Consultations pour cet article :
ARTivision est une page Web strictement personnelle de :

Fred.IDYLLE - COPY RIGHT 1997

Pour tout contact avec ARTivision
fred.idylle@orange.fr

Bonne lecture !
Communiquez nous vos commentaires.
Merci d'avance.
Adresses du site :


A propos de mon amie, la rose,
et de son caractère très éphémère.


I Introduction


      Le 9/05/08, nous avons reçu de notre ami Claude, (Webmaster du site www.coublanc-71.com), la vidéo format wmv lisible par le logiciel VLC media player, logiciel téléchargeable à :

http://www.videolan.org

     Le site www.dailymotion.com/ , en assure le stockage et la diffusion. Prière d'attendre le début du fond musical, puis lancer la Vidéo:


Rose
      Pour éviter les saccades, dans le son chez certains internautes, nous avons supprimé le son de la vidéo. Prière de le faire, si ce n'est pas le cas chez vous.

      Cette video interprétée admirablement par Françoise Hardy, nous rappelle hélas le caractère, oh combien éphémère, de la vie de la fleur nommée rose, si appréciée de par ce monde.

     La chanson évoquée se termine par ces mots sublimes qui nous interpellent grandement :

Moi en rêve j'ai vu
Eblouissante et nue
Son âme qui dansait
Bien au-delà des nues
Et qui me souriait
Crois celui qui peut croire
Moi, j'ai besoin d'espoir
Sinon je ne suis rien
Ou bien si peu de chose
C'est mon amie la rose
Qui l'a dit hier matin.


     Notons l'évocation de l'âme de la rose "qui dansait bien au-dela des nues". Nous y reviendrons.

     Déjà dès le XVIe siècle, le grand poète Ronsard, dans son célèbre poème "Mignone, allons voir si la rose", n'a-t-il pas écrit :

Ô vrayment marastre Nature,
Puis qu'une telle fleur ne dure
Que du matin jusques au soir !
Donc, si vous me croyez, mignonne,
Tandis que vostre âge fleuronne
En sa plus verte nouveauté,
Cueillez, cueillez vostre jeunesse :
Comme à ceste fleur la vieillesse
Fera ternir vostre beauté
.

     Donc, il y a près de 450 ans, Ronsard suppliait déjà alors sa belle dulcinée de bien profiter de sa jeunesse, pour ne pas tomber dans les pièges du Temps, qui s'écoule amèrement.

II Genèse de l'affaire.


     Le site ARTivision, a déjà exprimé le fait que cette fleur, a une obédience bien plus cosmique, qu'on ne saurait jamais l'imaginer, et nous avons plaisir à reproduire ici les paragraphes déjà présentés à notre article dimcos.html, en date du 07/06/07 :

Début de citation :

     "Le moment nous semble aujourd'hui propice, pour monter un peu encore le niveau ésotérique de cet article et en dire encore un peu plus sur le rôle cosmique qui appartient à une certaine fleur très appréciée en ce temps de la fête des mêres.

     En 1992, nous avons eu, en effet, le privilège de visiter la roseraie du Parc de la Tête d'Or à Lyon, et nous avons ressenti , , une immense impression de Paix et de Sérénité, et nous avons pensé que cette planète nous offrait là, un magnifique spectacle de sa beauté à préserver impérieusement.



     Mais lisez donc plutôt ce qui suit :" Les germes auront des répercussions dans les trois mondes et contribueront à élargir le premier Cercle atomique de Vie. Et voilà, je vous ai ouvert un secteur encore tout fermé à votre esprit.

     Prenons une rose, cette fleur qui a la préférence de votre humanité. Pour la vie du rosier, toute une famille d'esprits de la Nature s'active et accueille la volonté d'un déva (Note du Webmater : Voir le paragraphe sur les élémentaux de notre article Soriarevelations.html et nos articles qui parlent des devas : clairlune.html et à :



     La rose plante ses racines dans la terre et se nourrit de l'eau, de l'air et du feu. C'est là ce que tout individu de votre famille pourrait dire. Certains ajouteraient qu'elle est le symbole de l'amour. Certes, cela est juste, mais la rose est bien plus encore. Son rôle subtil consiste à favoriser l'échange de toutes les énergies du centre cardio (chakra du coeur) de tous les êtres vivants, depuis la densité jusqu'aux mondes subtils.

     Lorsqu'un déséquilibre s'installe sur un plan, le Déva de la Rose envoie des impulsions afin de produire une éclosion de roses à grande échelle ! Il se réjouit d'ailleurs de vous voir plus nombreux à planter des rosiers dans votre jardin. Toutefois, il en déplore l'absence dans les prairies et près des bois. Vous avez largement contribué à cette disparition, déséquilibrant l'échange sur la planète entière. Il serait bon de revoir fleurir ces belles entités intelligentes en dehors de lieux définis. Avez-vous songé au fait que vous confinez toutes les formes de Vie? Y compris la vôtre!

     La chimie subtile de la rose circule dans les couches d'air, aussi bien celles de la Terre qu'autour ou dans l'éther lointain. Cette chimie véhicule des énergies fines pouvant réactiver l'ouverture d'un cœur (son chakra). Celles-ci s'infiltrent dans le réseau de la chaîne de ce chakra, glissent dans les molécules de l'air et parviennent au cœur de la plus petite parcelle de vos atomes. L'énergie de la rose demeure la nourriture la plus subtile nécessaire à l'apport de la chimie de l'Amour dont a besoin une bibliothèque intérieure.

     L'Éther est une matrice vivante animée par des atomes.(Note du Webmaster: il ne s'agit pas de la même substance étudiée par les savants Michelson et Morley, qui ont démontré son inexistence, voir le site :

     La chimie de la rose, le sécrète depuis les plans les plus denses jusqu'à la matrice éthérée, et réagence sa structure si celle-ci a été dénaturée par des pensées mal aspectées.

     La chimie de la rose traverse le monde de l'illusion (la densité), le monde de l'approche, premier plan de vie juste au-dessus, puis le plan de préconscience (deuxième plan), celui de la conscience ,(troisième), le plan de rayonnement, premier plan de l'Être, le plan de l'Amour cosmique, le plan atomique, le plan électronique et, enfin, le plan cristallin.

     Sa chimie se modifie à chaque traversée, par les rencontres d'énergies des divers plans de conscience. Une fois dans le monde cristallin, la chimie de la rose ressemble à de fines particules de cristaux rosés.

     Le Déva de la Rose en poste sur le plan de l'illusion recevra depuis les plans cristallins des sonorités spécifiques qu'il dirigera vers ses sujets, lesquels les capteront et les renverront autour d'eux.

     Vous recevez donc, par le biais des roses, des sonorités cristallines provenant des hauts plans cosmiques, et ce, par la volonté du Déva de la Rose ! Les esprits reliés aux schémas de Vie de la Nature prennent toutes les énergies émanant de la rose, les étirent, les enroulent autour de supports, puis les remettent aux esprits de l'Air. Ainsi, l'Air entre en fonction afin de transmettre ces rubans cristallins arc-en-ciel jusqu'à l'âme en besoin. Et, au passage, ceux-ci se remplissent d'énergie solaire.

     Le Déva de la Rose assiste régulièrement aux séances d'échanges des Maîtres généticiens. Tous les réajustements de la vie de l'illusion lui sont donnés par leur volonté.

     Par l'exemple du Déva de la Rose, je tenais à vous expliquer davantage la vie du monde de la Nature.
"

Fin de citation.

Extrait de "Paroles et semences de vie" Soria Tome VII aux Editions Ariane 2006.

     
Ne trouvez-vous pas qu'il faudrait à Madame Regine Françoise Fauze (que nous avons eu le privilège de rencontrer récemment à la Guadeloupe) une sacrée imagination pour inventer tout cela ? Et si cela est vrai, il nous reste, n'est-ce pas encore bien du chemin à faire pour découvrir notre monde tout proche ...?

     Évidemment pour en savoir plus, il convient de consulter le livre en question et nous demandons avec déférence encore à l'auteur et l'Éditeur du livre ci-dessus, leur grande indulgence pour ces emprunts littéraires, illustrant si souverainement les propos d'ARTivision parus il y a des années.".

Fin de citation.

     Mais il se trouve que cette affaire de roses est venue vers la mi-Janvier 2008, nous plonger dans un contexte spatio-temporel très surprenant et nous avons déjà expliqué cela dans notre article placé à :

http://www.artivision.fr/docs/temporellementvotre.html

     Nous vous invitons donc ici, à revoir à cette adresse, notre paragraphe intitulé :

"Prolongement révélateur en date du 19/02/08, ou à la recherche d'un temps disparu au Canada."



     En effet, nous nous interrogerons encore longtemps, sur le fait qu'une gamine de 9 ans, ait pu voir disparaître ,4 heures de sa vie, simplement en contemplant une roseraie, des environs de son école. Bien sûr les rationalistes endurcis, trouveront des explications très banales à cela. ( par exemple, elle s'est endormie ou est devenue somnanbule sur place, ou a erré dans les rues sans attirer l'attention des passants). D'autres cas de cette nature doivent certainement exister, et nous pensons que le "Temps des Révélations", qui a commencé, nous en dira bien plus, dans un avenir proche.

     N'empêche que nous serions évidemment bien heureux de voir durer plus longtemps les roses de nos jardins. Certains s'empresseront de dire que c'est dans la nature des choses, et que les roses ne doivent vivre que "l'espace d'un matin ".

     Cependant, nous avons aussi bien lu la phrase cruciale de Soria : "Avez-vous songé au fait que vous confinez toutes les formes de Vie? Y compris la vôtre!" .

     Autrement dit, nous sommes les premiers responsables de la fugacité qui caractérise la vie d'une rose et même qui enveloppe les modes de vie qui nous environnent. Dur, dur n'est-ce pas ? et là notre orgueil en prend, un sacré coup.

