil central possède les mêmes pouvoirs que son ascendant pour attirer, consolider, et maintenir les vibrations d'énergie qui l'entourent et qui sont nécessaires à sa vie et à sa croissance. Il se consolide finalement en formant la planète Neptune, la plus ancienne de notre univers et celle qui occupe l'orbite la plus éloignée. (Note du webmaster: Neptune est en effet, parfois plus éloignée de nous que Pluton. C'était peut-être le cas au moment du propos de l'interloculeur. A vérifier donc ).

   Quand Neptune naquit et que son soleil central commença d'attirer l'énergie vers lui, principalement celle en provenance de son parent le soleil, l'atome commença à prendre la forme du moule projeté pour lui avant sa naissance. Neptune occupa alors l'orbite matricielle, intérieure à celle que Mercure occupe aujourd'hui. Sur cette orbite, l'enfant est mieux capable de tirer sa substance du parent, car il en est encore très proche.
"


    Extraits de l'ouvrage : La vie des Maîtres de Baird. T. Spalding publié en 1974 chez Robert Laffont dans la célèbre collection "Les portes de L'étrange" ou en livre de poche J'ai lu dans la collection "L'aventure secrète" n° 2437 en 1995.

    Que dire de plus devant ce texte si énigmatique ? A vous de juger ....

Autre prolongement révélateur spécifique en date du  31/01/03


     Il serait peut-être judicieux de placer ici, un texte tiré du troisième livre, très surprenant de l'entité transcendante nommée Soria et channellisée par la française Régine Françoise Fauze et texte qui nous entretient, comme par hasard justement de la température du Soleil au sujet de laquelle nous nous interrogeons ici plus haut :

   "...Aussi, vos scientifiques supposent une température élevée autour du noyau atomique du Soleil. Or celle-ci n'excède jamais plus que votre température normale, soit 37,6°. Votre corps reflète l'exacte réplique des données solaires. Votre Soleil communique aussi avec vous de cette manière. Oui le noyau solaire ne représente aucun danger; seul le rayonnement des frictions atomiques amène une zone de radiance supposément à haute température. Là aussi de grandes découvertes seront faites. Pourtant, malgré cela, les portes du Soleil ne souvriront pas avant longtemps pour votre corps physique. Il faudra attendre votre passage dans l'étude des trois chakras supérieurs pour l'emmener sur la surface de votre Soleil et découvrir les merveilles de ce monde. Vous ferez alors connaissance avec les lois fondamentales rattachées à chaque chakra et leurs mondes associés..."

   Extrait des pages 204 et 205 de Voyage tome III aux Editions Ariane, premier trimestre 2002.

    Voilà donc un texte très surprenant n'est-ce pas? Et ne dépasse-t-il pas de loin, tout ce que nos meilleurs spécialistes de la science-fiction ont imaginé..?

    Mais une question "brûlante" se pose cependant à nous: " Que représentent vraiment les fameuses éruptions solaires qui projètent à des milliers de kilomètres du disque solaire des sortes de matières incandescentes?"

    Soria nous donne cependant aussi une"explication" à ce sujet :

    "...Partons visiter ce système solaire. Toute vie vient du Cœur de votre Soleil, donc d'Hélios et de Vesta, ces deux Êtres exemplaires par leur tolérance et l'étendue de leur Amour. Ils ont la charge de maintenir la cohésion de toutes les particules atomiques selon un schéma prétabli pour ce Soleil et reçu afin de développer une expression du Grand Constructeur. Chaque Soleil déploie une énergie différente; celle-ci teintera les formes de vie qu'il engendrera...

   Les parents, Hélios et Vesta, coordonnent régulièrement l'idée maîtresse du système solaire, des planètes et des êtres vivant à l'intérieur de la zone d'influence de leur rayonnement. Les éruptions à la surface du Soleil indiquent des mouvements régulateurs pour tout le système solaire. L'effet de celles-ci induit des énergies agissant indépendamment les unes des autres afin de réactiver la géométrie sacrée déposée dans la cellule mère de chaque planète. Nous appelons cellule mère celle qui détient le schéma expansif de la Vie pour un corps défini. Les éruptions solaires sont donc provoquées en réaction à un développement négatif de la personnalité d'un groupe dans une zone cernée. Prenons l'exemple d'Urantia Gaïa (La terre : note du Webmaster). Sa zone d'influence (même en quarantaine) est contenue dans un cercle de 125 000 km au-dessus de la surface de son sol. Au-delà de ce périmètre, il y a des portes d'entrée où tous les tests sont effectués permettant à des visiteurs de pénétrer dans son secteur de vie. Des capteurs renvoient les signaux d'identification du taux d'élévation de cette humanité ou de son involution. Ces signaux sont reçus à la surface extérieure du Soleil et déclenchent des réactions, d'où ces éruptions parfois. Ce sont des réajustements temporaires qui s'effectuent quelquefois sur plusieurs planètes en même temps. De toute manière, un réajustement sur l'une ou l'autre d'entre elles a des répercussions sur l'ensemble du corps communautaire. La première planète (citée plus haut) agit uniquement sur une sphère lors de son passage, là où sa zone d'influence interpénètre la zone de l'autre planète.
"

  Extrait du même ouvrage pages 81 et 82.


    Oh là là.. . Ici nous devons avouer vraiment, qu'il faudrait que nous puissions augmenter notre niveau d'assimilation de la Mémoire Akashique Cosmique pour avancer dans la compréhension de ce texte. Bravo à vous, si vous avez tout compris, mais notre rôle ici est simplement avant tout, de présenter cela en temps utile : mission accomplie donc !

Autre prolongement surprenant révélateur en date du 14/04/03


     Le 3 Avril 2003, grâce à la perspicacité et à la bienveillance du jeune Jean-François, qui nous l' avons déjà dit ailleurs, est d'origine indienne et un peu médium sur les bords (sans doute un de ces enfants indigos dont parlent ces temps-ci les channels) nous avons pu avoir en main, juste avant de partir quelques jours en détente dans les îles voisines de la Caraïbe, l'ouvrage de Neal Donald Walsh " Nouvelles Révélations " paru en français en début 2003 et aussi un ouvrage qui était souvent ici en rupture de stock intitulé : Telos Révélations de la nouvelle Lémurie d'Aurélia Louise Jones et de Dianne Robbins publié aux Editions Ariane 2002, dont le site est à: http://www.ariane.qc.ca et l'e-mail est à : info@ariane.qc.ca et comme par hasard nous y avons aussi trouvé, quelques nouvelles révélations sensationnelles sur la Terre creuse.

    Voici donc quelques lignes significatives pages 29 et 30, de cet ouvrage à ce sujet : (Les mots en relief sont évidemment de nous et c'est d'abord Adama un ancien lémurien qui nous parle) :

"Toutes les planètes sont creuses ; autant celles de ce système solaire que de l'ensemble de l'univers. Naturellement, elles ne possèdent pas toutes une densité tridimensionnelle, mais elles sont toutes creuses à l'intérieur. La plupart sont peuplées de sociétés appartenant à diverses dimensions, surtout à la cinquième et au-delà. Bien qu'il y ait encore plusieurs astres tridimensionnels au sein de la création, ils comptent pour peu parmi ceux qui sont à cinq dimensions. Ils ne sont pas tous habités à leur surface, mais tous abritent des peuples à l'intérieur. Mars, en l'occurrence, contient une civilisation ascensionnée de la cinquième dimension qui prospère en son centre, invisible et indécelable pour vos scientifiques. L'intérieur et la surface de Vénus portent aussi une population de la même dimension qui s'apprête à passer à la sixième; l'humanité ne peut la déceler, ni par ses facultés sensorielles ni par ses instruments. Voilà pourquoi vos scientifiques en ont conclu que ces mondes sont inhabités et impropres à la vie.

    Les planètes sont créées par les Élohim, les architectes de la Création. Bien que chacune soit différente et douée d'un caractère unique, leurs écosystèmes internes et externes partagent une base similaire. L'architecture des planètes permet les déplacements à l'intérieur de leur structure.

    La Terre comporte elle aussi ces caractéristiques. Au moment de sa formation, on a échafaudé un modèle interne spécifiquement pour elle, avec un certain nombre de tunnels naturels intégrés à ses multiples grilles énergétiques.

    Par ailleurs, quelques peuples qui l'habitèrent jadis, bien avant les débuts de votre préhistoire, ont aussi amélioré le réseau de souterrains existant et l'ont encore étendu. Il y a plus de 200 000 ans, une ou deux sociétés très évoluées, provenant d'un autre univers, se sont installées dans la Terre ; c'est ce que vous appelez «la Terre creuse». Ces populations ont apporté de formidables améliorations aux réseaux de galeries. A ce jour, ces habitants s'y trouvent encore, mais dans un état complètement ascensionné. Pour la construction des tunnels, ils employèrent une technologie qui vous est inconnue mais qui rendit leur travail tout à fait aisé.

    Ultérieurement, d'autres sociétés élirent résidence au sein de la Terre; plusieurs cités de lumière y furent édifiées. Chacune de ces sociétés venues vivre au coeur du globe terrestre creusa des passages supplémentaires connexes au réseau en place. À l'intérieur de la Terre, ces tunnels d'une grande précision, fruits d'un savoir sûpérieur, assurent des déplacements aisés et rapides. Les galeries actuelles permettent à chaque citoyen de l'intérieur du globe terrestre de passer de son domicile à n'importe quel endroit dans la Terre creuse en moins de trois ou quatre heures. Ceux qui sont capables de se téléporter en font également usage ; ils atteignent ainsi leur destination en quelques minutes ou secondes. Les sociétés plus récentes ont toujours bénéficié de l'apport des cultures anciennes pour la conception de leurs tunnels. Ainsi, on peut affirmer que le réseau souterrain fut bâti à différentes époques par diverses cultures. Les Lémuriens qui habitent l'intérieur du mont Shasta sont considérés comme les «nouveaux venus». Ils n'y sont installés que depuis environ 15 000 ans, une arrivée plutôt récente par rapport aux autres communautés qui y résident depuis beaucoup plus longtemps. Nous avons commencé à ériger notre ville, il y a environ 3 000 ans avant l'engloutissement de notre continent.... "

     Mais il y a aussi cette affaire de trous aux pôles que nous révèle en page 114, un certain Mikos un autre lémurien :

     "Toutes les planètes possèdent des ouvertures aux pôles nord et sud. Nous avons migré par celles-ci et découvert notre petit "nid" à l'intérieur. Le cœur de la planète est si propre, si pur et si paisible, que depuis cette époque nous n'en sommes jamais sortis.

    Au cours des âges, nous avons amplifié et amélioré le réseau de galeries menant aux cités souterraines et à la surface, afin de faciliter les déplacements de nos concitoyens et des vôtres. Bien que les tunnels n'aient été que rarement employés par des voyageurs de chez vous, ils serviront prochainement, lorsqu'un nombre croissant d'entre nous se mêlera à vous et que nous nous rendrons mutuellement visite. La face externe de votre planète est donc parsemée d'entrées de tunnels conduisant à nos cités et à leurs agglomérations. C'est ainsi que sont constituées la plupart des planètes de votre galaxie; les gens se déplacent librement entre le noyau et la périphérie, en vue d'échanger des inforrnations et d'apprendre les uns des autres... "

    Mais en page 128, on trouve pour finir :

"Notre station spatiale se situe à l'intérieur de la Terre creuse, alignée directement sur les ouvertures aux pôles nord et sud. Contrairement à vous, nous ne sommes pas captifs de cette planète, mais pouvons aller et venir à notre guise. Nos déplacements ne sont pas entravés : nous pouvons voyager comme bon nous semble de par l'univers. Notre monde n'est pas sujet aux contraintes physiques, car nous appliquons les lois universelles de l'énergie et faisons usage des autoroutes déjà tracées partout dans le cosmos. Tout est cartographié, si bien qu'il est impossible de se perdre ; et tout ce qui existe est en communication constante avec tout. Il n'y a qu'à faire appel à ce réseau «vivant », qui émet sans interruption, pour le parcourir sans effort. Nous ne sommes pas isolés du reste de la vie dans l'univers comme vous l'êtes, et nous ne sommes pas non plus restreints dans nos déplacements."

