Consultations pour cet article :
ARTivision est une page Web strictement personnelle de :

Fred.IDYLLE - COPY RIGHT 1997

Pour tout contact avec ARTivision
fred.idylle@orange.fr

Bonne lecture !
Communiquez nous vos commentaires.
Merci d'avance.
Adresses du site :



Dilemme "politico-historique"
dans certaines institutions françaises.

I Introduction.


     Le 03/12/05, nous avons reçu de notre ami de longue date André C..., tiré du site :

http://www.lefigaro.fr/politique/20051202.FIG0168.html?231053

un article intitulé : "Austerlizt : Villepin "assume toute l'histoire de notre pays" ":

     Nous pensons d'abord que les internautes fidèles à ARTivision ont justement déjà eu un avant-gôut de ce genre de débat dans notre article intitulé : "Dilemme spiritualo-religieux constitutionnel à la Convention Européenne", et qui est placé directement à :
http://www.artivision.fr/docs/dilconti.html

    Et bien que nous évitons, en principe, sur ARTivision de parler de la chose politique, cet article sera donc l'exception qui confirme la règle.

II Genèse de l'affaire.


     Pour vous éviter donc d'aller patrouiller sur Net et être noyé, par la même occasion, par une montagne de publicités , voici le texte dont il est question (Les couleurs sont évidemment de nous):

    Le Figaro.fr
    Dimanche 4 décembre 2005
    Politique

Austerlitz : Villepin «assume toute l'histoire de notre pays»

    La polémique sur le rétablissement de l'esclavage par Napoléon a conduit les pouvoirs publics à célébrer très modestement la plus célèbre victoire de l'Empereur.
    Guillaume Perrault

    [03 décembre 2005]
    FAUT-IL avoir honte de Napoléon? La France a célébré de façon discrète, hier, le bicentenaire de la bataille d'Austerlitz, marqué par une polémique inédite. Un Collectif des Antillais, Guyanais, Réunionnais et plusieurs associations de Français d'outre-mer ont appelé à manifester aujourd'hui à Paris contre les commémorations organisées par les pouvoirs publics.

    Ces protestataires estiment en effet qu'on ne peut honorer la mémoire d'un homme qui a rétabli l'esclavage dans les colonies françaises en 1802. Leur porte-parole, Patrick Karam, qualifie même le bicentenaire de la bataille d'Austerlitz de «cas d'école du révisionnisme historique». Quelques élus d'outre-mer, comme Victorin Lurel, président du conseil général de Guadeloupe et député apparenté socialiste, partagent ces analyses. Un historien, Claude Ribbe, membre de la Commission nationale consultative des droits de l'homme, soutient lui aussi ces associations et compare Napoléon à Hitler. L'universitaire juge en effet l'Empereur des Français coupable de «l'extermination industrielle d'un peuple» et d'«une législation raciale qui annonce les lois de Nuremberg».

Amalgames

    Plusieurs historiens ont cependant récusé avec force ces amalgames. «Voilà deux siècles et demi du passé français qui basculent dans la poubelle de Clio, écrivait avant-hier dans nos colonnes Emmanuel Leroy Ladurie . Et que restera-t-il de Jules Ferry, pourtant bon pédagogue?» Max Gallo s'est élevé pour sa part contre « une conception pénitentielle de la mémoire » (nos éditions du 3 Novembre).

    Conséquence ou coïncidence, les commémorations officielles de la victoire la plus fameuse de Napoléon frappent en tout cas par leur modestie. Une cérémonie militaire, suivie d'un spectacle son et lumière, devait se dérouler vendredi soir à Paris, place Vendôme, devant la colonne Vendôme réalisée avec les canons pris aux Autrichiens et aux Russes à Austerlitz. Ni le président de la République, Jacques Chirac – qui se trouve à Bamako pour un sommet franco-africain –, ni le premier ministre, Dominique de Villepin, en déplacement à Amiens, n'y ont assisté.

    Le ministre de la Défense, Michèle Alliot-Marie, représente pour sa part le gouvernement français à la cérémonie internationale qui se déroule sur le site de la bataille, en République tchèque.

«Un travail nécessaire»

    Interrogé par la presse sur la discrétion des pouvoirs publics, Dominique de Villepin a répondu qu'il «assumait toute l'histoire de notre pays. Je crois que nous sommes riches de toutes les épreuves de notre pays, de la capacité que nous avons eue à les surmonter, a poursuivi le chef du gouvernement. Il est très important de savoir regarder son histoire en face. C'est un travail qui est nécessaire, c'est celui du citoyen et, au premier chef, des historiens», a conclu l'hôte de Matignon, qui a consacré un ouvrage aux Cent jours de Napoléon.

    Le profil bas du gouvernement a suscité les protestations de certains députés UMP. Jean-Jacques Guillet s'est étonné de ce «manque d'enthousiasme". Le député des Hauts-de-Seine estime que la France commémore plus volontiers ses défaites que ses victoires. «Notre réserve contraste avec la commémoration de la bataille de Trafalgar par les Britanniques, argumente Jean-Jacques Guillet: la France avait alors trouvé tout naturel d'y participer en envoyant le porte-avions Charles-de-Gaulle, fleuron de sa flotte.» Professeur d'histoire d'origine, Lionnel Luca (Alpes-Maritimes) estime «ridicule de juger le passé à l'aune des valeurs du présent. L'anachronisme est une erreur grossière en histoire. Pourquoi les Français seraient-ils condamnés à s'autoflageller en permanence?"
"


    Fin de citation

    Voilà, vous savez tout sur ce débat d'un niveau très terre à terre, sauf qu'il y a aussi cette loi votée le 23 Février 2005, (qui fait de grosses vagues), et qui vise à ne parler dans les manuels scolaires que du côté positif, de la présence française dans les colonies.

    Nous avons plus haut parlé de notre article "Dilemme spiritualo-religieux constitutionnel à la Convention Européenne", qui a une certaine analogie avec ce débat que nous allons aborder dans cet article et pour nous replacer dans l'ambiance idoine, voici ce que nous y avons déclaré dès le 30/05/03:

    "Dans notre précédent article "rencontreinso.html", nous avions dit que nos textes sacrés avaient été à l'origine de tant de nos malheurs car aucune interprétation ne faisait l'unanimité à leur sujet et pourtant c'était sur ces textes que l'on a basé toute notre civilisation arabojudéochrétienne. Notre propos fédérateur des communautés arabes, juifs et chrétiennes, vient encore hélas, comme vous le voyez, d'être battu en brèche à une époque dite moderne et dans le sanctuaire de l'union des peuples que devrait être avant tout la Communauté Européenne: Un certain dignitaire de l'église grecque orthodoxe a bien spécifié qu'il n'était pas question "de mettre sur un même plan la tradition chrétienne et les traditions juive et musulmane" soi-disant parce que leur rôle dans la formation de la culture eureupéenne et dans l'histoire de l'Europe est plutôt "négligeable". C'est tout au moins ce que nous avons compris de cette déclaration.