     Les bien-pensants auront vite fait de hausser les épaules en disant que tout cela ne sont que des mots, et que rien ne peut nous empêcher de vieillir et de subir les agressions du temps qui passe.

     C'est vite dit, mais connait-on bien ce que sont par exemple, le temps, l'âme, l'esprit , la conscience, l'aura humaine, etc.., tous reliés à un niveau vibratoire caractérisé, que nous ne savons pas encore maîtriser.

     Un exemple incontournable, nous vient alors à l'esprit. Chacun sait que le corps humains ne peut vivre longtemps sans se nourrir régulièrement. Il s'étiole et meurt irrémédiablement.

     Pourtant, il n'y a pas si longtemps, dans notre article clairlune.html, nous avons parlé du cas de la stigmatisée de la Bavière Thérèse Neumann qui durant toute sa vie a présenté des phénomènes mystiques extraordinaires qui venaient déjà sans doute, du fait qu'elle était né le 8 Avril 1898, justement un Vendredi Saint. Après avoir échappé miraculeusement à de nombreuses maladies mortelles, elle se mit avoir des extases où elle revivait la passion du Christ ( Plus de 750 fois) où du sang coulait parfois de ses mains, de ses pieds et de ses yeux, et elle perdait ainsi jusqu'à 4 kilogrammes de sueur et de sang. Ces 4 kg, elle les récupérait le jour suivant, (bien qu'elle ne se soit plus du tout nourrie, à partir de 1927), et elle est restée 36 ans dans cet état que l'on nomme l'inédie et cela devant un aréopage d'hommes de sciences, de loi et d'église, qui la surveillaient sans arrêt. Elle captait manifestement une énergie inconnue, qui la régénérait, sans qu'elle ait eu besoin d'avaler quoi que ce soit, si ce n'est qu'épisodiquement une hostie consacrée, hostie qu'elle recrachait automatiquement, si on ne l'avait pas justement consacrée et sans vouloir heurter certaines personnes sensibles, il nous semble opportun ici, de vous présenter les 4 images suivantes :

  
  

    Nous avons eu en France également , Marthe Robin qui eu un destin tout à fait analogue à celui de Thérèse Neumann et elle aussi, est restée des années sans manger, ni boire. Son cas a été également analysé par des commissions officielles.

     Le 31/05/06, en fouillant dans nos dossiers pour retrouver tout autre chose, nous sommes tombés sur l'entrefilet de presse suivant qui nous parle justement de Marthe Robin. Nous pensons donc qu'il est utile de vous en faire profiter ici :



     Autrement dit la vie , et sa prolongation éventuelle, nous réservent encore bien des surprises et une fois de plus, nous ne pouvons que mettre encore humblement en exergue, la célèbre phrase d'Hamlet de Shakespeare : "Il y a plus de choses au Ciel et sur Terre, Horatio, que n'en rêve votre philosophie".

     Les texte anciens, on le sait, nous parlent sans ambage de l'immortalité de divers Dieux, et les textes bibliques eux, ne s'en privent pas, non plus. En effet par exemple au chapitre III verset 22 à 24 du texte de la Genèse, il est écrit ce passage extraordinaire :

"Alors Iahvé Élohim dit : " Voici que l'homme est devenu comme, l'un de nous, grâce à la science du bien et du mal! Maintenant il faut éviter qu'il étende sa main, prenne aussi de l'arbre de vie, en mange et vive à jamais." " ( La Bible : Ancien Testament Edouard Dhorme Bibliothèque de la Pléiade, Edité par Gallimard en 1956)

     Autrement dit ARTivision découvre entre ces lignes incroyables ceci : Iahvé, le Seigneur des Élohim, constate que l'être humain s'est égalé aux Dieux Elohim, en ayant découvert la science qui gère "le bien et le mal", mais il n'a pas encore découvert "le secret de l'immortalité", caché dans "l'arbre de vie", et il faut donc l'en écarter au plus vite.

     Evidemment de nombreux traducteurs et exégètes de la Bible ont essayé de mettre leur grain de sel (en parlant par exemple de l' extravagant "pluriel de majesté") dans ce curieux passage, pour n'en faire finalement qu'un condensé de banalités.

     ARTivision affirme ici donc que ce Iahvé Élohim , venait bien du Cosmos, qu'il était immortel (bien sûr, par rapport à nous), et qu'il a laissé des traces de son passage sur les planètes, sur notre satellite la Lune, et sur les astéroïdes des environs de la Terre.

     Le 2 Mai 2008, le jeune Jean François de la banlieue parisienne, nous a fait savoir, qu'il avait découvert un ouvrage époustouflant très dense, et où sont abordées presque toutes les questions que l'on se pose sur les planètes, la Terre creuse, la Terre symétrique cachée derrière le Soleil, les pyramides , les fées, les elfes , les guerres cosmiques des Dieux etc...



     Ce livre obtenu par channelling d'une entité transcendante nommé Ramtha est intitulé : "Une réflexion du Maître sur l'histoire de l'humanité" : Deuxième partie publiée en 2007 et intitulé : "La redécouverte de la perle de la sagesse ancienne" aux Editions AdA. ISBN: 978-2-89565 -207-6 .

     Mais voyons en passant page 256, quelques propos que nous dit Ramtha sur le fameux "Jéhovah":

     " Qui donc est Jéhovah ? Un parmi un panthéon de Dieux. Que sont les Dieux ? Ce sont des êtres exactement comme vous. Considérez celui que vous êtes maintenant, mais imaginez avoir vécu 2000 ans de plus sans mourir avec toute la connaissance que vous auriez accumulée. C'est ce qu'ils sont. Ce sont des êtres supérieurs. Ils avaient la compréhension de tout ce dont nous parlons. Vous avez peine à y croire. Vous avez honte de vous-mêmes. Vous avez peine à y croire, mais ils comprenaient comment segmenter les gènes. Ils comprenaient comment procéder à une insémination artificielle. Ils comprenaient comment créer la race supérieure..."

     Autrement dit, si nous savons lire entre les lignes, ces Dieux étaient des manipulateurs de gênes et d'ADN (exactement comme nous arrivons à le faire petit à petit en ce moment). Ils avaient cependant une grosse avance sur nous et ils savaient comment générer le contexte qui les rendait immortels, ou tout au moins ce qui leur permettait de vivre des milliers d'années.

     Paradoxalement, le chapitre VI de la Genèse, nous dit que l'homme devra vivre 120 ans, alors que le chapitre 5 de la même Genèse prête à Mathusalem, une longévité de 969 années. Nous ne rentrerons pas dans le débat qui vise à savoir comment cela fut possible, mais nous pensons surtout que ceci prouve une fois de plus que le texte biblique en question, a été constitué d'éléments disparates glanés, de ci et de là, sans parfois que l'on puisse établir une liaison logique quelconque entre eux.

     A la page 260, on peut lire aussi :

     " Les Dieux s'enfuirent donc; ils partirent. Ils abandonnèrent leurs bases sur Mars , sur les lunes et ici , ils établirent le standard d'une socièté et d'une civilisation cohésives et intelligentes. Qui devait régner devait suivre un codex , une loi, loi que l'on appelle Pharaon. un Pharaon n'est pas une personne ; un pharaon est une loi et ceux qui étaient initiés à cette loi devenaient l'incarnation de cette loi..."

     Mais, concernant la construction des pyramides, terminons par ce passage en page 138 :

      " La pierre était en vérité taillée avec une extrême précision en utilisant la lumière du laser ; c'est le seul outil en vérité qui puisse tailler selon ce qu'on appelle une ligne droite. Elle était en vérité taillée grâce à la lumière et désactivée au travers de ce qu'on appelle en vérité des champs gravitationnels grâce à ce qu'on appelle la pensée. C'est la pensée qui, en créant un champ antigravitationnel, soulevait en vérité les blocs, à précisément 188 centimètres de sa base entière.

.. le champ antigravitationnel qui était utilisé pour façonner les pierres était très facile à établir. Il s'agissait de créer un vide qui créait la température de zéro degré à l'intérieur ; ( Note du Webmaster : c'est exactement comme cela que fonctionne la machine de John Searl ) ceci, permettait à ce qu'on appelle l'antigravité d'exister. Ceci était quelque chose de très acile à faire,.... en utilisant la lumière comme propulseur
".

III Conclusion.


     Que dire de plus sur ces propos vraiment hors-normes de Ramtha sinon qu'une fois de plus, on nous rappelle que le pouvoir de la pensée, peut faire des "miracles", et que ce pouvoir pourrait fort bien nous conduire un jour sur la trace des Dieux, et sur la découverte de la nature de leur longévité.

     Pour être encore plus clair, reprenons voulez-vous en terminant notre méditation présentée dès le 10/05/03 à notre conte ésotérico-philosophique rencontreinso.html :

     Début de citation :

     Question de Mr Lecandide : " Une question me tracasse cependant : Si Dieu reste en contact permanent avec nous, pourquoi la vie nous abandonne-t-elle à un moment donné et pourquoi doit-on mourir ? Dieu lui, on le sait, ne meurt pas, et il est éternel. Pourquoi pas nous ? "

     Réponse de Mr le Sage : "Votre question est cruciale et de nombreux philosophes et écrivains ont examiné ce sujet dans de multiples ouvrages.

    D'une part, même si votre corps disparaît physiquement, votre esprit est lui, éternel et il saura vous trouver un autre corps en temps voulu, ne vous inquiétez pas. Nous ne pouvons aborder ici aujourd'hui cette notion de re-structuration moléculaire et psychique dans le Temps, du corps physique.

