Consultations pour cet article :

ARTivision est une page Web strictement personnelle de :

Fred.IDYLLE - COPY RIGHT 1997

Pour tout contact avec ARTivision
fred.idylle@orange.fr

Bonne lecture !
Communiquez nous vos commentaires.
Merci d'avance.
Adresses du site :
http://artivision.eu
Pour entendre le fond musical de cette page, prière de cliquer ci-dessous :
fond musical
puis cliquer sur "ouvrir", puis sur le "-"
Pour couper le fond musical, faire fond musical
puis cliquer sur "ouvrir", puis sur le "-"
Pour couper le fond musical, faire un clic droit sur le disque du bas

Pour connaitre le code des couleurs, prière d'aller, SVP, à :
Avant-propos.html



Quand ARTivision, met lourdement, les points sur les Is, sur la prétendue trahison du Président TRUMP.


I Introduction.

      Les propos qui vont suivre, vont assurément, mettre très mal à l'aise, les commentateurs, les journalistes et autres consorts rédacteurs des médias actuels qui viennent de s'en donner à cœur joie, dans les commentaires innombrables décrivant la victoire de la France, dans la coupe du Monde de Football.

        Aussi nous invitons très aimablement, les novices ou néophytes ingénus, qui découvrent par cet article, le site ARTivision, de bien s'accrocher d'abord aux murs, avant la lecture de ce qui suit, car à l'altitude où l'on va évoluer, il risque d'avoir pour eux, de très sérieuses turbulences...et autrement dit : "âmes sensibles s'abstenir" .

      Commençons, si vous le voulez bien, par cette information très récente, que vous trouverez, dans de nombreuses pages comme celle-ci :


      En effet, nous avons souvent sollicité, de ces messieurs les astronomes, astrophysiciens, et consorts éditeurs de revues sur l'espace et les planètes, un simple avis, nous donnant une petite explication officielle concernant ce qui suit, qui est une découverte exclusive du site ARTivision, faite, il y a déjà pas mal de temps, et placé par exemple sur notre page :



      Où l'on peut alors lire :

"Pour être encore plus crédible, nous nous baserons sur les affirmations péremptoires, de la revue Ciel&espace n° 391 Décembre 2002, qu'il convient d'avoir absolument sous la main, afin que l'on ne dise pas que nous avons tout inventé, et qu'il s'agit encore d' images manipulées:


      Et en feuilletant donc cette revue, vous découvrirez un surper un dossier central détachable de 8 pages, consacré à "l'exploit", d'Apollo 17...

      Mais brûlons les étapes et arrivons d'emblée au point crucial de l'histoire... Voici donc déjà les pages 8 et 9 de la revue en question :


      On voit, les nombreuses évolutions accomplies par les prétendues astronautes et leur Jeep, nommée officiellement le LRV (Lunar Rover Vehicule). ...

      Puis, nous arrivons, à cette dernière image clef concernant Apollo 17, de la revue en cause :


      Cette photo porte le n° AS17-137-20979
, que l'on peut trouver sur le site quasi officiel ... déjà présenté plus haut :


      Mais pour les puristes, voici donc le bouquet... (qui est ici, une exclusivité d' ARTivision), et qui n'a jusqu'à présent pas reçu la moindre explication, de ces Messieurs astronomes, astrophysiciens et consorts béni-oui-oui de NASA...



   Notons d'abord ici, que le site ARTivision, n'a jamais bien su, comment le garde-boue de la jeep lunaire a été cassé. Mais, on dit tout de même, que cela a eu lieu lors de la première sortie des "astronautes".

    Donc, on devine que les "spationautes", d'Apollo 17, ont effectué après leur premier périple mouvementé, sur des "km de sol lunaire", une réparation de fortune du garde-boue de la roue arrière droite du LRV (Lunar Roving Vehicle), et ils ont fait rouler la jeep jusqu'à son emplacement actuel. Comment ont-ils pu l'amener ici, sans qu'elle laisse des traces sur le sol ?

    Donc là, tout est clair,
comme de l'eau de roche, et ce LRV, n'a pu être placé ici, qu'avec un élévateur bien terrestre, mais cela, dans un centre de simulation du Névada ou de l'Arizona, où l'on avait reconstitué l'apparence du sol lunaire. Mais, on a oublié de faire rouler un peu la jeep, avant de faire la photo. C'est le très petit détail qui, comme dans le célèbre film d'Alfred Hitchcock, sorti en 1954 : "Le crime était presque parfait", a confondu le coupable...Point barre...
"



      Mais les détracteurs zélés et zététiques, pour justifier le curieux fait que nous n'avons reçu aucune réponse, vous diront alors, vite fait, que cela n'est qu'un infime détaill, et qu'il ne vaut pas la peine de s'y arrêter tant soit peu...

     Ce que quidams blasés oublient, c'est qu'ARTivision, a toujours d'autres ressources sous-jacentes, pour appuyer ses dires, et c'est pour cela que nous présentons ici, un deuxième focus

Deuxième focus :Quand le Soleil, fait étrangement des siennes, dans la mission d'Apollo 11.


      Mais, passons maintenant, au premier prétendu débarquement sur la Lune d'Apollo 11;

       En effet toutes les télévisions du Monde entier, et les journaux d'astronomie en vogue, nous ont galvaudé, cette supebe image, venant dit-on d'Apollo 11:


     Mais, on le sait, le site ARTivision, évite toute spéculation et bavardages non basés sur des faits précis et c'est ainsi que l'on qu'il n'est absolument pas besoin en effet, de sortir de Polytechnique, (et de très nombreux sites ont soulevé cette aberration), pour s'apercevoir que l'ombre de "l'astronaute de droite", est bien plus longue, que celle de son confère. Les rayons du soleil venant de l'infini et en plus ce Soleil étant assez proche de l'horizon, les deux ombres doivent être parallèles et surtout de même longueur, car les "astronautes", ont des tailles très voisines, et, comme on le voit, ce n'est pas le cas ici, pour la longueur des ombres en question.

     Pour vérifier cette affirmation, nous avons réalisé la modeste expérience suivante :

      Un jour vers 16 h 20 locales, nous avons simplement placé dehors, deux bouteilles identiques d'eau minérale, et nous avons constaté de visu, que les ombres était parfaitement parallèles, et que l'ombre portée mesurait 98 cm, pour chacune d'elles.


       En conséquence, il s'en suit que :
- Soit que les deux astronautes sont éclairés (sur Terre évidemment, par de puissants et différents projecteurs dans la zone de simulation du Névada ou de l'Arizona)...
- Soit que pire encore, il s'agit d'un montage de deux photos différentes prises pour chaque "astronaute" séparément et, bien entendu, sur Terre.


       De plus, (et cela est aussi, une exclusivité d'ARTivision ), il y a le problème de l'ombre du drapeau, qui devrait se projeter sur le devant de l'astronaute de gauche .

      En effet, étant donnée la position de la hampe du drapeau, au pied de "l'astronaute", ce drapeau devrait se projeter sur l'astronaute de gauche grosso modo, comme le montre notre modèle grossier un peu trop foncé. (Un infographiste passionné pourra bien sûr, mieux réaliser cela que nous, et avec les couleurs requises ):


     Pourquoi donc ce drapeau n'a-t-il d'ombre sur l'"astronaute" en question ? Certains, vous diront, vite fait, que c'est le blanc du scaphandre, qui a saturé le faiblard noir de l'ombre du drapeau. Point barre...