     On pourrait donc penser que les querelles d'ordre confessionnel n'étaient plus de mise à un certain niveau d'organisation politique de L'Europe et comme vous le voyez, il n'en est rien et que d'une part certains dirigeants attardés continuent à vouloir diviser les humains qui ne demandent qu'à s'entendre entre eux, et d'autre part, par conséquent ARTivision avait encore vu juste en abordant franchement ce problème du contexte religieux dans la compréhension de notre existence actuelle, dans nos deux derniers articles intitulés "clairlune" et "rencontreinso".

     Nous allons donc pousser ici plus avant notre analyse du sujet et démontrer ainsi, une fois de plus, que le hasard (si cher à ceux qui ne veulent pas trop se poser de questions embarrassantes) est très sujet à caution dans le déroulement des événements qui s'enchevêtrent autour d'ARTivision et l'apparition, ce propre jour du 30 Mai, devant notre porte d'une information aussi révélatrice ne peut, à notre avis, être fortuite. A vous maintenant de juger..Mais attendez plutôt la suite ...."
Fin de citation

     Et bien la suite... là voilà. En effet, en remplaçant les termes "textes sacrés" par "textes historiques" et les termes "un certain dignitaire de l'église grecque orthodoxe" par " un certain historien Lionnel Luca (Alpes-Maritimes)", nous retrouvons le même contexte. En effet, les propos exacts du sieur Lionnel Luca, sont tels qu'il est d'après lui, «ridicule de juger le passé à l'aune des valeurs du présent. L'anachronisme est une erreur grossière en histoire. Pourquoi les Français seraient-ils condamnés à s'autoflageller en permanence?». Si vous savez cependant lire entre les lignes, cela signifie qu'entre les français des anciennes colonies qui n'ont qu'à se taire et ceux de la Métropole qui ont le droit de faire ce qui leur plait, il y a un monde...N'empêche que l'esclavage a bien été reconnu, il n'y a pas si longtemps, par l'Assemblée Nationale comme "un crime contre l'humanité", et que certains tiennent encore à glorifier les victoires sur d'autres humains de Napoléon 1er et sa clique, qui n'ont pas hésité à vouloir rétablir cet esclavage dans les colonies.

    La societé française étant, on le sait, une société composite, formée de communautés d'origines différentes (ce qui en fait son originalité et sa force culturelle), elle devrait fonctionner comme cette entité unique en son genre et surtout cosmique qu'est le corps humain. On sait que si une écharde pénètre dans un petit coin minuscule de ce corps, c'est tout l'ensemble qui devient malade.

    Cet article du Figaro du 4 Déc 2005, montre donc une fois de plus, qu'il reste encore bien du chemin à faire pour les nostalgiques des victoires militaires cosmiquement dérisoires , et que ces derniers comprennent qu'il n'est plus temps (à l'heure où l'être humain a réussi à regarder par dessus, le berceau de sa planète, en allant photographier à des milliards de km d'autres astres) de s'invectiver sur les caractérisques historiques d'un pays, car chacun sait bien que l'histoire n'est pas une science exacte, et que de plus, elle est faussée souvent par les potentats et gouvernants qui sont en place, pour assurer leur pouvoir sur les masses et les mener par le bout du nez. Quant à commémorer les victoires militaires des humains sur d'autres humains ...comme celle de Napoléon 1er contre les Austro-Russes à Austerlitz le 2 Décembre 1805, ou comme celle de Nelson sur justement ce Napoléon 1er, à Trafalgar le 21 0ctobre 1805, ou encore comme celle du protestant Guillaume III d'Orange qui battit définitivement le catholique Jacques II à La Boyne (Irlande), sur les rives de la Boyne en 1690, ce qui attisa, on le sait, la haine entre deux communautés pourtant chrétiennes...De 1971 à 1998, date du dernier traité de paix , il y a eu autour de 30 000 morts et près de 10 fois plus de bléssés. Que dire de plus devant une telle absurdité ? Et les haines sont encore latentes, pour des lustres.

    Quand donc comprendra-t-on qu'il faut savoir que nous sommes toujours les dindons des farces et du Monopoly militaire orchestrés par les Forces Occultes qui nous dirigent dans l'Ombre pour la plus grande satisfaction des affairistes et des marchands de "canons", et dont la devise est toujours : "Diviser pour régner".

    Il faudrait donc que ce Monsieur Lionnel Luca et ses collègues ou ses émules, se souviennent qu'avec des idées de même nature, où ils veulent imposer une vérité qui semble plaire, selon eux , à la majorité des citoyens, ils deviennent dès lors, un implacable frein à l'arrivée de la " Connaissance Nouvelle ", qui remet tout en question. (Ici c'est le côté esclavagiste de Napoléon que l'on a si bien sournoisement su soutraire des manuels scolaires). Cette "Connaissance Nouvelle", si elle ne conduit plus sur le bûcher, comme ce fut le cas pour Giordano Bruno, (savant de la fin du 16e siècle, auteur de près de cent ouvrages) brûlé vif, sur ordre du Saint-Office, en l'an de grâce 1600, (car il osait soutenir la thèse que le monde a toujours existé et qu'il n'a pas été créé et aussi la thèse de la pluralité des mondes et de l'éparpillement d'innombrables astres dans l'Univers infini),... cette "Connaissance Nouvelle" donc, garde cependant, de nos jours, un goût très amer, pour les pontifes et autres coryphées de la "Culture" en place, qui la digèrent avec beaucoup de réticence, pour prendre cependant, sournoisement, le train en marche, quand il est bien parti...et pourtant ce Monsieur historien "moderne", sait aussi que le 22 Juin 1633, l'inquisiteur général de l'Église Catholique condamnait Galilée à la prison perpétuelle, pour avoir soutenu la théorie de Copernic disant que la Terre tournait autour du soleil immobile. La sentence précisait que cette conception était "absurde, philosophiquement fausse, formellement hérétique, et expressément contraire aux Saintes Écritures...".
    Voilà où va se nicher, ce que ce Monsieur Lionnel Luca appelle "L'anachronisme est une erreur grossière en histoire" et d'autres "l'amalgame". Donc, pour certains historiens et hommes d'état précités (ils sont en rouge dans le texte), c'est aussi, contraire aux intérêts de la France que l'on mette en évidence les méfaits esclavagistes de Napoléon 1er. Mais il ne se passera pas bien longtemps pour que le contexte historique lui même, les juge. Il faut savoir par exemple qu'en Guadeloupe le Fort militaire de Basse-Terre, longtemps appelé Fort Richepance (l'esclavagiste aux ordres Napoléon), qui était devenu le Fort Saint-Charles, pendant quelque temps, a été désormais rebaptisé Le Fort Delgrès en 1989, (Le héros qui s'est fait sauter en 1802 avec 300 de ses compagnons sur les hauteurs de Matouba Saint-Claude, plutôt que de se soumettre à Richepance l'envoyé de Napoléon devant rétablir l'esclavage . Çà aussi, ce serait de l'anachronisme d'après ce Mr lucas ). A bon entendeur salut !!