     D'autre part, il est écrit dans l'un de vos textes sacrés : Au Commencement était le Verbe". Mais que signifie "le Verbe"? Tout ce qui existe dans l'univers est parti de la pensée de Dieu, de son verbe qui est la vibration première à la base de toute chose. Vos savants ont bien montré par exemple que le son est formé d'un ensemble de vibrations que l'on peut décomposer aisément. Ils ne vont tarder à découvrir que la pensée est aussi formée d'un ensemble de systèmes vibratoires très subtils qui agit directement sur son environnement matériel et matière qui est, somme toute, une condensation énergétique donc aussi vibratoire. Autrement dit tout vibre à différents niveaux dans L'univers. Si donc vous prononcez les mots de mort, de décrépitude, de déliquescence,.. etc... , vous allez créer un vortex vibratoire où ces concepts seront efficients et vous participerez à son évolution. C'est exactement ce qui se passe quand vous allez habiter dans un pays étranger et vivre au cœur même de ses ressortissants (et non pour y vivre à l'écart avec votre communauté habituelle) vous ne vous apercevrez même pas que vous prenez l'accent des autochtones et c'est quelqu'un d'autre qui vous le fera remarquer. Ce qui s'est passé c'est que votre corps tout entier et surtout vos cordes vocales, sont entrés en résonance parfaite, avec niveau vibratoire du système dans lequel vous êtes plongés.

    Il en résulte que vous subissez inéluctablement et tout ce qui est vivant également (les plantes, les animaux) les contraintes vibratoires du milieu dans lequel vous évoluez et si le concept de mort y a été construit et admis comme infaillible, vous l'assimiler et vous mourrez. C'est aussi simple que cela. Mais rien n'est plus difficile que d'éradiquer de votre langage et de votre civilisation des concepts et des images qui ont été érigés et galvaudés depuis des lustres surtout maintenant que les moyens de diffusion de l'information sont très multiples. Vous pensez bien que ce n'est pas demain la veille, que vos radios, télés, journaux, etc.. supprimeront de leurs expressions verbales et iconographiques les notions de mort, de décrépitude etc...

    De même tant que vous n'aurez pas compris qu'il faut fuir toute information vous apportant des images montrant la Peur, la Haine, les crimes, les massacres, etc ..en somme tout ce qui est négatif, vis à vis de l'Esprit d'Amour, vous pataugerez dans la violence jusqu'au cou et ce sera vous même, qui en serez responsable en créant ce qu'on appelle un égrégore vibratoire de basse énergie ( Note du webmaster : certains l'appellent le Diable) qui vous réclamera toujours plus de sang. Dieu vous a donné votre libre arbitre, il ne saurait vous l'enlever en vous promettant une punition quelconque. Votre seule punition, est celle que vous avez vous même choisie. Mais rassurez-vous, vous avez encore le moyen d'agir sur cette situation ( Et il faut faire cependant très vite car le temps presse) en refusant d'accepter de regarder des films noirs et d'épouvante, de lire des romans noirs où règnent violence, crimes et exactions de toute nature, d'écouter de la musique qui déprime déjà les plantes, etc...alors et alors seulement, il vous sera peut-être possible de retrouver assez tôt, Paix et Sérénité, au sein d'un Âge d'Or retrouvé.."

    Disons aussi cependant, pour compléter ce qui précède, que :

     - Les pensées enracinées dans la Peur produisent une énergie qui contracte, referme, attire, court, cache, entasse et blesse.
     - Les pensées enracinées dans l'Amour produisent une énergie qui s'étend, s'ouvre, envoie, reste, révèle, partage et guérit..

     et aussi que :

     Le secret de la Vie n'est pas d'avoir tout ce que la société actuelle par sa nature, nous porte à désirer, mais plutôt de désirer tout ce que l'on a en Soi et dont on ignore souvent la nature.

    Par exemple, si vous arrivez à projeter votre corps astral (celui qui, dans votre sommeil pendant que vous rêvez , voyage hors de votre corps physique) vous n'aurez plus besoin d'un poste de télévision pour aller visiter n'importe quel lieu sur cette Terre, mais aussi, et cela est plus merveilleux, n'importe quel lieu en dehors de la Terre.."

     Fin de citation.

IV Quand le Maître nous demande d'ouvrir "les yeux ", en date du 05/05/08.


     Certains ont sans doute souri sous cape, en lisant ce qui précède... Mais voilà qu'en ce jour, le verbe du "Maître", vient confirmer étrangement les propos hors normes d'ARTivision :

Ainsi donc, le Maître a aussi dit au sujet du pouvoir de l'esprit, évoqué plus haut ? :

Regarde l'abondance de la nature, de la beauté tout autour de toi,

et reconnais la présence du Très Haut en toute chose.

Combien de fois durant la journée, alors que tu vas de ci, de là,

regardes-tu les merveilles autour de toi

et remercies-tu pour tout cela ?


La plupart du temps, tu es tellement pressé

que tu en manques une grande partie

et oublies de t'imprégner de ces merveilles

et de ces splendeurs qui élèveraient et rafraîchiraient ton âme
.

Il s'agit d'ouvrir les yeux et d'être sensible et attentif.

Commence dès maintenant à devenir de plus en plus attentif

aux choses importantes de la vie, aux choses qui rendent le cœur content,

rafraîchissent l'Esprit et élèvent la conscience.

Plus tu absorbes de beauté, plus tu peux refléter de beauté.

Plus tu absorbes d'amour, plus d'amour tu as à donner.

Le monde a besoin de plus en plus d'amour,

de beauté, d'harmonie et de compréhension,

et tu es la personne qui est faite pour les donner.

Pourquoi ne pas ouvrir ton cœur maintenant et le faire ?


La petite voix : Eileen Caddy. Le Souffle d'or (1994).
Méditation pour le 5 Mai, après adaptation d'ARTivision.

V Prolongement très opportun exceptionnel en date du 26/06/08.

     Le 23 Juin 2008, un concours surprenant de circonstances nous a permis d'enregistrer le journal local de RFO Guadeloupe, qui a présenté justement un volet concernant l'accroissement des centenaires en France :

     La speakrine nous explique alors au début :

  

     " Les français vivent plus longtemps, et ce n'est pas un secret. Mais quel est l'impact de cette longévité sur notre système de santé. Le nombre de centenaires triple tous les dis ans et ils sont aujourd'hui environ 20 000, alors qu'il n'y en avait très peu au début du 20è siècle. C'est d'ailleurs une habitante de Saint-Barthélémy qui est désormais la doyenne de France. Alors comment expliquer ce phenomène et ses conséquences. Éléments de réponse avec RFO Paris : "

     Les journalistes de RFO Paris, prennent alors le relai, et le commentateur déclare :

     " La Doyenne des français 113 ans Eugénie Blanchard vit à Saint-Barthélémy :

  

     Ce genre d'images n'est plus rares car le nombre de centenaires a explosé ces soixante dernières années en France, il triple tous les 10 ans selon le professeur Jean-Marie Robine de l'institut de Démographie et Santé à Montpellier. De Quelques centenaires en 1930, on en comptait 1000 il y a 30 ans, Ils sont plus de 20 000 aujourd'hui. C'est une croissance exeptionnelle.

  

     Si l'ensenble de la population avait augmenté aussi vite que les centenaires, on serait passé de 40 millions à 4 milliards aujourd'hui. 4 milliards sur la France et une partie à la Martinique ou à la Réunion. C'est ce qui s'est passé au niveau des centenaires. 20 000 centenaires, c'est beaucoup, mais cela reste une goutte d'eau sur les 65 millions de Français. Le système de santé est capable de proposer des structures adéquates y compris en outre-mer, ce qui explique qu'aujourdhui, on vit mieux et plus longtemps.
"

     Puis c'est professeur Jean-Marie Robine qui s'exprime:

     " Comme une voiture est une machine à rouler, nous sommes des machines à vivre, et si nous transformons des routes de campagnes en autoroutes nikels, de la même manière que la voiture va fonctionner plus longtemps, hé bien nous allons aussi vivre plus longtemps.

  

     Il n'y a rien en nous, et il n'y a pas de gènes qui nous ont codés (on l'a cru longtemps). Nous sommes pas codés pour 100ans ou 120 ans, nous sommes codés pour vivre indéfiniment.
"

     Puis le commentateur reprend :

:      " Traverser les âges, les femmes en tout cas, semblent plus aptes à le faire . Tous les super-centenaires d'outre-mer, ceux qui ont plus de 110 ans, sont des femmes.

  

     Il reste cependant une chose que les scientifiques ne s'expliquent pas : 7% des super-centenaires vivent en outre-mer alors que cet outre-mer ne représente que 3% de population française.
"

  

     Vous avez bien noté, nous l'espérons, l'extraordinaire révélation du professeur Jean-Marie Robine (nous sommes codés pour vivre indéfiniment ), qui vient ici, très opportunément, compléter les évocations mises en exergue ci-dessus, dans cet article, par ARTivision.

     Merci donc, une fois de plus à Super Hasard de nous avoir permis d'illustrer plus avant notre propos, qui n'est donc pas si éloigné de la réalité que certains bien-pensants, ont sans doute voulu le croire.

VI Autre prolongement transcendant en date du 1er juillet 2008.


     Mais voici encore un petit plus du Maître qui concerne ce qu'est la Vie, et notre aptitude à l'appréhender.

Réjouis-toi et rends grâce éternellement,

car tu sais que tu vis pour toujours.

Tu parcours un jour à la fois,

tu vis chaque moment pleinement et glorieusement,

oubliant le passé, sans inquiétude pour le futur,

acceptant simplement que la vie est éternelle

et n'a ni commencement ni fin
.

Tout le temps tu grandis et t'élargis en conscience,

tu commences à comprendre le mystère et la merveille

que sont la vie éternelle
et la réalisation de ton Unité

avec le Très Haut , le Créateur de la vie.

Pas à pas, tu avances et t'élèves,

empli de Paix , Tranquilité et de Sérénité

prenant conscience que puisque tout repose entre Ses mains,

il est inutile de t'inquiéter.

C'est lorsque tu essaies de regarder trop loin devant toi

que la vie devient un réel fardeau
,

et que tu apportes peur, incertitude et même manque de foi

et de croyance à beaucoup d'âmes.

Deviens comme libre et joyeux,

et la vie sera pour toi une continuelle source de délices.

Crois en la vie et vis-la pleinement !