      Les photos suivantes, où le blanc ne gêne pas la croix, montrent que cette supposition est fausse :

   

     Mais il y a aussi ce point qui n'a jamais reçu de réponse claire, ni de la NASA, ni de ses émules asservis :

      En effet, on ne nous a jamais présenté le trépied ou la fixation, qu'auraient utilisé les "astronautes" pour faire leurs photos communes, et pour répondre à la question qui consiste à simplement dire : Qui a pu filmer et prendre ces images , si bien agencées, des deux "astronautes", évoluant côte à côte, sur la Lune. On sait en effet que le troisième confrère nommé Collins, était très éloigné en haut dans le ciel lunaire, et dirigeait, dit-on le Module de Commande. Il ne pouvait donc, en aucune manière, prendre ces photos si claires !!

      Voici une autre photo du même calibre, où l'on voit cette fois l'ombre du drapeau :


      Où était donc fixée la caméra en question ? A-t-elle été commandée automatiquement à distance, ou a-t-elle filmé en continu, quitte à gaspiller de la pellicule, pourtant si précieuse en ce lieu ?

      La même question se pose, pour les photos suivantes concernant Apollo 16:

  

      Qui a pris cette photo coincée entre les gros rochers, que l'on aperçoit à l'avant plan ? Le LRV ne semble pas pouvoir s'y intercaler. Où était donc déposée la caméra, qui ainsi a pu permettre de faire les photos en question ? On ne nous a jamais présenté le trépied pouvant permettre d'y placer une imposante caméra !!! Nous avons longuement attendu une réponse orthodoxe et officielle des béni-oui-oui de NASA.

      Nous voilà donc arrivés, tout naturellement, au focus n° 3 qui est à la base de toute cette affaire.

Troisième focus :Quand super lanceur d'alerte (The top whistleblower en anglais), entre "carrément" dans la danse...


       Nous voila donc arrivés, au nœud de l'affaire, et là, les âmes sensibles doivent vraiment faire gaffe:

      Dans de nombreux articles, et par exemple à :

      On trouve ceci, de très significatif et, en premier lieu on a :

" Mais, lisons alors, ce qui est écrit, au bas de cette photo de Williams Anders ( bien sûr il y aussi celles des autres astronautes et aussi des textes concernant leur curriculum vitae ) :


     C'est donc un quidam plutôt rigoureux et cultivé. Alors, pourquoi a-t-il déclaré (d'après Paris Match bien sûr), cette phrase tout à fait insolite et inadaptée :

     " Nous avons moins à craindre que Lindbergh lorsqu'il vainquit l'Atlantique . "

     Et malgré, l'explication fantaisiste et opportuniste, de Paris Match, qui nie les justes réserves, du grand astronome anglais Sir Bernard Lowell :


, le site ARTivision, pense que ce propos très insolite d'Anders, est une sorte de bouteille à la mer, bien calibrée, pour les générations futures, et cela signifie en clair :

" Soyez logique voyons, tout cela n'est, qu'un grand bluff... "


      Et le site ARTivision ajoute, qu'Apollo 8, fut en fait, le premier témoignage de cette fumisterie d'affaires spatiales , et toutes les autres missions "Apollo", sont à mettre, dans le même sac.

     De très nombreux sites maintenant, démontrent clairement cette imposture, mais de plus, où le bât blesse, c'est que l'on découvre que les spécialistes soviétiques de l'Espace, eux qui, ont dû découvrir ces truquages dès Juillet 1969, n'ont pourtant, absolument rien dit ....

     C'est donc, qu'ils étaient, parfaitement complices de cette mascarade, et le concept de Guerre froide, qui battait son plein à l'époque, n'est qu'un autre bluff, mis au point par les soviétiques et les américains, pour noyer le poisson, et poursuivre en douce leur scélérate collaboration avec "Les Petits Gris", (voir l'affaire Barboto, que nous évoquerons, plus en détails plus bas..)

     De plus, disons aussi que les soviétiques n'auraient jamais abandonné, leur dur système politique, sans une raison d'Etat supérieure, à tout ce qui est économiquement et socialement et surtout militairement valable.

     S'ils ont laché prise, c'est parce qu'ils ont appris l'existence effective d'un troisième larron, plus puissant que les américains et les soviétiques, et donc que ces deux derniers pays, n'avaient plus aucune raison de se taper dessus ...

     A bon entendeur Salut..." "

     En deuxième lieu, dans ce même article, on trouve :

" Mais, en plus on sait que, le militaire Milton William Cooper, (qui a été abattu le 5 Novembre 2001 à l'âge de 58 ans, dans des circonstances particulièrement troubles, à Eagar en Arizona), par les sbires du Gouvernement de l'Ombre, affirme qu'il y a eu deux autres crashs, l'un le 13 Février 1948, et l'autre le 25 Mars également en 1948.

       Voici un certain plus, au sujet de Milton William Cooper, présenté dans son ouvrage (paru en anglais en 1989, et en français en 1999) vraiment hors normes (Âmes sensibles s'abstenir) :

  


      William Milton Cooper a servi dans la Marine américaine (la NAVY), dans un sous-marin d'abord, puis, il a été affecté sur un pétrolier, et peu après, au Vietnam lors de la guerre. Après quoi, il a été affecté à un travail de côte aux quartiers généraux du Commandeur en chef de la Flotte Pacifique.

      Voyons, ce qu'il nous dévoile sur cette affaire américano-soviétique et pages 31 et 32 de son livre :

      "C'est le président Kennedy qui a lancé le programme spatial "officiel" quand, dans son discours inaugural, (En fait il s'agit d'un discours prononcé le 12 Septembre 1962 au stade de l’Université Rice près de Houston au Texas : note du webmaster ), il a confié aux Etats-Unis le mandat d'envoyer un homme sur la Lune avant la fin de la décennie. Malgré l'honnêteté de ses intentions, ce mandat permit néanmoins aux responsables de couler des sommes gigantesques vers les projets clandestins tout en détournant le peuple américain du véritable programme spatial. L'Union soviétique élabora un plan similaire qui visait le même objectif, car, en réalité, au moment même où Kennedy s'adressait à la nation, les deux superpuissances, de concert avec les aliénigènes, avaient déjà installé une base conjointe sur la Lune. Le 22 mai 1962, une sonde spatiale atterrit sur Mars et confirma que l'environnement y était propice à la vie. Il n'en fallait pas davantage pour qu'on s'y rendit aussitôt fonder une colonie. Il s'y trouve aujourd'hui des villes peuplées d'individus spécialement sélectionnés pour leurs compétences particulières, et provenant de toutes les cultures de la Terre. Si l'Union soviétique et les États-Unis ont, durant toutes ces années, affiché publiquement des politiques soi-disant antagonistes, c'était simplement pour avoir le loisir d'élaborer des projets de ce genre au nom de la Défense nationale, puisque, au fond ce sont les plus grands alliés du monde...

      Curieux n'est-ce pas..!!! Et il fallait vraiment être gonflé, pour oser sortir à l'époque, de telles informations.


      Mais, voici mieux encore, en pages 32 et 33 :

      " Depuis que nous avons commencé à pactiser avec les aliénigènes, nous avons acquis une technologie qui va bien au-delà de nos rêves les plus fous. Nous possédons et faisons voler actuellement au Nevada des engins de type anti-gravité alimentés à l’énergie nucléaire. Nos pilotes ont déjà fait des voyages interplanétaires dans ces engins et sont allés sur la Lune, Mars et d’autres planètes. On nous ment au sujet de la vraie nature de la Lune, des planètes Mars et Venus, et de l’état réel de la technologie que nous possédons aujourd’hui, à ce moment même."