    Mais, laissons donc ces messieurs Leroy, Gallot, Guillet, Luca et consorts..., se bercer encore quelque temps d'illusions, car ce qu'ils ne savent pas encore, c'est que cette planète est en pleine mutation cosmique. Nous sommes en effet bien arrivés (nous le croyons fermement sur ARTivision, mais nous n'avons pas ici le temps de nous étendre là-dessus) "au Temps des Révélations", temps qui précède un nouvel Âge d'Or et la mise en action du super Média Internet participe, on le voit bien, à ce mouvement et ne peut, à notre avis, qu'être une invention de ceux que nous appelons les "Maîtres", qui évoluent dans des dimensions supérieures.

    Ces historiens, pour en savoir plus, sur cette affaire devraient chercher à redécouvrir effectivement, ce que les anciens appelaient, (nous l'avons déjà cité) "l'Âge d'or", déjà oublié et perdu dans Nuit des Temps, dont nous parlent toutes les principales traditions et textes sacrés des civilisations, et ils feraient mieux par exemple de jeter donc un regard attentif sur les ouvrages désormais incontournables de l'humoriste ésoteriste français (hélas décédé): Jean Sendy :

- D'une part : " L'ère du Verseau ": La fin de l'illusion humaniste de 1970 chez Robert Laffont et que l'on pourrait avoir encore, la grande chance de trouver encore chez l'Editeur  J'ai Lu dans la prestigieuse collection disparue  " L'aventure mystérieuse du Cosmos et des civilisations disparues"   n° A 376 publié en Avril 1980 .

- D'autre part "Les Temps Messianiques" publié en 1975 chez Robert Laffont   et que l'on pourrait avoir aussi, la grande chance de trouver encore chez l'Editeur J'ai Lu  n°  A 381 publié en Octobre 1980.

    Ces ouvrages démontrent (selon nous, bien sûr) que nous sommes bien  arrivés, à une époque de "gigantesques bouleversements"  et qu'après les tribulations d'usage, la Lumière l'emportera sur les Ténèbres, comme cela se perpétue tous les 25920 ans ( ce chiffre  varie un peu chez d'autres auteurs) qui correspond au cycle de la précession de équinoxes qui voit l'axe de rotation de la Terre, faire un tour complet sur lui même à cause de son inclinaison. Tout est en effet, cyclique dans cet Univers, même si cela n'est pas encore enseigné officiellement dans nos universités. ( Voir notre article sur la  Constante de Ninive)      Rappelons aussi à toutes fins utiles que Jean Sendy , Le Maître es humour ésotérique, est aussi l'auteur de l'incroyable ouvrage "La Lune Clé de la Bible", qui  en 1969, (voir notre article sur la Bible) a déstabilisé carrément bien des traducteurs et exégètes de la Bible (et nous démontrons dans plusieurs articles que les photos montrant les évolutions des astronautes sur la Lune sont manifestement truquées :(voir les récents articles, souvent modifiés, à ce sujet :

ce qui prouve que l'on cache au plus Haut Niveau, des choses incroyables à l'humanité, et que Jean Sendy avait vu juste, dès au moins 1969 et même avant en fonction de la date d'écriture de son manuscrit)
.


    Il nous faut donc maintenant hausser le niveau de ce débat en fournissant des preuves que le Passé de la Terre est beaucoup plus fabuleux à découvrir, que de s'éterniser sur les "victoires" de Napoléon 1er ou de Nelson etc....

    Voici d'abord un texte qui prouve qu'il n'est pas en effet besoin d'être un fin médium pour s'apercevoir qu'il se passe des choses surprenantes, ces temps-ci sur cette planète et qu'effectivement, nous avons bien abordé ce Temps des Révelations , évoqué juste ci-dessus. Ce texte que nous avons mis en couleur, est la traduction approchée de la page du  site :

http://news.yahoo.com/s/prweb/20051124/bs_prweb/prweb314382_1


    Il s'agit d'un ancien Ministre de la Défense Canadienne qui a rejoint trois organisations non gouvernementales pour demander au Parlement du Canada de tenir des conférences publiques concernant les civilisations Extraterrestres:

Un ancien Ministre de la Défense Canadienne a rejoint trois organisations non gouvernementales pour demander au Parlement du Canada de tenir des conférences publiques concernant les civilisations Extraterrestres.

OVNI - 25/11/2005

Paul Hellyer

    Paul Hellyer, ministre de la défense du Canada de 1963-67 sous le Ministre Lester Pearson Prix Nobel de La Paix, a indiqué publiquement :

    "Les OVNI sont aussi vrais que les avions qui volent au-dessus de votre tête" .
Hellyer a averti, " Les militaires des Etats-Unis préparent les armes qui pourraient être utilisées contre les Aliens, et elles pourraient nous faire entrer dans une guerre intergalactique sans jamais nous en avoir informé. "

    M. Hellyer a continué en disant, "
je suis également concerné quant aux conséquences que pourraient avoir une guerre intergalactique, j'ai mon mot à dire !... C'est maintenant le moment de révéler qu'il y a des civilisations extraterrestres qui visitent la terre"
    Un porte parole pour les organisations non gouvernementales indique: " N
otre gouvernement Canadien doit aborder ces questions importantes qu'engendre le déploiement possible des armes dans l'espace extra-atmosphérique et d'une guerre contre les sociétés extraterrestres."

    Par "EBE," M. Hellyer et ces organismes veulent dire : "Les civilisations extraterrestres avancées qui peuvent maintenant visiter la Terre" .

    Le 25 septembre 2005, dans un discours effrayant à l'Université de Toronto qui a attiré l'attention des journaux et des magazines traditionnels, Paul Hellyer, ministre de la défense du Canada de 1963-67 à indiqué publiquement: "Les UFOs, sont aussi vrais que les avions qui volent au-dessus de votre tête."

    Hellyer indique:

"le secret qui s'attachait dans tous les éléments concernant l'incident de Roswell était vrai. La classification fut dès le début, placée au-dessus du niveau de "secret supérieur", et ainsi la grande majorité des fonctionnaires des ETATS-UNIS et des politiciens, et même n'importe quel titulaire affecté au Ministère de la Défense ne furent habilités à connaître ce secret ."

    Hellyer averti,
" Les militaires des Etats-Unis préparent les armes qui pourraient être utilisées contre les Aliens, et elles pourraient nous faire entrer dans une guerre intergalactique sans qu'ils ne nous aient jamais prévenu. l'administration de Bush a finalement convenu de construire des bases militaires sur la Lune, afin d'avoir une bonne position pour vérifier les allées et venues des visiteurs de l'espace, et pour tirer sur eux, s'ils le décident ainsi.