La petite voix : Eileen Caddy. Le Souffle d'or (1994).
Méditation pour le 1er Juillet, après adaptation d'ARTivision.
     Rappelons qu'Eileen Caddy, (décédée en Mars 2007), était la cheville ouvrière, de ce que l'on a appelé, les jardins de Findhorn  :


VII Quand Elisabeth Haich, nous parle des Maîtres Yogis. ( Paragraphe en date du 7 juillet 2008).


     Voici ci-dessous quelques phrases que nous avons récemment eu le plaisir de découvrir dans l'ouvrage extraordinaire suivant :

  

     Madame Elisabeth Haith (qui a vécu au siècle précédent) et son mari, rendent visite à un ami très cher qui a été initié au yoga chez les maîtres d'Orient.

     Aux pages 198 et 199, cet ami raconte ce que lui a confié un médecin indien :

     "...La voie yoguique suprême la plus difficile est le Raja-Yoga, Raja veut dire "roi". Nous pouvons donc traduire Raja-Yoga par Yoga royal. C'est le chemin le plus court, le plus ardu, le plus étroit. C'est celui qu'enseigne le Christ dans la Bible. Avec de la patience et de la persévérance, on arrive au but.

« Le médecin indien m'enseigna les exercices de base du Yoga, ceux que je t'ai montrés. (Note du webmaster: il s'adresse là à Elisabeth Haith). Plus tard, il m'indiqua comment entrer en contact avec l'un des plus grands yogis. Je me rendis vers lui. C'était un homme de quatre-vingts ans passés qui n'en paraissait guère plus de quarante. C'était un Hatha-yogi. Ces yogis connaissent tous les secrets du corps. À volonté, ils peuvent garder un corps sain pendant plusieurs centaines d'années. Les Indiens prétendent que des yogis de sept à huit cents ans d'âge vivent encore aujourd'hui dans les montagnes. »

     Mon mari se mit à rire : « Hein! Vivre sept cents ans? Ce ne serait pas si mal! Mais je pense que, malheureusement pour toi, le rêve s'acheva vite ! »

     Notre ami répliqua: « Tu es décidément un "vrai Occidental". Le fait que tu n'aies pas entendu parler de certaines choses ne signifie pas que celles-ci n'existent pas. Les Orientaux connaissent bien mieux que nous les mystères de l'être humain. Mais ils ont dû apprendre à se taire. Les premiers conquérants venus de l'Ouest ont tout fait pour que les Orientaux gardent le silence. Aujourd'hui encore, ils savent très bien cacher leurs secrets. J'ai appris tant de choses aux Indes que je suis devenu très prudent : je ne me moque plus de personne. »

« Bon, bon, dit mon époux. Je crois aussi qu'il est possible de vivre plus longtemps puisqu'en Occident, l'espérance de vie se prolonge constamment malgré l'alcool, la nicotine et notre manière peu raisonnable de vivre. Il y a cinquante ou soixante ans, l'âge moyen de la population était encore de 35 ans et, en très peu de temps, il a passé à 60 ans. Où est la limite? La science médicale avance à pas de géants. Qui sait jusqu'où cela nous conduira? »

« Tu vois, ta conviction profonde n'a rien de cynique. Mais en Occident, nous n'osons pas exprimer ce que nous croyons parce qu'il n'est pas distingué de parler de choses inconnues sans s'en moquer. Je respecte le savoir de nos scientifiques mais ils font semblant de connaître tous les secrets de la vie alors qu'ils ignorent tout de la mort. Les Orientaux ont déchiffré le code de la vie et de la mort et ils n'ont qu'une arme devant les railleries de l'Occident : le silence. Ce n'est pas étonnant. Un exemple: un Indien me montra un briquet, une figurine de Bouddha dans la position du lotus. Une camelote de bazar. Il me dit : "Jamais un Oriental ne se permettrait de faire du Christ un vulgaire briquet ; nous respectons les symboles religieux des autres croyances. Nous savons que derrière les diverses représentations divines, il n'y a qu'un seul Dieu"". Et il reposa doucement le briquet-Bouddha sur l'autel familial. L'Occidental que je suis en fut profondément honteux. Et je me demande combien de temps il faudra à l'Occident pour ne plus insulter l'Orient par un tel manque de goût, de tact et de considération. Pense seulement aux films qu'on nous montre sur l'Orient. Les Orientaux les voient également et je t'assure qu'ils ont leur opinion là-dessus. Mais ils se taisent... »


     Merci, une fois de plus, à Super-Hasard pour sa contribution très opportune. Il va de soi que l'internaute qui veut en savoir plus, devra consulter le livre mentionné ci-dessus et nous demandons avec déférence aux ayants-droit et à l'Éditeur du livre en question, leur grande indulgence pour ces emprunts littéraires, illustrant si souverainement les propos d'ARTivision évoqués dans cet article.

VIII Nouveau prolongement transcendant en date du 20 Juillet 2008.


     Mais voici encore un petit plus du Maître qui concerne la qualité de nos aspirations et notre aptitude à les structurer.

N'attends que le meilleur, et attends-toi à ce que chaque besoin soit comblé,

même le plus impossible en apparence.

Ne te limite jamais, à aucun moment,

ni ne ressens que tu ne devrais pas attendre trop.

Vois tes besoins très clairement, exprime-les,

et puis aie foi et confiance absolues : ils seront comblés.

La façon dont cela se fera devra être laissée entre les mains du Très Haut.

Il doit travailler à travers des canaux pour accomplir cela, mais toute chose est possible avec LUI.

Relâche-toi et vois se produire Ses merveilles et Ses gloires,

rends grâce éternellement,

et utilise chaque chose pour le bien du Tout à tout moment.

Tu ne vis pas selon des lois humaines mais selon des Lois Divines ;

donc tout peut arriver à tout moment.

Attends-toi à des miracles et vois-les se produire !

Maintiens toujours devant toi la pensée de prospérité et d'abondance,

et sache que faire cela rend opérantes des forces qui les concrétiseront.

Plus tu es positif, plus tout cela se produira rapidement.



La petite voix : Eileen Caddy. Le Souffle d'or (1994).
Méditation pour le 20 Juillet, après adaptation d'ARTivision.

IX Nouveau prolongement surprenant en date du 23 Juillet 2008.


     Certains bien-pensants et irréductibles matérialistes, nous diront bien sûr que les paroles précédentes ne sont que du vent et dignes d'un gamin qui croit encore au Père Noël. Il n'y a là rien de concret, qui, appris dans nos écoles, prouve leur authenticité.

     Cependant, il existe des faits anciens troublants qui nous interpellent ici. Par exemple que représentait vraiment cet espèce de bâton ( mais culturellement on parle plutôt, de sceptre) que brandissaient, les pharaons, Moise, et bien d'autres souverains, et même encore les évêques et les papes..etc.. :

  

     La première photo est tirée du site :

     où il est précisé : " Le sceptre, devenu dans le monde entier l'insigne des souverains, est caractéristique des divinités masculines. Il est symbole de pouvoir et de domination." .

     La deuxième photo est tirée du site :

     où il est précisé : " Le sceptre Ouas sur lequel il s’appuie quand il est debout, symbolise sa force. Le sceptre est devenu dans le monde entier l’insigne des souverains. Il est aussi le symbole des dieux. Il est terminé en bas par une fourche et vers le haut par une tête de lévrier stylisée représentant le dieu Seth ( voir ci-contre la représentation d’Anubis avec son sceptre )".

     Mais justement il se trouve que dans son livre précité au paragraphe VII, Madame Elisabeth Haich, nous donne quelques détails surprenants sur les attributs qu'utilisaient les pharaons d'autrefois. Alors lisez plutôt, mais, nous prions les irréductibles matérialistes zététiques, de bien vouloir changer de site, car cela risque de les mettre très mal à l'aise.

     Après nous avoir bien détaillé comment les anciens égyptiens inités canalisaient l'énergie cosmique et maîtrisaient l'antigravitation, Elisabeth Haich, en vient à nous parler (par la bouche de son Maître-mentor Ptahhotep) de certains attributs utilisés par ces Maîtres de la Force comme dirait Adamski :

     C'est alors Elisabeth Haich nous dit :

     " Dans leur patrie, les fils de Dieu ( Note du Webmaster : elle explique plus avant qui étaient ces fils de Dieu), inventèrent une matière, une espèce de laiton, avec laquelle ils construisirent des appareils pour emmagasiner les fréquences créatrices suprêmes dans leur manifestation originelle ou transformée, et pour les radier amplifiées ou diminuées. Ces instruments sont conçus de manière à pouvoir garder intacte la force créatrice dans sa forme pure. En conséquence, ils restent actifs pendant longtemps, pareils à une source de force divine, pareils à la vie elle-même. Comme le plus perfectionné de ces appareils portant et radiant la force créatrice représente un trait d'union parfait entre les fréquences divines et matérielles, entre Dieu et la terre, nous appelons ce porteur de force extraordinairement puissant, chargé de la fréquence du Soi divin : l'arche d'alliance." (Note du webmaster. Chacun sait que cet artefact est présenté dans la Bible comme extrêmement puissant et mettant en danger de mort le novice qui s'en approchait).

     " C'est maintenant Maître-mentor Ptahhotep qui s'exprime :

"Tu comprends maintenant pourquoi nous gardons ces appareils si secrets. L'homme-dieu qui a pleinement développé ses facultés supérieures peut impunément l'utiliser car l'arche d'alliance contient et radie la même force que lui, cette force qu'il est. Un homme d'un degré inférieur mourrait sur-le-champ comme frappé par la foudre s'il ne faisait que la toucher. Les fréquences divines brûleraient instantanément ses nerfs, il subirait un choc, une attaque. Il en va de même lorsque cette énergie se libère de son isolation dans la moelle épinière et attaque les nerfs. L'homme, l'animal et même la plante meurent immédiatement. Les hommes nomment cette mort une "attaque"; ils sentent qu'une force inconnue a frappé la personne comme la foudre. Cette force est le courant de vie qui, normalement, est bien isolé dans la moelle épinière, ou dans le canal central des plantes, et n'afflue dans le corps que correctement transformé. Ce n'est qu'en cas de maladie que cette force rompt son isolation et cause 1'attaque.