    Que dire de plus devant de telles révélations qui surclassent de loin, les imaginations les plus fertiles des auteurs de Science-Fiction et arrêtons là donc, voulez-vous, toutes ces surprenantes explications sur la nature éventuelle de cette Terre creuse et nous vous invitons pour terminer, si ce n'est pas déjà fait, à vous procurer cet incomparable ouvrage d'un niveau tout à fait hors normes.

Nouveau prolongement révélateur surprenant en date du 02/08/03


     Nous avons eu l'heureuse opportunité de découvrir ces temps-ci le remarquable site :

http://www.edicolaweb.net/nonsoloufo/el_testf.htm


    En plus d'une traduction du journal de Bord de l'amiral Byrd qui nous a fait palir de jalousie en comparaison avec la notre ci-dessus,(Nous aimerions bien en connaître l'auteur, mais nos démarches à ce sujet n'ont pas abouti) nous y avons relevé justement les propos renversants concernant la nature du soleil:

    "Lors d'une entrevue, l'académicien biochimiste Gianfranco Pantellini, élève du célèbre physicien Ettore Majorana, m'a confié avoir discuté une fois avec son maître à propos des énergies à basse température; le Prof. Majorana pensait que le Soleil était froid y compris dans la couronne. Il prit pour exemple les roues d'une bicyclette: lorsqu'on en gonfle les pneus, la température se réchauffe vers l'extérieur tout en maintenant l'anneau central froid.
    Cela nous permet de comprendre comment le mouvement tourbillonnant et la condensation des masses solaires dans la formation des Planètes produisent l'énergie gravitationnelle, certaines températures dans la couronne extérieure et le vide à l'intérieur par centrifugation.
    Des témoignages extraordinaires à ce sujet nous furent apportés par certaines des 39.953 photos prises par le satellite Essa 7, lancé par la Nasa, le 23 novembre 1968, tandis qu'il survolait le Pôle Nord.
"


    Comme vous le voyez les assertions incroyables d'ARTivision se précisent et nous avons été, osons le dire, l'un des premiers sites français à lancer cette affaire de soleil froid sur le Net sur cet article même. Il ne nous reste qu'à en découvrir un peu plus sur la nature des travaux concernant cette affaire de Soleil froid du Prof Ettore Majorana. Toute aide à ce sujet serait appréciée grandement.

    Mais pour terminer cet imposant dossier, nous vous invitons à découvrir du site prédédent l'incroyable page (attachez bien vos ceintures, il risque d'y avoir des turbulences) sur la cité légendaire : El Dorado :

http://www.edicolaweb.net/nonsoloufo/el_eldof.htm
 
    Enfin si vous désirez en savoir plus sur cette aventure de Byrd et sur cette théorie de la Terre creuse, vous pouvez consulter, la page bibliographique modifiée récemment et située à : à :

Quelques ouvrages de référence sur la Terre creuse


Prolongement spécifique en date du 12/02/04, concernant un projet surprenant.


    Plusieurs internautes nous ont demandé, si nous avions eu vent d'une expédition ayant pour but de rejoindre le centre de la Terre pour bien vérifier qu'elle est creuse.

    Voici à ce sujet, une missive que nous avons reçue d'un ami canadien, et voici aussi notre réponse annexée.

---- Original Message
From:j........n
To: fred.idylle
Sent: Friday, December 05, 2003 1:52 AM
Subject: Voyage organisé...

    Re-Bonjour Fred

    Je ne sais pas si tu es au courant mais un certain Steve Currey organise un voyage (sous forme d'expédition) a l'intérieur de la Terre. Leur moyen de transport et bien c'est pas trop compliquée: un brisseur de glace à énergie nucléaire russe !!!

    Pour réserver, c'est pas trop compliqué, il faut payer la modique somme de 20 000$ US.

    Départ: 26 juin 2005 et Retour Prévu: 19 juillet 2005

    Toute l'information se trouve sur le site:
http://www.expeditioncompany.net/upcoming_trip.htm?trip_id=67


    Amitiés glacée... Ici il fait froid, l'hiver s'installe...

        Julien

    Et voici notre réponse:

---- Original Message
From:fred.idylle
To: j........n
Sent: Friday, December 05, 2003 3:48 PM
Subject: Voyage organisé...

        Cher JULIEN

    Je réponds à ta missive de ce jour.

        Ce n'est la première fois que des particuliers tentent de rejoindre l'intérieur de la Terre. Mais les Services Secrets des gouvernements concernés veillent et sauront faire ce qu'il faut pour les en dissuader ( pièges, sabotages, éliminations physiques d'individus comme pour l'affaire John kennedy ..etc..).... A moins qu'officiellement, l' on ait décidé en Haut Lieu de "vendre la mêche" pour des raisons supérieures que nous ignorons...

    Aussi je demeure vis à vis de cette information dans une vigilante expectative, mais tout cela me plonge cependant dans une grande perplexité.

    N'oublie pas surtout de m'envoyer, si tu les retrouves évidemment, les fameuses références du "Globe and Mail" au sujet de la photo que ce journal aurait présentée en 1960, montrant un paysage verdoyant filmé par un aviateur en plein Pôle Nord, et note même la page si possible car une information publiée en première page, n'a pas la même valeur que celle perdue dans les pages intérieures.

    Vives amitiés tropicales et à bientot

        Fred

Prolongement révélateur très étonnant en date du 21/04/04.


En vrai précurseur des idées d'ARTivision, voici le "Jeanne d'Arc" allemand : Jakob Lorber


     Le Vendredi 13 février 2004, nous avons eu le privilège de recevoir de l'ami Jrestayn@globetrotter.net l'importante missive suivante : (les couleurs sont évidemment de nous)

"           Cher Fred,

     Décidément vos articles Byrdalice et Byrdalicesuite et la théorie de la Terre creuse, nous enfoncent de plus en plus dans les profondeurs du sujet. Nul doute qu' à ce rythme nous serons bientôt rendus au centre de la Terre, d' ici peu de temps et je m' en félicite autant que vous.

     C'est donc en ce sens que je vous fais parvenir ces quelques informations très anciennes et complémentaires sur ce sujet passionnant et qui sera bientôt une révélation , une apocalypse à lui seul.

     Il existe en langue allemande une série de livres que l' on qualifierait aujourd'hui de " channelés " écrit par un auteur du nom de Jakob Lorber (1800-1864).

     Je joins une courte biographie malheureusement en allemand sur ce personnage fort intéressant. Grosso modo, ce professeur de musique , interprète puis compositeur, qui n' eut que très peu de succès durant la première partie de sa vie. Au moment où il allait recevoir enfin la concécration et les fruits de son travail, une voix l' appelle ( 15 mars 1840) et l' incite à coucher sur le papier, ce qui va lui être révélé. Ne riez pas , mais cette voix , semble avoir été celle de Jésus. Jakob Lorber , laisse tout tomber, carrière , honneurs , richesses pour servir cette voix pendant les 24 années qui lui reste à vivre.

     Les révélations s'avéreront comme exactes par la suite et touchent aussi bien la vie du Christ que des mystères bibliques et historiques qui ne seront découverts qu' après la mort de Jakob Lorber ( 1864) à Graz , cependant, il reste d' innombrables mystères, non encore révélés, mais prédits par lui, ou mieux par Sa voix.

     Ainsi il explique l' origine humaine complètement à l' opposé d' un Darwin avec de grandes civilisations ayant existé bien avant le déluge et du premier Royaume d' Hanoch . Il écrira plus de 25 volumes principaux sur différents sujets, dont 11 sur l' Apocalypse selon St Jean et valent assurément tous la peine d' être lus ( hélas et à ma connaissance qu' en allemand). Grâce lui a été rendu , car près de 150 ans après sa mort dans la simplicité frôlant la misère , ces livres prennent une dimension grandissante aux yeux et dans le cœur des défenseurs de l' Amour Divin et d' une nouvelle Science Humaine .

     Mais le plus intéressant en ce qui concerne notre théorie de la Terre creuse , est qu' il en parle dans ses écrits (Erde und Mond - terre et lune :256 pages). Il la décrit comme un être vivant et respirant, tout comme la lune, creux à l' intérieur , inspirant l' énergie cosmique par le Pôle Nord, et expirant par le Pôle Sud, peuplé d' une civilisation très évoluée et aussi d' esprits.Tous ceci n' est pas en contradiction avec les articles de Byrdalice et de Byrdalicesuite, bien au contraire.

     Le Soleil ( die naturliche Sonne - le soleil naturel : 320 pages)est également vivant, et ne dégageant aucunement la fameuse chaleur provenant de son soi-disant noyau en fusion.

     Ce soleil serait notre mère à tous ( die Sonne - le soleil est féminin en allemand) et réunirait à lui seul tous les éléments contenu sur nos planètes. Lui aussi est peuplé d' êtres merveilleux.

     Plus de 1000 pages sont également consacré au soleil spirituel , un ouvrage sensationnel traitant de mondes spirituels sur différents niveaux mais très difficiles à lire pour les non initiès.

     Saturne ( Der Saturn - 272 pages) sur laquelle vivent des êtres très évolués, dévoués à Dieu et très grands physiquement. Il décrit la composition de la planète et de son anneau , et même sa végétation.

     Le tout fut écrit par lui entre 1840 et 1864. Je recommande vraiment la lecture de ces très nombreuses pages. Elles sont édifiantes sous tous les aspects.

     La Mythologie germanique est fondée sur la théorie de la terre creuse. Le royaume intérieur s' appelle AAGARD . Coincidence?

     Rappellons ici que Mihkaël Omraam Aïvanhof dans ses nombreuses conférences parle aussi de la Terre creuse , et du Roi du monde vivant en son centre. Il s' agit selon lui d' une synarchie. On pourrait la contacter par télépathie.

          J' espère, cher Fred que vous pourrez présenter le cliché envoyé par mes soins montrant le si beau trou du pôle nord, la photo est de la NASA le site est www.pousada.ch. Je n' en ai jamais vu d' aussi belle, n' en privez pas vos lecteurs. Elle est issue du site allemand du site allemand : http://www.pousada.ch/erde/pol.html



     Amitiés

     Jean

PS : Je vous écrirai prochainement un peu plus longuement sur nos Reichdeutsch, si vous le souhaitez bien sûr. des dizaines de pages peuvent être consultées sur cette histoire si l'on connait l'allemand, par exemple:
Zurück zur Religion
Fin de missive

      Nous sommes restés bouche bée devant les nombreuses révélations que nous apporte cette missive en si peu de lignes.

     Quand on pense que ces informations ont été données dès la première moitié du XIX siècle, nous avons les bras qui nous en tombent.

     Récapitulons voulez-vous !

     Ce mystique nous révéle, déjà en son temps, entre autres choses:

1°) Que la théorie de Darwin est fausse.
2°) Qu'il a existé avant le déluge de grandes civilisations.
3°) Que la Lune est creuse. (voir justement "Le document complémentaire spécifique" en date du 29/03/04 à Roselune.html).
4°) Que la Terre est creuse.
5°) Qu'elle est peuplée à l'intérieur d'une très grande civilisation.
6°) Que le Soleil ne dégage aucune chaleur venant d'un soi-disant noyau en fusion.
7°) Que le Soleil est notre mère à tous et lui aussi est peuplé d'êtres merveilleux qui n'ont probalement pas le même niveau vibratoire que nous. ( Soria n'en a -t-elle pas effectivement parlé un peu, plus haut dans ce même article, en disant : "..malgré cela, les portes du Soleil ne souvriront pas avant longtemps pour votre corps physique. Il faudra attendre votre passage dans l'étude des trois chakras supérieurs pour l'emmener sur la surface de votre Soleil et découvrir les merveilles de ce monde"?)
8°) Que le Soleil comme la Terre sont des êtres vivants.
9°) Que la Terre étant vivante, respire, et que son inspiration de l'énergie cosmique, se fait par le Pôle Nord et l'expiration par le Pôle Sud.

      Ne trouvez-vous pas que c'est déjà beaucoup, pour ce que disait cet homme, il y a dèjà environ 150 ans ?. Et sans doute, Il y a certainement encore d'autres détails cosmiques importants que l'on pourrait découvrir dans les nombreux ouvrages publiés par ce Jakob Lorber. Les ésotéristes qui parlent l'allemand pourront certainement nous en dire un peu plus ultérieurement.