    Le discours de Hellyer a fini par une ovation debout. Il a dit :" Le temps est venu de soulever le voile du secret, et laissez la vérité émerger, ainsi il pourra y avoir un réel débat, concernant l'un des plus importants problèmes auquel la planète ait à faire face aujourd'hui !."

    Trois organisations non gouvernementales ont prit les mots de Hellyer à cœur, et ont contacté le Parlement du Canada à la Capitale, Ottawa, pour tenir des conférences publiques sur une possible présence Extraterrestre, et débattre de ce que devrait faire le Canada.

    Le sénat canadien, qui est un corps désigné, a tenu des auditions objectives et bien-considérées et publié des rapports sur les questions controversées telles que le mariage de même-sexe et la marijuana médicale.

    Le 20 octobre 2005, l'institut pour la coopération dans l'espace a demandé au Sénateur Canadien Colin Kenny, membre permanent du Sénat de la Sécurité Nationale et de la Défense, "Programmez les conférences publiques sur l'initiative canadienne Exopolitics, de sorte que les témoins tels que Hon. Paul Hellyer, et les Services Secrets canadiens de niveau élevé, connectés au Norad, des scientifiques et des témoins gouvernementaux confortés par les révélations du Disclosure Project et par le Exopolitics Symposium de Toronto, puissent présenter les évidences, les témoignages, et les recommandations d'ordre public recueillis ."

    Les organisations non gouvernementales cherchant des auditions du Parlement incluent le colloque du Canada basé à Toronto Exopolitics, qui a été organisé par l'université de Toronto pour laquelle M. Hellyer a parlé.

    Le projet de révélation (The Disclosure Project), ETATS-UNIS - l'organisation qui a recueilli des témoins des Services Secrets militaires de niveau élevé, l'éventualité d'une possible présence extraterrestre (ET), et également l'un des organismes cherchant des auditions canadiennes du Parlement.

    L'institut Vancouver pour la coopération dans l'espace (ICIS), dont le directeur international dirige une étude (présentée en 1977) extraterrestre pour la Maison Blanche de l'ancien Président Jimmy Carter, qui lui-même a publiquement rapporté une rencontre en fin 1969 avec un OVNI, a classé la demande originale des auditions canadiennes du Parlement.

    L'initiative canadienne d'Exopolitics, présentée par les organismes à une audition de panneau du Comité de sénat dans Winnipeg, Canada, 10 mars 2005, propose que le gouvernement du Canada entreprennent une décennie de contact...

    ...Le Canada s'est toujours opposé à baser des armes dans l'espace extra-atmosphérique. Le 22 septembre 2004 le premier ministre canadien Paul Martin a déclaré à l'Assemblée générale des Nations Unis., " L'espace est notre frontière finale. Il a toujours captivé notre imagination. Quelle tragédie cela serait si l'espace devenait un grand arsenal d'armes et la scène d'une nouvelle course aux armements."

    Martin déclare, " En 1967, les Nations Unies ont convenu que des armes de desctruction massives ne doivent pas être basées dans l'espace. Le temps est venu pour prolonger cette interdiction à toutes les armes... "

    En mai, 2003, parlant avant la Chambre des Communes canadienne le Comité permanent sur des affaires de la défense nationale et des vétérans, l'ancien ministre des affaires étrangères du Canada Lloyd Axworthy, déclare :
"l'offre de Washington indiqué vers le Canada n'est pas une invitation de joindre l'Amérique sous un bouclier protecteur, mais il présente une doctrine globale de sécurité qui viole des valeurs canadiennes à beaucoup de niveaux."

    Axworthy a conclu, " Là devrait être un engagement intransigeant d'empêcher le placement des armes dans l'espace."

    Le 24 février 2005, le premier ministre canadien Paul Martin a pris la décision officielle pour le Canada de ne pas participer au programme de défense du missile ballistique du gouvernement des États-Unis.

    Le 15 Mai 2003, Mr Paul Hellyer, qui cherchait des témoignages auprès des membres du Parlement canadien, dans le Globe et le Courrier de Toronto a déclaré :

:

    " Le Canada devrait accepter l'invitation de longue date du membre du Congrès Dennis Kucinich des ETATS-UNIS de l'Ohio de lancer une conférence pour chercher l'approbation d'un traité international pour interdire des armes dans l'espace. Ce serait une contribution canadienne positive vers un monde plus paisible."

    En début novembre 2005, le sénat canadien a répondu à ICIS, indiquant que le Comité du Sénat ne pourrait pas tenir des conférences sur les Extraterrestres en 2005, en raison de leur programme déjà serré.

    " Cela ne nous décourage pas, un porte parole pour les organisations non gouvernementales a dit :
    " Nous allons en avant de pair avec notre demande au premier ministre Paul Martin et aux chefs d'opposition officiels dans la Chambre des Communes maintenant, et nous retenterons avec le sénat du Canada début 2006. "

" Il est maintenant temps de faire des révélations concernant le fait que des extraterrestres visitent la terre !"

    Un porte-parole pour les organisations non gouvernementales a déclaré : " Notre gouvernement canadien doit aborder ouvertement ces questions importantes de déploiement possible des armes dans l'espace extra-atmosphérique et de guerre contre les sociétés extraterrestres."

Fin de citation

    Il va sans dire que, si l'on sait là aussi lire entre les lignes de ces déclarations surprenantes , cela signifie que tous ces hauts personnages canadiens, ont eu des révélations confidentielles exceptionnelles de hauts gradés militaires amis canadiens ou même américains, qui leurs ont certifié que ces extraterrestres existaient bien, et que ce sont eux qui pilotaient les ovnis.

    Si nous affirmons cela, plutôt péremptoirement, c'est parce que justement ARTivision, a reçu des informations de même nature, que nous ne pouvons développer ici, et cela nous permet d'affirmer que ceux qui croient encore que tout cela n'est que de la littérature et que nous sommes les seuls êtres intelligents de notre système solaire, vont devoir désormais prendre le train en marche et se pencher un peu plus sur les énigmes soulevées (ce qui justifie bien l'expression que nous avons utilisée plus haut de " victoires militaires cosmiquement dérisoires"), depuis des années par ARTivision et bien d'autres sites et énigmes qui attendent toujours que les spécialistes veuillent bien les résoudre...

     En voici trois parmi tant d'autres (Elles sont évidemment bien connues par les internautes fidèles à notre site et cela ne s'adresse pas à eux, mais bien à nos historiens "nostalgiques des exploits militaires de Napoléon" ) :

Première énigme

    Comment peut-on comprendre que les spécialistes des photos de la Nasa et aussi ceux de la revue Paris Match n'aient absolument pas découvert sur la face cachée de la lune cette superstructure publiée le 18 Janvier 1969 en page 33 de la revue tel que l'on puisse voir ceci :


    Cela mesurerait près de 30km de long et près de 16 km de haut si la fléche était verticale. C'est tout de même plus impressionnant que cette affaire d'Austerlitz qui divisent actuellement nos historiens en question.