     C'est pourquoi les non-initiés ne peuvent approcher ces appareils. Mieux encore. Comme ces derniers radient des énergies pénétrant tout, nous devons les garder cachés derrière d'épaisses parois de rocher qui offrent la meilleure isolation. Car l'énergie de vie tue si elle pénètre une matière qui n'oppose pas la résistance correspondante. La matière est dématérialisée, désintégrée.

      L'arche d'alliance ainsi que d'autres instruments encore sont donc composés d'une matière qui, sans se dématérialiser, peut être chargée de l'énergie créatrice divine. L'arche d'alliance radie la force créatrice non transformée, et selon 1e dosage, dispense la vie ou la mort. Cette force a le même caractère de vibrations que la force de volonté de l'homme qui peut tout vaincre, y compris la force d'attraction terrestre, même si ce n'est que pour un court instant. L'arche d'alliance radie cette force mille fois amplifiée. Ainsi, pareils à la terre qui agit sur la matière par sa force d'attraction et attire tout à elle, nous pouvons contrecarrer cette force d'attraction dans chaque matière, sans, exception, donc vaincre et supprimer son poids pour une période plus ou moins longue. Mais si cela s'avère nécessaire, nous pouvons aussi agir avec cette force d'attraction et, à volonté, augmenter un poids par les rayons ultra-matériels! Ainsi, même les grosses pierres perdent leur poids pendant le temps nécessaire à construire les édifices les plus importants avec une facilité déroutante. Ou alors, leur poids est augmenté de telle manière que ces pierres s'enfoncent dans le sol. Par exemple, lorsque nous voulons faire un puits, nous ne creusons pas la terre, mais nous choisissons un rocher de grosseur adéquate, nous amplifions son poids et le laissons s'enfoncer dans le sol jusqu'à la profondeur désirée.(Note du Webmater, Dur dur à encaisser n'est-ce pas? Mais on a effectivement découvert des puits dont on ne s'explique pas parfaite construction)

     Avec l'aide de l'arche d'alliance, cette énorme source de force, nous pouvons transformer des énergies immatérielles, comme les rayons lumineux par exemple, en matière ou, inversement, désintégrer la matière et la convertir en énergies qui resteront actives presque à tout jamais.

     Observe cette lampe. Le soleil émet, depuis des milliards d'années, des rayons dont certains deviennent, dans notre atmosphère, des rayons lumineux par la transformation des énergies (note du Webmaster. C'est exactement ce que nous disons à notre article :Byrdalice.html ). Dans cette lampe, la matière en se désintégrant, en se dématérialisant, crée des énergies qui, dans l'air, sont converties en rayons lumineux.

     Dans cette lampe précisément, ce processus pourrait se prolonger indéfiniment et ainsi donner de la lumière pour toujours. Cependant, dans l'histoire de la terre, il est écrit que nous devons quitter cette planète pour des milliers d'années et anéantir tout notre équipement. Si tel n'était pas le cas, l'ignorance des fils des hommes causerait à nouveau une destruction inimaginable.

     Les générations futures ne comprendront que peu ou pas ce qui restera de notre culture. Par exemple, comment nous avons pu rendre si parfaitement lisse la surface des pierres les plus dures qu'entre deux d'entre elles, il n'y a même pas la place pour un cheveu; comment nos "esclaves" ont pu atteindre une telle précision à l'aide de leurs seules mains. Les fils des hommes réduisant les leurs à l'esclavage, ils estimeront que nous faisions de même. Pendant des milliers d'années, il ne leur viendra pas à l'idée que nous avons tout simplement dématérialisé la partie superflue de la pierre et que, de cette manière, nous avons pu, sans le moindre effort physique, obtenir exactement ce que nous voulions des pierres et des rocs les plus durs.

     Nous réglons nos appareils sur la profondeur et la largeur désirées et tout ce qui n'entre pas dans ces mesures est désintégré. Cela est très simple dès que l'on connaît la nature réelle des diverses énergies dont la matière fait également partie. Mais ce savoir n'est une bénédiction que s'il reste entre les mains d'un initié qui sait aussi que l'amour signifie la vie, et la haine 1a mort. Seuls les initiés du degré supérieur peuvent être architectes. Car il est évident que, pour faire construire quoi que ce soit par des esclaves, point n'est besoin d'être initié! Nous ne travaillons pas avec des esclaves mais avec les forces de la nature.

     Grâce à ces appareils, nous pouvons créer toutes les formes de manifestation de l'énergie créatrice. La manifestation ne dépend que de la durée et de la distance de laquelle nous faisons travailler cette énergie créatrice. Les fils des hommes trouvent normal de venir au Temple avec leurs maladies pour que nous les guérissions. La maladie signifie que les vibrations du corps ne sont plus harmonieuses. Nous restaurons la vibration de la partie "malade" du corps et l'individu recouvre la santé. Chaque organe possède sa vibration particulière. Cela veut dire que chaque organe est ce qu'il est parce qu'il vibre à une certaine fréquence et que cette vibration agit constamment en lui et le maintient. Dès que cette vibration se modifie, l'organe devient malade.
"

     Nous pourrions vous en dire évidemment bien plus, mais nous subirions alors les foudres de l'Éditeur et des ayants-droit du livre, qu'il convient donc de découvrir soi-même plus avant.

     Avouons cependant que si Elisabeth Haich a inventé tout cela, elle méritrait bien que l’Académie de Bretagne et des Pays de la Loire, qui décerne depuis 1981 le Grand Prix Jules Verne , puisse lire un jour son livre, paru en français dès 1985 aux Editions du Signal , et que cette Académie, veuille ensuite lui octoyer ce prix, qui lui revient de droit, n'est-ce pas ? A bon entendeur salut ....

X Quand des contactés parlent de la longévité des ETs (en date du 16/09/08).


      Il faut savoir que dans la littérrature ufologique de nombreux "contactés", évoquent le sujet de cet article, qui est de savoir jusqu'où peut s'étendre en fait la durée d'une vie humaine. C'est donc le moment de parler du remarquable ouvrage suivant, paru en Septembre 2007 aux Editions Guy Trédaniel :

  

      Parlons alors du cas de d'Herminio da Silva Reis qui était à l'époque un architecte brésilien, et surtout, ce qui est important, Herminio était aussi pasteur des Témoins de Jéhovah, groupe religieux qui à l'époque, niait l'existence des ovnis, et qui disait que ces choses revelaient des hallucinations démoniaques.

      Le 12 janvier 1976, Herminio et son épouse Bianca ( même religion que son mari), quittaient Belo Horizonte pour se rendre en voiture à une conférence qui devait avoir lieu le lendemain à Rio de Janeiro. Nous ne pouvons donner ici tous les détails de leur extraordinaire aventure et disons simplement que vers 23h30, ils furent purement et simplement aspirés avec leur voiture dans un vaisseau spatial, où il découvrirent et éprouvèrent des choses inouies.

      Mais, extrayons de cette aventure seulement ce qui est en rapport avec le thème de cet article :

      En page 51 et 52, c'est Karran un menbre du comité d'accueil de l'ovni qui parle :

"Alors Karran reprit :

«Je suis Karran.Avez-vous terminé ?

Réponse d'Herminio - Oui.

      - Tous les gens de votre planète pensent-ils comme vous ?
      - Non ! »

      Herminio se rendit compte de sa stupidité. I1 demanda :
« Y a-t-il une religion sur votre planète ?

- Il n'y a pas besoin de religion. Nous n'avons vraiment pas besoin de religion. »

      C'est à ce moment qu'Herminio comprit que les mots venaient directement de la pensée de Karran. Ce n'était pas une traduction. Les mots de l'E.T. lui parvenaient directement à l'oreille en portugais.

« Et la Bible ? L'avez-vous lue ?

- Je connais ce document. Il me paraît très étrange. »

      Herminio lui posa encore plusieurs questions sur Dieu et il comprit que Karran avait une position totalement différente de la nôtre.

      Il me dit qu'il ne fallait pas CROIRE en Dieu mais SENTIR SON EXISTENCE ! Il L'aimait, Le respectait, Le remerciait, car tout venait du Créateur. Puis il me recommanda de rester calme et tranquille, parce qu il allait nous redéposer sur Terre.

      Mais nous conversames encore un moment. Je lui demandai où nous étions. Il me répondit que ce n'était pas important de le savoir. Ce que nous devions trouver, c'était d'ou nous venions.

      Je me souviens lui avoir posé une question sur leur ressemblance : « Êtes- vous tous du même âge ? » Il me dit que l'âge n'était pas lié à la matière. Ils ne vieillissaient pas et ils ne calculaient pas le temps comme nous. Il m'expliqua qu'il était plus vieux que le plus vieil aïeul de Bianca (entre cinq cents et mille ans), et il paraissait avoir vingt-cinq ans environ. Pourtant, ils naissaient et grandissaient comme tout être vivant, mais ils connaissaient un processus qui permettait de garder les cellules vivantes très longtemps. Lorsqu'il n'était plus possible de rajeunir la cellule, c'est-à-dire de la faire se reproduire, et qu'ils ne désiraient plus continuer leur vie du moment, ils quittaient leur corps et revenaient dans un nouveau corps par le processus naturel de la naissance, qui est, afirma-t-il , le plus naturel et le plus parfait. Quand le nouveau corps était prêt, ils "translataient" avec leur mémoire et leurs connaissances dans cette nouvelle matière. C'est exactement le même procédé que le nôtre, sauf que nous, nous perdons la conscience de nos acquis.

      Il me dit que tout corps intelligent ne pouvait vivre sans la présence divine réelle, qu'il m'aiderait un jour à sortir de mon corps afin de prendre conscience de l'être spirituel qui était en moi, comme en lui et en chacun des hommes du cosmos.