       De plus on l'a vu plus haut , ce William Milton Cooper, nous affirme dans son ouvrage, qu'il y a eu deux autres crashs après Roswell, l'un le 13 Février 1948, et l'autre le 25 Mars également en 1948, et donc nous sommes aussi persuadés que ces crashs de soucoupes volantes, qui eurent lieu avant le 14 Mai 1948, date de la création de l'Etat d'Israël, s'ils avaient été révélés au monde, auraient déterminé la Société des Nations remplacée en 1945 par l'ONU, à agir autrement, et, par exemple en créant un état provincial juif, dans l'immense Australie, ou, ailleurs, et donc cet état d'Israël, n'aurait probablement pas été créé à l'endroit, où il se trouve actuellement au beau milieu des pays arabes, et cela évidemment, aurait évité tous les conflits désastreux ultérieurs de la poudrière du Proche et Moyen Orient, ainsi que le prouve, notre France-Antilles du 17 Nov 2012, qu'il ne serait même pas utile de montrer ici, tant l'on en parle souvent dans les médias, qui adorent nous abreuver de ces tristes et très décevantes nouvelles :

:


      Mais voyez donc cet entrefillet, qui nous montre que l'on pouvait parfaitement créer Israël ailleurs :


     Donc, comme on le voit, on aurait pu tout aussi bien installer Israël, au Tanganyika, bien que des animosités avec les pays voisins, se seraient certainement, tout de même déclarées, et cela serait certainement mieux, que de l'avoir installé, au beau milieu des pays arabes. Mais, on le sait bien, la devise scélérate, de ceux qui nous gouvernent est : " Diviser, pour régner "

       A vous de juger une fois de plus, toute cette affaire très étrange, documents incontournables à l'appui" .

       Donc, voilà au moins, une explication à l'attitude incroyable actuelle, du Président Trump...

        Mais alors, peut-être, comprendrez-vous, dès lors, un peu mieux, le dénouement surprenant, le 26 octobre 1962, de l'affaire des fusées de Cuba.


       Mais, ce 19 Juillet 2018, nous arivons à notre quatrième focus :

Quatrième focus :Quand ARTivision sort les documents irréfutables, prouvant les révélations précédentes du super lanceur d'alerte, William Milton Cooper...


        En effet, nous avons présenté, depuis des années, dans de très nombreux articles, des photos très nettes d'artefacts géométriques sur la Lune, sur Mars..etc... et pourtant les bien-pensants et autres intellectuels blasés, continuent à fourrer la tête sous le sable comme l'autruche comme nous le montre si bien J.G. DOHMEN , dans son livre incontournable concernant Adamski, sorti par les Editions TRAVOX, au 2etrimestre 1972, plutôt rare à trouver ces temps-ci :

  

        Exposons donc d'abord cette superbe pyramide lunaire :


et qui est tirée de la page :


        Mais ensuite, c'est aussi, tirons de notre ami de très longue date au nom si "prédestiné", Pierre Lux, le super message suivant, dont voici juste le début (Les couleurs et les polices sont de nous bien sûr) :

----- Original Message -----
From: Pierre Lux
To: Fred Idylle
Sent: Sunday, April 08, 2018 4:58 AM
Subject: photos


Des photographies de la NASA montrent qu'il y a des "Pyramides" à la surface de la Lune


      Avril 07, 2018

        Des informateurs aux scientifiques et même aux anciens astronautes, de nombreuses informations sur la Lune ont été divulguées au public ces dernières années. Des photographies de la NASA qui ont été sécrétées montrent qu'il y a des "Pyramides" à la surface de la Lune.

        Beaucoup sont d'accord sur le fait que le monde doit savoir une fois pour toutes la vérité sur l'existence de structures pyramidales spectaculaires sur la surface lunaire. Les théoriciens du complot s'accordent à dire que pendant de nombreuses années les agences spatiales et les grandes puissances de notre monde sont restées silencieuses sur la vérité derrière les structures extraterrestres sur la lune. Heureusement, un groupe d'anciens ingénieurs de la NASA a publié une série d'images qui exposent les mystères incroyables derrière les structures supposées à la surface du satellite naturel de la Terre.



... Voir la suite des images, à la vidéo :


et la suite du texte à :


         Comme on le voit ici, il s'agit d'une photo d'une forteresse lunaire très structurée et qui est voisine d'une autre construction qui a été très malafroitement caviardée d'une couleur blanche très lumineuse :


        Il n'est pas besoin, une fois encore, de sortir de Polytechnique pour découvrir dans ces images très structurées, le fait que, sur le Lune, il se passent des choses inouïes, que le commun des mortels doit ignorer absolument. Peut-être alors allez-vous comprendre aussi, un peu mieux cette info, qui n'a pas vu le moindre commentaire et débat sérieux, dans les actuels médias, si avides de scoops retentissants .

         Il nous appartient de vous présenter cet étrange e-mail, très significatif reçu récemment, toujours du même ami Pierre :

----- Original Message -----
From: Pierre L........
To: Fred
Sent: Sunday, May 06, 2018 7:54 AM
Subject: Stupéfaction ... ..

     Cher Fred,

     Voici encore une preuve, que ces gens ne sont jamais allés sur la Lune !

     Amitiés,
   Pierre.


-------------------------------------------------------------------------------

Stupéfaction : La NASA abandonne une simple mission d'exploration lunaire
Publié par wikistrike.com sur 4 Mai 2018, 09 : 41am
          
Catégories : #Astronomie - Espace


       Les scientifiques de la Lunar exploration analysis group (LEAG) sont restés bouche bée devant l’annonce du chef de la NASA, Jim Bridenstine, de ce qui semble être l’arrêt d’un programme sur lequel ils travaillent depuis une dizaine d’années et qui devait aboutir à la construction d’un module destiné à explorer les zones polaires de la Lune. Il leur a quand même fallu quelques jours pour comprendre ce qui leur arrivait. Ils ont exprimé leur désarroi dans une lettre adressée à Bridenstine : « Nous comprenons maintenant que le (programme) RP a été annulé le 23 avril 2018 et que la mission prendra fin d’ici la fin de mai. […] Cette action est perçue à la fois avec incrédulité et consternation par notre communauté», lit-on dans la lettre.

        A quoi s’attendre d’autre de la part de la NASA ? Depuis les années bénies de 1969 à 1972 au cours desquelles le monde entier était inondé d’images sautillantes sur fond de décors « lunaire », la NASA n’a eu de cesse de chercher à transformer ces images en réalité. Peut-être, à l’époque, dans un contexte d’euphorie et de grandes percées technologiques où tout semblait possible, pensaient-ils que ce serait une entreprise aisée et que ce ne serait qu’une question de temps pour transformer un récit fictif en réalité. Ça n’a malheureusement pas été le cas. D’année en année, les programmes et les projets se sont succédé sans aucune avancée permettant d’espérer retrouver les jours heureux où l’Homme allait se balader sur la surface lunaire comme d’autres vont à la plage.

       Après avoir repoussé indéfiniment ses programmes habités, la NASA en est maintenant réduite à repousser ses projets de simples explorations lunaire par des robots. Là encore, nous tombons dans l’un de ces paradoxes auxquels la NASA nous a habitués : Ils seraient capables d’envoyer des robots explorateurs sur Mars et sur d’autres planètes lointaines, mais la Lune leur pose des difficultés insurmontables. Sacrée Lune ! Et pauvre NASA, condamnée maintenant à courir après un récit désormais inscrit dans les livres d’histoire et qu’il faut faire tenir debout coûte que coûte.

Avic – Réseau International


      En ce qui concerne le site ARTivision, disons une fois de plus, que nos médias si volubiles pour mettre en avant les niaiseries politiques et autres banalités annexes, sont restés en grande majorité, dans cette affaire, nous venant du "Avic – Réseau International", dans le sillage sonore impressionnant, des caveaux mortuaires.

       A propos des deux pyramides lunaires présentées plus haut, ce qui surprend grandement ici, c'est le fait notoire,qu'aucun infographiste qualifié, ayant à sa disposition, les ordinateurs surpuissants actuels , n'a pas eu l'idée, une seule fois, de nous sortir, ces artefacts lunaires, qui semblent authentiques, en 3 D, ce qui ne manquerait pas d'être un super scoop.