    Ces historiens, avec les moyens qui sont à leur disposition, devraient rechercher avec ferveur le négatif utilisé par Paris Match pour publier sur deux pages (32 et 33), cette photo globale de la Lune, où cette superstructure très étrange apparaît sur une toute petite partie de la face cachée. Et ils seraient étonnés sans doute d'apprendre que Paris Match , lui-même ne peut fournir aucune information positive concernant la destination réservée à ce négatif après son utilisation par ses services. Mais nos "historiens modernes", auraient peut-être une chance de le découvrir, s'ils arrivaient à déterminer où ont été entreposées les archives de "l'Agence Word Book Science Service", qui aurait parait-il à l'époque, prêté le fameux négatif à Paris-Match.

    Avant d'aller plus loin, restons un peu encore sur la Lune voulez-vous !

    Pour cela, rapprochons nous, du cratère Rutherford (61°S; 9°W) sur le bord de Clavius et voici ce que l'on y découvre:

 

    Là encore, la profusion des formes géométriques spéciales et des angles droits de la zone cerclée de rouge , ne laissent aucun doute sur, le caractère artificiel des structures que l'on y voit, et pourtant elles se trouvent clairement visible (pour les anglosaxons) page 109 dans l'ouvrage intitulé "Red Giants and White Drarfs", de Robert JASTROW publié dès 1967 chez Harper and Row Publishers incorporeted, à l'époque situé à : 49 East 33rd Street New York N.Y. 10016 .

    Cet ouvrage fut traduit en français en 1972 sous le titre "Des Astres, de la vie et des Hommes" par les Editions du Seuil à Paris, sises à l'époque au 27, rue Jacob, Paris VIe et là non plus personne n'y a rien vu à la page 87, où se trouvent ces structures fantastiques, ce qui accrédite parfaitement la superbe phrase de Lionel Hubert : "Ce n'est pas la lumière qui manque... mais c'est le désir de voir qui fait défaut" : "les phénomènes Psi" aux Editions F. Lanore, Avril 83, page 61.

    Mais , le négatif est encore peut-être, à portée de main, car ces messieurs les historiens et autres journalistes curieux, peuvent parfaitement contacter l'écrivain Robert JASTROW et lui demander de sortir de ses archives ce fameux négatif. As-t-il lui même à l'époque observé ce complexe artificiel de Rutherford ? Voilà ce qui serait judicieux de déterminer en notant, avec soin, ses commentaires à ce sujet...Mais ce Monsieur Jastrow doit être actuellement très agé et donc le temps presse.

    Nous pourrions parler de bien d'autres étrangetés qui se trouvent sur notre satellite, et qui confirment les dires de Jean Sendy, mais pour terminer, quittons plutôt la Lune, pour quelque chose de très "édifiant" sur Mars, mais que feraient mieux d'examiner dans le détail, nos historiens qui souhaitent davantage de faste dans cette affaire d'Austerlitz :

    Voici par exemple la photo de la NASA, Viking 76H593 / 17384 prise sur Mars en 1976:



    Il n'est pas besoin en effet, de sortir de l'école Polytechnique, pour relever, ici aussi le caractère artificiel de cette structure gigantesque placée au centre de la photo et appelée par certains chercheurs, la "forteresse", et dont l'épaisseur des "murs", formant deux angles droits, dépasse les 300 m. Quant à la hauteur, on peut l'estimer facilement à environ 700 m (La Tour Eiffel est plutôt un bambin à côté). Le voisinage fait aussi apparaître une sorte de "pyramide" dont la hauteur dépasse le km. Bien évidemment, les revues spécialisées et autres chaînes de télévision, qui ont pignon sur rue, ont toutes soigneusement évité de parler de tout cela.

    Les constructeurs de cette œuvre gigantesque, n'ont-ils pas un peu aidé ceux qui ont construit les monuments célèbres d'Egypte comme le prétend Boriska l'enfant indigo russe. ( Voir notre article à ce sujet)

    Finalement, Messieurs les historiens nostalgiques, vous avez encore donc du pain sur la planche pour comprendre notre Passé.

III Conclusion.


    La notion "d'amalgame" à éviter de certains historiens, et celle "d'anachronisme" soulevée par le sieur Lionnel Luca, nous ont conduits à démontrer que ce sont les travaux même de ce Monsieur Luca et de bien d'autres de même nature, sur l'histoire guerrière de la France, qui sont franchement anachroniques. Et il est grand temps que l'humanité se réveille et retrouve son destin cosmique, que certains se sont évertués depuis des lustres, à nier ou à cacher au commun des mortels pour mieux le tenir en esclavage. (Cette affaire d'esclavage étant bien le sujet évoqué ici, n'est-ce pas ?).

    Cependant le temps de la soumission béate des opprimés est révolu et une nouvelle ère approche à grand pas. Ouvrez donc l'œil... et si possible le bon !!!

IV Prolongement révélateur en provenance d' Ashtar Sheran en date du 07/12/05.


    En feuilletant quelques revues anciennes pour en digitaliser certains textes, nous sommes tombés, ce 07/12/05, comme par hasard et très opportunément, sur un texte qui s'harmonise parfaitement avec l'article ci-dessus, car il stigmatise parfaitement "les nostalgiques des commémorations de victoires militaires", dont il a été question plus haut. ( Ashtar Sheran, est une entité transcendante qui prétend vivre en dehors de la Terre).

Voici le texte en question :

Revue Ondes Vives n° 63 de Juillet 1971


PAS DE CETTE TERRE (Suite III)

Par Ashtar Sheran.


    Nous pouvons aussi, et c'est 1e plus important, PARALYSER spirituellement et physiquement des populations entières.

    Le plan de Dieu (Note du Webmaster: Sur ARTivision, ce terme est remplacé par le terme Très-Haut, pour éviter toute confusion avec les anciens dieux mythologiques) prévoit que l’Humanité ne soit pas entravée ni troublée dans son évolution. C'est pourquoi nous n'avons pas eu, jusqu'à pré­sent, le droit d'intervenir de façon autoritaire. Actuellement, l'humanité a créé une situation telle qu'il n'est plus question d'évolution mais de la destruction du niveau d'évolution que vous avez atteint. Ce n'est pas là, l’accomplissement du plan divin et nous devons nous occuper de plus près de ce cas.

    Si, au début, nous avons agi avec beaucoup de discrétion, aujourd'hui tout cela est dépassé. C'est pourquoi nous avons établi un nouveau plan. Nous avons aussi fait des essais qui ont jusqu'à présent réussi.

QUESTION : De quels essais s'agit-il ?