      Il ajouta que nous avions régressé, lors d'une catastrophe cosmique de la planète, que nous avions perdu d'autres registres de connaissance et la liaison avec les autres intelligences. Un des filtres du système protecteur de notre planète fut détruit. Des excès de radiation en provenance du Soleil déplacèrent notre Terre, qui accéléra son mouvement et vacilla sur son axe. Des inondations atteignirent les grandes villes. Mais les excès de radiation avaient surtout endommagé le cerveau des survivants, qui perdirent alors la plupart de leur mémoire.

      Une ceinture magnétique s'était formée, créant une barrière entre notre système et le leur, et il fallut trois mille ans de notre temps pour permettre de nouveau un passage. D'ailleurs, il restait encore un surplus de radiation solaire gui les gênait et les obligeait à ne pas rester plus de quinze jours consécutifs sur notre planète.

      « Curieusement,remarqua-t-il, deux faits sont restés emmagasinés dans votre mémoire atrophiée : le fait que vous descendez d'E.T., et la certitude qu'il existe un Dieu créateur». Il raconta que des races différentes issues de planètes habitées étaient venues sur Terre....
".


      Dans le même ouvrage, on trouve aussi le compte-rendu d'un autre contacté nommé Pierre Monnet,( qui décédé à l'hôpital de Tarascon le 30 Janvier 2009), qui a eu aussi des contacts extraordinaires avec des Etres d'Outre-espace. Nous en avons déjà parlé et nous vous avons aussi présenté ceci :



      Dans ses ouvrages "Les Extraterrestres m'ont dit ..." - Alain Lefeuvre 1978, puis "Contacts d'Outre-Espace" - Éd. Amrita. Mai 1994, il fait état d'informations très sensibles, qui montrent absolument que cela venait d'un contexte hors normes. Donc il n'y a aucune raison de douter des révélations qu'il nous fait ici sur les habitants de l'étoile Vega dans la Constellation de la Lyre :

      En page 100 et 101 du live de Michel Dogna, on découvre ceci :

"Nos amis de Véga .

      Ce sont des êtres humains morphologiquement et biologiquement approximativement identiques aux Terriens, quoique généralement plus grands. L'univers auquel appartient leur galaxie est le même que le nôtre. La galaxie dans laquelle évolue leur système solaire est pratiquement identique à la nôtre. Leur système solaire est composé des mêmes éléments que le nôtre. La planète dont ils sont originaires est, en volume, vingt fois plus importante que la Terre et ne possède que trois énormes continents, dont la surface totale est égale à la superficie de la mer qui les entoure. Il existe à la surface de ces continents des mers intérieures parfois aussi grandes que notre océan Pacifique.

      Sur cette planète, grâce au climat contrôlé qui y règne, la faune est très diverse et la flore est luxuriante. Leur système social est fondé sur :

• l'utilisation judicieuse et rationnelle des valeurs humaines de chaque individu en évolution permanente, au bénéfice de la société tout entière, qui restitue largement à chaque individu le fruit du service rendu :

l'absence totale de la notion d'argent ;

l'absence totale de partis politiques ;

l'absence totale de religion au sens où nous l'entendons, sans aucun rite, quel qu'il soit.

      Tous les individus ressentent profondément l'énergié suprême, source de toutes choses. Ils la retransmettent aussitôt autour d'eux dans la vie de tous les jours. Ils sont télépathes et leurs facultés psychiques naturelles sont mises à la disposition de la science pour 60 % de leurs travaux. Leurs sciences sont fondées sur la recherche, la domestication, le traitement et l'utilisation rationnelle des éléments de la Nature, sans qu'ils emploient de procédés polluants. Chaque individu sur cette planète a pour principe absolu le plus profond respect de la VIE HUMAINE EXTRATERRESTRE ET DE TOUT CE QUI VIT EN GÉNÉRAL.

      Leur science intérieure leur a permis de modifier très sensiblement la durée de leur vie physique. Chez eux, la durée de vie d'un individu est de 2 800 de nos années. Cette longévité est due à un procédé naturel de régénération cellulaire spontanée, stabilisant les vibrations vitales des cellules jusqu'à l'âge de 2 400 ans sans vieillissement ni infirmités héréditaires, tout en gardant en chaque individu l'équivalent de la santé et de la force phy- sique de nos meilleurs athlètes. Ce procédé a éliminé toute tare héréditaire, supprimant ainsi les maladies et les malformations congénitales.

      Sur le plan affectif, pour eux, une seule chose compte, c'est l'AMOUR. L'amour de tout être vivant, l'amour de tout ce qui vit, l'amour entre les peuples des différentes planètes habitées qu'ils ont découvertes et modelées dans l'harmonie de la fraternité humaine entre toutes les races disséminées dans les différents univers cosmiques.

      Leurs techniques aéronautiquesleur ont permis d'être de grands voyageurs cosmiquues qui évoluent dans les espaces galactiques et intergalactiques à une vitesse huit fois supérieure à celle de la lumière...
".

      Pour ne pas subir les foudres de l'éditeur et de l'auteur, arrêtons ici, ces révélations. Disons enfin que Pierre Monet, nous dit plus loin, aussi que ces êtres, depuis des lustres, ont établi des bases relais sur Saturne, sur des satellites de Jupiter, sur Mars, sur la Lune etc...

     Et que celui qui veut en savoir plus, aille donc consulter plus avant l'ouvrage en question, et qu'ensuite, il veuille bien s'interroger encore davantage, sur les tenants et les aboutissants de tout cela ...

XI Quand les chroniqueurs actuels parlent de la longévité des citoyens (paragraphe en date du 03/10/09).


     Deux informations ont retenu ce jour notre attention :

à la une de www.mediscoop.net en date du Mercredi 30 septembre 2009.
 
« La longévité humaine sous influence »
 
 
Le Figaro

 

Le Figaro aborde une étude dans le publiée dans le Journal of Population Ageing, menée par  Sarah Harper et Kennet Howse , de l'Université d'oxford (Grande Bretagne) qui « recense les multiples facteurs influençant la longévité humaine ».
Le journal remarque qu'en
« en deux siècles, selon le démographe James Riley, la longévité humaine globale a beaucoup plus que doublé pour les hommes (elle est passée en moyenne de 25 ans à 65 ans) et presque triplé pour les femmes (de 25 à 70 ans) ».
« Rien ne dit que cette tendance va se prolonger indéfiniment »,
osberve Le Figaro.
Le quotidien note qu'
«
avant les années 1950, l'accroissement de l'espérance de vie est généralement attribué à la réduction de la mortalité infantile. Après, il s'explique par l'augmentation du niveau de vie ainsi que toute une série de progrès en matière de salubrité, de nutrition, d'éducation, d'hygiène et de médecine ».
Le journal souligne : 
« Les chercheurs anglais rappellent que l'espérance de vie varie selon le niveau socio-économique. Mais […] il faut se méfier des idées toutes faites. Une étude publiée hier dans les Comptes rendus de l'Académie des sciences américaine [Pnas] montre que, durant la Grande Dépression qui a frappé les États-Unis en 1929, la longévité des Américains a fait un bond inattendu. Elle est passée de 57 ans en moyenne en 1929 à un peu plus de 63 ans en 1932 ».
« À l'inverse elle a diminué au cours des périodes de forte expansion économique avant la Grande Dépression et en 1936-1937. Pour les auteurs de l'étude, José Tapia Granados et Ana Diez Roux, de l'Université du Michigan, cette embellie pourrait notamment s'expliquer par une baisse de la consommation d'alcool et de tabac due au chômage ainsi qu'une diminution de la pollution industrielle »,
continue  Le Figaro .
Le journal se penche en outre sur
« l’incertitude sur la durée théorique maximale de la vie ».
Le Figaro remarque que
« 39% des hommes de 100 ans meurent dans l'année, et 62% des hommes de 110 ans. Avec une telle mortalité, seul 1% des centenaires survivent jusqu'à 110 ans et 1 pour 100 000 à 120 ans, la probabilité d'atteindre cet âge n'est donc pas nulle mais quasi-nulle ».

Revue de presse rédigée par Laurent Frichet
 
Même site en date du vendredi 02 octobre 2009 -

« Un bébé sur deux atteindra les 100 ans »
Le Figaro

Le Figaro note sur son site Internet , selon une dépèche AFP, que  « si l'accroissement de l'espérance de vie qui prévaut depuis deux siècles se poursuit au même rythme, plus de la moitié des bébés des pays développés devraient célébrer leur 100ème anniversaire, et même en assez bon état de santé ».
Le Figaro se penche ainsi sur une étude menée par le Pr Kaare Christensen , de l'Université du sud Danemark à Odense, parue dans le  Lancet ,  précisant qu'
« au vu des taux de décès [actuellement constatés], 3 bébés sur 4 nés dans des pays riches devraient pouvoir vivre au moins jusqu'à 75 ans, même si les conditions de santé moyennes de la population ne s'améliorent pas ».
Le journal ajoute que 
« la probabilité d'une survie jusqu'à 90 ans des personnes âgées de 80 ans était en 1950 de 15 à 16% pour les femmes et de 12% pour les hommes. En 2002, elle était respectivement de 37% et 25% ».
« Au Japon, le pays où l'on a le plus de chances de vivre longtemps, elle dépasse aujourd'hui 50% chez les femmes »,
poursuit le Figaro.

XII Quand Adama parle de la longévité des habitants de Telos (paragraphe en date du 03/10/09).


      En Sept 2002 est sorti un ouvrage surprenant qui nous parle de la longévité des Telosiens et qui ferait tomber à la renverse les biens-pensant, qui pourraient juger un peu trop banales les informations du paragraphe ci-dessus :

.

     Notre existence physique.