       C'est donc la preuve absolue que les gouvernements complices et les médias, qui leurs sont soumis, ont préféré ne pas ébruiter ce cas, tout à fait remarquable, prouvant de manière incontestable, que nos cieux sont visités et surveillés depuis des siècles, par des entités dites en termes génériques : Les Aliens.

       A bon entendeur Salut ...


      Mais, pour éclairer, tant soit peu, cette affaire inouïe, prière SVP, de consulter aussi le Hors Série n°7 de 2009 de la revue Top Secret tel que :


      Vous y trouverez alors, en pages 4 et 5, préface singulière telle que :



      Et, voici tout cela, plus nettement encore :


où l'anomalie en question, à l'aspect d'un demi porte-avions de 30 kilomètres de long et dont la partie centrale serait constituée de sphères de près de 4 km de diamètre, apparemment surmontées d'une sorte de" flèche gigantesque". Voyez donc les deux images ci-dessous:


      De plus, nous avons reçu le 27/05/2010, du Service de Création d'une entreprise spécialisée dans la 3D, et dès lors, la structuration imaginée en 3D, devient la suivante :


     Merci donc, mille fois, au Webmaster de cette entreprise, d'avoir accepté de nous structurer en 3D, cette surprenante image du Paris-Match 1028.

     Notons aussi le livre d'Alfred Nahon, paru bien plus tôt , en Janvier 1983, et qui s'intitule"Les Extra-Terrestres et les mutations mondiales de l'ère verseau", et qui fut édité par Buchet-Chastel, et nous lui rendons ici hommage en publiant aussi sa photo :

  

et, cet ouvrage qui fut, il faut le savoir, le premier livre en France hexagonale, à faire état de cette super structure gigantesque, du Paris Match 1028, jamais expliquée jusqu'à présent, et placée, on l'a vu plus haut, sur la face cachée de la Lune.

     Mais, ce qui nous réconforte ici, est de savoir que ce grand chercheur et ami, que fut Alfred Nahon, a eu le temps de découvrir, l'ouvrage paru 16 ans plus tôt avant son déces en 1990, de l'écrivain Patrice Gaston, intitulé "Disparitions Mystérieuses", et paru chez R. Laffont en Janv. 1974 dans la prestigieuse collection "Les énigmes de L'univers" :

    

     Et voici, un bref aperçu de la page 232 :

     " Les savants n'ignorent pas que la Lune est habitée, qu'une activité fantastique s'y déroule depuis des lustres, que parmi les milliers de photos qui ont été prises de son sol, il en est qui sont "la" preuve d'une d'une vie sur le satellite. Mais la NASA se tait. Sans doute attend-elle qu'on lui donne le feu vert pour faire - publiquement - des révélations. Ainsi, la conquête spatiale prendra-t-elle sa véritable dimension...."

     Ce n'est pas, à avis, la conquête spatiale qui aurait pris une autre dimension, si la NASA avait parlé, mais c'est toute l'humanité qui aurait pris un autre visage...sans doute plus fraternel, et certains conflits à revendications militaires, commerciaux; et souvent religieux... n'auraient plus de raison d'être.

     Disons donc aussi Bravo, à l'Editeur R. LAFFONT, pour avoir osé publier en 74, (cela fait déjà 43 ans, en 2017), une déclaration aussi fracassante, qui pourtant aurait dû inspirer davantage les détractreurs psycho-sociaux et consorts intellectuels blasés, qui continuent allègrement à fourrer la tête sous le sable.


     Mais ce jour, toujours pour éviter au novice ingenu, d'aller se perdre dans les arcanes très ésotériques, du site ARTivision, il faut qu'il sache aussi, que c'est déjà, dans la revue OURANOS (alors organe du Cercle Français de Recherches Ufologique ), dans le courant du 2ème trimestre 1974, que fut publiée, grâce à notre initiative, la première photographie très nette, de cette "Superstructure en qsuestion "du Paris Match n°1028 :

     Voici la couverture de la revue et cette image d'Ouranos d'Avril 1974 :

  

     Et voici le texte de présentation :

  

      Nous aurions évidemment pu agrandir cette super-structure très agée, comme nous l'affirme Le Maître Dorian, comme une maison , si nous avions pu mettre la main sur le négatif, utilisé à l'époque (il y a 44 ans de cela en 2018)..

      Hélas, on nous cache bien quelque chose, car ce négatif est introuvable. Paris Match, possède pratiquement tous les négatifs, utiles à ses pubications iconographiques, sauf celui là..., que la revue aurait emprunté à une agence de photos de la NASA. Quelle était donc cette agence ?

;      Voici le texte du Paris Match 1028, qui accompage, cette superstructure, que personne n'a vue à l'époque , même pas semble-t-il, cette Mme Monique Valls: qui a produit l'article et si elle est toujours vivante, elle va s'en mordre les doigts


      Mais, voyons cela de plus près :


      Et précisons un peu plus cela, car voici un autre texte, d'un autre Paris Match, ( le n° 1028) , où, tout est encore plus clair :

 


      On trouve donc, dans ce texte , souligné en rouge, le nom entier de l'organisme qui avait prêté à Paris Match , ce fameux négatif introuvable. Alors Messieurs les journalistes blasés et éditorialistes désapointés de tous horizons, qui avez envie de tomber sur le meilleur scoop du siècle, retrouvez donc les archives de cette agence fantôme"World Book Science Service" , et avec une chance inouie , vous pouriez tomber, dans un coin perdu, sur un contre-type égaré qui vous permettrait d'agrandir admirablement cette super-structure insolite.

     Sinon, il vous reste la possibilité d'utiliser un logiciel performant capable de reconstituer, ce négatif perdu du Paris Match 1028, qui confirme admirablement l'ouvrage remarquable, de Brinsley le Poer Trench ( on le sait, Grand ufologiste et en réalité 8e comte anglais de Clancarty ), paru à Londres chez Neville Spearman en 1960, et intitulé "The Sky People" :


, puis publié aussi en France, bien plus tard, dans la collection de poche J'ai Lu, dès 1968 sous le n° A 252 :

  

     Mais ce 21 Juillet 2018, avouons déjà, que c'est ce petit opuscule, qui est à l'origine de la création en Janvier 1997, du site ARTivision .

     En effet, à la page 21, on peut déjà lire ceci, rarement sinon jamais expliqué dans les homélies des dignitaires religieux actuels qui dans nos médias, ont pignon sur rue, (grands journaux, radios, télévisions etc..)., pourtant avides de scoops sensationnels, alors que là, selon nous bien sûr, il s'agit ici, de la preuve incontournable que des visiteurs cosmiques, ont bel et bien séjourné, sur notre planète, il y a des lustes...

     Pour avancer un petit peu, dans ce débat hors-norme, reprenons un passage de notre récent article, ( Le Buzz ), qui va assurement nous faire oublier, les niaiseries et fadaises actuelles d'une affaire (qui occupe en ce moment la quasi totalité des canaux français d'information), d'un pseudo barbouse ayant fait des siennes dans une manifestion du 1er Mai.

     Voici le super texte en question :

"...poursuivons notre quête magistrale concernant le très fantastique vocable Elohim du texte hébreu ancestral, et revenons donc à l'image, vue plus haut, où l'on découvre ceci, sous l'égide du maître ésotériste, Sir Brinsley Le Poer Trench :


      Mettons donc quelques couleurs, à ce verset Genèse Ch.3 ver. 22 :

" Voici que l'homme est devenu comme l'un de nous ",

      Nous allons démontrer ici, noir , sur blanc , que puisque de plus, certaines bibles écrivent même "l'un d'entre nous", que ce "nous" , ne peut d' aucune manière, être qualifié de pluriel de majesté, car dans ce cas Iahvé l'Elohim aurait dit " Voici que l'homme est devenu comme Nous ".( Le Nous, ayant on le voit, une majuscule). En effet, prenons un exemple plus pratique :

      Si, Louis XIV, ce super roi de France du XVIIe siècle, voulait parler du château de Versailles, il dirait, par exemple : "Nous avons décidé, de construire le château de Versailles pour la gloire de la royauté ", mais jamais, il ne dirait : "L'un de nous a décidé, de construire le château Versailles pour la gloire de la royauté "...