     Nous ne reviendrons pas sur les 7 premiers points qui ont été largement explicités sur ARTivision et nous pouvons désormais affirmer que si toutes les déclarations précédentes sont vérifiées exactes, Jakob Lorber est sans contestatiion possible l'authentique précurseur de certaines idées clefs lancées sur notre site.

     Mais ce qui nous a le plus étonné dans tout cela ce sont les 8°) et 9°) points, car nous en avons très peu parlé sur ARTivision (Voir cependant, la troisième photo multiple, de notre article sur Byrd, que nous présente Mr Siragusa ).

     Cependant le 29 Février 2004, nous avons contacté Mme Régine-Françoise Fauze qui est le channel de SORIA, afin de soumettre à son analyse les deux photos suivantes:

   


      Le premier schéma de gauche, est tiré de l'ouvrage " La Terre creuse " presque introuvable en France de l'américain Raymond Bernard publié en 1971 par l'Editeur Albin Michel dans la prestigieuse collection, hélas disparue les Chemins de l'impossible. Bien que ce soit peu lisible à cause de la réduction de l'image (voir la taille normale à Byrd.html) , l'ouverture polaire nord et sud est évaluée sur ce schéma à près de 2300Km, ce qui nous paraissait plutôt excessif.

     C'est pourquoi nous avons cru à une évaluation plus modérée comme celle présentée sur le deuxième schéma à droite, tiré du site : http://www.ourhollowearth.com/PolarOpn.htm.

     Nous constatons là, ( les côtes étant en miles), que l'ouverture polaire nord (comme celle du sud d'ailleurs) ne fait plus que 90 miles (145 Km environ) à son niveau le plus centré, ce qui fait une sérieuse différence avec la côte présentée sur le schéma de gauche de R. Bernard.

      Voulez-vous connaître la réponse de Soria au sujet de cette différence de largeur dans les ouvertures polaires présentées?

     Et vous allez bien voir maintenant, pourquoi nous avons mis en exergue les et 9°) points évoqués, il y a près d'un siècle et demi par Jakob Lorber.

     Voici la réponse de Soria :

     " Ami de la Terre"

     L'ouverture des Pôles utilise la respiration de votre Terre. De ce fait son diamètre évolue au rythme des mouvements.
     L'ouverture se dilate et se rétracte constamment. Aussi les deux mesures ne sont pas fausses. La Terre dans son ensemble use du mouvement dilatation, rétractation, mais en réalité cette planète s'expanse. Dans quelques décénies, son diamètre ne sera plus celui de cet instant.

     Au plaisir de l'échange

       Scientifique Soria.


     Que dire de plus devant tant de révélations fantastiques? Sinon ce que disent souvent les anglosaxons embarrassés: No Comment.

     Mais la photo présentée plus haut et venant du site allemand : http://www.pousada.ch/erde/pol.html, ne pouvait que nous interpeler avec son trou béant d'une incroyable luminosité. Hélas ce site ne nous apprend rien de la provenance de la photo, mais l'ami J.Restayn nous raconte que cette photo aurait même dit-on fait la première page d'un grand journal anglais peut-être "The Time" (que nous recherchons évidemment ) dans les années 60-70, mais elle aurait été présentée comme l’impact d’un énorme météore qui aurait frappé la Terre à l’époque de la disparition des dinosaures et nous pensons qu'il se pourrait qu'un manipulateur en photographie du journal ait ajouté le faisceau lumineux pour donner l'illusion du météore qui s'enflamme en rentrant dans l'atmosphère.... Donc, affaire à suivre de très près...

     Cependant nous avons fait quelques calculs rapides concernant le diamètre du trou présenté. Compte tenu du diamètre polaire de la Terre qui d’environ 12713 km et que sur la photo testée, l’arc de la courbure terrestre mesure 15,5 cm, un calcul élémentaire nous donne 1494 km pour l’ouverture que nous avons arrondi pour simplifier à 1500 km, ce qui est tout de même bien plus court que les 2300 km du schéma précédent (présenté sur notre site, nous l'avons dit, à Byrd.html) de R. Bernard dans son ouvrage la " Terre creuse ".

     Nous avons aussi retrouvé cette photo camoufflée par la mention "The Hollow Earth" sur le site : http://www.2012.com.au/hollow.html .



     Mais ce site ne nous dit rien non plus d'où provient cette photo. Nous avons contacté en anglais le 15/04/04 le Webmaster en question, pour savoir s'il savait quelque chose à ce sujet.Pas de réponse. Le 15/04/04, nous avons récidivé et enfin le 04 Mai 2004, nous avons eu la réponse suivante:

----- Original Message -----
From: Nick Armstrong
To: fred.idylle
Sent: Tuesday, May 04, 2004 7:53 PM
Subject: Hollow Earth
          Hi Fred,
     I am not sure of the origin of the Hollow Earth graphic, but I think it came from the video series and book "Legend of Atlantis"      Both of these are available from my catalogue at www.2012.com.au.
     The videos were produced at my studio in Tasmania, Australia by a German producer
.      I am not sure where he sourced many of his graphics
.      I hope that is helpful.
          regards

     Nick

Nick Armstrong
2012 Unlimited
PO Box 157, North Hobart
Tasmania, Australia. 7002
Phone: 04 1988-2012
Phone: 03 62788422
Fax: 03 62788411
International +614 and +613
Email: 2012@2012.com.au
Web: www.2012.com.au

Fin de missive.

     Donc tout cela nous vient d'Australie et comme vous le voyez, si vous connaissez un peu l'anglais, nous n'avons pas avancé beaucoup dans notre affaire qui est de trouver l'origine de cette photo extraordinaire publiée par ce Nick Armstrong. Encore donc des recherches en perspective... et nous invitons les internautes intéressés à pousser aussi loin que possible les investigations.

     Mais comme il est toujours bon de faire une certaine récapitulation dans ce domaine où le fanstatique nous subjugue sans arrêt, voici un texte que nous avons reçu le 18/04/04 de l'ami belge Pierre Lux très "éclairé" on le sait, et texte que nous avons, comme à notre habitude, re-structuré en couleur :

http://www.artivision.fr/docs/dossierTerrecreuse.html


Prolongement révélateur spécifique en date du 19/02/06.


     Le 18/02/06, nous avons reçu de l'ami Jean-Philippe, des informations remarquables sur le contexte de la Terre creuse, (révélé à plusieurs reprises plus haut), en provenance de la plateforme ésotérique Arcturius du 17/02/06, correspondant à la channellisation #860 intitulée "Messages des Agarthiens" par Seldan Nidle et extrait du site :
http://www.adapa.org/COMPRENDRE/cgtdimensionnel.html


La Terre Intérieure

Selamat Jarin !

     Nous sommes encore de retour pour vous informer de diverses choses. A l’approche de l’inexorable moment où sera révélé le Contact Initial, nous souhaitons tourner brièvement notre attention vers vos voisins intérieurs.

     La Terre Intérieure a inspiré une multitude de mythes, de légendes et d’histoires fantastiques.

     Le premier point à établir est que la Terre Intérieure existe effectivement ! Votre science géologique prétend depuis longtemps que votre Mère Terre est une sphère solide, composée uniquement d’une section intermédiaire dense appelée “manteau” et d’un noyau central hautement électromagnétique.

     Vous vivez sur la croûte extérieure de la Terre qui entoure le manteau. Aujourd’hui, nous venons vous dire que votre Mère Terre possède une bien différente configuration.

     Comme tous les objets célestes, tels que les planètes ou les étoiles, la Terre est creuse.      Ceux qui vous dirigent secrètement ont supprimé ce fait, parce que cette vérité occasionnerait une réaction en chaine qui pourrait entraver l’usage d’autres fausses perceptions profondes utilisées pour vous manipuler.

     La vérité est un puissant “Sésame, ouvre-toi”.

     Quand elle est utilisée sagement, elle peut servir à révéler de vastes et nouveaux horizons de connaissance et vous encourager à appliquer votre sagesse intérieure à vos circonstances actuelles.

     La Terre Intérieure consiste en deux principales caractéristiques.

     La première est la croûte intérieure de votre Mère Terre, laquelle est une continuation de la croûte de la surface externe. Les deux régions polaires possèdent chacune une vaste ouverture ou trou, un peu à la façon d’une pomme évidée, (Note du Webmaster : Comme par hasard, nous avons justement, en exclusivité sur ARTivision, profité de l'exposition réalisée à la Gallerie nationale du Jeu de pomme des mois d'Avril à Juin 2003, des œuvres du peintre surréaliste belge Magritte, pour nous livrer à un petit jeu également artistique, et pour élaborer cette image :


)
et la croûte s’enroule autour du manteau pour contourner cette ouverture et plonger dans l’intérieur creux.

     Les croûtes externe et interne ont une topographie très similaire : les deux contiennent des océans, des continents, des chaines de montagnes, des lacs et des rivières. La croûte intérieure fait tout simplement face au noyau terrestre.

     Ce noyau rayonne et est entouré d’un voile brumeux.
     La lumière qu’il génère est plus diffuse que celle du soleil.
     La lumière du jour dans la Terre Intérieure est donc plus douce et plus suave que celle de la surface terrestre extérieure. La seconde caractéristique d’importance de la Terre Intérieure est le prétendu réseau de cavernes. Celles-ci consistent en d’immenses creux situés à l’intérieur du manteau. Certaines d’entre elles ont été formées naturellement par votre Mère Terre, tandis que d’autres ont été créées par la technologie avancée de la société principale de la Terre Intérieure, le monde d’Aghartha. Ce monde est le dernier vestige vivant de la seconde colonie appartenant à la Fédération Galactique terrestre, la Lémurie.(Note du Webmaster: lire à ce sujet l'ouvrage remarquable intitulé Telos : Révélations de la nouvelle Lémurie d'Aurélia Louise Jones et de Dianne Robbins publié aux Editions Ariane 2002, dont le site est à: http://www.ariane.qc.ca)

     La Lémurie, dans sa forme originale, était une société de surface dont une composente était souterraine. Sa cité/capitale principale était située sur la grande île qui s’engloutit sous les vagues du Pacifique, il y a de cela environ 25 000 ans.

     Une cité/capitale secondaire était située dans la Terre Intérieure. C’est dans cette cité-là que le gouvernement de la Lémurie se transporta après le cataclysme.

     Après quoi, le nouveau dirigeant de la surface, l’Empire d’Atlantis, ordonna que l’entrée des principaux tunnels soit scellée. Ce n’est que vers la fin de l’époque d’Atlantis que les Lémuriens en brisèrent les sceaux et ainsi sauvèrent plusieurs habitants de la surface d’une mort certaine.

     Ces gens formèrent une société qui, subséquemment, retourna pour un temps à la surface et devint l’Empire Rama qui se situait dans l’Asie du Sud.

     Puis, le grand déluge de 8 000 avant JC. mit fin à la tentative de sauver l’humanité des visées sombres des Anunnaki.

     Malgré ce contretemps, La Lémurie persista dans son rôle de protectrice du monde de la surface contre ces vauriens faiseurs de trouble. C’est grâce à ses émissaires galactiques que la Lémurie a pu maintenir une affiliation avec la Fédération Galactique pour ce système solaire.

     Après le grand déluge et l’anéantissement de l’Empire Rama, les Lémuriens se regroupèrent et nommèrent leur nouvelle société combinée Aghartha.

     La capitale, Shamballah, fut relocalisée dans une caverne située très loin sous la cité de Lhassa, dans le Tibet moderne. Plusieurs tunnels relient Shamballah à la surface, dans l’Himalaya. (Note du Webmaster: lire à ce sujet les ouvrages incontournables intitulés "Le troisième Oeil" et "Crépuscule" du Lama Lobsang Rampa, toujours contesté par les journalistes ignares, très sous-informés en matière d'ésotérisme)

     Ceux-ci étaient utilisés par de saints hommes qui vinrent pour répandre leur grande énergie et leur divine sagesse dans le monde extérieur.

     Dans cette région, un lieu extraordinaire était conservé pour des occasions spéciales, ou de saints hommes et leurs disciples choisis se rencontraient afin de maintenir les grilles sacrées d’énergie de votre Mère Terre. Ce travail, accompagné de nombreux rituels quotidiens effectués partout à travers la Terre Intérieure, est en grande partie ce qui a maintenu en vie l’énergie divine qui est le leg le plus important de la Lémurie aux peuples de la surface terrestre. La Lémurie, et plus tard l’Aghartha, ont continuellement entretenu la Lumière, contribuant à vous faire redevenir des Etres de Lumière pleinement conscients.