RÉPONSE : Nous avons étudié vos sources d'énergie. Ce n'est pas tellement facile pour nous parce que nous ne pouvons pas aller partout. De plus, la réintégration de l'énergie varie selon le lieu. Comme vous le savez déjà, nous avons pu interrompre pendant plusieurs heures la distribution d'énergie électrique en Amérique. C'était un simple essai. Nous l'avons fait aussi en d'autres pays. En cas de nécessité, cette opération pourrait prendre un autre aspect. Nous devons, nous aussi, faire diverses observations et des préparatifs. Néanmoins nous ne sommes pas vos ennemis. Je n’arrive pas à comprendre comment on peut considérer un autre homme comme un ennemi. Nous ne pouvons pas davantage comprendre qu'on puisse utiliser l’assassinat comme moyen d'éliminer des différences de vues ou d'arrêter les disputes. Vos philosophes se sont occupés des problèmes les plus variés, il est inexplicable qu'ils n'aient pas affronté et résolu le problème de la boucherie qu'est la guerre, sous des prétextes politiques. Nous tenons pour un assassinat l'exécution d'un homme quelle qu'elle soit. Qui pourrait affirmer que cette conception n'est pas juste ? Vous avancez qu'il faut déterminer si quelqu'un a mérité d'être tué. D'après votre idée spécifiquement juridique, un délinquant ou un assassin peuvent être punis de mort. Le coupable aurait, selon vous, mérité la mort. Cette conception pourrait avoir son origine dans la Bible qui admet 1a peine de mort. Je ne peux que vous assurer, en toute sincérité, que dans le règne de Dieu et de Sa Hiérarchie, il ne pourrait jamais venir à l'esprit une idée aussi absurde et aussi terrible. L'expiation d'un délit par la mort est une infâme atrocité inventée par les politiciens et par les anciens sacerdoces pour inciter à ne pas pêcher. Si un homme commet une faute capitale, il recevra une punition venant du monde spirituel. Mais une vérité venue du monde spirituel n'effraye personne, même pas les religieux, parce qu'on ne croit pas au monde spirituel et à ses Lois.

    J'affirme, au contraire, que la mort volontairement provoquée de tout homme, quel qu'il soit et de n'importe quelle façon, n'est pas autre chose qu'un assassinat. Si l'humanité terrestre admet partout la tuerie et l'assassinat préparés et prémédités, il faut en déduire que vos religions n'ont pas été capables d'améliorer l'homme. Une telle perversion est provoquée par les groupes qui veulent garder 1e pouvoir ou le conquérir par la force. Une religion vraiment objective, s'appuyant sur des bases scientifiques, dont les enseignements et les lois seraient absolument dignes de foi, n'admettrait pas de telles cruautés.

    C'est pourquoi nous, les Santiniers, nous nous efforçons, depuis des millénaires, de vous apporter une religion conforme à la Vérité. C'est pour la même raison que Jésus-Christ s'est incarné. Il a dénoncé les mensonges des Ecritures Saintes de ce temps-là . Et comme ce comportement ne plaisait pas aux sacerdotes, ceux-ci ont trouvé le moyen de perpétrer l'abominable assassinat du Christ... Voilà la pure vérité.

    Cependant l'humanité a beaucoup appris. La technique a progressé au point que vos astronautes peuvent être lancés dans l'espace cosmique. Nous croyons donc que le moment est venu de faire appel à la raison de certains hommes et nous supposons que peu à peu, on croira à nos exhortations et à notre enseignement. Si cet espoir s'évanouissait, nous ne pour­rons que dire : « Adieu, humanité de la Terre. »

    Tuer les hommes est considéré dans tout l'Univers comme le chapitre le plus horrible de toute l'histoire de l'humanité.

    A cet égard, l'humanité terrestre est la pire de toutes les humanités. Si vous dites que quelqu'un peut mériter la mort, expliquez-moi alors en quoi des millions de soldats, de civils, de mères et d'enfants ont mérité la mort ? Tous ceux-là ont été assassinés sans aucune culpabilité, et seulement parce que les dirigeants de l'humanité l'ont voulu ainsi pour leurs obscurs desseins.

    Et maintenant, puisque nous y sommes, parlons des arguments concer­nant l'héroïsme, le serment et autres fanatismes de ce genre. Si un tel, voulant tuer, venait à être occis, on le considère comme un héros. S’il réussit à trucider une foule d'autres hommes, il est encore un héros. Au lieu de faire connaître à l'homme la vérité sur sa position dans l’univers et le mystère de son existence immortelle (Note du Webmaster: C'est justement ce que le site ARTivision, s'évertue modestement à démontrer, depuis 1997), on déchire sa personnalité, on le persuade qu'il doit combattre et mourir en cas dé nécessité, pour que d'autres, puissent vivre mieux et faire prévaloir leur volonté. C'est le chaos qui en résulte et qui en résultera toujours. Toute guerre est un chaos. Toute guerre est un assassinat collectif.

    Cependant j'ai appris quelque chose de votre législation juridique. Pour vous l’homicide est un meurtre voulu et prémédité tandis que l’assassinat est accompli sans préméditation. Si je considère ces lois, il me vient d’autres doutes encore plus grands sur votre logique. Aucune guerre n'arrive d'elle-même, spontanément, mais elle est longuement préparée.L'armement nécessite beaucoup de temps pour fabriquer des armes qui seront prêtes en cas de guerre. Par conséquent la guerre n'est pas un assassinat occasionnel mais un homicide bien préparé.

    On pourrait objecter qu'un Etat ne tue pas ses propres soldats. Il les envoie pour tuer les ennemis, mais ils peuvent être les victimes des as­sassins. Et finalement on arrive à la justification de la guerre par la défense personnelle, Mais le droit de défense est aussi une erreur juridique. La défense est une plaidoirie pour prouver sa propre innocence. Dans les cas politiques, ces justifications se font par la voie diplomatique. Mais i1 vous faudrait un tribunal international qui écoute l'accusateur et qui nom­me le défenseur.

    La défense par les armes est aussi un homicide. Elle ne devrait avoir qu'un but : repousser une attaque, mais non tuer l'assaillant. Vos prépa­ratifs de guerre ne visent pas un tel comportement. Ils ont pour objectif non de repousser l'agresseur mais de l'exterminer par tous les moyens pos­sibles et plus encore, détruire toute la population considérée comme enne­mie. Vous vous empressez de vous procurer le plus grand nombre d'armes. En cela vous vous moquez de la vraie connaissance et vous ne vous souciez pas de la VÉRITÉ SPIRITUELLE.

    Nous avons un exemplaire de votre encyclopédie de la philosophie. Son étude nous a occasionné un véritable choc. Les suppositions figurent en premier lieu et les preuves sont données à la fin. Celui qui lit ces li­vres devient un athée, même s'il résiste jusqu'à épuisement total.

    Votre science a réalisé de vrais chefs-d'oeuvre d'erreur et d'athéisme ; mais elle a une foi aveugle concernant le « non-savoir ».

LA MESURE EN TOUTE CHOSE


    Si la science ou la technique doivent juger de quelque chose, on procède par confrontation des expériences déjà faites et reconnues valables. L'expérience reconnue valable constitue donc une directive qui permet d'évaluer et d'apprécier les idées nouvelles. Si ces idées nouvelles ne sont pas conformes aux normes ainsi établies, on leur oppose aussitôt un refus en imaginant un motif pour justifier le refus.