      Donc, puisqu'il y a l'un, c'est qu'il y a obligatoirement aussi, l'autre, quelque part, parmi nous.

       Il est donc ici, évident que Iahvé ne s'adresse pas à Adam, ni à Eve, car il aurait dit : "Te voilà devenu comme Moi", ou, s'il se parlait à lui-même en aparté, il aurait dit : "Voici que l'homme est devenu comme Moi".

      Mais s'il a dit : l'un de nous , c'est parce qu'il s'adresse bien, à d'autres Elohim, comme lui-même, présents à ce moment là, dans le jardin d'Eden.

      Notons cependant que le commentateur de la Bible de l'Alliance Biblique Universelle (A.B.U), de 1996 :


, très troublé par ce pluriel tout à fait gênant et embarrassant, contourne astucieusement la difficulté, en proposant la traduction :

Puis il se dit : "Voilà que l'homme est devenu comme un dieu".

(Notez bien la minuscule à dieu, ce qui signifie qu'il s'agit d'un tout petit dieu )

      Pour les puristes notons aussi ci-dessous, la version de Chouraqui, (1985) de ce fameux verset de la Genèse Ch.3 ver. 22:

YHWH Elohim dit :" Voici, le glébeux est comme l'un de nous... ",

      Et pour la version de Dhorme(1956), on a :

Alors Iahvé Elohin dit :" Voici que l'homme est devenu comme l'un de nous... ".

       Donc, même chez ces traducteurs très audacieux, le nous du texte hebreu est bien signalé... "

      Il va donc de soi, que sauf de nous sortir encore le stupide pluriel de majesté, nous invitons très aimablement, les éventuels dignitaires religieux actuels (prêtres, évêques, archevêques, pasteurs, mollahs, grands rabbins, chefs bouddhistes... etc.. et même les savants hébraïques orhodoxes actuels que cette question passionne désormais), de nous envoyer leur avis notoire, sur le sujet, afin que nous puissions le transcrire ici, à bon escient .

       Mais pour le novice ingénu qui découvre à peine le site ARTivision, par cet article concernant le Président Trump, disons que ce novice découvrira dans d'autres articles de notre site, le fait que nous réclamons depuis belle lurette, qu'un brave Éditeur, prenne son courage à deux mains, pour publier enfin une "Bible dite Cosmique", et Bible, qui s'harmoniserait avec les dernières découvertes faites sur la Lune, sur Mars.. etc....

      Ces découvertes incroyables pour ce novice, ont été, on le sait, évidemment cachées en Haut Lieu, au commun des mortels, et cela, pour de vulgaires questions, de stratégies militaires et d'hégémonies politiques et économiques .

     En effet, les internautes fidèles d'ARTivision, savent par exemple, depuis belle lurette, que les mots ELOHIM et ADONAI du texte hébreu de l'Ancien Testament, ( traduits par Dieu et Monseigneur ou Éternel dans la plupart des bibles connues), sont assurément les pluriels de Eloah et de Adon, et donc ces vocables (Dieu, Monseigneur ou Eternel), devraient être remplacés par Dieux et Messeigneurs. Seules les Bibles, d'abord de CHOURAQUI,(COL.Desclée de Brouwer 1974, placée ici à gauche), celle-ci toujours, et parfois celle de DHORME (COL. La Pléiade, Gallimard 1956, placée à droite),


nous transmettent le terme ELOHIM, à la place des autres appellations telles que ( Dieu, Seigneur, Eternel etc...), et sont les seules Bibles, qui permettent de suivre le texte original en français, si l'on ne connaît pas un mot d'hébreu.

     Mais pour être plus clair, voyons justement, les premiers mots de ces deux ouvrages ( Chouraqui à gauche et Dhorme à droite) :

  


       Et donc, à bon entendeur, salut...

      Mais comme certains détracteurs blasés, vont encore dire, que tout cela est basé, sur des images qui sont peut-être trafiquées avec de puissants ordinateurs, nous allons ci-dessous faire appel aux déclarations du grand astronome et mathématicien tchèque Zdenek KOPAL, et déclarations tirées de son ouvrage très scientifique "The Moon", publié chez l'Editeur D. Reidel Publication à Dordrecht, en 1969, alors que ce grand astronome vivait en Angleterre :


      Voici les deux premieres pages de cet ouvrage :


et, pour ceux qui lisent bien l'anglais, il y a dans cet ouvrage à la page 251, une sublime comparaison, à la même échelle,du cratère Copernic, à deux époques différentes, et avec deux télescopes du moment. A vous de juger, les différences et d'en déduire, les raisons :


       Nous avons surtout souligné en rouge, le fait que la photo de droite, vient de l'Observatoire français du Pic du Miidi. Le mot récent pourrait signifier une date entre 1967 et 1968.

     Mais analysons plus en détail, cette image du Pic du Midi :


et visualisons maintenant, avec soin, la structure bizarre placée à l'intérieur du cercle :


      Et voici encore mieux :


    N'empêche, qu'il faut vraiment, vouloir imiter l'autruche, pour dire, que la structure qui apparaît dans ce cercle est tout à fait naturelle...

       Le Webmaster du site ARTivision, y voit clairement un engin excavateur gigantesque qui triture, le sol lunaire, sur un contrefort du cratère Copernic, déjà bien raboté, n'est-ce pas, sur sa droite.

    Disons de plus, que puisqu'il y a très peu d'atmosphère sur la Lune :


cet engin excavateur gigantesque ne peut utiliser un moteur thermique nécessitant une entrée d'air. Selon nous, cet engin se déplace certainement, sans roues, et par un moyen antigravitationnel, non connu de nous..., pour extraire du sol du cratère, des minéraux utiles aux occupants de la Lune.

    La poussière lunaire, peut donc s'y coller progressivement, et surtout s'y détacher en fonction des directions rectilignes empruntées pour le transport de ces minéraux. Cela est à l'origine de la blancheur du cratère, et aussi, des fameuses rayures blanchâtres, pas toujours concentriques, qui s'étalent justement autour de ce cratère Copernic :

  

     L'image de gauche est tirée de la page 564 du Sciences et Avenir n°153 de Nov. 1959 :


, qui hélas ne spécifie pas clairement de quel télescope est tirée cette image, mais l'image de droite est tirée du fameux Science&Vie d'Avril 1964 :


( que tout astroarchéologue devrait avoir dans sa bibliothèque et l'on verra une autre fois pourquoi! ) . Cette revue elle, nous précise bien que la photo du cratère Copernic en question , fut aussi prise, par l'observatoire du Mont Wilson en Californie, observatoire très cher à notre site. Notons cependant l'image de droite semble être la même que celle de gauche, qui est plus agrandie sur les bords :

      Mais il y a, beaucoop d'autres cratères dits météoritiques, comme le cratère Tycho ci-dessous
, de 85 km de diamètre et qui possèdent aussi ces rayures surprenantes:

  

       Nous pensons alors que la poussière lunaire, peut donc se coller progressivement sous le fameux engin excavateur en question,, et surtout s'y détacher en fonction des directions rectilignes empruntées pour le transport de ces minéraux. Cela est à l'origine de la blancheur du cratère, et surtout c'est la raison des fameuses rayures blanchâtres, pas toujours concentriques, qui s'étalent autour du cratère : Voyez donc l'image suivante de Tycho, avec une rayure bien décalée, passant loin du centre du cratère :


     Rappelons que le cratère Tycho, a près de 85 km de diamètre, et cela fait que le décalage observé de la rayure, est donc très significatif , et ne peut être, selon nous, une projection venant du point de chute, d'un météore quelconque.