     Aghartha est un monde qui ressemble beaucoup au vôtre.

     La Terre Intérieure contient un écosystème florissant, dans lequel on retrouve des créatures qui n’existent plus à la surface. (Note du Webmaster: voir l'affaire du mammouth aperçu en 1947 par l'amiral Byrd dans notre article Byrd.html)

     Cette ménagerie exotique reçoit une étroite supervision. Près des diverses cités de la Terre Intérieure se trouvent des endroits spéciaux ou les Agharthiens prennent soin des nombreuses créatures de cette écologie variée et les guérissent lorsque nécessaire. Les Agharthiens résident dans un réseau de cités de cristal qui parsement toute la Terre Intérieure.

     Leur nombre varie environ entre 10 000 et 1 000 000 d’habitants, bien que la plupart d’entre elles en contiennent en moyenne entre 100 000 et 200 000.

     Ces cités ressemblent, en y regardant de plus près, à des mini-colonies qui, ensemble, forment la société toute entière. L’unite sousjacente s’appelle “petit noyau”. Les petits noyaux qui partagent une raison d’être similaire se regroupent pour former des “clans”. Les clans sont les composantes principales d’une société galactique.

     Au fil du temps, des humains pleinement conscients développèrent une formule de vie harmonieuse appelée société galactique, dont Aghartha est un exemple fondamental.

     Cette société, quant à elle, est formée d’un système de 12 clans qui constituent le coeur de l’opération.

     Ces clans sont organisés en fonction des tâches à accomplir: par exemple, administration, ingénierie, sciences de guérison, etc. Chaque clan se décompose en petits noyaux contenant un maximum de 64 individus. Il est courant de voir les petits noyaux d’un clan s’associer librement avec ceux des autres 11 clans. Ces groupes plus larges forment des mini-communautés qui possèdent chacune les ressources nécessaires pour résoudre avec créativite tout problème potentiel. Ces mini-communautés, à leur tour, se mêlent pour former le quartier d’une cité. Ainsi donc, chaque cité est une ruche d’individus qui se réunissent pour partager avec leur quartier, leur cité et leur monde, et y apporter leur contribution.

     Le Conseil à la tête d’Aghartha se compose de 12 chefs de clan élus à ce poste à cause de leur service méritoire antérieur envers le clan et la société. C’est dans ce Conseil qu’est choisi un individu considéré comme le plus sage et le plus méritant pour l’honneur titulaire de Roi ou Reine d’Aghartha. Cette personne est en charge d’une vaste armée d’émissaires et de liaisons qui sont dépêchés auprès du monde de la surface et des conseils appropriés de la Fédération Galactique. Sa responsabilité consiste à voir à ce que votre retour à l’état d’ange physique s’opère selon le plan divin. Som travail en votre nom nous a aidé à refocaliser cette mission du Contact Initial qui a resulté directement en une manoeuvre appelée “Decra Zau” ou Opération/Esprit. De plus, c'est le Roi et son Conseil qui ont établi le programme pour la période incroyable qui doit succéder aux atterrissages en masse qui s’effectueront réellement sur votre monde.

     Cette technologie avancée, laquelle permet à chaque personne de créer sa nourriture quotidienne et son vêtement, contribue à l’autonomie de chaque cité de cristal.

     Les industries de la ferme, de la construction et de fabrication du monde de la surface deviennent désuets, à côté de cette technologie de Lumière.

     Par exemple, chaque individu peut changer subitement l’apparence et l’aspect intérieur de sa résidence.

     Cette technologie transporte également une personne d’un point à un autre presque instantanément. Cela signifie que ce monde-là vous devient aussi accessible que l’est votre voisinage immédiat.

     Par conséquent, la facon de penser des Agharthiens, n’est pas restreinte par les conditions limitées qui assujettissent leurs voisins de la surface. La liberté que confère cette technologie de Lumière génère de merveilleux talents créateurs qui sont mis à pleine contribution par leur société.

     Heureusement, les Agharthiens utilisent maintenant leurs talents afin de réunir Aghartha avec ses frères de la surface.

     Aujourd’hui, nous avons effleuré le sujet du monde alléchant qui existe très loin sous vos pieds. Ce monde de la Terre Intérieure est très semblable à celui sur lequel vous vivez et il bénéficie du même amour habitants de ce monde, les Agharthiens, vous saluent et ont bien hâte d'être au jour ou ces deux mondes de votre Mère Terre pourront à nouveau devenir un !

Traduction Diane Deziel pour amourdelumiere.com

Fin de citation.

     Vous avez bien lu que les " Les Agharthiens utilisent maintenant leurs talents afin de réunir Aghartha avec ses frères de la surface". Quel courage, il leur faut pour entreprendre cette tâche ardue, car vu le comportement de ceux qui nous dirigent, ils ont encore "du pain sur la planche", n'est-ce pas ?

Prolongement révélateur spécifique en date du 22/04/06.


     Le 21/04/06, nous avons reçu, une fois de plus, de l'ami Jean-Philippe Goglu, un texte important qui nous parle d'événements devant arriver prochainement, mais aussi qui nous entretient succinctement des habitants de la Terre creuse, (révélé à plusieurs reprises plus haut). Ce texte nous vient une fois de plus de la plateforme ésotérique Arcturius en date du 20/04/06, correspondant à la channellisation #976 intitulée "Le temps s'accélère " par l'entité transcendente ker-On . Le texte est transmis par Mike Quinsey et extrait du site :
http://www.adapa.org/COMPRENDRE/cgtdimensionnel.html


Le temps s'accélère


     Comme vous pouvez sans doute le voir par les événements qui se produisent autour de vous, le filet se resserre sur ceux qui refusent de faire place à la lumière.

     Non pas qu’une poignée de gens puisse aisément contrôler tout ce qui se passe dans le monde entier, mais le talent de ces gens réside dans leurs complots rusés et dans le soutien -souvent déplacé- qu’ils obtiennent des autres. Ceux qui se montrent à vous n’ont aucune idée de ce qu’est le véritable pouvoir. Toutefois, quand les joueurs principaux seront enlevés de leur poste, vous assisterez à un effondrement immédiat. Le temps se précipite et les Ténèbres se sentent pressées de toutes parts par les évènements qui se déroulent.

     Quand leurs activités sont exposées ouvertement, les Ténèbres se sentent très vulnérables, car ils préfèrent utiliser la respectabilité comme façade, prétendant travailler pour vous, plutôt que contre vous. Leur couverture ne tient plus, car vous vous assagissez par rapport à leurs manœuvres et la vérité est en train de sortir. Même ceux qui ont voué allégeance à votre gouvernement font partie de ceux qui doutent et il règne une grande insécurité au sein de vos forces armées.

     Déclarer qu’il ne soit pas possible que la situation dure beaucoup plus longtemps est le moins qu’on puisse dire. Celle-ci doit changer très bientôt, afin que le plan pour vous restaurer, vous et votre Mère Terre, à la place qui vous revient de droit, soit en mesure de démarrer. Comme nos précédents messages vous l’ont démontré, il ne suffit que d’un préavis d’une minute pour que nous intervenions ; à partir de ce moment-là, les choses se dérouleront rapidement. Nous avons les gens et la technologie pour agir efficacement, et nous connaissons déjà ceux qui peuvent apporter leur contribution à nos programmes. Certains d’entre vous nous ont visités à bord de nos vaisseaux, mais vous n’aurez aucun souvenir conscient de ce contact. La seule raison en est qu’il vous faut vous concentrer plutôt sur vos responsabilités terrestres, en évitant toute distraction.

     Il nous fait plaisir de constater qu’un grand nombre d’entre vous acceptent maintenant notre présence et entrevoient positivement une interaction mutuelle. Au lieu de vous sentir isolés et incapables de faire quoi que ce soit, à propos de la mort lente de la Terre et de ses formes de vie, vous voyez maintenant qu’il y a de l’espoir. Au lieu de désespérer, vous réalisez maintenant que la vie a une raison d’être et qu’il est possible de sortir du chemin désastreux que les forces des ténèbres ont tracé. Le nouveau chemin, c’est nous tous qui l’avons préparé ; mais la véritable raison de notre venue est issue d’un plan plus vaste qu’aucun pouvoir terrestre ne peut révoquer.

     Votre destin et votre victoire sont assurés, et les forces célestes se sont concertées pour s’assurer de la réussite du plan divin. Les choses s’effectueront dans l’ordre, parce qu’elles ont été bien planifiées. Il ne nous reste plus qu’à enlever les derniers obstacles et cela est en bonne voie. J’aimerais vous rappeler que rien n’arrive, sur terre ou au-delà de celle-ci, sans que nous ne le sachions. Tous les gens et les événements font l’objet de notre surveillance, même si celle-ci n’est pas évidente. Nos méthodes de dépistage sont absolument infaillibles et personne de ceux qui doivent faire face à la justice n’échappera à son sort. Dès que s’amorcera le Contact Initial, nous ne tolèrerons aucune tentative téméraire pour contrecarrer nos plans. Nous ferons en sorte que notre venue s’effectue dans la paix et sans incident.

     La propagation de la connaissance fera partie des changements majeurs et plus jamais vous ne serez gardés dans les ténèbres. Nous entendons vous tenir au courant de tout ce que nous entendons faire ; et vous serez bien informés de nos projets. Vous serez très étonnés de la vitesse à laquelle nous opérons et vous assisterez à toute une gamme de changements. Je parle surtout du travail destiné à restaurer votre terre, mais il faudra qu’il y ait également une méthode différente pour désigner des chefs d’état. Telles que cela se produit dans les civilisations avancées, vos représentants seront choisis pour leur sagesse, leur expérience et leur quotient spirituel. Ceux qui ont des intentions peu louables seront connus, et il n’y aura aucune place pour ceux-là dans l’organisation administrative.

     Nous pouvons atteindre rapidement un degré de perfection, pour que vous puissiez voir le véritable potentiel que la Terre a toujours eu à vous offrir. Dès lors, ce potentiel ne sera plus abusé ou utilisé à mauvais escient. Vous trouverez enfin la paix et le bonheur que vous avez cherchés et dont vous avez rêvé. A mesure que les vibrations s’élèveront encore plus, les taches noires disparaîtront et une merveilleuse lumière se répandra sur la Terre entière. Vous vous émerveillerez du changement et verrez qu’en suivant les chemins de la lumière et de l’amour, cela a toujours été possible.

     Pouvoir vous libérer de vos inquiétudes et de vos besoins est une expérience que vous n’avez pas encore faite. Cela viendra très bientôt et les problèmes et malaises qui y sont associes se dissiperont. Vous jouirez d’une parfaite santé, et l’activité sera grande au niveau des traitements pour ceux d’entre vous qui sont présentement malades. Le vieillissement cessera graduellement d’être un problème, à mesure que vous vous rapprocherez des dernières années précédant l’ascension. Tous auront retrouvé un Moi rajeuni, ayant consommé l’élixir de la vie. Les énergies qui circulent sur Terre deviendront si élevées qu’éventuellement, rien moins que la perfection ne pourra y demeurer. Ce processus a déjà commencé. C’est la raison pour laquelle tout parait changer énormément maintenant.

     Nous ne faisons pas souvent mention de vos ancêtres qui vivent dans la Terre Intérieure, mais ceux-ci sont également impliqués dans les changements. Ils feront surface en temps approprié, puisqu’ils ont aussi un rôle à jouer, lequel consiste à vous aider à vous préparer pour la fin des temps. Ils sont beaucoup plus avancés que vous ne l’êtes, mais vous vous réunirez les uns aux autres afin d’opérer ensemble des changements qui profiteront à tous. Les Etres de la Terre Intérieure font partie de l’histoire ancienne des Lémuriens qui, comme les Atlantes, ont atteint un haut niveau spirituel. Ils ont beaucoup à offrir et émergeront après le Contact Initial. Vous dites souvent que La vérité est plus étrange que la fiction, et c’est certainement vrai. Vous le réaliserez en apprenant votre lien antérieur avec les êtres célestes et les anciennes civilisations.