    Or il existe des soi-disant mystères ou énigmes qui ne peuvent pas être évalués parce qu'il n'y a pas d'expérience préalable (Note du Webmaster: voir aussi, par exemple, le contexte de la bouteille tombée "du ciel" à rencontreinso.html). Il y a quelques millénaires, les Hébreux se sont trouvés dans cette situation. Ils ont assisté à un phénomène jamais vu auparavant, pour lequel il ne trouvaient aucune explication. Il s'agissait de l'extraordinaire nef spatiale qui atterrit sur le Mont Sinaï. On chercha désespérément à l'expliquer mais une chose pareille n'avait jamais été observée et elle était inconcevable pour l'intel­lect de l'époque. Les prêtres qui représentaient la science, devaient donner une opinion pour ne pas perdre leur prestige. Et comme ils n'avaient au­cune expérience technique ou scientifique se référant à ce phénomène, l'unique échappatoire disponible pour eux était la religion et c'est donc à la religion qu'ils attribuèrent cette manifestation extra-terrestre. C'est ainsi qu'ils conclurent que le vaisseau céleste devait être la maison de Dieu. Dieu en personne et toute Sa Hiérarchie rendaient visite à Israël parce qu'il était Son peuple et que celui-ci avait besoin d'aide. Toute per­sonne raisonnable devait accepter ce fait, même si elle était d'opinion dif­férente. Voilà la pure vérité et il est extrêmement important que vous en preniez connaissance. La Vérité est l'unique moyen qui vous mettra sur la bonne voie.

    Les Hébreux ont pris en considération le phénomène des Santiniers, mais ils en ont tiré des conclusions fausses. La Bible nous en informe d'une manière erronée. La Vérité a un bien autre aspect. Dieu n'est jamais venu sur la Terre. Il ne le fait pas à cause de Ses propres Lois et de Sa propre existence.

    Par conséquent Dieu n'a pas distribué de terre ou de pays et Il n'a préféré ni choisi aucun peuple. Dieu n'a pas écrit de Lois sur des tables. Dieu ne s'est jamais écarté de la manière d'être qui existe dans l'Univers : Conscience et procédé cosmique, processus vibratoire. Un tel Etat de Vie ne peut visiter la terre en personne. On ne peut communiquer avec Dieu que télépathiquement, si on est à même de se syntoniser sur la fréquence d'onde voulue.

    Si on considère la grandeur et l'importance des Eglises et sectes, on peut se rendre compte de la masse d'erreurs diffusées, d'où résulte une façon de penser complètement erronée avec des réactions en chaîne. Chacun prétend posséder l'unique Vérité. Le redressement de ces erreurs et faussetés est incomparablement plus important que tous les préparatifs de guerre, qu'elle soit défensive ou of­fensive. De ce redressement résulteront, avec des réactions en chaîne po­sitives, de nouvelle perspectives, tant pour la logique que pour le comportement humain.

    A présent, nous ne nous retournons pas contre 1'Eglise, mais contre la science académique qui, jusqu'ici, n'a fait que réfuter la FOI. Elle a, avec quelque raison, douté de la croyance en les miracles de la Bible. Nous vous apportons la solution de ce problème et nous attendons de la Scien­ce, tant pour l'honnêteté que pour la dignité académique, qu'elle veuille cesser sa lutte contre l'Eglise et qu'elle cherche plutôt à attirer son attention sur les erreurs de la soi-disant intouchable Vérité divine. Nous adressons cette demande à la Science naturelle parce que nous savons que vos prêtres sont tellement fermés à ces choses, qu'ils considèrent comme des blasphèmes toute modification de leurs traditions et privilè­ges. Je le dis en toute sincérité, depuis des millénaires de tels blasphèmes sont très communs chez vous. Aujourd'hui encore nous pouvons constater que la majeure partie des théologiens se moquent des contacts avec les OVNI, persuadés qu'ils leur sont supérieurs. Ils préfèrent mille fois attribuer ces manifestations au miracle plutôt qu'à la vérité objective et démonstrative. Miracle qu'ils ne savent pas démontrer, ni reproduire, ni expliquer parce qu'ils manquent de cette FOI préconisée par Jésus. « Si vous aviez la FOI, vous feriez de plus grandes choses que celles que J'accomplis ». Ils enseignent ce qu'ils ignorent et ce qu'ils ne font pas.

    Qu'un soldat soit instruit pour tuer semble aujourd'hui chose toute naturelle au peuple parce qu'il n'y a pas de remords de conscience s'il s'agit d'obéissance absolue, engagée par serment. Donc un soldat ne tue pas de sa propre volonté mais de celle de ses chefs. Il n'a pas suffisam­ment conscience des faits pour juger si la volonté de son gouvernement est vraiment droite et si son but est bon. On lui dépeint ce but comme étant la clé du paradis. En vérité le but de toute guerre est la clé de l'enfer, de la misère, du désespoir, de la mutilation et de l'anéantissement.

ASHTAR SHERAN.
Commandant la flotte des hommes de l'Espace, qui occupent actuellement des bases établies à portée de votre planète.


V Prolongement spécifique en date du 25 Décembre 2005.


     Le samedi 24 Décembre 2005, nous avons eu le privilège de découvrir dans le journal local Frances-Antilles, un article qui complète parfaitement certains passages de cet article dilhisto.html. En effet, nous avions dit au début, que dans ce débat d'un niveau très terre à terre, il y avait aussi cette loi votée le 23 Février 2005 qui faisait de grosses vagues. Cet article de France-Antilles, prouve que cela continue avec encore plus de remous. Bien qu'ARTivision, (nous l'avons dit), ne s'intéresse qu'aux choses mystérieuses et insolites, nous pensons en ce moment à nos étudiants qui auront, sans aucun doute, à débattre dans leur cours de philosophie (ou autre cours), du fait (comme nous l'avons déclaré plus haut) que "l'histoire n'est pas une science exacte". Voici donc, pour ces étudiants, si l'on peut le dire, notre petit cadeau de Noël :


     Puisse, celui que ce débat touche de près, en tirer la substantifique moelle.

VI Prolongement spécifique en date du 5 Mai 2007.


    Si nous analysons l'histoire humaine et toutes les souffrances qui s'y attachent, ne pourrait-on pas penser que c'est d'abord le pouvoir de l'argent qui est responsable de nos grands malheurs et de notre ancrage notoire dans la matérialité ? Mais, voyons brièvement ce que nous en dit le collectif Soria :

      " Dans le cas présent, en émettant cette volonté de voir abolir la souffrance, vous venez d'ouvrir des zones de mémoire jusque-là fermées, mais d'autres, attendues, ne se sont pas encores ouvertes...

