Consultations pour cet article :
ARTivision est une page Web strictement personnelle de :

Fred.IDYLLE - COPY RIGHT 1997

Pour tout contact avec ARTivision
fred.idylle@orange.fr

Bonne lecture !
Communiquez nous vos commentaires.
Merci d'avance.
Adresses du site :



Plongée vertigineuse sur le site de Fatima

I Introduction

           Ces temps-ci, vers la mi-Mai 2000; la Guadeloupe est plutôt agitée violemment : attaques à mains armées, agressions de toutes sortes, et même le mardi 15 Mai, on y a assassiné un prêtre de 83 ans, dans la petite commune de Goyave, où il était très estimé.

     Tout ceci nous prouve que les valeurs fondamentales de politesse, de fraternité, de désintéressement ,d'équité, et de respect des anciens, et aussi du sacré, qui caractérisaient il y a seulement 40 ans la société antillaise, se sont volatilisées pour ne laisser place qu'à la soif du pouvoir, de l'argent et de la médiocrité. Aussi je crois que pour sortir du fond de l'abîme, il faut que les humains prennent conscience qu'il y a mieux qu'eux ailleurs et pas bien loin, en réhabilitant les connaissances intuitives et fantastiques des initiés, que les Médias ont su si bien nous occulter peu à peu.

II La genèse de l' affaire.

     Le samedi le 13 mai, nous avons eu personnellement un petit pincement au coeur, et nous vous dirons plus loin pourquoi, car c'était l'anniversaire de la première apparition en 1917 de la "Dame de Fatima", dont l'Agence France-Presse s'est fait l'écho en deux articles que nous avons sous les yeux et qui relate plutôt, le voyage et l'arrivée du Pape Jean Paul II à Fatima, pour préparer la béatification des deux enfants décédés Francisco (9ans)et Jacinta (7ans) de la famille Marto qui ont eu le privilège d'assister avec leur cousine Lucia Dos Santos (10 ans à l'époque), à l'un des phénomènes les plus mystérieux du siècle. (Voyez donc la photo des enfants ci-dessous :



     Il s'agit de l'apparition d'une "Dame" dans une aura de lumière, au-dessus d'un petit arbre de la région. Ce phénomène rappelait, à bien des égards, celui survenu en Février 1858, à une fillette de 14 ans, Bernadette Soubirous, près d'un ruisseau à Lourdes.

     Ce phénomène qui est qualifié d' "apparition mariale" par les ufologues (ceux qui étudient les objets volants non identifiés) . Ces aapparitions mariales se sont présentées un peu partout depuis 2000 ans et demeure l'un des phénomènes les plus fantastiques heurtant de plein fouet les vélléités des rationnalistes qui ont voulu l'expliquer. Nous avons donc vu, cette fois encore, que comme d'habitude, les médias ont passé franchement sous silence, les phénomènes fantastiques, qui se sont produits à la suite de cette apparition de Fatima et qu'il convient de remettre à l'ordre du jour. Dès que les mauvais journalistes, tombent sur l'inexpliquable, ils préfèrent carrément en occulter la vraie substance et taire l'information génante.

     Par exemple,nous avons dans nos archives, provenant de sources authentifiées par de multiples témoignages, comme en particulier dans l'ouvrage "Autres dimensions" J'AI LU n° 3060 de Jacques VALLEE,chercheur très impartial en la circonstance une relation très détaillée des phénomènes qui se passèrent alors et nous présentons ici, le passage qui a trait aux apparitions de 13 septembre et 13 Octobre 1917, qui ont suivi celle du 13 Mai :

     " Le 13 Septembre 1917, la foule était de trente mille personnes, y compris deux prêtres parfaitement sceptiques qui étaient venus spécialement pour établir la fausseté des prétendus "miracles". Le site des apparitions, était un vaste amphithéatre où la plus grande partie de la foule s'était installée pour être plus proche de l'arbre des apparitions. Cependant, les deux prêtres sceptiques avaient choisi un emplacement en un lieu plus élevé, d'où ils pouvaient tout voir. La description qui suit est fondée sur leur témoignage. A Midi, le soleil devint moins intense, bien qu'il n'y ait pas de nuages dans le ciel. Des milliers de personnes crient : "La voila... regardez..!" Et tous voient un globe de lumière descendant lentement dans la vallée,( on dirait aujourd'hui un ovni), d'est en ouest en direction des enfants. Il vient se poser sur l'arbre en question, et un nuage blanc se forme tandis que de "brillants pétales formant des sortes de globules luisants " se mettent à tomber du ciel vide, mais ils tombent, contrairement aux lois de la perspective, rappetissant peu à peu, pour finalement se volatiliser dès qu'on veut s'en saisir.

     Le 13 Octobre suivant, ce fut l'apothéose devant 70 000 personnes. Il y eu d'abord un éclair à midi suivi d'une odeur douce et suave lorsque les enfants entèrent en communication avec la Dame. La pluie qui n'avait cesser de tomber sur la foule, s'arrêta soudainement et les gros nuages s'écartèrent. Alors le soleil apparut comme un dique d'argent brillant, un disque fantastique qui tournait rapidement sur son axe et qui lançait des faisceaux de lumière colorées dans toutes les directions. Des rayons de lumiére rouge fusèrent du bord du soleil et colorèrent les nuages, la terre, les arbres, les gens. Puis des rayons violets, bleus, jaunes et autres couleurs se succedèrent. Ces couleurs ont été décrites par un sceptique objectif comme "des secteurs monochromatiques qui tournoyaient sans arrêt".