     Je suis Ker-On de Vénus, que vous apprendrez également à connaître davantage. Elle existe à une vibration supérieure et ce n’est pas sans raison qu’elle est associée à l’Amour. Tout comme vous, nous ascendons et nous nous intéressons grandement aux affaires de la Terre, car vous ne pouvez pas vous préparer à l’ascension sans aide extérieure. Nous offrons nos services et maintenons un lien de longue date avec vous. Certains d’entre vous ont vécu sur Vénus et peut-être que cette seule mention évoquera des souvenirs en vous. Nous répandons sur vous nos énergies d’amour, comme plusieurs le font en ce moment. Nous désirons ardemment que ces changements vous fassent oublier les temps sombres, complètement et une fois pour toutes.

Fin de citation

     Comme vous le voyez, ce texte s'alligne parfaitement sur les informations contenues dans le texte précédent, et nous précise une fois de plus que le Grand Chambardement est pour bientôt. Le souhait d'ARTivision, est évidemment que l'on ait pas besoin d'attendre la date si souvent évoquée de 2012. Gardez donc l'Oeil bien ouvert et si possible le bon....

Prolongement révélateur concernant Jakob Lorber en date du 09/11/06.


     Le 04/06/06, nous avons eu le grand privilège de recevoir de notre ami parisien Max, la missive importante qui suit. Comme il maîtrise parfaitement la langue de Goethe, nous lui avions en effet demandé d'avoir l'extrême gentillesse de chercher à vérifier si possible les incroyables révélations du Jakob Lorber, dont il est question plus haut dans cet article :

----- Original Message -----
From: L M
To: fred.idylle@wanadoo.fr
Sent: Sunday, June 04, 2006 10:35 AM
Subject: Lorber Jakob

     Salut Fred,

     J'ai reçu il y a 48h les 2 livres en allemand que j'avais commandés chez Amazon.

     J'ai commencé la lecture de "Erde und Mond"... avec le plaisir supplémentaire de devoir lire ce bouquin imprimé en caractères gothiques qui n'est pas très aisé, car on confond facilement les B, V, W ou les F et S...

     J'ai donc commencé à le lire, avec l'espoir de découvrir ce qu'il en est dit de la structure interne de la terre. D'(après la table des matières, un seul petit chapitre, tout au début du livre parle de "la construction interne de la Terre". Je l'ai déjà lu et il ne parle nullement d'une quelconque terre creuse, ni bien entendu d'un soleil froid...

     Après la lecture de ce chapitre, j'ai repris la lecture depuis le début et, le chapitre en question, je vais essayer de te le traduire le plus fidèlement possible; mais ce n'est pas chose aisée, car il y a des phrases très longues... Enfin, j'essayerai de te faire poarvenir quelque chose d'ici la fin de la semaine qui vient.

     Pour te mettre au parfum un peu à l'avance. La strucutre interne de la terre est comparée à la triple structure de tout organisme vivant, à l'image de la triple structure d'un végétal (exemple pris d'un arbre) ou d'un animal.

     l'arbre est composé d'un 1er arbre externe fait d'écorce, elle-même composée d'une partie exterieure morte et d'une partie interne vivante; le 2ème est constitué par le bois dur; le 3ème est la partie centrale, spongieuse, où les cellules tirent la substance de vie de la terre pour la répandre dans toutes parties vivantes de l'arbre.

     Même comparaison à partir d'un animal: le 1er est l'enveloppe extérieure, fait de peau (un animal empaillé par ex.); le 2ème est l'annimal squellette fait de sa charpente osseuse et des chairs et muscles qui l'enveloppent; le 3ème est constitué par les organes de fonctionnement : poumons, foie, rate, coeur...

     Voilà, je t'ai presque déjà résumé, et peut-être mieux qu'avec la traduction complète à venir de ce chapitre, ce qui est dit dans ledit chapitre intitulé "construction interne de la Terre.      Je vais néanmoins continuer ma lecture et je te ferai part de ce que j'y aurai découvert...

     En attendant, inutile de t'impatienter; je ne pense pas que ce livre va révéler ce que tu cherches... Bon week end tropical. Ici il a plutôt fait une température de frigo jusqu'à hier..

. Max


     Et voici une deuxième missive de Max sur cette affaire:

----- Original Message -----
From: L M
Sent: Wednesday, June 07, 2006 5:05 PM
Subject: traduction du chap.sur l'intérieur de la Terre

Salut Fred,
Voici la traduction (pas d'un niveau académique, mais compréhensible toutefois), du fameux chapitre Intitulé "Der innere Bau der Erde" = La construction (structure) interne de la Terre.
 

La construction interne de la terre

 

Wenn ihr einen tierischen Körper betrachtet, so werdet ihr, ohne weiter die Anatomie aller Tierkörperwelt studiert zu haben, gar leicht begreifen und einsehen, dass entweder das Blut oder die Säfte durch alle Adern und anderen Gefässe , ebenso durchgehen , als wie durch diejenigen Adern und Gefässe  die im eigentlichen tierischen Herzen vorhanden sind und dass an allen Punkten im selben Augenblick wie im eigentlichen Herzen der Puls oder Triebstoss geschieht;


Si vous considérez un corps animal – et sans avoir étudié l’anatomie de tout le monde animal – vous pouvez facilement comprendre et reconnaître que, soit le sang, soit les sucs traversent  pareillement toutes les veines ou cavités comme ils traversent les veines et les cavités qui existent  réellement dans le cœur animal et qu’en tous points et dans le même instant se produit l’impulsion ou l’impact d’impulsion comme dans le cœur réel.

 

Und es ist leicht einzusehen, dass in einem tierischen Körper darum nicht mehrere Triebkräfte vorhanden zu sein nötig haben, als eben nur eine die hinreicht für zahllose Gefässe.

 

Et il est facile d’admettre que dans un corps animal ce ne sont pas plusieurs forces d’impulsion qui sont nécessaires, mais une seule qui suffit pour les innombrables cavités.

 

Also ist es auch mit dem Herzen der Erde der Fall. Durch seinen Puls oder Triebstoss der vor 6 zu 6 Stunden sich wiederholt, werden die verschiedenartigsten Erhaltungssäfte des Erdinnern in alle Teile des Erdkörpers getrieben, und es bedarf da keiner zweiten, vierten oder fünften anderartigen Triebkraft; da hängen demnach alle Erscheinungen als Erdkörper- Lebensprozess von dieser alleinigen Triebkraft ab.

 

Et c’est aussi le cas avec le coeur de la Terre. Par son impulsion ou impact d’impulsion qui se répète toutes les 6 heures, les sucs les plus divers de maintien (de la vie) de l’intérieur de la Terre, sont entraînés dans toutes les parties de son corps, et il n’est besoin d’aucune deuxième, quatrième ou cinquième autre force motrice ; par conséquent, toutes les manifestations de vie du corps de la Terre dépendent  de cette seule et unique force motrice.

 

 

Flut und Ebbe und sonstige Erhöhungen der äusseren Erdrinde, wie auch die davon abgeleiteten Winde haben alle da ihren Ursprung; denn dieses Herz der Erde vertritt zugleich auch die Stelle der Lunge im tierischen Körper, woraus  dann erklärlich ist dass sowohl die regelmässigen als auch die unregelmässigen Ausdehnungen und Wiederzusammenschrumpfungen des Erdekörpers lediglich daher rühren.

 

Le flux et reflux des marées et autres mouvements de l’écorce extérieure de la Terre ainsi que les vents dérivés y trouvent leur origine ; car ce coeur de la terre représente aussi en même temps la place du poumon dans le corps animal, ce qui explique que les expansions et re-diminutions (rétractions) autant régulières qu'irrégulières du corps de terre proviennent de là.

 

Um aber dieses allgemein Vorausgeschickte desto gründlicher zu fassen, wird es sonach notwendig sein, den inneren Erdbau so viel als möglich in der Kürze zu durchblicken, um durch dieses Bild zu jener Anschauung zu gelangen, wie von dem einem Hauptschwerpunkte sowohl in dem Erdkörper selbst, wie auch in den tierischen Körpern die zahllosen anderen Nebenschwerpunkte in  die gleiche Bewegung gesetzt werden.

 

Toutefois, pour saisir plus convenablement ce qui précède, il devient nécessaire de concevoir brièvement la construction interne de la Terre, afin d’arriver par cette image à cette représentation, comment à partir du seul centre de gravité dans le corps de la Terre lui-même – comme dans les corps animaux – les innombrables autres centres d’action annexes sont mis en mouvement.

 

Wie sieht demnach der innere Bau der Erde aus ?

Um diesen einigermassen gründlich zu beschauen, muss vorerst das aufgefasst werden, wie nicht nur die Erde, sondern sogar ein jedes Gewächs, eine jede Frucht am Baume, sowie jedes Tier und endlich der Mensch selbst sich körperlich gewisserart  in drei Körper in sich selbst absondert.

 

Comment, par conséquent, se présente la construction interne de la Terre ?

Pour étudier cela correctement, il faut remarquer au préalable que non seulement la Terre, mais chaque plante, chaque fruit sur l’arbre, chaque animal et finalement l’homme lui-même, se décomposent structurellement en 3 corps.

 

 

Gehen wir zu einem Baume. Was ist wohl das erste, das wir an ihm entdecken ?  Es ist die Rinde, die sich wieder in sich selbst  absondert in die äussere, tote und in die innere, lebendige Rinde, Splint genannt; das ist der erste Baum. Der zweite Baum, von dem ersten ganz verschieden, ist das eigentliche feste Holz, eine Kombination von zahllosen Röhrchen, die da nebeneinander in der schönsten Ordnung fortlaufen. Das ist der zweite Baum. Der dritte oder der innerste Baum ist der Kern, gewöhnlich eine weitere Röhre, die durchaus mit einem schwammartigen Zellengewebe angefüllt ist, welche Zellen die Säfte aus der Erde vorerst einsaugen, in sich läutern und dann durch ihre extensive und kompressive  Kraft in alle die zahllosen Organe des anderen Baumes hinaustreiben.

Auf diese Weise habt ihr nun bei einem Baume drei Bäume gesehen.

 

Prenons un arbre. Qu’y découvrons-nous d’abord ? C’est l’écorce, qui se décompose elle-même en une partie externe, morte, et une partie interne vivante, appelée « Splint » (je ne connais pas ce mot et n’ai pas trouvé de traduction convenable) ; c’est le premier arbre. Le deuxième arbre, tout différent du premier, représente le véritable bois dur, une combinaison d’innombrables canules disposées dans un bel ordonnancement. C’est le deuxième arbre. Le troisième, ou arbre le plus interne est le cœur, habituellement un tube rempli d’un tissu de cellules spongieuses, ces cellules aspirant la sève prélevée de la terre pour ensuite, par leur force de compression et  détente se répandre dans les innombrables organes de l’autre arbre.

De cette manière, vous avez vu trois arbres en un.

 

Betrachten wir eine Frucht am Baume. Was entdecken wir zuerst z. B. bei einer Nuss, Kastanie, Eichel, kurz bei was immer für einer Frucht ? Das erste ist die Rinde, die ebenso wie die Baumrinde zweifach ist. Dann kommt die Schutzschale als der zweite Teil der Frucht, der gewöhnlich der festeste ist. Hinter dieser Schale ist erst der dritte und Hauptteil der Frucht vorhanden, in welchem Teile erst das Herz oder die Keimhülze wirkend rastet.

 

Considérons le fruit d’un arbre. Que découvrons-nous d’abord, p. ex. avec une noix, une châtaigne, un gland, en bref avec tout fruit ? La première chose, c’est l’écorce qui, comme l’écorce de l’arbre est double. Ensuite, la deuxième partie du fruit c’est la coquille de protection, qui est généralement la plus dure. Derrière cette coquille repose la troisième et principale partie du fruit, le cœur ou le germe agissant.

 

Sehen wir zu einem Tiere. Das erste an den Tieren ist für jedermann ersichtlich die Haut als das erste Tier, welche ausgestopft die ganze Gestalt des Tieres zur Schau stellt. Innerhalb der oft mehrfachen Haut ist das feste Gerippe mit einer muskulösen und teils knorpeligen Fleischmasse aneinander gebunden und gefestet, gleich der harten Schale bei einer Nuss, oder wie bei einem jeden Kopfe die Hirnschale. Das ist das zweite Tier, auch Knochentier genannt. Innerhalb dieses Tieres sind dessen Eingeweide, als : Lunge, Leber, Milz, Gedärme, und in diesem edleren Teilen des Tieres das lebenerzeugende Herz selbst; das ist eben wieder das dritte Tier, durch welches die beiden äusseren  ihre Nahrund und Belebung erhalten, und zwar durch zahllose Organe und Gefässe, die von dem inneren Tiere in die zwei äusseren ausgehen.