     Nous vous ressemblons trait pour trait, bien que nous soyons plus grands et plus larges que vous. Nous sommes costauds et vigoureux, car notre régime alimentaire est strictement végétarien. Ce type d'alimentation s'est avéré apte à ralentir le processus de déclin physique à un point tel que nous ne vieillissons plus. Par notre alimentation et le contrôle de notre esprit, notre jeunesse est à jamais préservée; c'est ce que nous appelons « immortalité ».

     Et, dans un futur proche, vous aussi en serez capables, car dès notre venue parmi vous, nous vous apporterons la connaissance que nous avons préservée depuis des éons. Celle-ci est toujours intacte et en sûreté à Telos, dans des réceptacles et des pièces assurant sa bonne garde. Ces caches spéciales seront révélées au moment de notre émergence.

     Sachez que nous avons tous donné notre assentiment à ce plan avant notre incarnation sur Terre; il est temps de le mettre à exécution. C'est le moment que nous avions tant attendu chez nous, ici-bas, et chez vous, là-haut. Car nous œuvrons à l'unisson; chaque nuit, nous nous retrouvons dans les plans intérieurs. C'est ce qui explique que vous lisiez ces lignes sans vous étonner et que vous acceptiez l'information contenue ici en anticipant ce qui vient.

     De colossales vagues d'énergie s'apprêtent à vous submerger. Tenez bon et soyez assurés que ces énergies, porteuses des prodiges de l'univers à votre intention, provoqueront notre apparition à la surface.

Fin de citation

     Dur dur n'est-ce pas ?... et que de grâce, le contact se fasse alors bientôt...

XIII Quand un spécialiste de l'hébreu et de l'étude de la racine des mots (Philologie), fait un retour surprenant aux sources de cette notion de longévité ancestrale (paragraphe en date du 02/02/2010).


      Voyons alors aussi, à ce sujet, ce que nous en dit, Monsieur Roger Vigneron, dans son ouvrage intitulé " Elohim : Une autre lecture de la Bible" :


     Vous pouvez encore trouver ce texte en PDF à :


     Après nous avoir expliqué clairement que dans presque toutes bibles courantes, sauf deux (celle de Dhorme et celle de Chouraqui) le vocable Dieu, est utilisé, à la place du mot hébreu Elohim, qui est un nom propre, et qui ne doit pas être traduit, en principe.

     Voyons alors quelques paragraphes des pages 69 à 70 :

" l'égalité insupportable.

     Première évidence :... Dans l'affaire du jardin d'Eden, Elohim a une réaction de "patron" contrarié. Il ne supporte pas que sa créature, modifiant le programme établi pour elle, accède à l'autonomie intellectuelle, et puisse décider, pour elle-même, de ce qui est bon ou mauvais. Les sanctions tombent. Pour Adam et Eve, c'est le renvoi : vous ne faites plus partie du personnel de la maison ! Le " motif " invoqué n'est pas la désobéissance. Il est surprenant : " Voici que l'homme est devenu comme l'un de nous, grâce à la science du bien et du mal ! " (Genèse III - 22, version Dhorme). COMME L'UN DE NOUS " ... pour la connaissance du bien et du mal " (majorité des versions), "... pour connaître le bien et le mal " (Darby), " ... en connaissant le bon et le mauvais " (Monde nouveau), " ... en ce qu'il connaît le bien et le mal " (Kahn), "... possédant la connaissance du bon et du mauvais " (T.O.B.). Est-il nécessaire de souligner que l'expression " l'un de nous ", qui figure dans toutes les versions, quel que soit le nom attribué à la divinité, confirme sans équivoque, la nature plurielle d'Elohim ?

Seconde évidence : Elohim a fait l'homme à son image, à sa ressemblance. Mais il n'admet pas que l'homme puisse être son EGAL.

Troisième évidence : Elohim connaît le bien et le mal sans subir la mort qui est promise à l'homme pour conséquence de cette connaissance. " Maintenant, continue le texte, il faut éviter qu'il étende sa main, prenne aussi de l'arbre de vie, en mange et vive à jamais ". En hébreu : LE OLAM, dans la durée à venir. Ici, la version Synodale se singularise : "... il faut l'empêcher (...) de prendre encore du fruit de l'arbre de vie... ". Cet ENCORE est lourd de sens. Il confirme que, l'arbre de vie ne lui étant pas interdit de prime abord, l'homme s'en est déjà nourri. On apprend, ainsi, que l'immortalité, ou du moins la vie prolongée, s'entretient par une nourriture spéciale, (Note du Webmaster: voir ce que nous en dit plus haut ADAMA), et qu'il suffit d'être privé de cette alimentation particulière pour s'éteindre, à terme. Ainsi donc, le fruit du discernement n'a-t-il pas directement d'effet mortel. Et le serpent a raison lorsqu'il dit : " Vous n'en mourrez pas... ". En revanche, c'est la privation de l'accès à l'arbre de vie qui condamne l'humanité à devoir mourir. L'humanité expulsée, estropiée, accablée de servitudes, qui va vers son piètre destin... Ce destin commence très mal : Caïn tue Abel. Et, lorsque la première séquence de la création reprend le fil, en sautant la seconde (Genèse IV - 25), Caïn et sa postérité ne sont pas inscrits dans les " générations d'Adam ", lesquelles vont directement d'Adam à Seth, le " ratage " de Caïn et Abel passant aux profits et pertes...


       Mais, les savants actuels avancent à grands pas, vers cette connaissance pénétrant progressivement, dans les arcanes de la vraie jouvance.

       Voyez déjà, vous même, l'avenir que ces savants, nous préparent aux pages :



     Décidément, comme ARTivision s'évertue à le dire souvent, le "Temps des Révélations", est bien arrivé, et comme nous le dit, si bien, l'ésotériste plein d'humour Jean Sendy :

     " Les descriptions de l'Age d'Or des idolâtres et celles des Temps messianiques des Hébreux, concordent sur un point fondamental :
          Quand on en sera là, nous rabâchent-ils depuis des siècles et des siècles, l'homme saura accomplir les actes attribués par les Mythes aux divers "dieux" , et aux Elohim par la Genèse.
" .

     Extrait de "Les temps messianiques", J'ai Lu A 381 page 33.

     Affaire à suivre donc ...

XIV Quand un Grand Maître nous parle, de la faiblesse de notre notion de la longévité. (paragraphe en date du 19/06/2010).


Q ue représente l'âge pour toi ?

As-tu peur de vieillir ?

Ou es-tu quelqu'un qui prend choses comme elles viennent

et qui sait et comprend que la fontaine de jouvence

se trouve dans sa conscience?

Si tu gardes un mental jeune, frais et alerte,

le vieillissement n'existe pas.

Si tu as beaucoup de centres d'intérêts dans la vie

et si tu jouis de la vie pleinement,

comment pourrais-tu jamais devenir vieux'?

Les humains se limitent eux-mêmes quand ils pensent qu'à soixante-dix ans,

ils ont atteint la plénitude de la vie.

Pour beaucoup d'âmes, ce peut être seulement le commencement,

l'éveil à la merveille qu'est la vie,

et en s'éveillant, elles commencent à l'aimer.

Bannis toute pensée de vieillesse !

C'est juste une "forme-pensée" universelle

qui est devenue si forte

qu'elle est comme une noix très dure, difficile à casser.

Commence dès maintenant à réajuster ta conception de l'âge.

La petite voix : Eileen Caddy. Le Souffle d'or (1994).
Méditation pour le 19 Juin, après adaptation d'ARTivision.

     
Pour ceux qui se souviennent, c'est exactement ce que vous avons révélé, dans notre conte mystico-ésotérique placé à :


XV Quand des scientifiques de Harvard, jonglent avec les briques de l'immortalité. (paragraphe en date du 30/11/2010).


      Ce 30/11/2010, nous avons reçu de notre grand ami artiste canadien A. Julien, auteur du magnifique tableau "Liberté", de notre Page de Garde, l'url surprenant suivant :


     Mais avant que cette page ne disparaisse comme par enchantement, extrayons-en alors, les éléments suivants :



Des souris rajeunies en laboratoire.

Les télomères (en jaune) sont des morceaux d'ADN situés au bout
des chromosomes dont la longueur est liée au processus de vieillissement.


Des chercheurs de Harvard ont réussi à inverser le processus de vieillissement de cobayes génétiquement modifiés. Des animaux devenus stériles et diabétiques ont retrouvé une deuxième jeunesse

.


      L'expérience fait immédiatement penser à l'histoire de Benjamin Button, ce héros de Fitzgerald qui naît vieillard et rajeunit avec le temps. Des scientifiques américains de la prestigieuse université de Harvard viennent en effet de rendre leur jeunesse disparue à des souris génétiquement modifiées. C'est la première fois que des scientifiques démontrent le caractère réversible du processus de vieillissement à l'échelle d'un être vivant aussi complexe. Ces travaux étonnants font l'objet d'une publication en ligne lundi dans la revue Nature .

      Au cœur de ces travaux, une molécule bien connue des spécialistes: la télomérase. Cette enzyme joue un rôle-clé au moment de la reproduction cellulaire, puisqu'elle permet de préserver les «télomères». Ces bouts d'ADN situés aux extrémités des chromosomes sont indispensables au bon déroulement de la division cellulaire qui permet la régénération de nos organes au cours du temps. Au fur et à mesure des divisions, les télomères s'usent: ils raccourcissent. En schématisant, on peut dire que de leur longueur dépend la capacité de nos organes à se reconstituer sur le long terme. Si les télomères sont les marqueurs de la vieillesse, alors la télomérase est, elle, la «protéine de l'immortalité».

L'effet d'un élixir de jouvence.

      Tout au long de leur vie, les souris sécrètent naturellement cette télomérase ce qui ralentit leur vieillissement. Dans le cadre de leurs recherches, les scientifiques de Harvard ont modifié génétiquement des cobayes pour les empêcher de fabriquer cette enzyme. Les scientifiques ont observé un vieillissement très accéléré des souris, caractérisé par certaines dysfonctions attendues: stérilité, dégénérescence neuronale, diabète...