       Voici donc l' explication hors normes que propose ARTivision, au sujet de ces rainures blanchâtres visibles autour de certains cratères.

     Si vous avez une meilleure explication du phénomène, soyez assez aimable de nous l'envoyer, afin que nous puissions la publier, dès réception....

     Mais revenons si vous le voulez bien à notre cratère Copernic qui, on le découvre facilement sur le Web, mesure environ 93km. Un calcul élémentaire donne alors pour la largeur de l'engin excavateur, près de 12,4 km, que nous arrondissons volontairement, à cause de l'imprécision de nos mesures à : 12 km. Comment donc il se fait, qu' un engin de près de 12 km, est passé totalement inaperçu dans les colonnes des revues d'astronomie et consorts analogues, jusqu'à la sortie du remarquable ouvrage du très grand chercheur et ami Alfred NAHON (hélas décédé en 1990) : "La Lune et ses défis à la Science ", paru en 1973 aux Editions Mont-Blanc en Suisse.

  

       Que c'est troublant, tout cela !!! A vous de juger, documents à l'appui...


     Bien sûr, aucune autre photo moderne de Copernic, ne nous présente ce super engin excavateur, et nous formulons ici, le grand espoir qu'un courageux infographiste, pourra enfin, nous mettre en 3 D, cette super-structure, tout à fait hors normes.

     Mais faisons ici, une importante digression, à propos d'une affaire en 3 D, réalisée il y a quelques années de cela et voyons donc, l' image suivante, qui représentait disait-on, un cratère prétendu placé, sur la face cachée de la Lune :



     Bien que l'on sache, que nous sommes arrivés au Temps des Révélations, où il ne sera plus possible de cacher grand-chose à l'humanité, restons tout de même prudent, car les irréductibles détracteurs, font tout pour se faire mousser vulgairement sur le Web, en trafiquant des documents avec leurs puissants ordinateurs...

    Le 14/12/201, nous avons reçu de l'aimable internaute Fabien L...., la preuve absolue que cette image était truquée. En effet Fabien, nous a envoyé la photo du cratère Tycho de la Lune et les nombreuses correspondances avec le pseudo cratère ci-dessus montrent sans l'ombre d'un doute qu'il s'agit d'un montage bidon :


    Bravo donc à Fabien, pour son heureuse et efficace contribution aux recherches d'ARTivision

     Il est clair que, ce que cet hurluberlu, a élaboré pour la Lune, il peut en faire pire, pour des images quotidiennes.

     Mais c'est vraiment lamentable que des infographistes gâchent leur temps, pour monter des canulars aussi inutiles, afin de se faire mousser dérisoirement sur le Web, alors qu'il y a tant de choses véritables à mettre en relief, comme par exemple, les pyramides lunaires vues plus haut... Fin de la digression

     Cependant dans le n°153 de "Sciences et Avenir" de Septembre 1959, (déjà présenté plus haut):


      Voilà ce que l'on y voit, à la page 565 :


     La photo ci-dessus, du Sciences et Avenir, n'est pas hélas référencée et pourrait elle aussi, venir du Télescope du Mont Wilson en Californie. Merci mille fois à l'internaute qui en déterminera la date de sortie.

     Cependant, il semblerait que l'on y voit bien de manière très floue, le Truc de Copernic, vu plus haut, mais totalement déformé :


     Le site ARTivision, pense alors que puisque la la NASA a été créée en fin, Juillet 1958, et que la photo du Pic du Midi, serait sortie autour de l'année 1968, donc 10 ans plus tard, il y aurait donc une magouille quelque part, à un certain niveau . Aux spécialistes de l'espace, de nous en dire plus...

      Il faut savoir aussi, que nous avons écrit le 19 Janvier 2018, à l'Observatoire Midi-Pyrénées,, en passant par l'adresse : yves.meyerfeld@aero.obs-mip.fr, afin simplement de savoir, quelle est, la date exacte de la sortie de la photo suivante :


photo présentée en 1969, dans l'ouvrage très sérieux, bourré de formules mathématiques, de l'astronome Zdenek KOPAL. Mais, jusqu'à présent, nous n'avons reçu aucune réponse... et, si vous tentez également de joindre aussi cet observatoire, et que vous obtenez, une simple année comme réponse, il vous faut savoir alors que dans ce cas, cette réponse faudra un jour, son pesant d'or, car elle est, selon nous, liée intimement à la compréhension du contexte planétaire de notre système solaire.

     Comme on le voit donc, la courtoisie, n'est donc pas le point fort de ceux qui dirigent les organismes utilisant, les télescopes , payés par nos impots. Mais, le Temps des Révélations saura mettre au pas, ceux qui croient à tort, être sortis de la cuisse de Jupiter. Point Barre...

      Remarquons que si nous avons, plus haut, parlé d'énergies inconnues, ce n'est pas pour nous, une figure de style, ou un effet de manches, comme dans prétoire, car concernant le super lanceur l'alerte Corey GOODE, on a bien écrit sur la page :


à la fin d'un paragaphe : " Ses réponses expliquent en détail comment les activités secrètes des programmes spatiaux aux États Unis..et ailleurs dans le monde, ont été cooptées par des forces et des institutions peu scrupuleuses qui privent l'humanité des bienfaits des secrets technologiquement acquis au cours du siècle dernier " .

      Dur... Dur, n'est-ce pas à encaisser ...mais le meilleur est encore à venir...

      Mais, ce 23 Juillet 2018, avant d'exposer, ci-dessous, l'incroyable affaire Barboto, qui dépasse de loin les niaiseries politiques actuelles, auxquelles on soumet sans arrêt l'opinion publique, voici un document, très rare, que nous avons déjà présenté, à notre article vraiment hors-norme, (à lire en priorité), et placé à :


      Voici donc ce document, que nous avons retrouvé très opportunément dans nos dossiers, le 05/03/2017 :


Merci mille fois à l'informaticien, qui pourra nous améliorer, la qualité visuelle, ce document

      On voit avec stupéfaction, que le nommé George Adamski, ( le spationaute non officiel des années 1955 et plus, que nous avons très souvent, mis en exergue, dans nos articles, malgré les dires désastreux et désobligeants des journalistes et écrivains ignares de l'époque) , explique clairement que les russes ( les soviétiques de l'époque), ont été aidés par des astronautes spatiaux Aliens , dont les navettes ont atterri au dessus de L'Union Soviétique, et que les progrès scientifiques des soviétiques de l'époque, sont directement tributaires des avancées technologiques inédites offertes par ces Aliens, en guise d'une coopération bilatérale.

      Mais mieux encore, Adamski affirme que ces soviétiques sont arrivés à maitriser une énergie électrogravitationnelle, pour des usages industriels, et surtout pour la propulsion spatiale...

Dur.. dur, n'est-ce pas à encaisser que cette circulaire..incroyable !!!.

        Et nous invitons les spécialistes passionnés par cette affaire, à tout entreprendre pour en éclaircir, les incroyables révélations...

         Mais, nous en dirons plus, une autre fois, au sujet des révélations d'Adamski, que ce dernier a dû cacher, pour ne pas se faire éliminer comme le Président Kennedy en Novembre 1963...

      Pas besoin de sortir de Polytechnique, pour en conclure d'après le document extraordinaire ci-dessous, Adamski, que le contract que ces Aliens ont passé avec les soviétiques de l'époque, ils l'ont aussi conclu en douce, avec les américains.

      C'est exactement, ce que raconte le texte stupéfiant de l'affaire Barboto, qui met en cause carrément, le Vatican...