.

Voyons un animal. La première chose que chacun peut voir c’est la peau, correspondant au premier animal qui, empaillé restitue la forme entière de l’animal. A l’intérieur de la peau souvent multiple se trouve la structure osseuse, maintenue ensemble et consolidée par une masse musculeuse et partiellement cartilagineuse de viande, comme la coquille dure d’une noix, ou comme la boîte crânienne de chaque tête. C’est le deuxième animal, également appelé animal squelette (littéralement «  animal osseux »). A l’intérieur de cet animal se trouvent les organes vitaux : poumon, foie, rate, intestins et dans cette partie la plus noble de l’animal, le cœur pourvoyeur de vie, lui-même ; c’est le troisième animal, duquel les deux extérieurs reçoivent leur nourriture et leur animation, par l’intermédiaire d’innombrables organes et canaux qui partent de l’animal intérieur vers les deux extérieurs.

 

 

Dasselbe Verhältnis findet ihr bei eurem Körperbaue selbst. Wollt ihr es noch deutlicher sehen, so nehmet ein Ei zur Hand; da werdet ihr wieder dasselbe finden. Kurz und gut, ihr möget von allen Gewächsen nehmen, das welche ihr wollt, und dessen Früchte oder Samen betrachten, wie ihr nur immer wollt, ebenso möget ihr das ganze Reich der Tiere durchgehen, und ihr werdet überall ein und dasselbe Verhältnis finden.

 

Le même agencement se trouve dans votre propre construction corporelle. Si vous voulez le voir encore plus clairement, prenez un œuf dans votre main et vous retrouverez à nouveau la même chose. Bref, vous pouvez prendre n’importe quelles plantes et observer leurs fruits ou semences, de même vous pouvez passer en revue tout le règne animal et vous trouverez partout et toujours les mêmes relations.

 

Warum aber ist dieses Verhältnis also gleichartig ? Die Antwort darauf ist sehr leicht, und es ergibt sich aus derselben jener sehr beschauliche Grund, aus welschem Kinder ihren Eltern gleichen und die Früchte den Samenkörnern, aus denen die wieder als Samenkörner zum Vorschein kommen, wie da z. B. das Weissenkorn ein Same ist, welsches in die Erde gestreut wieder gleiche Samenkörner als Frucht zum Vorschein bringt. Also trägt auch alles organische den Typus des Erdkörpers selbst.

 

Pourquoi ces relations sont-elles toutefois si homogènes ?  La réponse est facile et c’est la même raison qui fait que les enfants ressemblent à leurs parents et les fruits aux graines de semences desquelles ils ressortent comme graines de semences, comme p. ex. le blé est une semence qui, semée en terre, redonne de semblables grains de semences. Ainsi, tout ce qui est organique porte le type d’organisation de la Terre elle-même.

Auch bei dem Erdkörper ist das Aeussere gewisserart die tote Rinde, innerhalb welcher eine schon mehr lebendige und fühlbare Rinde sich befindet. Wie aber gleichsam die Rinde bei einem Baum, wennschon manchmal sehr zerklüftet, aber dennoch nicht so ganz tot ist, dass sie nicht vermöchte den auf ihr zum Vorschein kommenden Moospflänzchen eine genügende Nahrung zu verschaffen, und wie auch die äussere Haut bei den Tieren nicht also tot ist, dass durch sie nicht zahllose Haare und Härchen, und nicht selten auch Schmarrotzertierchen ihre genügende Nahrung zu bekommen vermöchten, ebenalso ist auch die äussere, nur unter gewissen Bedingungen tote oder vielmehr unfühlbare Erdrinde nicht so ganz tot, dass durch sie alle zahllosen Gewächse und Tiere nicht die ihnen die zusagende Nahrung zu bekommen vermöchten.

 

L’extérieur du corps de la Terre correspond d’une certaine manière à l’écorce morte, à l’intérieur de laquelle se trouve une écorce déjà plus perceptible et vivante. De la même manière que l’écorce d’un arbre n’est pas totalement morte puisqu’elle apporte suffisamment de nourriture pour le développement de plantules comme la mousse, et de la même manière que la peau extérieure d’un animal n’est pas totalement morte sinon elle ne permettrait pas la croissance de poils et cheveux et même le développement de petits parasites, ainsi la partie extérieure de l’écorce terrestre n’est pas si totalement morte sinon les innombrables plantes et animaux ne pourraient pas trouver la nourriture qui leur est nécessaire.

 

Innerhalb dieser äusseren Erdrinde, die bei zwanzig deutsche Meilen,  mitunter wohl auch weniger dick ist, fängt die zweite Erde an. Das ist der eigentliche festeste Teil des Erdkörpers, freilich wohl nicht allenthalben gleichfest, aber dessen ungeachtet noch überall fest genug, um die über sie ausgebreitete äussere Erdrinde mit grosser Leichtigkeit zu tragen.

 

Sous cette écorce terrestre, épaisse d’environ 20 milles allemands et par endroits d’une épaisseur moindre, commence la deuxième Terre. C’est la partie la plus ferme (consistante) du corps terrestre, pas de manière égale partout mais cependant suffisamment pour supporter avec aisance l’écorce extérieure.

 

Innerhalb dieser zweiten Erde ist endlich der eigentlich lebendige Teil des Erdkörpers oder das Eingeweide desselben, in welchem Eingeweide erst so ganz eigentlich das Herz des Erdkörpers sich befindet. Wie aber nun diese drei Erden miteinander verbunden sind, wie durch sie die innere Herzenstriebkraft wirkt, das werden wir in der nächsten Darstellung näher besprechen.

 

A l’intérieur de cette deuxième Terre on trouve enfin la partie réellement vivante du corps terrestre ou les organes vitaux, parmi lesquels se trouve le cœur de la Terre Dans le prochain chapitre nous verrons comment ces 3 Terres sont reliées entre elles et comment la force vitale du cœur agit à travers elles.

 

-------------------------------------------------------

 

Pour la suite, je te ferai un résumé des parties ou paragraphes intéressants.

Saches déjà que le pêle Nord est la bouche et l'endroit par où la Terre se NOURRIT et INSPIRE, le pôle Sud par où elle rejète ses déchats et EXPIRE.

 

La rotation de la Terre sur elle-même découle de l'expulsion de ces déchets toutes les 12 heures... un peu à la manière d'une petite fusée qui serait fixée sur une roue; en allumant la fusée, la roue est mise en mouvement.

 

La rate semble aussi un autre organe fondamental; c'est elle qui est le foyer pourvoyeur de la chaleur à l'intérieur de la Terre.

 

Voilà, juste quelques infos en vrac sur ce que j'ai déjà parcouru et dont j'essayerai de te faire un bref résumé... en attendant qu'un jour tu mettes la main sur le bouquin en français.

 

J'oubliai presque le plus important:  le pôle nord représentant l'emplacement de la bouche principale, cette bouche est relativement grande: son diamètre au bord extérieur de sa forme en entonnoir mesure en moyenne de 20 à 30 Milles... Ce qui veut doinc dire qu'il y a une entrée pas si négligeable que ça au niveau du pôle vers l'intérieur de la Terre (Max dixit)

     Et voici notre réponse à Max à cette missive:

----- Original Message -----
From: idylle
To: L M
Sent: Sunday, June 11, 2006 3:45 PM
Subject: Re: traduction du chap.sur l'intérieur de la Terre....commentaires...

Bien cher Max, l'explorateur de l'intérieur de la Terre selon Jakob Lorber
 
Bonjour  de la Caraïbe  
 
   Merci pour ta traduction sélective et séquentielle des phrases importantes du livre de Jakob Lorber concernant la contitution interne de la terre.
 
     L'analogie avec un organisme vivant animal est  sans doute nouvelle pour l'époque, mais quand il parle de coeur de la terre ( à définir évidemment ) qui régule des sucs les plus divers dans l'organisme terrestre, je pense qu'il pousse un peu loin l'analogie (sans doute s'agit-il en effet de flux subtils d'énergie  que nous n'avons pas encore découvert) . Il en est de même de même quand il parle  du flux et du reflux des marées et des vents dérivés qu'il attribue à la pompe cardiaque terrestre .C'est un peu gros n'est-ce pas, car nous savons actuellement que c'est la Lune qui est responsable de nos marées.
 
   De plus son histoire ( d'écorse terrestre de 20 milles allemands d'épaisseur et  de deuxième terre plus ferme ) où se trouvent les organes vitaux de la planète m'interpelle franchement.
 
 A part donc les ouvertures au Pole Nord et Sud , je crains fort que ce soit tout ce qu'il y ait de positif dans les déclarations Jakob Lorber  et que le coeur de la terre soit une sorte de volcan qui se gonfle et se déconfle et pas du tout un soleil .  Enfin nous allons voir comment il explique son histoire de civilisations , vivant à l'interieur de la Terre.
 
     En attendant je te dis bon week end,  bon courage pour la suite,  et à très bien bientôt si le Maître du Temps , nous en laisse le loisir.
 
Vives amitiés tropicales.
     Fred
     Autre missive Max

----- Original Message -----
From: L M
To: fred.idylle@wanadoo.fr
Sent: Monday, July 03, 2006 9:07 PM
Subject: Fin du 1er livre...

Fred,

Absent de Paris pendant quelques temps, j’en reviens aubouquin « Erde und Mond » que j'avais un peu délaissé.

La 2ème partie consacrée à la Terre spirituelle, j’avoue je l’ai simplement feuilletée et parfois lu un peu en diagonale. En tout cas, cela ne m’a pas suffisamment inspiré pour lire tout cela en entier. Je te fais simplement une rapide traduction approximative des principaux petits châpitres de cette 2ème ^partie. Peut-être, une fois que j’aurai le livre traduit en français entre mes mains, j’aurai le courage de tout lire !

---------------------------------------------

Constitution et finalité de la matière

Les esprits de la « région aérienne » supérieure (atmosphérique ?)

La deuxième région aérienne (atmosphérique ?)  et ses esprits

Les évolutions des esprits dans la 2ème région aérienne (atmosphérique ?)

La prise de possession de la matière par les esprits

Esprits de la nature et âmes humaines

Esprits de l’air, des montagnes, esprits qui se déplacent

Des sorcières et procès en sorcellerie

Des montagnes magiques

Des montagnes aux noms évocateurs

La première région aérienne (atmosphérique ?)  ou région inférieure

Les esprits dirigeants dans cette région inférieure

L’activité des esprits dans l’intérieur de la Terre

Substance, force, matière…

L’action divine à travers les esprits

(…)

Minéraux, plantes et animaux

Les frontières entre les règnes naturels

L’âme animale influencée par les esprits

Le développement de la semence humaine

¨L’âme et l’esprit dans l’homme

L’âme de Satan

(…)

Nature et nom de Satan

L’importance de la connaissance du Mal

La possession

(…)

Nature et conséquences de la colère

Combattre la colère

De la manie humaine de tout hiérarchiser

Toutes sortes de plaintes humaines

(…)

Les rêves et leur signification

Superstitions

Royaume céleste et réincarnation

Vrais et faux prophètes

 

 

A la fin du bouquin il y a 6 petits chapitres consacrés à La LUNE

Voici quelques extraits, parfois traduits intégralement, parfois résumés, des… « étrangetés » que j’y ai découvertes :

 

La Lune est là pour capter le rayonnement magnétique de la Terre et de lui restituer celui-ci en fonction de ses besoins (…) Quand une planète est plus petite que la Terre, elle n’a& pas besoin de Lune ; à la place de la Lune il y a alors de très hautes montagnes comme c’est le cas sur Venus, Mercure ou Mars ou d’autres planètes plus petites. En ce qui concerne les planètes plus grandes, elles doivent être dotées d’une ou plusieurs Lunes pour leur bon fonctionnement.