     Les rapports parlent bien "d'un disque plat" et non d'un globe.

     Après un certain temps, il "arrêta sa rotation et plongea vers le bas en zigzag vers la terre et les spectateur horrifiés".

     La plupart des observateurs crurent leur dernière heure arrivée. Nombre d'entre eux, dont les détracteurs s'agenouillèrent dans la boue et se mirent à se confesser publiquement.

     Finalement, le disque inversa son mouvement et disparut vers le soleil, le vrai, à nouveau fixe et éblouissant dans le ciel. La foule bouleversé se rendit soudain compte que le sol et que ses vêtements étaient parfaitement secs alors que quelques minutes avant, ils étaient gorgés d'eau.
"

     Arrêtons là, voulez-vous, cette relation, de quelques événements extraordinaires, survenus à Fatima et sans parler des guérisons miraculeuses, au sujet desquels notre compétence est très limitée, et que seuls des commissions faites de membres de l'art médical ont dû reconnaître, dans d'épais dossiers. Nous ferons cependant le parallèle avec ce qui se passe actuellement en Yougoslavie à Medugorje , à propos de nouvelles apparitions, qui ont provoqué de fortes émotions chez les témoins médusés qui ont eu le privilége de s'y rendre et de constater, de visu, les étrangetés qui s'y passent et ces témoins feraient bien de lancer sur le Web leurs observations, pour rompre le silence notoire, que les médias observent à ce sujet.

III Conclusion.

     Quant aux fameux secrets de Fatima et aux déclarations de la "Dame du Rosaire" dont les médias ont si souvent parlé, à gorges chaudes, (Cependant, il est à remarquer, en ce qui concerne le troisième secret, dont la teneur exacte, pourtant très attendue, et qui devait être révélée ce 13 Mai 2000, que donc, cette teneur été purement escamotée par ces mêmes médias), pour en appréhender la substance essentielle, il ne faut surtout pas oublier, que les jeunes bergers de Fatima, étaient parfaitement illétrés à l'époque, et ne parlaient que le patois du coin, et donc que ce ne sont pas eux qui ont "mis en page ou en clair" le message de la "Dame de lumière", en utilisant des termes comme "rédemption, conversion des pêcheurs, offense à l'église... etc.." et donc que les "traducteurs ecclésiastiques ou même laïques" ont dû ajuster à leur convenance, bien des propos, qui ne leur étaient sans doute, même pas destinés.

     D'autre part, si l'on se réjouit que pape Jean-Paul II, ait bien voulu béatifier les deux petits bergers,, même s'ils ne sont pas morts en martyrs, comme c'est souvent le cas pour les béatifiés, il est a remarquer que ces enfants ont bel et bien été "moralement très traumatisés par les tracasseries des bien-pensants" qui voulaient les faire abjurer leurs visions, il n'en reste pas moins vrai que l'église, aurait dû penser aussi à béatifier,en priorité, les visionnaires comme Galilée d'une part et surtout Giordano Bruno d'autre part, qui fut lui, brulé vif en l'an de grâce 1600, par le sinistre Inquisition du Saint-Office, et qui doivent bien, tous les deux, cela va s'en dire, en ce moment, se retourner proprement dans leurs tombes. Paix à leurs âmes...qui ont été si tourmentés de leur vivant, pour rien.

     Ah... nous allions oublier de vous le dire...et cela est peut-être sans importance, le 13 Mai 1917, c'était un dimanche, mais la béatification de Francisco et de Jacinta eu lieu le Samedi 13 Mai de l'an 2000 et l'auteur de cet article est lui aussi né, un samedi 13 Mai, et c'est sans doute, pourquoi, il a eu, aujourd'hui, une petite pensée pour ces deux désormais célèbres "Bienheureux" : Francisco et Jacinta.

     Le 24 Février 2005, nous avons reçu de notre ami M. Hertzog l'entrefilet suivant :

     Journal : "Le Monde"

    Article publié le 14.02.2005

    Sœur Lucie, dernière survivante des trois bergers qui auraient assisté à des apparitions de la Vierge en 1917 à Fatima (Portugal), est morte dimanche 13 février, à l'âge de 97 ans, au carmel de Coïmbra, où elle était entrée en 1948.

    Née le 22 mars 1907, Lucia de Jesus dos Santos avait 10 ans lorsqu'elle aurait vu la Vierge en compagnie de ses cousins Jacinta et Francisco, morts en 1919 et 1920. Sœur Lucie est la seule à avoir dit que la Vierge lui avait parlé et confié un secret. En 1930, l'évêque de Leiria juge dignes de foi les récits des trois enfants. Un sanctuaire est construit à Fatima, qui a accueilli en 2004 3,75 millions de pèlerins. C'est grâce à la Vierge de Fatima, le 13 mai (jour anniversaire des apparitions) 1981, que le pape, victime d'un attentat ce jour-là, estime avoir été sauvé. Le premier ministre portugais, Pedro Santana Lopes, a déclaré que cette mort était un "moment impressionnant pour le Portugal et pour le monde"
.

      Article mis en page le 18/05/2000 , et revu le 15/07/2001, puis le 02/06/05, puis le 21/04/08.

IDYLLE Fred

fred.idylle@orange.fr

Retour à la page d'accueil