      Pénétrons donc, une fois de plus, dans les arcanes de cette incroyable affaire Barboto, dont voici quelques sites, qui selon nous, en assurent une certaine authenticité :






      Mais le mieux pour nous, est de présenter ici à nouveau, l'excellent article paru dans le Nexus n° 51 de Juillet-Août 2007:



et surtout, une restructuration du début des deux premières pages de cet article :



     " Du point de vue chronologique, l'événement qui a déclenché la création du SIV ( en italien, Service d'information du Vatican), s'est produit aux États-Unis en Février 1954. Ce fut la rencontre à Muroc Airfield (future Edwards Air Force Base), en Californie, d'une délégation d'aliénigènes avec le président Dwight D. Eisenhower, en présence de l'évêque de Los Angeles, James Francis Mclntyre. La rencontre fut filmée par des militaires, utilisant trois caméras 16 mm placées en des endroits différents et chargées de pellicules couleur ".

     Pour être encore plus explicite, voici un passage clef, de cet article:

Barboto : Qu'est-ce qui permettait au Pape de croire que les militaires américains seraient prêts à partager des informations aussi sensibles avec le Vatican ? Que penser de l'officier que fit son apparition à l'aéroport de Las Vegas ?

Jésuite : Le fait qu'un président ait cherché une aide et un soutien spirituel dans une telle situation, unique dans l'histoire de l'humanité, constitue un témoignage de confiance et d'estime. D'ailleurs Mclntyre et l'archevêque de Détroit, Edward Mooney, devinrent plus tard les principaux coordinateurs de la transmission d'informations vers le Vatican. Les affaires prirent cependant une tournure inattendue lorsque Mclntyre et d'autres membres du SIV furent directement contactés, à l'insu des militaires, par des aliénigènes de type "nordique", manifestement amicaux, prétendant venir des Pléiades. Ces gens mirent les contactés en garde contre les autres créatures que les Américains avaient côtoyées dans le désert de Californie. Ces rencontres avec les membres du SIV se produisirent souvent aux Etats-Unis, et par deux fois dans les jardins du Vatican, au voisinage de l'Académie pontificale des Sciences, en présence du Pape Pie XII…

Barboto : Le Padre Pio de Pietrelcina a parlé de l'existence d'autres êtres dans d'autres mondes, qui avaient atteint un niveau élevé d'évolution parce qu'ils étaient sans péché... est-ce exact ?

Jésuite : Sans aucun doute ! Mais ces êtres vivent sur un plan dimensionnel différent et ce ne sont pas, stricto sensu, des anges ; et d'autre part, les aliénigènes "nordiques", dont je parlais, sont en chair et en os, même s'ils sont beaucoup plus évolués que nous tant spirituellement qu'au plan technologique. Ces créatures ont déclaré avoir trouvé dans l'Église catholique, ou plus exactement dans le message christique, la pure présence divine et ils ont proposé leur co-opération pour le bien de l'humanité. C'est ce qui a convaincu le Pape Pie XII de collaborer avec eux et de les considérer comme de véritables convertis à la foi chrétienne. Le pontife considérait probablement que l'Église universelle devait transmettre son message même à des êtres issus d'autres mondes. Ces aliénigènes entendaient assister, au fil des ans, l'Église de Rome dans toutes ses missions, particulièrement en matière sociale et en politique internationale.

     Par la suite, le Pape Jean XXIII bénéficia du même soutien de ces êtres qui avaient épousé la cause chrétienne, mais il préféra garder le secret, ne faisant allusion qu'à des "interventions angéliques". Jean XXIII avait en somme hérité des accords de collaboration établis par son prédécesseur entre le Saint Siège et ces aliénigènes amicaux de type nordique. Cet accord secret fut maintenu tout au long du pontificat d'Angelo Giuseppe Roncalli qui, cependant, exprima souvent aux cadres du SIV ses réserves quant à la confiance qu'il fallait accorder à ces êtres. C'est pourquoi nous pensons aujourd'hui qu'une des principales motivations de la convocation du Concile œcuménique du Vatican fut le besoin de prendre les premières dispositions concrètes pour le renouvellement de l'Eglise en vue d'un éventuel et imminent contact.


avec stupéfaction, que le nommé George Adamski ( ARTivision a été le premier site français à publier de nombreux articles intercédant en sa faveur. Voir déjà plus haut. ) , avait bien rencontré en le 31 Mai 1963, le pape Jean XXIII, à la grande déconvenue des irréductibles détracteurs, dont les écrivains Jean S.... et Marc H....., avec qui, pour tous les deux, nous avons été en correspondance, il y a bien longtemps. Ces écrivains avaient fait d'Adamski , leur bête noire, et affirmaient sans retenue, que puisque le pape étant mourant, il ne pouvait donc recevoir de visites, et ils en déduisaient alors, avec une assurance à toute épreuve, qu'Adamski, avait menti une fois de plus, comme il l'avait fait en disant qu'il était passé très près de la Lune, en soucoupe volante.

     Mais voyons de plus près, ce que l'on trouve dans ce super document au sujet d' Adamski :

     " Adamski a rencontré le Pape. Il est allé à Saint-Pierre une fois, précisément après que le pape eut décidé qu'il ne fallait plus poursuivre les contacts avec les aliénigènes, même si ceux-ci étaient amicaux. En outre, jean XXIII refusait que cette relation soit révélée à la population chrétienne. Adamski, se présentait comme chargé de mission par les aliénigènes pour tenter d'obtenir du Pape, qui était mourant, un accord définitif. Il apportait en outre un don pour le saint père : une substance liquide qui devait le délivrer de la gastro-entérite dont il souffrait et qui, évoluait en péritonite aiguë. Le pape ne prit pas cette potion et avant de mourir, tenant le crucifix, déclara : "Les bras ouverts de Christ furent l'objet de mon pontificat. Ainsi que vous le voyez, un pontificat simple et humble dont j'assume toute la responsabilité. Je suis satisfait de ce que j'ai fait et de la manière dont je l'ai fait."

     En outre, ce geste de la part des aliénigènes convainquit le Pape mourant, dans le peu d'énergie et de lucidité qui lui restait, que même si les "frères de l'espace" se comportaient avec bienfaisance envers l'humanité, il convenait qu'ils agissent de façon autonome, séparément de l'Église et des activités humaines en général, par la prière et des actes conformes à la loi de Dieu, et particulièrement sous la direction du Saint Esprit.

     La tentative d'Adamski, mit fin au contact direct entre ces êtres et le pape ainsi que ses successeurs qui, faisant confiance en la clairvoyance de Jean XXIII, comprirent qu'il ne fallait pas que l'Église entretienne ces contacts.

     Dans un manuscrit secret du Pape Jean XXIII à ses successeurs, qui comprend un dossier spécial sur le SIV, est cité un passage de l'évangile de Marc (Marc 9 : 38-41) qui expose clairement la position que doit adopter l'Église vis à vis des êtres bienfaisants venus d'autres mondes.


     En effet , en l'évangile de Marc 9 : 38-41 il est écrit : « Jean lui dit : "Maître, nous avons vu quelqu'un qui chassait les démons en votre nom et nous l'en avons empêché, parce qu'il ne nous suit pas."

      Mais Jésus lui répartit : "Ne l'en empêchez pas. Car il n'est personne qui puisse en même temps faire un miracle en mon nom, et parler mal de moi. Celui qui n'est pas contre nous est pour nous. Et quiconque vous donnera à boire un verre d'eau parce que vous appartenez au Christ, en vérité je vous l'assure, il ne perdra pas sa récompense"
».

    Fin de citation.


     Comment comprendre cela ? un théologien aguerri vous dirait, que cela pourrait signifier que les activités supposées positives des aliénigènes, qui acceptent le message christique doivent être « bénies » et non contrées, mais maintenues distinctes et parallèles à l'Eglise. Ces êtres doivent être comparés à l'étranger qui porte secours au nom du Christ, et ne doit pas en être empêché.