Sur la Lune, comme sur Terre, vivent des hommes et d’innombrables autres créatures, avec cette différence qu’aucune Lune présentant toujours la même face à la terre n’est habitée, mais seulement la face opposée ; car sur le côté tourné vers la Terre il n’y a ni l’air, ni l’eau, ni le feu en plus de tout ce qui est indispensable pour la vie organique.

Pourquoi ? Aucune Lune ne peut avoir de rotation sur son propre axe, car l’attraction terrestre ou de n’importe quelle planète par rapport à sa Lune serait trop forte et, ainsi, la rotation de la Lune renforcerait l’attracvtion planétaire au point que, morceau par morceau, la Lune finirait par tomber sur Terre(…)

En fait, pour comprendre complètement la Lune et son habitabilité, il faut savoir que seule la face tournée vers la Terre est « Lune », la face opposée n’étant pas « lune » mais une partie « terrestre » solide.

Ce qui est « Lune », n’est pas compact, mais très meuble, un peu comme de l’écume de mer solidifiée, les parties les plus solides constituant des montagnes, les parties les plus molles constituant des niches et des effondrements en forme d’entonnoirs en direction de centre du corps céleste. [alors que nous décrivons aujourd’hui  la lune criblée de cratères d’impacts météoritiques… !!! ??? ] Tous les sommets, ainsi que les entonnoirs pas trop profonds n’ont pas d’air atmosphérique, mais seulement de l’ether comme entre les planètes et le soleil.

Ce côté de la Lune n’est donc pas habité par la vie organique ; ses habitants sont de nature spirituelle. Ces esprits étaient dans leur vie corporelle essentiellement « weltsüchtig » [je n’ai pas trouvé de traduction convenable ; je le comprends à la manière de… très matérialistes, littéralement… très attachés au monde] et ont été bannis là pour s’améliorer tout en gardant la possibilité de continuer à « comtempler » notre monde… Et quand au bout d’un temps déterminé ils se rendent compte que cette « contemplation » n’apporte rien et qu’ils prêtent attention aux enseignants envoyés là auprès d’eux, ils sont alors conduits à un niveau supérieur de libération.

Les moins obéissants, par contre, doivent s’incarner dans un corps sur le côté « terrestre » de la Lune [c’est-à-dire la face cachée] pour y mener une existence misérable et très difficile. Ils doivent d’abortd lutter avec le grand froid et l’obscurité, ensuite avec une chaleur insupportable, car la nuit dure 14 jours terrestres, de même que le jour. Vers la fin de chaque nuit lunaire le froid devient aussi intense qu’au pôle Nord terrestre ; à partir du milieu et la fin du jour lunaire la chaleur devient si intense qu’aucun être vivant ne peut rester à la surface.

Les habitants, comme tous les êtres organiques, vivent donc sous terre. Ils doivent rester dans cet habitat souterrain la moitié du jour et la moitié de la nuit. Il y a là, ni maisons, ni villes comme sur Terre ; les habitations sont dans les profondeurs de la terre, dans les grottes, dans les crevasses des montagnes…

Pas d’arbres portant des fruits, mais seulement des racines, genre pommes de terre, carottes… Ces pousses sont plantées au début du jour et arrivent à maturité à la fin du jour. Au début du temps nocturne les hommes sortent de leurs grottes, récoltent ces produits et les amènent dans leurs habitations souterraines pour s’en nourrir durant la « nuit » et le « jour » suivant.

 

Animaux domestyiques : une sorte de mouton terrestre qui est pour ces habitants ce qu’est le renne dans nos pays nordiques.

Autant dans les rivières  que dans les lacs [ ! ! ! ] qui sont nombreux sur cette Lune « terrestre », il y a une foule d’animaux aquatiques, ainsi que certaines petites espèces semblables à nos moineaux , ainsi que beaucoup d’insectes et d’autres animaux terrestres à 1, 2, 3 ou 4 pattes…

 

Les hommes sur la Lune.

Ils sont comme sur Terre des deux sexes. Leur taille n’excède pas 2 pieds et ils ont beaucoup de ressemblance avec les nains nordiques. Ils ont un grand (gros ?) ventre qui a une double fonction : l’une pour la digestion des aliments dans l’estomac habituel ; l’autre c’est un deuxième estomac pour l’accumulation de gaz légers, ce qui leur procure un triple avantage.

·          Ce gaz les rend légers, car en l’absence de végétation il n’y a pas de bois de construction pour des ponts par-dessus les rivières ; d’où, ils peuvent « nager » en surface facilement d’une rive à l’autre [ ! ! ! ]

·          En expulsant ce gaz, [il semble que cela soit par le postérieur !!! ] ils produisent une sorte de déflagration par laquelle ils manifestent de leur présence dans ces installations souterraines, ce qui leur sert aussi d’une certaine manière de langage, car le langage à partir des poumons est très réduit… (…)

·          Ce gaz leur sert aussi à se réchauffer leurs grottes durant la nuit froide (…)

 

 

Dans les prochains jours je vais jeter un coup d’œil sur le deuxième livre, traitant du soleil physique. Il est heureusement écrit en caractères « latins », ce qui rendra sa lecture un peu moins fastidieuse. J’espère y découvrir des éléments un peu plus intéressants que dans « Erde und Mond ». Notamment s’il y est peut-être dit que le soleil est un corps froid…

Amitiés Max

     Notre nouvelle réponse fut alors :

----- Original Message -----
From: idylle
To:L M
Sent: Thursday, July 06, 2006 2:23 AM
Subject: Re: Fin du 1er livre...

Cher ami du grand Paris.
 
Bonjour  de la Caraïbe.
 
 Je réponds aujourd'hui à ton aimable missive du 3/07/06.
 
 Si je ne discuterai pas sur les paragraphes concernant les rapports des esprits avec la matière, la nature, les ames humaines etc..,
 mais j'ai été par contre très surpris par les chapitres sur la Lune et en particulier par la phrase: " Quand une planète est plus petite que la Terre, elle n'a pas besoin de satellite ", ce qui est manifestement faux. Mars par exemple a deux satellites. Il y a aussi " Aucune Lune ne peut avoir de rotation sur son propre axe, car l’attraction terrestre..."   .Or on sait désormais que la Lune possède cette caractéristique très étrange qui veut qu'elle ait ce que l'on appelle une rotation obligée, ce qui signifie qu 'elle tourne sur elle-même dans le même temps qui lui faut pour effectuer sa révolution autour de la Terre, soit environ 27,3 jours (exactement 27 Jours, 7 heures 43 minutes et 11,5 secondes). La conséquence de cette rotation, dite aussi synchrone est que la Lune nous présente toujours la même face. Si la Terre avait une rotation obligée autour du soleil, elle présenterait toujours le même hémisphère grillé face au soleil et l'autre resterait dans la nuit glacée perpétuelle . Cela   joint en plus, au fait que son volume  représente près de 2% de celui de la Terre et sa masse 1%, pourcentages de loin supérieurs à tous ceux obtenus par toutes les autres planètes et leurs satellites , va entraîner donc le fait que le "duo Terre-Lune" , se présente comme une sorte exceptionnelle de "planète double".
 
   Encore plus étrange il y a le cas  du couple Pluton-Charon, encore plus extraordinaire, car le satellite Charon tourne autour de Pluton en 6,39 jours et la planète Pluton tourne sur elle-même, chose bien bizarre, exactement en 6,39 jours également, si bien que Pluton possède un hémisphère où Charon apparaît totalement immobile dans le ciel comme le serait un satellite géostationnaire pour la Terre.
 
    Donc je ne m' étendrai  pas davantage sur les autres caractéristiques de la Lune (les habitants, la végétation etc..) qui ne semblent pas non  plus venir d'une révélation transcendante , comme je l'aurai aimé, mais simplement d'une imagination débordante de Jakob Lorber ou bien alors il s'est fait abuser dans son temps déjà  par des esprits malins , comme ceux qui ont manipulé récemment le Webmaster d'Olivier de Rouvroy dont les pages placées à l'époque à :
 
ont semé un trouble profond sur le Net français, pour se révéler par la suite, tu le sais, totalement fausses. 
 
   En résumé je suis très désapointé par ces déclarations fantaisistes de ce Jakob Lorber  et je vais devoir  grâce à ton  étude  approfondie faire un rectifictif  à mon article Byrdalicesuite.html. Je ne pense pas d'ailleurs que tu découvriras ( comme je le supposais) dans son oeuvre une mention quelconque concernant  l'existence d'un soleil central au sein de notre planète. Enfin on ne sait jamais . Bon courage pour la suite de   tes  précieuses investigations.
 
Sur ce je te souhaite donc de bonnes découvertes sur ARTivision , une bonne fin de semaine, des vacances bien méritées, et je te dis à un de ces jours prochains si le Maître du Temps nous en laisse le loisir .
 
Vives amitiés tropicales
Fred 
        Autre missive de Max:

----- Original Message -----
From: L M
To: fred.idylle@wanadoo.fr
Sent: Monday, June 19, 2006 1:00 PM
Subject: Petit résumé très partiel de quelques chapitres...

      J'ai fini, il y a quelques jours déjà la lecture des 26 petits chapitres de la première partie du livre consacré à la Terre physique. La suivante que je vais aborder ces jours-ci, traite de la Terre spirituelle.
      C'est assez fastidieux, et même énervant, car il y a continuellement ces sempiternelles comparaisons avec le monde végétal ou animal... et ensuite, la description réelle qu'on attend est souvent fort brève et laisse sur la faim...
      Une fois désamianté l'exemplaire de la BNF, cela m'intéressera tout de même de relire tout ca en français.
      Max

-----------------------------------------------------------------------------
 

Il est constamment fait beaucoup de comparaisons avec la structure interne végétale ou animale, avec p. ex. dans les végétaux, non seulement des canules verticales disposées de manières très ordonnée, avec des pompes, des soupapes et valves à clapets, mais aussi de très nombreux organes transversaux, le tout ramifié jusqu’à l’infini. Plus on est près du cœur, plus les organes sont grands, plus on s’en éloigne et plus ils diminuent en se ramifiant à l’infini. 

On peut se poser la question d’où le cœur de la Terre tire toutes les substances nécessaires à la vie ? Un arbre n’aspire rien d’autre que les gouttes de pluie et l’humidité de la terre à travers ses racines, mais dans son cœur et dans son estomac il y a des agents chimiques qui analysent minutieusement ces substances avant de les envoyer vers leur destination…

 

Alimentation et rotation de la Terre

La Terre étant d’une certaine manière un organique et grandiose corps animal, celui-ci, pour vivre en tant que tel, a donc besoin de se nourrir. Mais pour se nourrir, comme tout animal ou toute plante, il lui faut une bouche ou plusieurs trompes aspirantes ou trompes de saisie ; les trompes aspirantes ne permettant que d’absorber des substances liquides, alors que les trompes de saisie permettent aussi d’ingurgiter des insectes, des racines qui sont broyés par frottement entre des muscles avant d’être envoyés dans les organes de digestion.

Ce schéma s’applique particulièrement à tout le monde végétal, les racines des plantes, des arbres, des broussailles, n’étant en somme que des trompes aspirantes.

Si tous ces dispositifs existent ainsi dans la nature, c’est qu’ils sont d’abord présents dans le corps de la Terre elle-même.

La Terre a donc, comme chaque animal une bouche principale à sa mesure, par laquelle elle absorbe l’essentiel de sa nourriture ; mais à côté de cette bouche elle a encore d’innombrables grandes et petites trompes d’aspiration et de saisie. De même, à côté d’un canal principal d’évacuation, elle a aussi d’innombrables canaux d’évacuation plus petits.

Le pôle Nord correspond à la bouche principale de la Terre, le pôle Sud son principal canal d’évacuation.

Comment se présente cette bouche ? Elle est relativement grande ; son diamètre au bord extérieur de son ouverture en forme d’entonnoir vers l’intérieur fait entre 20 et 30 milles allemands. Elle se rétrécit ensuite jusqu’à un huitième de mille et ce conduit mène quasiment de manière rectiligne jusqu’à l’estomac. Les parois de ce conduit sont cependant très irrégulières, avec des pointes par endroits, comme si les parois étaient recouvertes de la peau d’un gigantesque hérisson. (…)

L’estomac de la Terre se trouve sous le cœur, à peu près au milieu du corps terrestre. C’est un espace creux d’environ 10 miles carrés parcouru par des structures transversales et des structures piliers de forme ovale faits d’une matière élastique. De cet estomac et fait de la même matière que lui, part ensuite un canal principal vrillé à travers le corps terrestre jusqu’au pôle Sud ; à l’approche de la sortie il devient simplement de plus en plus consistant.(…)

Connaissant maintenant la bouche, l’estomac et le canal d’évacuation, il se pose la question de la nourriture entrant par la bouche du corps terrestre. Et s’agissant de la bouche principale, il convient de connaître la nourriture principale. De quoi est-elle composée et d’où provient-elle ?