      Vous êtes donc invités à aller cueillir ces ouvertures par le moyen qui vous conviendra et à vous rendre compte des progrès immédiats pouvant être réalisés. Naturellement, je pourrais encore induire des réflexions vous amenant à ces ouvertures, mais je pense qu'il est plus sage pour moi de vous signaler que des portes sont prêtes à s'ouvrir, mais que vous devez partir en reconnaissance dans le but de les découvrir.

      Vous avez demandé l'abolition de l'esclavage ; vous demandez cette fois l'abolition de la souffrance. D'autres prises de conscience restent toutefois à effectuer. Par exemple, vous ne voulez plus être esclaves de l'argent et, par conséquent, nous avons pu induire des réactions dans votre système économique. De la sorte, le système économique tel que vous le connaissez est en voie d'effondrement. Et ceci sous-entend aussi que nous allons ouvrir des secteurs de relations humaines où vous pourrez enfin vous réconcilier avec l'énergie argent. Car, n'en doutez pas, l'argent est une énergie avant tout. Ainsi, si une poignée d'hommes et de femmes ont pu mettre la main sur elle, c'est que quelque part, en amont, vous aviez rejeté cette énergie. Il vous a donc fallu émettre une volonté pour vous réapproprier ce terrain d'échange. Bien sûr, il est possible d'évoluer sans argent, mais si l'argent venait à disparaître à l'instant, seriez-vous pour autant guéris de cette énergie ? Auriez-vous cicatrisé toutes les plaies enregistrées dans vos mémoires? Non. Aussi, la sagesse réclame-t-elle d'abord la guérison d'une énergie et son apaisement avant de fermer certaines portes. Nous allons donc pénétrer une période où vous pourrez apaiser votre mémoire, guérir ce moteur intérieur d'action. Vous devrez redonner leurs lettres de noblesse à cette fonction et ne pas usurper son but premier: faciliter l'échange entre les humains. Tout cela n'a jamais été conçu pour engendrer une mainmise sur une collectivité. Vous le verrez, bien des fonctions attachées à cet argent vont tomber et, je tiens à le signaler, tous les scandales attachés à cette énergie seront révélés. Oui, bien des secteurs vont vous faire, frémir. (Note du webmaster : il n'est en effet pas besoin d'être sorti de Polytechnique pour se rendre compte que les scandales financiers abondent ces temps-ci).

      Nous allons vous tracer un portrait de ce qu'ont été les travers de l'argent, un portrait couvrant une période de dix-huit mois de votre temps. Vous aurez ainsi de grandes révélations. Et au fur et à mesure que ces informations vous visiteront, elles réveilleront peut-être en vous des mémoires pas si anciennes ayant trait à certains de vos travers. Souriez alors, car si révélations il y a, c'est aussi pour dévoiler ce qui est en vous, non pas pour pointer du doigt qui vous avez été par le passé mais pour vous convier aujourd'hui à la guérison et à l'amour envers vous-mêmes.

      A l'évidence, vous avez connu les travers de l'argent, et peut-être êtes-vous aujourd'hui du côté des humains spoliés. Cependant, comme vous fûtes aussi des spoliateurs à un moment de votre histoire (Note du Webmaster : Soria a longuement parlé, plus haut dans le texte, de la réincarnation), vous avez désormais une vision complète de cet acte et pouvez, en toute conscience, décréter si le temps est venu pour vous de cesser ce jeu d'un côté ou de l'autre du miroir. Personne ne peut vous juger, sinon vous mêmes.

      Lorsque vous êtes prêts à recueillir toutes les informations relatives à une séquence de vie, d'où vient ce retour de connaissance, si ce n'est de l'intérieur de vos cellules ? Une chimie naturelle ou une remontée mémorielle entre alors en action, qui va vous livrer le déroulement de votre vie. Personne pour vous juger alors, sinon vous-mêmes en vis-à-vis de ce film qui remonte. Et, voyez-vous, généralement, les sentences, d'une extrême violence, sont données par vous-mêmes, allant même à l'encontre de votre personne. Jamais un autre Être de lumière et d'amour ne viendra vers vous en disant : «Eh bien, on va te couper la tête; ainsi, tu sauras ce que c'est ! ». Non, c'est chose impensable, car il sait que sans tête, il vous sera impossible d'analyser..."

Fin de citation

Extrait de l'ouvrage Soria "Réalisation Solaire" Tome VI Ariane Sept 2005

      Autrement dit, le vrai coupable n'est pas toujours celui que l'on croit...et une échéance semble cependant proche. Ouvrons donc l'œil.... et si possible le bon...

      Évidemment pour en savoir plus, il convient de consulter le livre en question et nous demandons avec déférence encore à l'auteur et l'Éditeur du livre ci-dessus, leur grande indulgence pour ces emprunts littéraires, illustrant si souverainement notre propos.

VII Quand Alexandre Dumas, pourrait se retourner dans sa tombe.(Paragraphe en date du 14/02/2010)


      Le 13 Février 2010, nous sommes, tombés dans le journal local, sur l'entrefilet suivant :


      Sans mettre en cause les capacités d'acteur de Gérard Depardieu, la diversité en France (dont il est question dans cet entrefilet), a dû certainement n'est-ce pas, se demander pourquoi il est si facile de trouver des footballeurs dans ses rangs, et pas un seul acteur digne de représenter la vérité historique dans le fait qu' Alexandre Dumas était un authentique métis ?

    D'ailleurs rappelez vous aussi, toujours au sujet d'Alexandre Dumas, mais cette fois concernant son célèbre ouvrage "Le comte de Monte-Cristo" repris en film en 1998, dans un feuilleton télévisé français de Josée Dayan en 4 épisodes avec le même Gérard Depardieu, il s'y trouvait aussi une énorme incongruité, dans le fait qu'Edmond Dantes, après 14 ans de prison dans les cachots du chateau d'IF (ce n'était certainement pas à l'époque un hotel 4 étoiles, où la nourriture était variée et abondante, et donc la logique historique est là encore bafouée), est jeté à la mer, à la place de l'Abbé Faria, décédé entre temps. Les geôliers ont alors le toupet de constater, dans ce feuilleton, que le corps mis dans un sac est affreusement pesant et ceci est impossible, pour un abbé qui ne manquait pas d'être squelettique. Edmond Dantés après 14 années de privation ne devait certainement pas peser lourd, lui non plus. Rien que pour cet épisode, ce rôle ne convenait du tout pas à Gérard Depardieu, qui, on le sait, est plutôt enveloppé, par un certain embonpoint.

A vous donc de juger, une fois de plus, tout cela...

      Article mis en page par Idylle Fred le 04/12/05, et revu le 05/12/05, puis le 06/12/05, puis le 07/12/05, puis le 09/12/05 , puis le 11/12/05, puis le 12/12/05, puis le 15/12/05 , puis le 16/12/05, puis le 22/12/05 puis le 25/12/05, puis le 26/12/05, puis le 12/03/06, puis le 05/05/07, puis le 23/06/08, puis le 14/02/2010.

Pour tout contact : fred.idylle@orange.fr

Retour à la page d'accueil