     Vous avez bien noté nous l'espérons que le pape Jean XXIII , a refusé (quel orgueil inouï), de goûter à la potion que lui tendait Adamski. Il a préféré croire à son Saint Esprit, plutôt que de se dire logiquement : "Entre deux maux, il faut choisir le moindre, et je n'a rien à perdre, et goutons au moins, à la potion des ETs d'Adamski, car cela ne pourrait qu'améliorer ma santé, déjà très chancelante ".

     Sa devise fut donc inalement "plutôt mourir, que de faire confiance à ces étrangers, qui sont hors de ma communauté humaine chrétienne" .

     Ainsi donc l'événement contemporain le plus important de toutes actions humaines actuelles, a été camoufflé par les Papes catholiques Paul VI et Jean XXIII, par souci de la sauvegarde illusoire de la pérennité de leur obédience séculaire, alors que cet événement possèdait en lui-même, la potentialité inestimable d'unir les humains entre eux, et d'en finir, une fois pour toute, avec toutes ces tensions, tiraillements et déchirements, qui l'animent sans cesse de nos jours et depuis des lustres.

     Ces dignitaires Paul VI et Jean XXIII, et tous ceux qui ont cautionné de près ou de loin leur coupable agissement, auront à subir un lourd karma, à la suite de leur indigne et manifeste inaction.

     En effet, combien de vies humaines auraient pu être sauvées si les belligérants des divers conflits, qui émaillent regulièrement l'actualité avaient enfin pris conscience qu'il existe effectivement d'autres entités puissantes, qui visitent la Terre ou y habitent depuis des lustres, et qui nous considèrent comme des quantités infinitésimales, très agressives et dangeureuses, à ne pas fréquenter de près.

     Pensez-vous vraiment, que ces belligérants continueraient à se massacrer entre eux, pour des idées qui seraient devenues désuettes et inappropriées.

     Nous pouvons même affirmer que les terribles informations suivantes, n'auraient certainement pas eu lieu :

   


      Comme nous sommes bien arrivés au Temps des Révélations, tous les conjurés, d'En Haut, qui cachent assurément l'existence des Aliens, n'ont donc que deux solutions pour neutraliser rapidement et très efficacement, les piètres velléités , des révolutionnaires et autres "va en guerre" débridés, qui courrent les rues en ce moment :

- Soit, avouer, le fait que la Lune est habitée, depuis des lustres par des entités très évoluées, qui nous considèrent comme des ninus batailleurs insignifiants...

- Soit, avouer aussi le fait que l'affaire Roswell, est authentique, et prouve clairement que d'autres êtres cosmiques, visitent la Terre depuis des siècles .


       Le site ARTivision affirme, preuves à l'appui, depuis des lustres que ces deux faits extraordinaires, ont été cachés à l'humanité entière, pour de vulgaires questions de stratégies militaires et d'hégémonie politique et économique, et donc pour satisfaire les désirs de puissance des nations, alors que la connaissance de ces événements, porte en elle-même, la raison majeure d'unir l'Humanité, et d'en finir une fois pour toutes, avec ces guerres dérisoires qui la déchirent depuis des siècles ...

    C'est pour cela, que nous avons bien ri sous cape en 2013, quand nous avons découvert dans le quotidien France Antilles, cet entrefilet plutôt étonnant :



    Selon nous, cette querelle entre ces deux obédiences, qui se sont affrontées depuis des lustres, n'est pas différente du cas des confréries de deux bandes rivales de jeunes, nommées les Jets et Sharks, dans le quartier de Upper West Side à New York, dans le milieu des années 1950. On le sait, cela est devenu un drame musical en 1957, nommé West Side Story, dans le style de Roméo et Juliette, et dont une adaptation cinématographique fut réalisée par Robert Wise et Jérome Robbins en 1961.

    Autrement dit, on assiste, là une fois encore, à une querelle de blancs bonnets contre des bonnets blancs. Même culte pour le mystère archaïque , même aptitude à promouvoir des secrets à cacher à l'humanité, même enseignement ésotérique à l'aide de symboles et de rituels etc...

    Mais, Le Temps des Révélations va bientôt mettre les compteurs à zéro, et tous cesquidams sous informés, se croyant meilleurs que leurs congénères, mais ayant les mêmes objectifs, seront vite balayées, au grand désarroi de leurs protagonistes béats, qui vont bientôt raser les murs le soir, pour que l'on ne les montre pas du doigt, en temps qu'artisans actifs de cette tromperie cosmique.

      Dans de nombreux articles le site ARTivision, n'a pas hésité, une seconde, pour apporter la preuve incontournable de la dissimulation de la présence des Aliens dans l'environnement terrestre, et par exemple à ce sujet, nous allons une fois de plus encore monter le niveau de cet exposé, concernant cette affaire des aliens qui nous surveillent depuis des siècles, et qui ont même déjà été rejoints par des collabos d' humains et de nos gouvernements, qui ont bénéficié en douce de leur technologie très avancée :

      En effet, vous pouvez désormais découvrir, certains vaisseaux d'origine terrestres et extra-terrestres sur des vidéos internet...et aussi par exemple les extraordinaires engins jamais présentés par nos gouvernants, dans le n° 45, d'octobre-Novembre 2009, de la revue TOP SECRET, de notre ami Roch Saüquere :



      Bien sûr, pour en savoir plus, prière de consulter les autres pages de la revue...

      N'empèche, que quelques ignares et révolutionnaires illuminés ( jyhadistes, talibans et consorts affiliés) , continuent à massacrer inutilement et atrocement leurs de frères humains de misère de cette planète...

      C'est aussi pourquoi, le site ARTivision, va sortir une fois de plus le grand jeu, concernant les manisfestations effective et notoire de l'outre -espace

     En effet le site ARTivision, affirme que ce sont les entités en question, vues plus haut, qui raclent le sol des astres de notre système solaire, pour évidemment, y soustraire, depuis des lustres, des minéraux et des métaux utiles à leurs occupations( voyez par exemple en plus, le sort qui a été réservé à Miranda, l'impossible satellite d'Uranus (27 satellites connus), ayant un diamètre moyen d'environ, 472 km . )


Planète triturée et ratissée à souhait comme on lre voit.

      Certaines figures de Miranda, sont en forme d'ovales très allongés et dont les structures évoquent incontestablement des champs de courses de chars romains à la "BEN HUR".Voir l'image, ci-dessous:


     D'autres encore présentent des formes étonnantes d'une structure anguleuse tel le désormais célèbre "chevron" situé au pôle Sud .


       Comme tout cela, est troublant !! Et, c'est à vous, qu'il appartient désormais, de juger, documents à l'appui...

       A suivre...

            Fred IDYLLE

     Article mis en page le 17/07/2018 , et revu le 18/07/2018 , et revu le 19/07/2018 , et revu le 21/07/2018, et revu le 23/07/2018, et revu le 24/07/2018.

Pour tout contact : fred.idylle@orange.fr

Retour à la page d'accueil
     


-->
https://lanouvelletribune.info/2018/07/rencontre-avec-poutine-trump-accuse-de-trahison-par-lancien-directeur-de-la-cia/
ou celle-ci :
https://www.francetvinfo.fr/monde/usa/presidentielle/donald-trump/etats-unis-donald-trump-accuse-de-trahison-tres-lourde_2012782.html/

      Du premier site, nous tirons l'image suivante :


       Bien sûr, nous n'allons pas nous étendre ici, sur les propos psychologiques, sociologiques et même politiques, qui accompagnent cette photo et bien d'autres. Notre seule explication de ce qui se passe est essentiellement de caractère ésotérique, et vous allez vite voir pourquoi !!

II Genèse de l'affaire.

      Pour bien comprendre cette étrange situation, que vient d'initier le Président Trump, nous allons devoir développer ici, un certain nombre de focus:

Premier focus :Quand le site ARTivision, demande expressément, aux cosmologistes officiels de lui donner une petite explication de ce qui suit...