Dans cet environnement polaire on trouve d’abord un air très froid, particulièrement en hiver. Cet air très froid et lourd va se mélanger avec des émanations de plus en plus denses de brume, particulièrement en hiver (…) ; et rencontrer également autour du bord du pôle une incroyable accumulation de cristaux de neige et pointes de glace.       

Cette nourriture, la bouche magnétique l’attire avec une grande puissance à l’intérieur d’elle et l’envoie dans son grand estomac où elle se dépose en forme de cristaux sur ses parois, ses piliers et structures transversales. Et quand cet estomac est suffisamment rempli, la chaleur du cœur terrestre intervient et provoque un mouvement de vibration des parois, de rétraction et d’expansion des structures transversales de l’estomac. Ces mouvements et frottements engendrent des courants électriques qui déchiquètent les parties nutritives de cette eau (gelée) et les envoient dans les canaux d’alimentation. [En fait, si je comprends bien, la Terre se nourrirait, non pas d’amour (les hommes en ont tellement peu à lui donner) et d’eau fraîche,  surtout d’air froid et de cristaux de glace] ??? ! ! !

Les éléments indigestes sont évacués par le canal vrillé qui a sa sortie au pôle Sud. Les excréments, en partie très « aériens » (constitués d’air ?) sont violemment expulsés, ce qui provoque la rotation du globe terrestre sur son axe (ici, c’est expliqué à l’image de la fusée fixée sur une roue, l’allumage de celle-ci, faisant tourner la roue dont je t’ai déjà parlé.

 

Poumon et respiration de la Terre

Tout organisme vivant, chaque animal a en lui un tel organe de respiration, chaque plante ou arbre doit avoir un tel organe de transpiration, pour le mécanisme d’inspiration et d’expiration en 24h.

[Et c’est ici, ce qui peut nous paraître le plus contestable aujourd’hui]  La respiration du corps terrestre se ressent facilement avec le niveau changeant de la mer. Une telle manifestation extérieure ne peut avoir qu’une origine interne et nullement provenir de l’extérieur.

Pour qui ne comprendrait pas bien cela, il suffit de prendre une baignoire pleine d’eau ; suspendez-y au-dessus une grande boule, qui en plus devra être en fer aimanté, faites osciller cette boule au-dessus de la baignoire et observez ; l’eau reste parfaitement tranquille. Par contre, si quelqu’un se couche dans la baignoire en respirant tout à fait normalement, à chaque inspiration l’eau montera un peu puis elle baissera à nouveau avec l’expiration. Quand la Terre inspire l’air, la partie ventrale du globe, la moins dure (ferme), généralement recouverte par la mer se dilate et le niveau de la mer monte près des côtes ; quand elle expire l’air, le « ventre » s’abaisse à niveau et la mer reflue le long des côtes. [ ! ! ! ]  Ceci doit vous montrer que la Terre respire …

Il est ensuite question de changements de polarités, etc…

La Terre inspire et expire de la même manière qu’un animal ou l’homme, à travers bouche et nez. La Terre inspire par la bouche principale du pôle Nord. A mi-chemin de cette entrée principale se situe une embouchure latérale qui peut s’ouvrir et se fermer et qui conduit au poumon : de 6 heures en 6 heures la Terre produit d’abord une inspiration, puis une expiration durant les 6 heures suivantes.

Donc, en 24 heures la Terre inspire 2 fois et expire 2 fois

L’apparence de ce poumon est comparée au poumon d’un mammouth ou d’un éléphant ; une seule cavité de ce poumon est tellement vaste que l’œil humain ne peut en percevoir les limites

(…)

 

La rate de la Terre

Dans le corps animal elle est le foyer de la chaleur [littéralement le « foyer du feu », ou fourneau].

Ce foyer sert dans chaque maison pour la cuisson des aliments et le chauffage des chambres.(…) L’importance d’un tel foyer de chaleur et ce qu’il est en réalité peut être comprise en prenant un exemple dans votre monde moderne, à savoir une locomotive. (…)  Si nous remplissons son réservoir d’eau, mais sans allumer le foyer en dessous pour produire la vapeur et la pression, alors tout ce beau mécanisme s’avère inutile.. Le feu est donc la force motrice véritable pour d’abord produire de la vapeur qui agit sur le mécanisme de la loco pour la faire avancer.

Le foyer de la rate, par un frottement régulier de son réseau de cellules, produit ce feu (courant) électromagnétique…

Cette rate, placée près de l’estomac, fournit au cœur sa capacité de pulsation et a l’estomac la chaleur nécessaire pour la digestion des aliments  (…)

 

Le foie de la Terre  (chap.11)

Le rein de la Terre (chap.12)

La Terre comme homme et femme (chap.13)

Il y est question de capacités reproductives, de modifications de polarités. Dans sa moitié Nord, la Terre est Homme/Femme, alors que dans le Sud elle est Femme/Homme.

 

Dans l’un des 26 petits chapitres de cette première partie du livre, consacrée à la Terre physique, il y a une présentation assez inédite des « pluies d’animaux » (grenouilles, crabes, poisson). Ceux-ci sont émis par la Terre sous forme de minuscules embryons plus légers que l’air, sous forme de « bulles » qui sont véhiculées par l’air. Dans les couches supérieures de l’atmosphère, elles subissent l’effet de courants électriques, les embryons [c’est moi qui les appelle comme ça] se développent, grossissent et ensuite retombent jusqu’à Terre sous forme d’animaux entièrement constitués. Il est même spécifié que ces « pluies d’animaux » ne peuvent en aucun cas provenir de vents violents ou de tornades qui les auraient soulevés, car ces vents auraient également soulevé toute l’eau et toute la boue et les corps fragiles de ces bestioles n’auraient nullement supporté des phénomènes aussi violents.

[Excuse-moi, je te résume ce que j’ai lu il y a déjà presque 8 jours, et je ne retrouve pas le paragraphe précis où il en est question. C’est donc vraiment de l’à peu près.].



----- Original Message -----
From: idylle
To:L M
Sent: Monday, June 19, 2006 5:20 PM
Subject: Re: Petit résumé très partiel de quelques chapitres...

Très cher ami du grand Paris
 
 Merci mille fois ppour cette nouvelle avancée dans les ouvrages de J. Lorber. Ce livre est sans doute révélateur pour un philosophe recherchant  des textes sur l'évolution de la pensée du 19è  siecle. Ce n'est pas du tout à mon avis , un texte venant une entité transcendante vivant dans une quatrième dimension, mais ce sont des  analogies  inventées purement et simplement par J. Lorber à la suite d'un rêve l'avertissant  que la Terre était un organisme vivant , ce qui sans doute très vrai. l'anthropomorphisme du raisonnement de l'époque a fait le reste. Il fallait trouver,  les poumons,  le rein, le coeur, le gros intestin , etc..  de la Terre et  J. Lorber ne s'est pas gêné pour le faire.
 
 A mon avis l'internaute Mugumugu a abandonné les recherches sur ce J. Lorber , car il n'a rien trouvé au sujet du soleil central que je lui avais demandé de découvrir dans l'oeuvre de ce dernier. Mais il m'a parlé cependant en  5° point  : Que la terre  est peuplée à l'intérieur d'une très grande civilisation. Là vraiment,  je serais curieux d'en savoir plus. Et surtout de savoir comment cette civilisation s'éclaire à l'intérieur de la Terre.
 
Vives amitiés tropicales
Fred

Prolongement révélateur concernant l'expansion de la planète Terre en date du 26/01/08.


        Le 12 Janvier 2008, nous avons reçu de l'internaute ami Alex G......, la missive étrange suivante ( les couleurs sont de nous, bien sûr) :

----- Original Message -----
From: Alex G..........
Sent: Saturday, January 12, 2008 5:45 AM
Subject: "la Terre,une planète en pleine expansion"

         Bonjour FRED,
 
Pourquoi de pas parler aussi de l'expansion de la Terre" ?
 
      Un documentaire intéressant est passé sur Arte, le Mercredi  31 janvier 2007 ,  "La Terre, une planète en pleine expansion"   de Franz Fitzke , durée 43 mn.
 
     Il y a des centaines de millions d'années , la Terre aurait été 2 fois + petite qu'aujourd'hui,
et continuerait encore son expansion.
 
     Cette théorie n'est pas + farfelue et  pas + stupide que la théorie de la "dérive des continents"ou la "tectonique des plaques". Les arguments présentés sont solides.
 
      Dans le reportage, un professeur allemand ,   défenseur de cette théorie , le démontre en
rassemblant tous les continents sur un globe, et présente la correspondance des continents anciens et actuels.
 
   L'expansion de la Terre pourrait être dûe aux neutrinos.
 
   Il est dit aussi, les difficultés d'interview du professeur , les rejets scientifiques internationaux de cette théorie qui gêne, qui dérange .
             Comportements assez étranges entre scientifiques (les journalistes l’ont souligné)  et pour cause.....
    Un fabricant de globes terrestres,   klaus Vogel ,  pose une question pertinente à la fin  :

" De quoi est fait l'intérieur de la Terre maintenant ?"
 
    Pour ma part, cela répond, renforce et explique, à son tour la théorie de la " Terre creuse" !
 
    Un petit coup de main contre les détracteurs et les sceptiques   : )
 
         Meilleurs vœux....
 
        A bientôt.
Fin de citation
 
     D'autre part, déjà le 3 Janvier 08, nous avions reçu cette missive toute aussi surprenante :

----- Original Message -----
From: Régis P..........
To: fred.idylle@orange.fr
Sent: Thursday, January 03, 2008 9:34 AM
Subject: Questionnement

          Bonjour Monsieur Idylle,

     Encore une fois, merci pour le temps que vous consacrez à la recherche de vérités.

     Dernièrement, il m'est venu à l'idée que l'effet des marées pourrait être du à l'ouverture et la fermeture des pôles (respiration de Gaïa) et non à l'effet de la Lune ? Qu'en pensez vous ? Est-ce possible selon vous ?

          Merci.
          Regis


Fin de citation

     Que répondre à tout cela ? Soria , qui a l'air d'en connaître un rayon sur cette planète, ne nous a-t-elle dit effectivement plus haut, ceci :

"....La Terre dans son ensemble use du mouvement dilatation, rétractation, mais en réalité cette planète s'expanse. Dans quelques décénies, son diamètre ne sera plus celui de cet instant."

     Evidemment cette respiration pourrait agir en partie sur les marées. Faudrait pouvoir connaître la périodicité des ouvertures et des fermetures des trous polaires, pour se prononcer.

     Mais de plus, certaines explications ne viendraient-elles pas de la courbure de l'espace générée par la masse de la planète ? La vidéo suivante, nous le suggère, en disant que l'intérieur de notre planète pourrait être bien plus grand que l'on ne se l'imagine, d'après la théorie de la relativité :

     Bonne visualisation donc. Et à vous de juger...

     Article mis en page le 21/12/2000 et revu le 24/07/01, puis le 31/10/01, puis le 09/03/02 et revu le 06/11/02, puis le 31/01/03, puis le 16/02/03, et revu le 16/04/03, puis le 02/08/03, puis le 18/12/03, puis le 12/02/04, puis le 21/04/04, puis le 23/04/04, puis le 26/04/04, puis le 03/05/04, puis le 15/05/04, puis le 13/06/04, puis le 14/07/04, puis le 18/02/05, puis le 02/06/05, puis le 26/10/05, puis le 27/11/05, puis le 19/02/06, puis le 22/04/06, puis le 09/11/06, puis le 26/01/08, puis le 08/05/08, puis le 14/10/2012, puis le 22/10/2012, puis le 23/09/2014.

IDYLLE Fred

fred.idylle@orange.fr

Retour à la page d'accueil