      En réactivant la production de télomérase, les chercheurs s'attendaient à observer chez les animaux un ralentissement, voire un arrêt du processus de vieillissement. Les résultats sont allés bien au-delà de leurs espérances: ils ont retrouvé un mois plus tard des individus littéralement rajeunis. Les souris avaient rétabli certains circuits neuronaux endommagés, étaient redevenues fertiles, présentaient un foie, une rate et des intestins régénérés. Après la période de «sevrage», la télomérase a eu l'effet d'un élixir de jouvence.

      "Cela démontre bien que les maladies liés à l'âge sont réversibles", se réjouit Ronald de Pinho, l'auteur principal de l'étude. Puisque la plupart des cellules humaines ne produisent pas naturellement de télomérase, peut-on alors envisager d'en utiliser pour traiter les maladies liés à l'âge ? La communauté scientifique exprime de sérieux doutes à ce sujet. Il est en effet démontré qu'une majorité des cellules cancéreuses fabriquent cette enzyme. Une partie des spécialistes estiment donc que cette molécule joue probablement un rôle-clé dans la croissance et la propagation des tumeurs. A la lumière de récents travaux menés par des collègues, De Pinho rétorque que si l'enzyme provoque leur croissance, elle n'est pas responsable de la naissance des cancers. A ce titre, il milite activement pour que cette piste de recherche soit explorée.

LIRE AUSSI:

» Le sport retarde le vieillissement des cellules

» Le Nobel salue la recherche contre le vieillissement

 
Par Tristan Vey
Journaliste web, lefigaro.fr


     Fin de citation.

     Décidément, comme ARTivision s'évertue à le dire souvent, le "Temps des Révélations", est bien arrivé, et comme nous le révèle si bien l'ésotériste Jean Sendy :

     " Les descriptions de l'Age d'Or des idolâtres et celles des Temps messianiques des Hébreux, concordent sur un point fondamental :
          Quand on en sera là, nous rabâchent-ils depuis des siècles et des siècles, l'homme saura accomplir les actes attribués par les Mythes aux divers "dieux" , et aux Elohim par la Genèse.
" .

     Extrait de "Les temps messianiques", J'ai Lu A 381 page 33.

     Affaire à suivre donc ...et il ne nous reste qu'à mettre la main sur ces descriptions si étranges des idolâtres et des hébreux...n'est-ce pas !!!


XV Quand des scientifiques, découvre dans la mer des Caraïbes, une méduse qui semble immortelle. (paragraphe en date du 14/12/2011).


      Le 08 Décembre 2011, nous avons reçu de notre ami belge de longue date, le missive ci-dessous :

----- Original Message -----
From: Pierre L.....
To: Fred
Sent: Thursday, December 08, 2011 12:16 PM
Subject: Méduse...

...Une nouvelle suprenante sur le site :


      Amitiés

      Pierre.


      Comme cette info, peut disparaître du jour au lendemain, en voici l'essentiel :

Une méduse immortelle sème la panique dans le monde scientifique.

     La méduse Turritopsis nutricula, découverte pour la première fois par des chercheurs en biologie de l’Université de Lecce, serait originaire de la mer des Caraïbes, et se répandrait à présent dans toutes les mers du globe.


     D’après des recherches scientifiques, elle serait le seul être vivant immortel. Ainsi, cette méduse serait capable de remonter le temps, passant d’une phase de vie avancée à une phase de vie plus jeune, par des mécanismes d’apoptose bloqués et de trans-différenciation, reconfigurant ainsi ses cellules défaillantes en cellules neuves et parfaites. Inconnues durant fort longtemps, ces méduses singulières furent difficiles à trouver puisqu’elles évoluent uniquement dans les eaux profondes, et, comme elles ne peuvent pas mourir, ces méduses se sont multipliées à travers les océans du monde entier, provoquant une panique presque surnaturelle dans la communauté scientifique internationale au point que le Docteur Maria Miglietta de l’Institut Marin Tropical de Smithsonien, a déclaré aux journalistes : "Nous nous préparons à une invasion silencieuse mondiale".

     Une menace ou une alliée ?

     De par ses caractéristiques exceptionnelles, cette méduse fait l’objet d’études par les biologistes et les généticiens puisqu’elle est le seul organisme complexe vivant connu à ce jour capable d'inverser complètement son processus de vieillissement.

     Mais cette immortalité potentielle inquiète cependant les scientifiques, car elle serait responsable de l’accroissement démesuré de son espèce dans les eaux du globe. Des légendes entourent cette méduse, beaucoup de témoignages à travers le monde, lui prêtent des phénomènes psychiques en tous genres. Est-ce son immortalité qui provoque une véritable colonisation de toutes les mers par cette méduse ? Difficile de répondre à cette question pour le moment. En revanche, il est certain que la méduse Turritopsis nutricula, se répand dans toutes les eaux du globe de manière considérable chaque année.

     Une clé pour devenir immortel.

     Les études menées sur la méduse Turritopsis nutricula ont poussé les scientifiques a trouver un moyen de reproduire le processus de renouvellement des tissus chez les êtres humains, voir même à redonner la vie… Par ailleurs, cette méduse immortelle possède la réponse qui permettrait de guérir l’homme de toute maladie en créant des médicaments anti-vieillissement.

     Le monde des immortels, bientôt une réalité ?

     Deux écoles scientifiques s’affrontent, l’une nous dit que l’homme est indépassable et que sa mutation doit être le biocyborg, c'est-à-dire l’ajout de technologies qui dopent ses capacités ; l’autre enseigne que tout est déjà dans nos gènes, comme endormi, qu’il suffit de retrouver en nous les moyens pour mettre en œuvre nos capacités qui seraient immenses, comme la capacité de se rajeunir, via un processus cellulaire particulier. Quelle école l’emportera, l’avenir apportera la réponse.

     Cependant les journalistes de WikiStrike pensent que ce sera la première, car l’école scientifique qui voit le dépassement de l’homme par le biocyborg permettra de donner la puissance aux multinationales qui posséderont les nanotechnologies et autres puces de ce nouveau marché du surhomme sous code-barre, pseudo-dieu qui ne sera qu’un esclave passionné de body-tuning.

     L’autre école scientifique donnerait la liberté absolue à tous et gratuitement, alors imaginez la tête de vos banquiers et de vos patrons ! Ayez pitié, pensez à eux, et prosternez-vous par compassion !...Ou pas !

William McAtbash for WikiStrike

Sources :

Turritopsis nutricula McCrady 1857 - Encyclopedia of Life.

Bavestrello, Giorgio; Christian Sommer and Michele Sarà (1992). "Bi-directional conversion in Turritopsis nutricula (Hydrozoa)". Scientia Marina 56(2–3): 137–140.

Piraino, Stefano; F. Boero, B. Aeschbach, V. Schmid (1996). "Reversing the life cycle: medusae transforming into polyps and cell transdifferentiation in Turritopsis nutricula (Cnidaria, Hydrozoa)". Biological Bulletin (Biological Bulletin, Vol. 190, No. 3) 190 (3): 302–312.doi:10.2307/1543022. JSTOR 1543022.

Gilbert, Scott F. (2006). "Cheating Death: The Immortal Life Cycle of Turritopsis". Retrieved 2009-03-22.

Ker Than (January 29, 2009). ""Immortal" Jellyfish Swarm World's Oceans". National Geographic News. Retrieved 2010-06-16.

Kramp, P. L.. "Synopsis of the medusae of the world". Journal of the Marine Biological Association of the United Kingdom 40: 1–469.

Mintowt-Czyz, Lech (26 January 2009). "Turritopsis nutricula: the world's only 'immortal' creature". Times Online. Retrieved 2009-03-22.

Fraser, C. McLean (1937). Hydroids of the Pacific Coast of Canada and the United States. University of Toronto Press. pp. 201 plus 44 plates.

Schuchert, Peter. "Turritopsis rubra". Retrieved 23 January 2010.

"'Immortal' jellyfish swarming across the world". Telegraph Media Group. January 27, 2009. Retrieved 2010-06-16.

Miglietta, M. P.; S. Piraino, S. Kubota, P. Schuchert (2006). "Species in the genus Turritopsis (Cnidaria, Hydrozoa): a molecular evaluation". Journal of Zoological Systematics and Evolutionary Research 45 (1): 11–19. doi:10.1111/j.1439-0469.2006.00379.x.

Mills, C. E. (1983). "Vertical migration and diel activity patterns of hydromedusae: studies in a large tank". Journal of Plankton Research 5 (5): 619–635. doi:10.1093/plankt/5.5.619.

Dimberu, Peniel M.. "Immortal Jellyfish Provides Clues for Regenerative Medicine". Singularity Hub. Retrieved 26 October 2011.

Than, Ker. ""Immortal" Jellyfish Swarm World's Oceans". National Geographic Society. Retrieved 26 October 2011.

     Mais, le site ARTivision, pense lui, que cette affaire n'est qu'une étape incontournable du Temps des Révélations, qui s'amorce décidément actuellement, afin que l'on redécouvre l'Âge d'or, des Temps Mythologiques, évoqués plus haut, dans cet article. À vous de juger désormais tout cela !!!

                 IDYLLE Fred.

       Article mis en page le 11/05/08, et revu le 12/05/08, et revu le 14/05/08, et revu le 15/05/08, et revu le 17/05/08, et revu le 09/06/08, et revu le 19/06/08 et revu le 26/06/08, puis revu le 01/07/08, puis revu le 04/07/08, puis revu le 07/07/08, puis revu le 20/07/08, puis le 27/07/08, puis le 16/09/08, puis le 06/02/09 , puis le 03/10/09, puis le 13/10/09, puis le 27/10/09, puis le 03/02/2010, puis le 03/05/2010, puis le 19/06/2010, puis le 21/06/2010, puis le 01/12/2010, puis le 06/12/2010, puis le 14/12/2011>, puis le 17/12/2011.

fred.idylle@orange.fr

Retour à la page d'accueil